AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Liam Layan, Just It

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Liam Layan, Just It   Dim 21 Oct - 13:14

Comment tu t'apelles ?Liam Layan
Superbe prénom, et t'as quel âge ?20 ans
Dans quel région es tu actuellement ? Unys
Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ?Dresseur
Et quel est ton Pokémon ?Evoli

Okay, et dis moi à quoi tu ressemble maintenant.

Liam a des cheveux blonds tout ébouriffé auquel s'ajoute un ruban style militaire dont la couleur dominante est le vert. Ce ruban est surmonté d'un cercle noir qui laissa clairement apparaître " 01" en blanc au centre du cercle. Liam possède des sourcils très fin qui surmontent des yeux d'un bleu à la fois profond et très clair. Un nez et une bouche fine vient finir son visage.

Liam est un jeune homme assez athlétique, il fait régulièrement du sport depuis la séparation de ses parents, il fait du jogging et possédait des altères, resté chez sa mère. Liam n'a pas un physique imposant, mais ses quelques notions de boxe suffisent pour le faire rester sur ses gardes. Il porte souvent un T-shirt moulant blanc sous une veste de style militaire, celle-ci accordé à son bandeau. Ensuite arrive un pantalon toujours accordée avec le bandeau et la veste, donc de style militaire. Liam chausse des chaussures militaires noires, dont les lacets sont toujours impeccables. Son sac s'accorde avec son pantalon, son bandeau et sa veste, donc d'un vert dominant puis se déclinant sur d'autres couleurs.

Vient ensuite les accessoires : un pokedex rouge, un vokit basique et bleu et un téléphone portable bleu possédant une attache en forme de tétine bleu assez claire. Liam n'a jamais quitté ce porte clef, seul cadeau de son père. Liam possède des plaques, comme dit plus haut, il a obtenu ces plaques comme cadeau avec son premier pokémon. Liam a un M200 Cheytac et un Desert Eagle Gold Edition. Le M200 Cheytac est un sniper a verrou dont la lunette possède un rabat. Le Desert Eagle est donc d'une ravissante couleur or et est l'un des plus puissant pistolets de combat au monde avec des 3 900 Joules. Liam possède plusieurs compartiment ou ranger des munitions dans sa veste.


Et comment tu te comportes seul, avec les autres...
Liam est une personne que l'on peut qualifier de tête brûlée : en effet, il n'a peur de rien, mais vraiment de rien, son seul cauchemar étant mort, il ne craint rien. Liam est une personne sympathique au premier abord, préférant largement la bonne grosse rigolade au silence de mort. Le fait qu'il apprécie ou non une personne se fera tout de suite sentir par son regard et son ton. Liam aime s'affirmer, il adore se prouver qu'il peux repousser ses limites. Il prends plaisir a aider les gens, il veux les aider a règler leurs problèmes, le plus souvent, même si ça ne le concerne pas. Liam s'est juré de ne plus pleuré depuis le jour ou ses parents se sont séparés. Il a une petite soeur qu'il adore et chérie donc il n'hésitera pas délaisser ce qu'il fait si celle-ci a besoin de lui. D'un naturel généreux, il partagera volontiers ce qu'il a avec les gens qu'il rencontrent et qui ne trahissent pas sa confiance.

La confiance, parlons-en ! Liam offre sa confiance a tout le monde, mais si il s'aperçoit que l'on se sert de lui sans lui avoir, ne serrai se qu'expliquer le fondement de la tâche, il se considérera trahit et n'offrira plus sa confiance. Sa faible carrière militaire l'a rendu résistant mentalement, dans le sens ou il ne cède pas souvent à la panique puisqu'il a reçut deux balles dans la jambe. Les impacts physiques lui font mal sur le moment donc soit il hurle a cause de la douleur insupportable, soit il prends sur lui et reste tranquille.



Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ? 10 lignes complètes demandées

Je suis né dans une famille modeste d'Unys, mon père et ma mère s'aimait. Je reçut, de la part de son père, une tétine bleu clair, mais je ne la suça jamais. On peux dire que j'avait déjà mon tempérament.Je fut habitué a côtoyer le duo Posipi et Négapi qui jouait tout le temps avec moi, puis avec ma soeur. Elle ne me connait pas, du fait que je fut placé en internat. Mes parents se séparèrent peux après la naissance de ma soeur, Rosa. Elle partit avec leur mère tandis que je restait avec notre père. Notre père relâcha donc Posipi et Négapi.

Je ne versai de larmes que pour sa soeur, car mon père annula aussi ma mise en internat. Il se remaria avec une autre femme qu'il aimait plus que leur mère, ce qui me causa une profonde tristesse et que je me mis a haïr l'homme qui me servait de géniteur et fut soulagé que ma mère et ma soeur n'avait plus le même nom. J'haïssait de même la femme qui partageait vie et lit de mon père.

Les années passèrent sans que je ne m'en rende vraiment compte, plutôt occupé a aider un professeur pokémon non loin de chez moi. Je ne fit jamais sa connaissance mais je trouvais toujours un assistant. Je me lia d'amitié avec les pokémons du professeur. Chaque jour, je venais m'occuper des pokémons du professeur et j'arrivais au point que je me lie d'amitié avec les évolis des dresseurs que le professeur avait avec lui. J'arrivait a comprendre les évolis, a deviner leur besoin. Je comprenais particulièrement bien deux des évolutions d'Evolis : Aquali et Noctali. Je sentais ce dont ils avaient besoin par instinct, comme par magie.

Je m'engagea dans l'armée pour mes 16 ans, préférant apprendre a me battre plutôt que de profiter, comme les autres. J'avais rejoins une unité appelée USU où j'étais tombé sur un passionné de Malosse résidant au nom de Jules, sur une dingue de Pikachu du nom d'Alexandra et sur un dresseur assez direct portant le nom de Jean. Notre unité se chargeait de tout incidents marins nécessitant l'appui des forces armées. Nous étions les éclaireurs, nous étions ceux qui pouvait appeler les renforts une fois qu'un débarquement était possible. Nous qui prenions aussi les plus gros risques, puisque chaque secondes de notre reconnaissances pouvait nous être fatale. Ne nous égarerons pas, mais comme je sais que vous êtes friand de détails, je vais vous en donnez quelqu'uns a travers trois missions mentionnés dans les rapport qui traite de moi, rédigés par mes camarades.

Rapport I : Opération "Soleil couchant"
Objectif: sécuriser de quoi établir un campement en territoire ennemi
Aide Pokémon: Roucool de reconnaissance et un Machopeur
Général Alexandra, dans son rapport de mission, a écrit:

Le bateau filait sur l'eau tandis que Liam vérifiait les balles de son Fusil de précision. Je trouvais qu'il portait bien son titre de tireur d'élite. Jules re-vérifiait, pour la énième fois son équipement tandis que j'arrêtais notre bateau sur une mer calme et dans une nuit noire. Jules fut le premier a plonger pour amarrer le bateau et nous fûmes bientôt sur une plage de sable fin. Jean et Liam sautèrent immédiatement en nous offrant une couverture faible pour le danger de notre mission. Jules et moi installèrent un campement tandis que Jean sécurisait un faible périmètre. Nous fûmes bientôt dans un campement sur, non à l'abri des balles, mais dont il nous serai facile de défendre la position, et ceux grâce à Liam. Il fallait le reconnaître, Liam était doué, son esprit déducteur aux tests d'entrainement était bon et il savait prendre la plus astucieuse stratégie pour s'en tirer avec le moins de perte possible. Il insista pour monter la garde tandis que nous dormions, et comme nous croulions tous sous le poids du sommeil, nous acceptâmes, en sachant pertinemment qu'il était aussi fatigué que nous. Moi, Jules et Jean allâmes donc nous coucher, nous laissant tomber dans les bras délicats et les douces attentions de Morphée.

Une détonation nous réveilla en sursaut pendant la nuit, une rafale lui répondit tandis que nous prenions nos armes, d'autres échanges fusèrent et nous découvrirent une tache de sang devant la tente, et deux hommes rampait, tenant un fusil d'assaut semi-automatique dont les balles fusaient vers les arbres. Une longue balle perforantes vint toucher l'homme dans le bras, le faisant lâcher son fusil et Liam apparut dans une branche. Comment diable il avait put monter son sniper aussi haut. Il nous fit signe de baîlloner les prisonniers puis descendit en tenant son arme. Liam avait assuré, car il se déplaçait normalement avec une jambe tâchée d'un rouge inquiétant. Je contactais nos supérieurs en leur disant que la voie était libre et qu'aucun pokémon a notre aide n'avait été employé mais précisait qu'il nous fallait un médecin au plus vite.

Deux jours passèrent ou Jules et Jean se partageait la garde, Liam étant couché a cause de son infirmité. j'en profitai pour me rapprocher de Liam, il était beau et après tout, on est tous humains. Liam est un homme charmant même si son jeune âge pourrai le rendre fragile. Il est résistant car il prends sans broncher. On peut dire que c'est un bon élément, ses talents aux armes a feu, particulièrement doué au fusils de précision et sa résistances naturelles en font déjà un bon soldat, mais s'ajoute a ça une vive intelligence. Liam est assez gentil et attentionné car il n'a pas hésiter un instant a prendre la garde alors qu'il était aussi fatigué que nous. Mais revenons à la mission, au bout de deux jours, nous aperçûmes les renforts tant espérer, ce qui allait mener le combat. Nous rentrerions donc au pays, en Unys...

Rapport II : Opération "Mer Rouge"
Objectif : Vider une plateforme de ses habitants et dérober des plans.
Aide Pokémon : Dracaufeu et Leviathor.

Sergent Jules, dans son rapport, a écrit:

Nous fûmes quatre, conscient qu'on en reviendrait surement pas. Liam et son fidèle esprit d'initiative proposa alors le plant suivant: il allait monter et nous sécuriser le point de montée en nous laissant une signal. Il prit une silencieux pour son Sniper, greffa celui-ci dans son dos et entreprit sa montée. Nous savions qu'il écoutait de la musique, ça l'aidais a se concentrer, a ce qu'il disait. Je sentais bien qu'Alexandra était sous son charme, car elle ne cessa dès lors de s’inquiéter pour lui. Je vit alors un foulard déchirer le ciel depuis le point d'entrée et entamer une lente descente vers nous, se laissant chuter doucement. Liam avait réussi ? Le premier d'entre nosu a vouloir le confirmer fut Alexandra, qui récupéra le foulard et qui entama la montée. Je la suivie, Jean derrière moi. Nous atteignîmes alors ce qui était " la sécurisation de la montée par Liam" à savoir un empilage de caisse dont nous fûmes surprit de ne trouver aucune balle. Liam était a genoux, son sniper pointé vers l'avant, sans se soucier de ce qui se passait par côté. Alexandra sécurisait sa droite, son M16A1 lui allait bien, ce fusil d'assaut tirait des rafales de trois balles, très souvent mortelles. Elle ne pouvais s'empêcher de fixer Liam dans la maigre pâleur que nous offrait la Lune. En tant que chef d'escouade, elle nous fit part de son plan : Nous devions nous déplacer en duo afin de nous protéger les uns les autres. Nous approuvâmes et elle fit les groupe : Moi et Liam & Elle et Jean. Je regardais Liam : son sniper influait sur sa mobilité et sur sa couverture. Honnêtement, je l'aurais apprécier si Alexandra ne l'aurait pas aimée. Il était bon camarade, certes, mais la proximité qu'Alexandra essayait d'installer entre elle et lui pouvait tout a fait partir en fumée. Il bougea, sortant un Désert Eagle et en rangeant son M200 Cheytac dans son dos. Il maîtrisait vraiment bien ces deux armes, mieux que moi, mon Block17 et mon UMP45. Liam avait plus de mérite : le Désert Eagle était un des pistolets les plus puissant au monde avec ces 3900 Joules. Toujours est-il qu'il me traçait et Alexandra me jeta un regard noir. Liam se mit a couvert et envisagea de rentrer en force, il possédait cinq grenades mais il ne jugea pas bon de mettre notre couverture. En y pensant, Jean était un artilleur pur et dur, le seul de la team a porter une arme lourde, aujourd'hui un Bazooka. Alexandra nous fixait pour porta son attention sur Jean. Liam prit une initiative qui me stupéfia: il fonça sur le groupe de trois ennemis qui ne le voyait heureusement pas. Il sortit un silencieux pour Désert Eagle et tira trois coups. Il fit trois Headshoot. Je ne sut jamais si il avait eu de la chance ou simplement assez de temps pour recharger ses trois balles. Nous nous engageâmes vers une entrée pas très gardée et nous commençâmes ce qui allait être un massacre. Je marchais dans une flaque de sang que j'avais crée. Liam, lui, les assommait et les attachait en les baîllonant. Liam soupira en arrivant devant moi :

" Mais qu'est-ce qui t'as prit ? On est pas obligé de les tuer ! Tu te rends compte que tu prends des vies ??!!

- C'est notre boulot Liam !! On a pas le choix !

- Tout de même, c'est idiot de tuer.

- Pourquoi t'es la ?

- Pour vivre une aventures."

Liam osait appeler ça une aventure ?! Cela me révolta au plus haut point car pour moi, c'était plus un enfer choisi lors de notre engagement. Je tirai donc une rafale dans sa jambe. Seule une toucha. Il hurla en tombant sur le dos, heureusement pour lui que son Cheytac était a côté de lui. Je ne comprit rien a son comportement, car il empoigna son Cheytac et commença a ramper vers la porte qu'il ouvrit d'une balle dans la serrure. Les ennemis était endormi, et nous passâmes en silence. Lui rampait. Nous trouvâmes alors une situation délicate : Dix ennemis était devant nous, en face Alexandra et Jean. Liam et moi, après un regard, ouvrirent le feu et en un instant, ils furent au sol, des balle dans les pieds. Alexandra se précipita vers nous pour nous remercier, suivie par Jean. J'engageai immédiatement la conversation avec elle tandis que Jean s'inquiéta de l'état de Liam. Lorsqu'elle s'aperçut de son état et la correspondance entre la balle extirpée de la jambe de Liam par Jean et de celle de mon chargeur, elle me visa. Liam se propulsa avec ses mains, se mettant devant moi, il fit sauter le M16A1 des mais d'Alexandra grâce à la poignée de son Cheytac et l'empoigna avant de la regarder gravement. Jean demanda a Alexandra de se calmer et celle-ci commença a pleurer, se jetant contre Liam. Il tendit le M16A1 a Jean et rassura rapidement Alexandra. Il boita et remercia Jean, il me remercia également et nous partirent vers le point d'où nous fûmes arrivés. Jean tandis les documents a dérober a Alexandra et celle-ci les prit vivement. Liam fut le premier a descendre, lentement suivit pas Jean, Alexandra et moi. Nous arrivâmes donc sur notre frêle canot, qui supportait nos poids. C'était une embarcation de métal, en aluminium pour être précis, ça permettait de moins consommer de carburant. Jean sourit et empoigna son bazooka pour marquer la mission en beauté. Il prit une roquette que lui tendit Liam et d'un coup d’œil complice a Liam, il visa les caisses que celui-ci avait empiler et tira dans un léger nuage de fumée. La déflagration qui suivit reste encore gravée dans ma mémoire. Les petits patrouilleurs ennemis que nous avions eu tant de mal a éviter à l'aller filèrent vers la plate-forme en flammes. Nous naviguâmes encore une bonne heure avant de rencontrer le vaisseau qui nous attendait, un bel et puissant porte-avions. Ou nous fûmes reçut comme des vainqueurs, Jean aidait Liam a marcher, sous le regard vigilant d'Alexandra, dont l'attitude impassible laissait entrevoir un entretien privé avec le général et avec Liam. Jean et Liam se dirigèrent vers l'infirmerie où ils passèrent, dès lors, quelques jours dans les bras dans les fidèles qui tenait le Serment d’Hippocrate en vigueur.

Rapport III : Opération "Ligne de Sable"
Objectif : Réussir a faire entrer un soldat de l'armée de l'air dans les lignes ennemis en mettant votre propre vie en danger.
Aide Pokémon : Métamorph

Caporal Jean, dans son rapport de mission, a écrit:


Je suis Jean Scythe, lors de cette mission, j'ai dut prendre le nom de Tyd Deadeye, je travaillais de concert avec Liam Layan, alias Akira Bonville, nous fûmes envoyé en plein territoires ennemis, comme engagés volontaires, ce qui ne me plaisait pas trop. On nous avait donné l'équipement qu'on voulait, soit un M200 Cheytac pour Liam accompagné d'un Désert Eagle modèle gold. Quand a moi, un Glock 18 comme Pistolet de combat et un Bazooka. Nous arrivâmes en vue des troupes ennemies le première jour, on nous arrêta immédiatement, mais bizarrement on nous laissa nos armes. Enfin, allez prendre des métaux dans un désert par 48°C. Liam nous présenta sous nos noms d'emprunts dans leur langue dont qu'il avait réussi a apprendre en quelques semaines, tout ça en épluchant un dictionnaire. Liam était un soldat malin, très malin, puisqu'il joua avec les mots pour nous permettre de garder nos armes et pour nous faire rester ensemble. Il me dit alors que nous avions rejoins temporairement les forces de la guérilla. Il afficha un sourire, visiblement satisfait de pouvoir serrer son Cheytac contre lui. Je raffermis ma prise sur mon Bazooka. Ce qui semblait être un officier nous fit alors entrer dans le campement, comme j'avais suivit les cours avec Liam, je comprit tout ce qu'il disait puisqu'il parlait assez lentement pour me laisser le temps de comprendre. J’émis alors une stratégie : nous devions faire semblant d'être des soldats moyens afin de ne pas éveiller les soupçons. Lorsque nous eûmes un temps de libre, il me dit que je devais essayer de récolter un maximum d'informations sur les défenses du campement. Lui essaierai d'en apprendre un peu plus sur le vécut de la majorité des hommes. Nous allâmes dormir suite à ça.

Deuxième jour de mission. Nous nous affermîmes a déjeuner rapidement et il prit son rôle au sérieux : celui d'un type toujours souriant mais incapable de tuer un ennemi, ce qui lui ressemblait bien. Nous nous jurions de nous aider mutuellement avant de partir chacun de notre côté. Au soir, il revint avec le point faible de tout les soldats du camp : l'orage. Il m'expliqua que tous avait peur de l'orage. Je me cachai de lui confier ma peur a cet élément naturel et lui rapportai tout ce que j'avais put apprendre sur la défense du camp. Il partit d'un rire franc en me lançant ce qui allait être gravé pour toujours dans mon esprit :

" Au moins, ça nous force a être ingénieux car il faut arriver a déployer beaucoup d'éléments pour construire un plan sur lequel se reposer en toute quiétude."

J'affichais une mine déconcertée en le voyant rire, on aurait dit un parfait gamin. Il avait certes 19 ans mais tout de même, il devait être ne mesure de peser ses mots. Et si, au final, c'était les termes qu'il employait qui le rendait unique. Si le fait qu'il garde son esprit gamin poussait les gens a s'attacher à lui. Je ne saurait jamais dire ce qu'il en est, toujours qu'à partir de maintenant je le considère comme l'un de mes meilleurs amis, et ceux jusqu'à ma mort... Ou la sienne...

Lors du troisième jour, les choses devinrent intéressante : nous passâmes des tests d'armes. Nous assistâmes chacun aux tests de l'autre et nous nous découvrirent alors sous de nouveau jour. Je passai en premier ce jour-là, j'armais mon Bazooka d'une roquette et calait ma respiration sur le rythme d'une douce mélopée qui ne me quitte jamais quand je combat. Je visais le char d'assaut ennemi qui nous bloquait le passage et tirai en subissant l’a-coup, parfaitement habitué. L'explosion ne se fit pas attendre et j’explosai le char en une nuée de débris. Je mit alors mon Bazooka dans mon dos et sortit mon Glock 18, visant et vidant mon chargeur sur une cible. Je touchai tout les points vitaux avec assez de précision et assez d'impact pour neutraliser un homme au Glock 18.

Ce fut le tour de Liam qui sourit et je vit un éclat vibrer dans ses yeux, un éclat sauvage, comme un éclat vengeur quand il décocha sa première balle sur la cible. La balle se ficha dans l'arcade sourcilière de la cible tandis que les autres se fichèrent dans le crâne, au niveau du cœur, des poumons, en plein dans la colonne vertébrale et, pour finir, dans le muscle moteur du bras. Mon regard dériva sur Liam et je vit qu'il tirait simplement au jugé. De ce fait, je puis confirmer une chose : cet homme est doué d'une précision mortelle. Il passa l'arme dans son dos et sortit son Desert Eagle pour faire un aussi bon tir. Nous fûmes félicités par l'officier présent et on nous donna la permission d'entrer et de sortir librement du camp voire de recruter un homme si on le souhaitait.

Je regarda Liam dont le corps était détendu, il avait donc son petit secret pour tirer facilement a Distance sans subir de contrecoup destructeur. Il me fit un sourire et nous excusa officiellement, prétextant sortir pour chercher une recrue. Nous partîmes donc vers la position dite du Pilote, qu'on nous avait donné à notre arrivée. Nous marchâmes une bonne heure et nous tombâmes sur le pilote qui tenait son casque sur un déguisement assez réussi. Il nous demanda de lui rapporter l'état de la mission, ce que nous fîmes.

Nous le conduisit jusqu'au camp où il fut reçut comme nous, comme un homme normal, comme un engagé. Nous restâmes quelques jours sous couvertures puis, avec l'accord, nous décidâmes de partir, de renter au bercail. Nous prirent donc nos armes et nous donnâmes l'excuse suivantes: " Nous sortons pour patrouiller, si nous ne sommes pas de retour dans les 24 H, alors nous sommes morts"

Nous sortîmes calmement de la ville puis nous courûmes vers le large, au point de rendez-vous ou un canot nous attendais, avec Alexandra et Jules à son bord. L'embarcation démarra au quart de tour et nous dirigea vers le porte avions proche. La suite est simple a trouver dans les archives : Jules avait fait une bourde et il en résultait de la dissolution de notre unité, on nous remit notre solde. On nous laissa nos armes et on nous donna des plaques. Nous fûmes conviés a une réunion ou l'on nous remit nos premiers Pokémon, tardivement certes, mais on nous les remit. Alexandra eut un Pikachu qu'elle appela Edwin. Moi, j'eus un Salamèche que je nomma Tempesta. Jules eut un malosse qu'il appela Fureur et Liam partit avec un Evoli : Asling. Jules partit le premier, nous laissant seul. Alexandra Liam et moi nous échangèrent nos numéraux de téléphone et je les quitta. Aujourd'hui encore, je les considère comme des amis et rien ne changera...

A ma sortie de cette unité, je décidai d'arrêter ma carrière militaire, trouvant plus de plaisir a voyager en compagnie d'Asling plutôt que de prendre des vie. Je passa donc chez le professeur qui m'avait tout appris sur les pokémon. Je n'oublierais jamais quelle fut ma surprise en découvrant que c'était la seconde femme de mon père. Elle avait changé, autant physiquement que mentalement car elle était plus réfléchie. J'allais voir les évolis en sa compagnie et me fit un plaisir de leur donner eau et nourriture. Je regardai Asling évolué au milieu de ses compères, souriant de quiétude. Ma belle-mère m'offrit donc l'hospitalité pour la nuit et m'informa que mon père voulait parler avec moi. Je laissa donc toute mes affaires et partit vers la maison en compagnie d'Asling, mon petit évoli. J'entrai quand ce-dernier me monta sur l'épaule et me dirigea vers la chambre de père. Je le trouva alité, en train de lire un journal. Il me raconta alors pourquoi Mère et lui avait divorcés : il était devenu violent et alcoolique. Il me remit alors la bague que mère avait laissé ici et me demanda de la lui apporter. Je le lui jura et j'eus droit à mon premier câlin de la part de mon paternel.

Je retourna au laboratoire, Asling m'ouvrant le passage en marchant doucement quand un pikachu fonça vers moi, il bouscula Asling et les deux roulèrent à mes pieds. je les prit chacun avec moi et une voix plus que familière se fit entendre du semblant de forêt à ma gauche:

" Edwin ! Reviens Edwin, je ne veux pas que tu embêtes qui que se soit!!"

Je regardais dans la direction de la voix et vit Alexandra sortir du couvert des arbres, jean bleu et décolleté, elle s'arrêta net en m'apercevant :

" - L-L-LIAM ??!! Mais qu'est ce que tu fait la ?

- Je vais rentrer chez le professeur et après je pars.

- Où tu vas aller ?

- Voir ma mère.

- O... Okay, bah ce fut un honneur de te revoir."

Je la regardai rougir et s'en aller. Alexandra était une belle fille, bien faite et gentille, d'un naturel jovial, enfin de ce que je lui connaissait. Elle irradiait un bonheur qui, pour moi, n'avait été que peu présent. Je marchai tranquillement, Asling sur mon épaule s'amusait a mordiller le col de ma veste. Je lui caressa la tête, avide d'une solution. Certes, j'avais l'adresse de ma mère et la possibilité de s'y rendre maintenant, mais si elle me reniait, j'étais presque sans famille. Je retournais donc passer la nuit chez le professeur. Elle m’accueillit tranquillement et nous passâmes à table où je fut surpris de retrouver Alexandra qui m’accueillit d'un grand sourire. Au menu, viande de toute sorte. Le professeur m'expliqua qu'elle attendait Alexandra depuis un moment. Un homme entra et courut sur Alexandra qui, horrifiée, se jeta contre moi tandis que son Pikachu préparait une décharge électrique pour l'homme. Je lut dans les yeux vert d'Alexandra, une crainte si intense que j'en fut ému. L'homme me fixai et lança:

" - Hey toi, je t'es pas autorisé a fricoter avec mon Alexandra alors soit tu la laisse, soit je t'éclates !

- Permettez moi de soulignez, Monsieur, que vous proférez des menaces sans fondements et complètement inutile.

- J'suis Fabrice Layan et je fait ce que je veux !!

- Quel âge as-tu ?

- 16 ans pourquoi ?

- Pour une raison on ne peux plus simple, disais-je en me levant de table et en laissant Asling sur Alexandra, à 16 ans, j'étais en camp d'entraînement et mon nom est Liam Layan. Profères encore une fois le noms des Layans en affichant un tel caractère et je peux te jurer que je t'éclates la tête, suis-je bien clair ?

- Mais... Mais...

- Quel est ton nom ?

- Fabrice Coward.

- Persiste-tu a dire qu'Alexandra est à toi ?

- Euh... Euh c'est à dire que...

- Que ?

- Soit, elle n'est pas a moi !"

Le jeune homme rebroussa chemin et je regarda Alexandra, elle expirait bruyamment et elle m'expliqua que ce type en avait après elle depuis un moment et qu'il avait faillit la violer quelque heures auparavant. Asling vint vers moi et je le prit dans mes bras puis j’annonçai que je me retirai pour la nuit. Je prit une bonne douche qui me rafraîchit les idées et enfila un T-shirt moulant blanc et un caleçon pour la nuit. Je trouva Asling endormi sur un lit à sa taille et je le bordai en lui faisant un bisous sur le front. J'entendis trois coups discret et j'allais ouvrir la porte. Alexandra était sur le seuil, en chemise de nuit. Elle pleurait a chaude larmes et me demandais si elle pouvait rester en peu. J'acceptai et je la fit s’asseoir sur le lit, l'écoutant pleurer. Je plaçais quelques paroles de réconfort dans la conversation et la regarda s'endormir. Je la prit dans mes bras et la mena à sa chambre, guidé par son Edwin. Je coucha Alexandra et la borda tandis que Edwin la rejoignait doucement. Je rejoignit ma chambre et me coucha, sombrant dans un sommeil réparateur.

Je me levais le lendemain, à l'aube. Je prit mon Cheytac et mon Desert Eagle que je rangea dans l'étui, plaçant mon Cheytac sur le dos. Asling se réveilla doucement. Il me suivit docilement jusqu'à l'escalier ou il clama sa présence sur mon épaule. Je le prit en le caressant et le monta jusqu'à mon épaule. Je présenta mes adieux au professeur Pokémon et me décidais a partir vers l'adresse de ma mère.


J’aperçus ma sœur à l'école, ce jour-la. Elle était seule et se retenait de pleurer à mon avis. Je soupira et me dépêchais d'arriver chez ma mère. Je toqua à sa porte et au vu du bruit que ça générais, elle s'attendait a quelqu'un d'autre. Elle m'ouvrit et resta muette, soit par la présence des armes, soit parce qu’elle me reconnue. Elle ne contrôla pas son bonheur de me voir et m'analysa de la tête au pied puis me serra dans ses bras, laissant échapper des larmes de joie. Notre échange fut cependant un peu plus long :

" Bonjour Maman...

- Liam... Tu as... changé.

- Maman, je peux repartir si tu as quelque chose à faire.

- Non, reste, mais qu'est-ce qui te ferai plaisir ?

- Un café si tu as, mais je ne reste pas longtemps.

- Ta sœur sera ravie de te voir...

- Elle ne doit pas me voir, surtout pas.

- Pourquoi, elle a le droit de savoir qu'elle a un frère !

- Je sais, mais moins elle en sait sur moi, mieux elle se porte.

- Liam enfin, ta sœur est en droit de savoir qui tu es !!

- Je suis un ancien Militaire maman, il vaux mieux qu'elle ne le sache pas."

Je savoura le café et serra ma mère contre moi, souriant et lui faisant un bisous comme un enfant qui va à l'école. Je lui montra Asling qu'elle prit contre elle et qu'elle caressa affectueusement. Je sourit et elle me rendit Asling qui, comme d'habitude, vint sur mon épaule. Je la remercia d'un autre câlin et décida de partir. Je prit me décida à partir en forêt ou je pourrait peut-être faire la rencontre de ma sœur.



As tu repéré le code dans le règlement ? Validé par Pertti
Comment as-tu trouvé notre forum ? Rosa ^^
Qui est le personnage sur votre avatar, d'où provient-il ? Colonello de Katekyo Gitman Reborn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liam Layan, Just It   Sam 3 Nov - 22:23

Prez' Terminée ♪♫ ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liam Layan, Just It   Sam 3 Nov - 22:57

Hé bien c'est validé, Liam. ♫

Ton Evoli possède les attaques Charge / Coup d'Main / Mimi-queue / Jet de sable plus une capacité par reproduction de ton choix.

Tu peux faire ton pokédex et recenser l'avatar.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liam Layan, Just It   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liam Layan, Just It
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Dresseur-
Sauter vers: