AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Aléa Blackmore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aléa Blackmore
Adorable boulet
avatar

Région : Kanto
Classe : Vagabonde
Féminin
Nombre de messages : 70
Age : 21

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:
MessageSujet: Aléa Blackmore   Sam 27 Juil - 11:38


Comment tu t’appelles ? Aléa Blackmore
Superbe prénom, et t'as quel âge ?18 ans !
Dans quel région es tu actuellement ? Kanto.
Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ?Moi ? Je suis une vagabonde.
Et quel est ton Pokémon ? Un Malosse.

Okay, et dis moi à quoi tu ressembles maintenant.
Emh… Euh… On va dire que je suis petite… Je sais pourtant bien qu’un mètre soixante-cinq ce n’est pas si petit que ça, mais je ne peux m’empêcher de me trouver de taille ridicule face à certaine personne… Comme mon père.
Enfin bref, passons sur ce détail sans importance ! Je possède de longs cheveux roses-framboise qui viennent effleurer mes hanches à chaque pas, pourtant, les mèches qui encadrent mon visage à la peau claire sont beaucoup plus courtes. Vous savez, j’ai beau le démentir, je m’occupe minutieusement de mes cheveux pour tenter de les faires ressembler à quelques choses… C’est pour cela que l’on dit qu’ils sont si brillant et doux, ne croyait surtout pas au don de la nature, je triche un peu, mais chut, on le garde pour nous.
Il parait que ce que l’on remarque en premier chez moi, c’est mes yeux. Après tout, il est vrai que de ce côté-là, j’ai été chanceuse. De grands yeux azur illuminent mon visage, un bleu cristallin et limpide qui sait appuyer mes demandes lorsque je décide de faire céder des inconnus à mes requêtes. Oui, ne vous fiez pas aux apparences, je ne suis pas un ange, loin de là. Je suis comme un Mélofée en réalité, prenant des mimiques adorables pour vous approcher et vous taguer le visage une fois endormi à coup d’attaque berceuse.  Oui, je suis diabolique, n’en doutait pas.
Reprenons. J’ai eu la chance, si l’on peut appeler ça de la chance, de naître dans une famille de chasseur de prime, et donc, mon père m’a très vite fait pratiquer du sport tel que de la gymnastique ou de la course, il est vrai que petite, le sport m’écœurait, mais aujourd’hui, je garde une agilité et une rapidité à toute épreuve ce qui fait de moi quelqu’un de difficile à rattraper, c’est pratique lorsque l’on attire autant d’ennuie que moi ou mon pokémon, parce qu’il faut bien le dire, la plupart de mes problèmes viennent de LUI !...
Je refuse toutes tenues extravagantes ou trop voyante afin de rester discrète, je n’aime pas que l’on me fixe, et puis, Malosse à tendance à attaquer lorsque l’on me fixe trop…

Et comment tu te comportes seul, avec les autres...
Au premier abord, j’ai l’air d’une enfant un peu perdue et timide, mignonne parfois, mais je n’en reste tout du moins quelqu’un dont la parole ne vaut pas grand-chose. On m’a inculquée que l’amitié n’existe pas, ce n’est qu’une alliance temporaire entre des gens qui se poignarderont dans le dos tôt ou tard, donc… Je n’aime pas m’attacher de peur que l’on me trahisse. Et puis, je voyage seule avec mes pokémons, enfin, avec mon Malosse, est donc, je n’ai pas besoin de m’attacher. Oui, même les relations avec mon pokémon sont tendues, on passe notre temps à nous disputer. Il aime dormir, moi faire du sport, mais sachant qu’il déteste rentrer dans sa pokeball et qu’il me tient régulièrement tête lorsque je veux l’y faire rentrer, je dois le garder à côté de moi, il passe son temps à râler, moi aussi, un peu, mais bon ! … Enfin, j’ai beau dire, la fois où il a disparu j’ai pleurée toute la nuit parce qu’il me manquait. Oui, je l’adore ma petite tête de mule, lui aussi il m’aime bien, je le sais, mais bon, on aime nous disputer.
Oui, vous l’aurez compris, j’aime râler, c’est d’ailleurs l’une de mes caractéristiques : je râle, soupire, marmonne, tout-le-temps.  Je n’aime pas le travail d’équipe car ma vision du travail ou de la vie en générale a toujours était caractérisée par une expression : « chacun pour soi ».
Je suis très territoriale, je ne supporte pas que l’on touche à mes affaires, mais un vieil homme m’a expliqué que c’était à cause de mon manque de confiance en l’Homme. N’importe quoi ! … Enfin, c’est vrai que je suis très craintive, j’ai tendance à détourner le regard lorsque l’on lève la voix sur moi et je me crispe face aux mouvements trop brusques…  Enfin bref, passons.
Je suis aussi attirée par les voyages, par les nouvelles découvertes, et par les rencontres avec de nouveaux pokémons, c’est pour cela que je voyage beaucoup, mais en réalité, c’est pour fuir ma famille et mon passé.
Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ? 10 lignes complètes demandées
Ah, je suis obligée de passée par là… ? Vraiment obligée sans quoi vous ne me laissez pas partir ?... Ok…
Je suis née à Lavanville, oui je sais, on imagine tous le cimetière et les spectres en se remémorant ce nom, mais bon… Il y a donc dix-huit années, j’ai vu le jour dans cette ville maudite de l’alliance d’une dresseuse passionnée de concours et d’un père chasseur de prime, j’étais enfant unique, et destinée à devenir moi aussi chasseuse de prime étant donné que mon père me conditionnait pour le devenir, mais ce monde m’inquiétait, et puis, je n’ai jamais réellement été en bonne entente avec lui, il était violent et moi une enfant craintive, cela ne m’a jamais aidé à m’épanouir…
J’ai donc eu une enfance quelque peu agité, mais ma mère était toujours là pour me soutenir et me rassurer, cela me suffisait.
J’ai toujours vécue entourée de pokémon, de l’absol de mon père, du gardevoir de ma mère, des pokémons volés, mais aussi des pokémons sauvage, et une curiosité enfantine s’éveilla au travers de mon être vis-à-vis de ces étranges animaux. J’apprit rapidement à confectionner des pokébloc et poffin afin de nourrir les pokémons de mes parents bien que je n’osait jamais approcher l’absol de mon père, un pokémon trop agressif à mon gout, il avait le don de me glacer le sang… Mais je prenais plaisir à tenter de nourrir les pokémon sauvage, c’est ainsi, qu’un jour, un démolosse se retrouva dans notre jardin, un démolosse parfaitement sociabilisé, ce qui m’étonna d’ailleurs. En réalité, il s’agissait du pokémon d’un dresseur de passage dans la ville, un dresseur avec qui je sympathisa rapidement. Il me conta ses voyages, me fit rencontrer ses pokémons, décrit les pokémons des autres villes et régions, et éveilla ma fascination. Pourtant, ce dresseur dû partir un jour de pluie, laissant derrière lui un œuf qu’il me confia un sourire aux lèvres.
« Prend soin de lui. »
Ne sachant pas réellement comment s’occuper du pokémon, je vins retrouver sa mère qui s’étonna du don de ce mystérieux dresseur.
Quelques jours plus tard, l’œuf vint à éclore, dévoilant un petit Malosse affamé et plein de vie.
C’est ainsi que je gagna mon premier pokémon et que je chercha à entraîner sous l’œil amusé de ma mère et les critiques de mon père. Ce qu’il voulait ? La perfection. Or une enfant qui s’amusait avec son pokémon était loin de frôler le sommet du dressage, loin de là, après tout, tout ce je voulais, c’était jouer…
Le véritable entraînement commença donc, repris d’une main de fer par Maximilian Blackmore, mon père... Malosse en devint plus agressive et le regard que je portais sur le monde changea alors brutalement, ce monde fabuleux dans lequel elle jouait n’était qu’un champ de batail dans lequel elle devait trouver sa place.
En grandissant, je pu me faire un avis sur la situation, sur le travail de mon père, sur les entraînements de Malosse, sur le monde qui m’entourait, et, je commença à m’éloigner du cocon familial, refusant de finir chasseuse de prime, et je vins m’occuper de pokémon sauvage, observant tout de même la manière dont les dresseurs s’y prenait avec leurs pokémons, mais je n’osais jamais les approcher, trop timide, trop craintive, la tête encore pleine des pensés inculquée par mon père.
Mais lorsque vint mes seize ans, je décidais de partir, et c’était donc armée d’un sac à dos et de mon malosse que je vins voyager un peu au travers de Kanto, m’arrêtant dans quelques villes afin de récolter quelques renseignements sur les méthodes de dressages et de soin de pokémon, mais aujourd’hui, à l’aube de mes dix-huit ans, j’ai besoin réellement de voyager et de voler de mes propres ailes, c’est ainsi que, postée à Carmin-sur-mer, armé de pokéballs, j’entrepris un nouveau voyage, décidée à explorer ce monde !

As-tu repéré le code dans le règlement ? [*Thelos approved*]

Comment as-tu trouvé notre forum ? En fait… Rodrigue ma traînez de force ici… Muuh ;. ; (Non, il m’a simplement demandé si je souhaitais reprendre le rp en me proposant ce forum)
Qui est le personnage sur ton avatar, d'où provient-il ? Devientart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aléa Blackmore   Sam 27 Juil - 12:00

Voilà, tu es donc validée puisque ta fiche répond à l'ensemble de nos critères ! Tu pars avec un Malosse possédant Flammèche, Gros Yeux et Grondement, ainsi que son attaque par reproduction qui est selon ton choix ! N'oublie pas d'aller faire recenser ton avatar et de créer ta carde Dresseur, et bon jeu à toi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aléa Blackmore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aléa Blackmore
» (F/LIBRE) ELIZABETH BLACKMORE [HERETIQUE]
» Désolée...
» Blackmore's Night
» Ariane Blackmore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Vagabond-
Sauter vers: