AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 La vie est un éternel combat contre soi-même [en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La vie est un éternel combat contre soi-même [en cours]   Dim 17 Nov - 21:40


Comment tu t’appelles ? Akio.
Superbe prénom, et t'as quel âge ? 22 ans.
Dans quel région es tu actuellement ? Hoenn.
Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ? Dresseur.
Et quel est ton Pokémon ? Galekid.

Okay, et dis moi à quoi tu ressembles maintenant. 5 Lignes complètes demandées
Et comment tu te comportes seul, avec les autres...

Définir le caractère d'Akio n'est pas chose facile, mais je vais faire mon possible pour vous faire comprendre comment fonctionne ce garçon.

La première chose à savoir sur lui, c'est qu'une grande partie de ses occupations consiste à dormir, manger et boire de l'alcool. Cependant, il n'est pas de ses alcooliques qui dorment toute la journée après avoir pris une cuite, en effet, il tient très bien l'alcool, et quand il dort, c'est simplement parce qu'il le veut, et il se réveille instantanément quand quelque chose d'important se passe près de lui, alors qu'il peut dormir même si deux personnes lui crient à pleins poumons dans les oreilles.

Orphelin dès la naissance suite à la mort de sa mère pendant l'accouchement, il a été recueillit par un vieil homme de Vermilava qui l'a éduqué à sa manière, lui expliquant que la vie était un perpétuel combat auquel il faut toujours faire face au risque de perdre pied. A cause de cela, Akio prend la vie comme un combat, et il s'entraîne avec ses pokémon.

Il est très protecteur envers les autres, et les diverses cicatrices sur son corps, comme celle qu'il s'est faite un matin, en prenant la défense d'un pokémon blessé, le prouvent. Il a peur de très peu de choses, ce qui fait qu'il n'hésite jamais avant de faire quelque chose, peu importe les dégâts que peuvent faire ses actions.

Les personnes en qui il a confiance se comptent sur les doigts d'une main, par contre, ses rivaux, eux, sont très nombreux à travers le monde. Cela est surement dû au fait que jusqu'à ses dix ans, la seule personne en qui il avait confiance était la fille du vieil homme qui l'avait élevé. Et au contraire, dès qu'il sortait, il s'attirait des ennuis avec les autres enfants, et ensuite, avec ses voyages en tant qu'observateur, il s'est fait beaucoup de rivaux qui enviaient son talent naturel pour ce métier.

Bien qu'il apprécie la compétition, et le fait d'être en rivalité avec d'autres personnes, cela ne lui monte pas à la tête et il sait reconnaître un bon point chez l'un de ses rivaux quand il en vois un, et n'hésite pas à le complimenter même s'il est dans le camp opposé au sien.

Akio est un jeune homme au caractère difficilement discernable et on lui a attribué le surnom de démon pour diverses raisons dont je vais vous faire part en partie. Tout d'abord, le premier et surement le plus important des arguments, c'est le fait qu'il ait un regard digne d'un grand assassin quand il est sérieux, et que celui s'empire encore quand il se met en colère. De plus, il se met tout de suite à sourire quand il combat un adversaire qui fait preuve d'un grand potentiel, même s'il est d'apparence plus puissant que lui. Enfin, qu'il fasse face à un adversaire qui lui est hostile ou à l'un de ses amis, il ne mâche pas ses mots avant de parler et peut se révéler très crut dans ses paroles.

Le jeune garçon à un rituel, lors de ses matchs ou découvertes importantes, il regarde fixement son écharpe qui lui a été offerte par son père adoptif suite à sa victoire contre celui-ci, montrant qu'il prend son adversaire au sérieux et qu'il est prêt à donner le meilleur de lui-même pour atteindre son but, pensant que cet affrontement fera de lui un homme plus fort.

Akio a portant un très gros défaut, celui de n'avoir véritablement aucun sens de l'orientation, ce qui donne souvent lieu à de drôles de situations. Et le pire, c'est qu'il pense toujours suivre le bon chemin, et donc, il croit que ce sont les autres qui se trompent et n'hésite pas à leur dire q'ils sont en train de se perdre en prenant un autre chemin que le sien.

Personne ne peut dire si Akio est quelqu'un de bien ou non, malgré qu'il vienne souvent en aide aux autres, se concentrant en grande partie sur son travail.
Le jeune garçon est déjà très connu à Hoenn, ainsi que dans le monde, d'un côté pour ses grandes découverte dans cette même région, et d'un autre côté, parce qu'il a prit le temps, en dehors de ses recherches, pour entraîner une équipe de pokémon, remporter les badges de la région et venir à bout de la ligue pokémon de celle-ci.

Avec cela, il aurait pu prendre la grosse tête et se vanter de ce qu'il a réussis, mais ce n'est pas le cas, car il préfère se concentrer sur son travail et ce qu'il fait à côté plutôt que de se vanter de choses passées.

Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ?


Mesdames, messieurs, bonsoir, mon nom est Akio, mais vous pouvez m'appeler Aki, vu qu'après cette petite biographie vous connaîtrez une bonne partie de ma vie, enfin, les moments importants.

Commençons par le début, je suis né à Vermilava, dans la région d'Hoenn, il y a de cela vingt-deux ans maintenant. A ma naissance, mon père était déjà mort, depuis un temps que je ne connais toujours pas à présent, et juste après son accouchement, ma mère succomba à ses souffrance, me laissant seul dans ce monde où je venais d'atterrir.  

Heureusement pour moi, un vieil homme qui habitait dans la ville accepta de me prendre sous son aile, s'occupant de moi comme un père s'occuperait de son fils, du moins c'est ce que je pense, car n'ayant jamais eu de père, je ne pourrais pas confirmer mes dires. L'homme qui avait accepter de s'occuper de moi avait lui aussi une fille, et elle avait tout juste un an de plus que moi, cependant, nous nous sommes toujours bien entendu, depuis notre première rencontre ou je lui ai fait un sourire alors qu'elle me regardait dans un berceau.

Plus tard, quand je suis devenu un enfant capable d'agir à ma guise, de me déplacer tout seul, de manger tout seul, et de dormir dans un lit comme une personne normale et plus comme un nourrisson, le vieil homme commença à m'éduquer à sa manière, qui était la bonne, selon lui. La journée, je restait avec sa fille et une voisine qui nous gardait pendant que lui partait travailler aux sources chaudes de Vermilava.

Je passais donc mes journées à jouer avec les pokémon de l'ancien ainsi qu'avec Seiko, la fille de celui-ci, avec laquelle je m'entendais toujours aussi bien que lors de notre première rencontre bien qu'entre nous, il y avait un petite rivalité amicale due à notre éducation par le vieil homme. Et le soir, nous avions le droit à une séance d'éducation par l'homme qui m'avait accueillit, et bien que celle-ci soit plutôt spéciale, je pense que je peux dire qu'elle fut des plus correctes au final, me permettant de vivre une vie beaucoup plus normale que celle à laquelle j'aurais pu espérer en restant orphelin, même si elle n'était pas totalement parfaite.

Au bout d'un moment, le vieil homme nous donna chacun à pokémon, à Seiko et à moi, et il nous dit de nous en occuper du mieux que nous le pouvions. J'avais reçu un Galekid, et Seiko avait eut un Roselia. Chaque jour depuis celui-ci, Seiko et moi nous occupions de nos pokémon, nous leur donnions à manger, nous jouions avec eux, nous les faisions s'affronter pour les entraîner, et beaucoup d'autres choses encore. Le soir, que ce soit nos pokémon ou nous, tout le monde était fatigué et bien souvent, nous ne tardions pas beaucoup à aller nous coucher.  

Pendant notre adolescence, nous voulions tout deux partir de Vermilava pour explorer le monde, mais une chose nous en empêchait. En effet, pour pouvoir avoir le droit de partir de Vermilava, il nous fallait gagner un combat pokémon en un contre un face au vieil homme qui s'est occupé de moi à la place de mes parents. Au début, je pensais que tu cela serait simple, et je fus le premier à lui lancer un défi, mais il réussit à battre mon Galekid d'une seule attaque, puis il me dit de retourner m'entraîner et de revenir quand je serais près à l'affronter de nouveau.

Cependant, malgré ses indications, je revenais le défier, jour après jour, tentant de le battre encore et encore, mais je ne faisais que résister un peu plus pendant le combat, avant de perdre une fois de plus à chaque combat.  Mais tout cela changea, une ou deux semaines plus tard, quand Seiko vint défier le vieux après qu'il m'ait infligé une défaite supplémentaire. En effet, ce jour-là, c'était le premier défi que Seiko lança au maître, et, à ma grande surprise, suite à un combat incroyable, elle réussit à la battre, et donc elle obtenu le droit de partir explorer le monde en emmenant son Roselia avec elle.  

Après avoir vu ce combat, je compris que je devais m'entraîner encore et encore, jusqu'à avoir un niveau suffisant pour pouvoir affronter le vieil homme et en sortir vainqueur. Nous sommes donc partis, Galekid et moi, aux abords de la ville pour nous entraîner contre des pokémon sauvages, et le soir, quand on rentrait, nous nous entraînions encore à notre façon à la maison, en courant avec de lourdes charges sur le dos pour améliorer notre vitesse par exemple. Et bien sûr, je faisais tous ces entraînements avec Galekid pour être comme connecté à lui, et pour comprendre ce qu'il ressentait et pouvoir être capable de lui demander juste ce qu'il faut en combat.

Après un petit bout de temps, je suis retourné voir le vieil homme, le défiant une fois de plus, mais en étant cette fois-ci sûr de moi, conscient que j'avais beaucoup progressé et que je pouvais le battre. Notre combat commença, et fut plutôt spectaculaire pour le niveau que j'avais, mais il se déroulait beaucoup mieux que les précédents, et sans véritablement savoir comment, je pouvait comprendre comment se sentait Galekid, surement grâce à nos entraînements. Je compris que j'avais réellement progressé quand je vis Galekid mettre son adversaire K.O. d'une ultime attaque.

Après cela, le vieil homme me donna son accord pour que je puisse partir explorer le monde, accompagné par le Galekid qu'il m'avait confié, comme il l'avait fait quelques temps plus tôt pour Seiko. C'est à ce moment que je compris qu'en réalité, il ne faisait pas cela our nous empêcher de partir, mais simplement parce qu'il savait que je n'étais pas encore prêt à partir et que je ne me serais pas entraîné autant que je l'ai fais si je n'y avais pas été obligé pour pouvoir partir de Vermilava. Je le remerciait donc chaleureusement, puis je fis mon sac, et je partis en saluant les autres personnes de la ville que je connaissait très bien depuis le temps.

C'est donc ce jour-là que mon voyage commença, et je peux dire qu'il a duré vraiment longtemps, car beaucoup de choses se sont passées pendant celui-ci. J'ai capturé de nombreux pokémon sauvages, je les ai entraîner et les ai fait évoluer, de façon à ce qu'il deviennent toujours plus forts, de façon à pouvoir remporter chaque combat qu'ils auraient à mener.

As-tu repéré le code dans le règlement ?
Comment as-tu trouvé notre forum ? Par google.
Qui est le personnage sur ton avatar, d'où provient-il ? C'est Natsu Dragneel de Fairy Tail.
Revenir en haut Aller en bas
 
La vie est un éternel combat contre soi-même [en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le combat contre Pierre the champion.
» Le combat contre le géant
» Pirates contre marine
» (Terminer)Premier combat serieux face au champion !
» [Arène] Un combat contre la copieuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Fiches refusées-
Sauter vers: