AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Tirez une carte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tirez une carte...   Mer 6 Nov - 0:28





Je n'aime pas trop les questions réponse mais je vais essayer de faire un effort... Pour vous faire plaisir... Et si j'ai bien compris je dois commencer par me présenter, c'est ça ?
Et bien je m’appelle Tiky Card, et avant que vous posiez la question : oui, c'est un faux nom, et non, je ne vous dirait pas tout de suite pour quelle raison j'ai dut en choisir un. J'ai 24 ans, et bien qu'étant originaire de la région d'Unnys, cela fait quelques années déjà que je me suis expatrié à Jotho, mon idée étant de devenir dresseur , avec l'aide de cette Scalpion que je connais depuis un certain temps.
D’autres questions ?..




Vous l'aurez sans doute remarqué d'entrée de jeu, je suis quelqu'un qui aime la classe, et ça passe bien sur par l'apparence. J'ai de nombreuses tenues différentes mais mêmes les plus décontractées se veulent élégantes. Si vous me croisez au hasard vous me verrez sans doute dans un costume trois pièce avec la longue canne et le haut de forme accordé - et je vous préviens, je ne veux aucun commentaire, si moi j'aime c'est tout ce qui compte - sans oublier une chemise parfaitement blanche et des gants fins. Pour en venir à mon physique, et sans me vanter, je dirai que je suis bel homme, j'ai tours eu une peau parfaitement lisse et plus que légèrement halée, un petit grain de beauté est la seule marque visible sur tout mon visage, un peu en dessous de mon œil gauche, comme pour en relever la couleur anormalement clairs au point d'en paraitre jaunes. J'ai des cheveux courts, mais suffisamment longs pour me tomber sur la nuque et pour cacher mon front - j'y reviendrai - et enfin je suis grand d'à peu près un mètre quatre-vingt et athlétique puisque entrainé. Ha oui, il n'est pas non plus rare qu'on me trouve avec une cigarette au bords des lèvres ou avec un jeu de carte entre les doigts,et c'est tout... Il ne me reste plus qu'à en venir au détail qui fâche... J'en préciserai la raison plus tard sans doute, mais il y a bien une vague dans tout cet océan de classe et de cachet, autour de mon cou et de mon front, tout autour, se trouvent des séries de stigmates en forme de croix, cicatrices laisses par un fer rouge... Vous voulez que je précise ?.. Et bien de la patience naitra l'envie, ne craignez rien je vous fait le serment d'en reparler.


Comment je me comportes ? Et bien je me plait à croire que je suis quelqu'un de bien, sans attaches mais assez aimable et gentil avec les personnes que je ne connais pas, hommes ou femmes, humains ou pokémon, mais je suis aussi très exigeant, avec moi dans un premier temps, et je tiens à être le meilleur dans tout ce que j'entreprends, alors forcement, j'en exigerai le même de tous les pokémons que je capturerai. Mais à cette seule exception je suis très sociable, mais attention, prenez garde, car il n'en faut pas beaucoup pour me mettre en colère et je peux devenir un véritable foudre de guerre, me servant de tous ces atouts dont je parlais dans le simple but d'exercer une juste vengeance... Vous comprendrez donc bien que, comme je suis ouverts et donc avec un minimum d'empathie je ne déteste rien de plus au monde que les gens qui font le mal autour d'eux, même si cela ne me touche pas directement... criminels et tortionnaires ont donc quelqu'un de plus à redouter, une personne sans la moindre pitié et qui ne connait pas le pardon :
No mercy, No forgiveness.


Et bien je vous l'ai déjà dis, je suis né à Unnys, dans un petit village qui ne mérite même pas de figurer sur les cartes, mais dans une famille qui avait plus de réputation que toutes les autres dans un domaine bien particulier : l'art du sabre. Ça fait un peu cliché n'est-ce pas, un enfant, fils unique de surcroit, qui voit le jour dans une famille qui fonde sur lui de grands espoirs alors qu'il n'en a pas la moindre envie... Et bien c'est pourtant le synopsis de mon histoire et, si je l'ai toujours pensé je n'aurais jamais dut ouvrir mon cœur à mon père sur ce ressentiments... Mais je vais un peu trop vite, reprenons dans l'ordre, depuis l'âge de six ans, j'ai navigué d'école en école, de dojo en dojo, apprenant à manier le sabre 16 heures par jours, en relayant week-ends et vacances au rang de concepts abstraits et ça a continuer douze années durant. J'ai été formé dans la douleur, les larmes parfois, mais pas les miennes puisque je n'avais de toute façon aucune comparaison possible. Je suis devenu shihandai, c'est comme ça que l'on appelle l'assistant personnel de maître dans les dojos et pour mes dix-huit ans, pou le premier jour de m'a majorité on m'a fait un cadeau bien particulier... Mon maître, celui qui m’enseignait son art, que je respectait plus encore que mon père, m'a conduit sous la pleine lune et là il me défia, dans un combat au bokuto où il mit toute sa force et tout son cœur.
Essayez un peu de comprendre la situation, lui était un maître âgé et vieillissant, d'un art ancestral mais clairement sur le déclin, un art auquel il a voué toute sa vie et qui ne trouvera jamais de meilleures conclusions que celles qu'il a déjà vécues, et moi j'étais son meilleur élève, le meilleur qu'il n'ait jamais vu, et sans doute le seul à pouvoir reprendre le flambeau, à reprendre son rêve de voir un jour un sabre se dessiner sur les unes des journaux, dans les yeux des enfants rêveurs et les cœurs des envieux.
Ce soir là, mon maître est mort. Je l'ai tué, simplement en me défendant de ses assauts furieux, et je rêve de cette nuit à peu près chaque soir.
En rentrant chez moi, après que j'ai fuis l'école, poussé par la peur des conséquences, c'est le moment où j'ai avoué à mon père que cette expérience m'avait changée, que je ne voulais plus jamais tenir un sabre qu'il m'a drogué et attaché avant de me dire des mots qui sont gravés sans doute pour toujours dans ma mémoire : "Tu pense que tu as le choix ? Tu te crois maître de ton destin ?", il saisit d'une main ganté un tisonnier en forme de croix qu'il sortait des braises ardente, "Pas de pitié, pas de pardon, c'est la devise de la famille, je croyais que tu l'avais retenue mais je vais devoir te forcer à t'en souvenir..."
Il approcha le fer rouge de mon front et y posa une première marque, puis une deuxième, puis j'arrêtais de compter, et quand il commença à s’approcher de mon cou, j'avoue que je perdis connaissance. A mon réveil, j'étais dans un lit d'hôpital des bandages sur la majeure partie du visage et du cou avec une simple lettre de ma mère que ma table de chevet, qui me souhaitait une bonne guérison et m'informait que mon père avait été conduit dans une prison spécialisée ; un ou deux jours trop tard si vous voulez mon humble avis...

Je ne suis jamais rentré chez moi. Évidement. Qui l'aurait fait ?... Et j'ai pris la route de Jotho où commencé à repenser au dernier geste de mon maître, seul homme qui me semblait respectable et droit à ce moment là de ma vie, et réaliser que finalement, j'avais sur les épaules beaucoup plus qu'un destin ou un rêve, j'avais aussi envie de sabre, d'aventure et de gloire mais, pour le moment, j'avais surtout besoin d'amis... Là, j'eus un peu de chance car à peine arrivé à Oliville je tombais sur une réunion de forains, des voyageurs à qui je n'eus aucun mal à faire comprendre que je n'avais plus d'attache, et qui me prirent avec eux pour quelques années, mettant au service de leurs spectacle mon habileté, trouvant ma place jusqu'à apprendre quelques nouvelles choses amusantes. C'est là que je suis devenu cartomancien, l'un des meilleurs encore une fois - toujours sans me vanter - et j'aurais très certainement put rester là des années même si, chaque nuit, je revoyais mon maître et notre combat, et chaque matin je me rappelais un peu plus de ce désir de reconnaissance que j'avais laissé derrière moi, mais tout ça a pris fin il y a un peu moins d'un mois, quand j'ai reçu un paquet de ma village natal et qui contenait une nouvelle lettre ainsi qu'une pokéball et le cachet d'un notaire.
J'y appris le plus simplement du monde que ma mère venait de perdre la vie, et que cette pokéball contenait le pokémon de la famille dont j'étais le dernier représentant, une petite Scalpion que je connaissais bien, même si je ne l'avais pas revue depuis six ans, et qui portait le surnom de Namahage. Dites ce que vous voulez mais, moi, j'y ai vu un signe, et c'est là que j'ai annoncé à tous mes nouveaux amis vagabonds que je prenais une nouvelle fois le large pour tenter de devenir dresseur.
Nous sommes à Rosalia, nous sommes aujourd'hui, et ça sonne le jour de mon départ.


Passons aux détails techniques, oui, j'ai repéré le code, et plusieurs fois même, je suis le tout nouveau compte de Kiji, et j'ai simplement découvert de forum sur google, il y a pas loin d'un an.
Et mon apparence est tirée du manga D-Gray man, le personnage c'est Tiky Mikk.

Des questions ?


Revenir en haut Aller en bas
Lilianne O'Connord
~ Lady blasée ~
avatar

Région : Sinnoh
Classe : Dresseur
Féminin
Nombre de messages : 1101
Age : 21

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Tirez une carte...   Mer 6 Nov - 14:58

Re-bienvenue Kiri ! Tout est nickel, une présentation un peu anarchique mais compréhensible. Scalpion connait les attaques Griffe, Groz'Yeux et Taillade, ainsi qu'une attaque de repro. Voilà, tu connais la chanson pour le reste ! Bon jeu !

_________________
Dream team


* Pokedex *

Carte de dresseur

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tirez une carte...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wrestlemania II : CARTE DU SHOW !
» Bataille de Fontenoy
» Carte l5r
» Carte des Terres du Milieu
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Dresseur-
Sauter vers: