AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 [Event] « L'heure est venue, héros. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Sam 12 Avr - 23:28


Flottant au-dessus de la ville, il contemplait les Humains vaquer à leurs occupations. Certains marchaient d'un pas pressé pour se rendre au travail, d'autres vendaient leurs produits dans les rues les plus animées, tandis que les plus jeunes s'amusaient dans les parcs prévus à cet effet. Leur vie était simple et relativement tranquilles. Et pourtant, une menace planait sur eux, qui pouvait réduire à néant le bonheur de ces gens, sans qu'eux-mêmes en soient conscients.

Ce n'était pas la première fois que l'égoïsme des Humains menaçait l'équilibre de la nature. Lui-même avait dû faire face à l'humanité pour défendre ses semblables. Et aujourd'hui, il lui fallait recommencer.

Il descendit avec vitesse parmi les grattes-ciels de la ville. Volucité était connue pour être le plus grand complexe urbain du monde, mais même au cœur de cette jungle d'acier, il existait un paradis de verdure, où vivaient en paix quelques Pokémons. Oublié des humains, cet endroit était comme hors du temps, une bulle de silence dans un désert de bruits. C'est ici qu'ils avaient convenu de se réunir.

Les autres étaient déjà sur place. Lorsqu'il arriva, les regards se tournèrent vers lui, et tous hochèrent la tête, tant pour le saluer que pour l'inviter à s'exprimer.


« Bonjour, mes frère. Comme vous le savez, il est temps pour nous de passer à l'action. »

Il s'interrompit. Balayant du regard les trois autres, il reprit la parole, sur un ton interrogatif.

« Où est donc votre disciple ? Ne devrait-il pas être parmi nous ? »

« Il semblerait que nos ennemis aient réussi à le capturer. Son inexpérience l'a perdu. »

« Humph. Je suppose qu'ils le gardent auprès d'eux pour étudier sa puissance. Il nous faudra le libérer. »

« Laissez-moi m'en charger. J'ai bien envie de faire payer à ces satanés humains le prix qu'il en coûte de capturer l'un des nôtres ! »

« J'irais avec toi. Ta rage pourrait te faire faire quelque chose de regrettable. Et je crains les défenses qu'ils pourraient avoir déployer afin de le protéger. Ils sont au courant de nos projets, après tout. »

« À ta guise. Cela ne m'empêchera pas de les châtier. »

« Il en incombe donc à nous deux de réduire à néant les forces ennemis. Leur vaisseau est vaste, il nous faudra nous séparer. »

« Très bien. Ce sera plus rapide ainsi. »

« Et qu'en est-il des humains que nous avons rencontré ? »

« Ils sont tous ici. Je ressens leur présence. Il est temps de les rassembler. »

Le petit Pokémon ferma les yeux, et se concentra. Il visualisa la ville et ses habitants, et sentit l'essence de chacun d'eux. Il fut un instant débordé par l'afflux de pensées, mais il fit rapidement le vide, pour se concentrer sur treize âmes particulières. Alors il délivra son message.

« L'heure est venu, héros. Il est temps de mettre un terme aux actions de nos ennemis. Rejoignez-nous là où nous sommes. Laissez votre instinct vous guider, il saura où nous trouver. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiji
Nature Morte
avatar

Région : Sinnoh
Classe : Dresseur
Masculin
Nombre de messages : 536
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Mar 15 Avr - 1:37


Je crois que maintenant c'était prouvé, et je peux le dire sans rougir de honte pour ma modestie mais je connaissais mon Kiji aussi bien qu'il était possible de l'être. Ça faisait maintenant plus de dix ans qu'on se fréquentait et je ne compte plus le nombre de séances d'entrainement que nous avons endurés, en solitaires ou à plusieurs, pour apprendre les côté technique ou pour maîtriser un peu plus les formes que j'avais put développer. Et là, mon humain était frustré... Nous étions arrivé à Unnys et plus précisément à Volucité avec une idée en tête, une mission à accomplir, mais il n'avait pas arrêté de triturer l'ongle de son pouce droit depuis l'entrée dans les égouts qui s'étendaient sous la ville jusqu'à ce que je lui fasse remarquer...
_
Je sais Metamorph... Désolé...
Mais en fait c'est juste que j'aurais aimé avoir plus de temps pour m'entrainer tu vois. Je ne sais pas sur quel genre d'ennemis nous allons tomber maintenant et j'espère juste qu'on sera assez préparés...

Je le retrouvais bien là, toujours à se poser des questions et à se tracasser, c'était l'une des raison pour lesquelles il était aussi un stratège réfléchis : comme il essayait de toujours penser à toutes les options, il avait souvent une longueur d'avance sur ses adversaires. Et c'est là que j'entrais en scène ! Moi j'étais le côté décontract' de la petite bande, celui qui lui permettait de ne pas trop se prendre le choux et qui était là pour paniquer et pour relativiser. Sur son épaule, comme d'habitude ( vous croyiez pas sérieusement que j'allais marcher par terre dans des égouts tout de même ) je me rapprochais de son cou et je lui fis un gros câlin. C'est assez facile à dire comme ça mais essayer de prendre quelqu'un dans vos bras quand vous avez pas de bras vous, vous verrez que c'est ni évident ni dépourvu de cocasse ! Et du coup ça le fit sourire et il rit même tellement j’avais réussi à le calmer, pour un temps du moins.
_
Merci vieux frère, je crois que je serai déjà mort de trac sans toi...

Maintenant que la situation était beaucoup moins tendue, que tout le monde était calmé, le reste du trajet se passa dans un silence seulement troublé par les petits clapotis de l'eau ou le bruissement de pokémons lointains et sauvages ; du moment qu'ils ne s'en prenaient pas à nous ce n'était pas un véritable problème et nous arrivâmes bientôt devant un escalier de fer forgé qui aurait mérité un bon coup de balais si vous voulez mon avis.
_
Je crois que c'est là haut...
Kiji avait essayé de m'expliquer où nous devions aller, mais nous avions affaire à des pokémons légendaires, ils avaient des pouvoirs au delà de notre imagination. Mon dresseur marchait presque par instinct, comme si il était guidé par télépathie, comme si il connaissait par cœur ce chemin qu'il n'avait pourtant jamais pris... Spécial n'est-ce pas ? Mais si vous continuez à nous suivre vous apprendrez vite à ne plus vous étonnez de rien, surtout ce genre de petite peccadilles.
Les pas de mon humain résonnèrent donc partout dans les tunnels que nous quittions et il n'eut qu'à pousser une grille déverrouillée pour ressortir à l'air libre, un air respirable si voyez ce que je veux dire, parce que les égouts, franchement, ça pue... Et là se trouvait un petit parc, avec quelques arbres, rares, des herbes ça et là, non taillées, et surtout quatre pokémons légendaires... Rien que ça !
Il y avait évidement Cobaltium, au centre, impérial, et qui nous toisa dès que nous entrâmes dans son champ de vision avec ce regard perçant qui était presque sa signature, mais aussi ses deux "frères", l'un était massif, puissant, avec presque deux mètres au garrot il devait peser plus de deux quintaux de muscles purs et je l’identifiait comme étant Terrakium... Ouais, Kiji nous avait fait un topo, en sachant que nous arrivions à Unnys, il avait fait un petit rappel aux huit pokémons qu'il avait choisis pour mener cette expédition, nous présentant un à un les pokémons légendaires que nous pouvions croiser, ainsi que ceux que nous risquions d'affronter. Le troisième était tout aussi altier que les deux autres mais le sourire et les traits élégants de Viridium le rendait plus abordable. Et le dernier enfin, c'était Victini, beaucoup plus petit et moins impressionnant au point qu'il en était presque anodin, mais comme tous les légendaires, il ne devait pas être sous-estimé.
Tous nous dévisageaient, le temps que nous balayons les environs du regard, pendant quelques secondes qui avaient l'air de s'étirer au delà du possible, mais au final mon dresseur brisa le silence.
_
Bonjour, je suis Kiji. - Il s'inclina pour se montrer respectueux, au point que je faillis même tomber - J'ai été convié jusqu'ici par Cobaltium parce que je pourrai peut-être vous aider... Mais j'ai l'impression que je suis en avance, je croyais que Keldeo serait parmi vous ?..
C'est vrai qu'il y avait celui la aussi. C'est bête, de ce que Kiji nous en avait montré, c'est celui qui avait l'air d'être le plus sympa, mais peut-être était il déjà en mission, parti en éclaireur ou je ne sais quoi. Ou alors il avait juste plus de piles à sa montre...

Spoiler:
 

_________________
- Carte de Dresseur -

- Dream Team -





Dernière édition par Kiji le Mar 15 Avr - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eris Mayore

avatar

Région : Unys
Classe : Dresseur
Féminin
Nombre de messages : 213
Age : 117

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Mar 15 Avr - 2:45



Jamais Eris n'avait-elle vécu pareille aventure. Le fossé entre voler à l'intérieur d'un avion et surplomber les nuages à dos d'oiseau se révélait être un gouffre, sans fond. C'était purement euphorique ! La manière dont son Airmure zébrait le ciel de ses puissantes ailes au tintement métallique était fulgurante, fiévreuse, emplie de sa rage de vivre. Le Pokémon Shiney ne pipa mot durant toute la durée du trajet ; il se contentait de pousser, à intervalles irréguliers, de longs cris provocateurs, reflétant parfaitement le tumulte intérieur de sa maitresse. Cette dernière, ivre de joie, ivre de liberté, se lâchait complétement. Elle qui d'ordinaire paraissait si froide et renfermée, faisait littéralement exploser son bonheur.
Ils parcoururent en premier les petits monts séparant Parsemille de Port Yoneuve, se riant de ces collines à la hauteur pathétique. Le ciel leur tendait les bras, les écrasant de sa supériorité incomparable. Puis venait les routes, plus longilignes, moins amusantes à traverser. La grande brune en profita pour fermer ses yeux argentés afin d'exercer son ouïe. Un sourire lumineux ne cessait de transparaitre, rendant sa peau laiteuse complètement pâle. Le sifflement du vent à ses oreilles, loin d'être insupportable, se révélait être en réalité une ode à la liberté. Quelquefois, des rires venus des fleurs ou des mélodies douces engendrées par les étoiles s'infiltraient en elle, tel du miel délicieux. Pareil à une drogue, la jeune femme ne pouvait s'en lasser.
Vint ensuite la ville qu'elle se devait de visiter impérativement afin de résoudre l'épais mystère entourant la fillette mutilée de la Tour des Cieux. Lorsque l'éclair bronzé de son Airmure traversa en une fraction de seconde l'étendue industrielle de Port Yoneuve, Eris formula secrètement une promesse. Ainsi scellée, elle ne pourrait jamais revenir sur sa décision... Elle en fit part à l'Armoiseau, lui confiant par bribes de mots légers le fond de ses inquiétudes concernant cette sombre affaire. Le Shiney ralentit dès lors considérablement son allure, sans doute fatigué mais restant imperturbable, comme s'il était dépourvu d'humanité. Ce que sa maitresse savait être faux, bien entendu.
Ils furent également le pont entre les profondeurs abyssales et l'espace nuageux au-dessus de leurs têtes. Des myriades de gouttelettes d'eau explosèrent sur leurs corps, zigzaguant joyeusement entre leurs courbes. Un peu de fraicheur vivifia Eris et l'Airmure, qui reprit subitement sa vitesse habituelle, bien plus rapide. Comme s'ils étaient fusionnels, Eris devina sans aucun mal la raison pour laquelle le Shiney ne passa pas par le Désert Délassant. S'il adorait l'eau, ce n'était guère le cas des grains de sable pouvant s'infiltrer à l'intérieur de sa carapace métallique, si précieuse à ses yeux. Il préféra donc couper par l'océan, étendant ses longs bras autour d'eux, l'horizon se profilant à perte de vue.
Mais à la vue de Volucité, le cœur d'Eris manqua un battement. Son sang ne fit qu'un tour avant de brutalement se figer, glacé. Les hauts bâtiments lumineux semblaient culminer à une hauteur irréelle, masquant ainsi le disque rond mais pas ses rayons hypnotisant. A partir de ce moment, la grande brune dût prendre les rênes. Même si la peur de revoir Mihaïl la suffoquait, la submergeait, l'éparpillait, elle se devait d'en faire abstraction. Seul résonnait fortement son instinct, mugissant à ses tempes, éclatant dans ses veines.
Victini. Il était là.
Elle le sentait, du plus profond de ses entrailles.
La jeune femme vira à droite, tel un rêve brumeux tant la rapidité de la créature était fulgurante. Et alors, son Airmure comprit. Il ralentit subitement, avant de se poser avec sauvagerie au sol. La personne sur son dos faillit basculer par-dessus bord, secouée par l'adrénaline encore bien présente.
Toutefois, Eris descendit fièrement de l'oiseau brillant, majestueux. Elle réajusta fiévreusement sa longue chevelure sombre, avant d'apercevoir à la périphérie de sa vision un éclair de touffe blanche. A la vue de Kiji qu'elle connaissait, la grande brune faillit s'étouffer.

L'homme au Métamorph ! s'écria-t-elle sans y croire.

Seul un silence assourdissant lui répondit. Elle prendrait sans doute des nouvelles de Kiji plus tard... D'ailleurs, elle éprouvait une hâte terrible en repensant à se petite Kylma et à Nachs. Mais avant de se laisser distraire, la demoiselle secoua sa tête, rassemblant ses pensées. Reprenant peu à peu contrôle de ses sens, Eris se rendit compte qu'ils n'étaient pas seuls. Elle s'avança légèrement, les jambes flageolantes, les yeux brumeux. Et là, elle le vit.
Victini !
La petite peluche orangée était bien présente. A la vue du Légendaire, une vague de soulagement déferla en elle, brisant les murs créés pour barricader sa terreur de Mihaïl. Un sourire énorme apparut, reprenant sa place au sein de ses lèvres roses. Nul mot n'était nécessaire, sa reconnaissance était amplement palpable. A ses côtés, son Shiney faisait claquer ses mâchoires, tinter ses ailes métalliques, terriblement gêné. Un silence curieusement léger et paradoxalement lourd flottait par ici, inondant la nature pourtant si belle. L'homme au Métamorph se rongeait de temps à autres l'ongle, attendant sans doute une réponse de la part des quatre Légendaires présents.
Des quatre..?
Eris aperçut alors les compagnons d'armes de Victini, ses frères, dont elle ignorait complétement le nom. Une élégante créature se tenait majestueusement, un visage long et effilé étant le siège de son regard fier et pétillant toisant les deux humains présents. Son corps était le spectacle de nuances verdâtres s'affrontant sans relâche, parcouru ça et là de fleurs à la beauté sauvage. Le deuxième émanait une puissance brute et terrifiante ; marron comme la terre d'où sortaient nos entrailles, il ressemblait à une bête enragée prête à charger. On ressentait très nettement son envie d'en découdre, si palpable qu'elle diffusait véritablement une emprise vibrante. Et enfin, le dernier, d'un bleu cobalt hypnotisant. Semblant plus sage et patient, celui-ci inspirait à Eris une paix intérieure furieusement menacée par l'énergie pressante de l'autre puissante bête. Un beau trio complémentaire, à n'en point douter...
La jeune femme, écrasée par la puissance infiniment supérieure de ces êtres ne put que s'incliner très bas. Son respect pour ces créatures qu'elle considérait depuis toujours comme sacrées fit un bond remarquable, son estime à leur égard furieusement élevé tout à coup. Une fois parfaitement redressée, le regard argenté d'Eris épousa les alentours, attentif au moindre bruit, au moindre mouvement. Si Victini l'avait contacté, Kalou ne tarderait pas à apparaitre aussi...
L'Airmure pressa le bout de son bec creux contre l'épaule de sa maitresse. Lui aussi attendrait, lui aussi comprenait l'enjeu qui se déroulait.


    Rien à dire, si ce n'est que mon enthousiasme est sans limites !
    EDIT : Yo Kalou x)) !


©Lollypop

_________________

Eris' Pokédex | Eris' T-Card
Eris' Prez'
Se trouve à Volucité

   


Dernière édition par Eris Mayore le Mar 15 Avr - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalou Sparkel
Heart of EmeralDDragon
avatar

Région : Unys
Classe : Dresseur
Masculin
Nombre de messages : 536
Age : 21

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Mar 15 Avr - 18:46

Kalou se surpris a une légère amertume... Sans en comprendre la raison, le jeune dresseur sentait grimper en lui un sentiment de malaise qui, s'accroissant au fur et a mesure, se mit à lui tortiller le triper, lui retourner l'estomac, lui serrait la gorge. Si bien que peu après, force lui fut de dégobiller son petit déjeuner du matin, tête soigneusement tourné à gauche.
Devant lui, un grognement sourd qui fit vibrer tout son corps salua son exploit. S'essuyant la bouche de la main, Kalou bu dans sa bouteille pour nettoyer l'infâme arrière goût de céréale et de lait, vestiges d'un petit déjeuner d'annif' sans prétention. Kalou grimaça un sourire, et tapota l'épaule de son amie :

- Désole ma grande.

Atlanta, sa Dracolosse, hocha doucement la tête, sans se déconcentrer de son vol. Excuses acceptées.

Kalou observa ses alentours, non sans être délesté de ce sensible poids qui alourdissait son estomac. D'ou lui venait cette horrible sensation ? Et pour cette impression de n'être toujours pas prêt ? Ces derniers mois, Kalou avait eu pour objectif de ne perdre aucun de ses combats. Ce qu'il fit des mois durant, avant de s'échouer dans l'entrainement de ses petits nouveaux, la semaine dernière. Cela ne l'avait pas tellement affecté; cependant, il avait horreur de n'atteindre ses objectifs, si ambitieux soit-il. De plus, il avait, selon lui, pas mal progresser. De son équipe qu'il avait avant de rencontrer Victini et Eris, tous était d'une forme optimal ou presque a présent. Le reste, des nouveaux, mais dont le potentielle commencer a s'exprimer, avec de nombreuse attaques utiles. Kalou aurait aimer que Hécate maitrise Vibra Soin avant la bataille.. Une attaque qui a bien des égards, pouvait faire la différence.

Mais pourquoi tout ce malaise ?

Kalou n'eut le temps d'avantage se questionner, car, au loin, scintilla la silhouette de l'acier. Et sur elle, une personne qu'il ne connaissait que trop bien, pour avoir vécu le danger en sa compagnie. Suivant cette personne, Kalou la vit se poser entre quatre building, et survola cette espace aérien d'ou il distingua des silhouettes quadrupèdes, dont l'aura fit frémir le garçon.

ça allait envoyer du lourd apparemment.

Piquant de deux, le jeune et sa dragonne plongèrent vers le jardin secret, atterrissant dans une légère bourrasque. Flattant le museau de la Dracolosse, Kalou sauta a terre, Sparky sur les épaules, et courut vers ces visages familiers.

- Eris ! Vic' ! Et .... D'autre que je connais pas.. Enchanté !

Kalou salua amicalement l'élu au métamorph, et surpris, de la description qu'offrait le pokedex, que son premier réflexe face ses raretés de la nature, fut de pendre un large selfy incluant Eris et les trois poneys légendaires.
-------------
Spoiler:
 

_________________

Quand tu te bat avec moi, il n'y a plus de titre, plus de rang, plus de différence, plus d'origine ... Il y a seulement deux dresseur ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren S. Inuzuki
Evoli seeker !
avatar

Région : Kanto
Classe : Vagabond
Masculin
Nombre de messages : 173
Age : 27

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:
MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Mar 22 Avr - 7:26


J’errais un peu dans cette grande ville qui m’était complètement inconnue en compagnie de Mia. Disons que puisqu’on avait eu un peu de temps à tuer et comme on était dans un nouveau lieu. Je n’avais pas vraiment eu d’autre idée qu’errer. Fende sur mon épaule n’avait pas l’air à se remettre des bâtiments si haut et grand qui nous entouraient… Disons que j’étais surtout resté silencieux à mon habitude normale. Certes, je crois que j’avais changé un peu depuis que j’étais parti de chez moi, mais surement pas assez encore pour être le type hyper social. J’espérais seulement qu’on serait d’une quelconque aide dans tout ça, après tout on était loin d’être très fort, quoique notre utilité n'etait pas vraiment au combat direct, après tout. Sauf, si cela était vraiment nécessaire ou du moins c’était ce qu’on avait compris via Terrakium.

Arrêtant de marcher quand une voix se fit entendre… Une voix qui était directement dicté dans notre tête, visiblement. Quelqu’un qui utilisait la télépathie ? Visiblement. Enfin, quelqu’un… Je dirais un Pokémon, plutôt. Tout allait bientôt commencer, alors ? Oui.

- Le temps est venu, alors !? Allons-y ! Dis-je envers Mia d'un ton neutre, ainsi que mon compagnon à poile qui était toujours sur mon épaule gauche.

Comme on pouvait guère passer par les airs, on avait atterrie dans des égouts… Suivre notre instinct, disait-il ? Est-ce que ce chemin était-il vraiment le bon ? Si, cela était vraiment le bon… Je me demandais bien où est-ce qu’ils voulaient bien qu’on se rendre via des égouts. Au moins, que mon instinct s’amusait à me jouer de stupides tours... Non. Avec la gravité des choses présentes, je ne devais pas me remettre en doute. Lançant qu’un rapide coup d’œil sérieux à Mia pour ensuite me remettre en route silencieusement. Je ne pouvais dire si j’étais stresser ou pas… Non. Je crois que oui, que je l’étais, malgré que je ne le laissais pas voir physiquement. J’avais toujours été bon pour ne pas montrer mes sentiments… Quelque chose que mes parents n’avaient pas arrêté de me répéter… "Tu as le droit de montrer tes états d’âmes, sourire quand tu es content, pleurer dans tu es triste, etc…" Pourquoi avais-je cette pensée inutile dans un moment pareil ? Tsss… Peut-importe...

Après de longues minutes de marche à l’improvise ou plutôt suivant notre simple instinct ou peut-être notre cœur, qui sait ? On arriva finement à un endroit plutôt étrange… Ou du moins, qui l’était à côté des divers couloirs des égouts… Un endroit avec de la verdure. Où se trouvait quatre Pokémons légendaires ! Celui qui nous avait invités dans tout cela, Terrakium. Sinon, les deux autres devaient être Cobaltium, ainsi que Viridium, non ? Accompagner du Pokémon victoire, Victini. Autres que dans les livres, je n’aurais jamais cru les voir un jour. Ces êtres légendaires. Certains humains étaient déjà arrivés. J’espérais seulement qu’on n’était pas en retard… Restant silencieux sur le coup, pas que j’étais gêner, seulement que je n’aimais pas parler pour rien dire. Gardant ma capuche sur ma tête comme toujours.

Modération:
 

_________________
The sound of rain grows faint...
~ Présentation.
~ Pokédex.
~ Carte.

~ Dernier lancé du dé Shiney : 30 mars. ~
~ Je parle en #333399. ~
~ Oeuf d'Evoli (2/3) ; Rp/Rp/Rp

Like a distant wish...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Makuno
Poisson d'or
avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseur
Masculin
Nombre de messages : 989
Age : 21

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:
MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Jeu 24 Avr - 21:18

L'appel aux armes avait visiblement été lancé envers tous les dresseurs élus par les légendaires de la région, partis en vadrouille de par le monde pour recruter dans leurs rangs des soldats. Benjamin l'avait très clairement reçu, les paroles de l'entité sonnant le rassemblement transperçant son esprit tel un pieux d'argent. Aucunes indications sur le lieu de la réunion... Aucune carte, si ce n'est celle du cœur. Visiblement, il fallait suivre son instinct pour trouver le lieu où l'acte final débuterait. C'était dans cette ville, ce qui était déjà un bon point, et effectivement, en fermant les yeux, Benjamin pouvait se sentir très facilement attiré par une direction, sans qu'il ne puisse cependant l'expliquer rationnellement. Les légendaires, ces entités de puissance pure et d'aura mystique... avaient elles le pouvoir d'influencer jusqu'à l'instinct des personnes qui étaient leurs cibles ? Un pouvoir des plus inquiétant...

Aussi, Benjamin ne pouvait se permettre de traîner ou de vagabonder en ville, désormais. Le temps de l'entrainement venait ainsi de se clore pour laisser place à celui de la guerre pure et simple... Mais qu'à cela ne tienne. Si jamais personne n'était parfaitement prêt, il l'était plus que jamais, et ses pokemons avaient atteint un niveau des plus respectables pour lutter contre cette Team Plasma... Pour cette vengeance. Passant au centre pokemon pour faire soigner ses pokemons en vitesse et pour être sur qu'ils seront bien opérationnels pour la suite des événements, Benjamin vérifia quelques instants qu'il possédait bien les pokeballs de ses plus fidèles et puissants compagnons, ainsi que diverses choses potentiellement utiles dans son sac. Niquel, il était l'heure d'y aller.

Le jeune homme aux cheveux bruns décrocha de sa ceinture la pokeball de son Dracaufeu Noir, le faisant sortir à l'air libre... Il l’impressionnerait toujours autant. Cependant, si Benjamin était fier des progrès de son compagnon, l'heure n'était guère à la contemplation, et il ne l'avait guère appelé pour cela. Caressant le cou de l'animal d'un geste délicat, le dresseur demanda à son compagnon de se baisser, avant de prendre place sur son dos en s'appuyant sur le creux de ses omoplates, ou du moins de ce qui pouvait s'y apparenter dans le métabolisme d'un tel monstre de puissance. 


- Volons, mon ami... Volons vers notre vengeance.


C'était là des mots qui pouvaient paraître chargés d'une haine, mais qui avaient pourtant été prononcés très calmement, presque dans un murmure. En tous cas, le pokemon à l’âme de braise et au corps de cendre ne tarda pas à décoller d'un geste puissant de ses ailes, manquant de faire tomber Benjamin, peu habituer. Le dresseur ne tarda cependant pas à comprendre comment se tenir sur son compagnon lorsque celui çi faisait claquer dans le ciel ses puissantes ailes, tant et si bien que bientôt, il fut des plus à l'aise. Posant la paume de sa main gauche sur le dos de son pokemon, Benjamin ferma les yeux, vidant son esprit. Il espérait que son pokemon ressentirait le message qu'il voulait lui faire passer, la destination qu'il voulait lui faire prendre... Peut être d'ailleurs que ces quelques humains, sur le dos de puissants pokemons volant, aideraient à lui faire comprendre le message ?

En effet, en rouvrant les yeux, se faufilant comme Benjamin à travers les sommets de buildings, le jeune dresseur pouvait apercevoir deux silhouettes humaines, sur deux pokemons. Loin devant lui, il s'agissait d'une femme, ses longs cheveux volants derrière elle, filant sur le dos d'un Airmure aux couleurs plus qu'atypiques... Un Shiney, encore et toujours... Ces espèces, Benjamin commençait à croire qu'il y'était lié, à force... M'enfin, il aurait le temps de réfléchir sur ces phénomènes plus tard. La taille de l'animal laissait présager qu'il était d'ailleurs encore jeune... Contrairement à l’impressionnant Dracolosse qui suivait, monté par un garçon aux cheveux bruns, un peu ébouriffés... chose normale, remarque, au vu du fait qu'il était en vol. Volaient ils ainsi pour le plaisir ? Peu de chance, car tous filaient dans la même direction... Ainsi donc, eux aussi étaient des "élus".

Benjamin ne vola pas bien longtemps de la sorte, et bientôt, il vit les deux silhouettes qu'il suivait de loin dans les airs fondre vers le sol, entre quatre buildings... Tiens tiens. On dirait bien que c'était là. Demandant à son Dracaufeu de réduire la cadence, le dresseur finit même par être en vol stationnaire au dessus de ce qui semblait être un petit espace vert, bien peuplé... Évaluant rapidement la situation, Benjamin ne mit pas longtemps à comprendre qu'il ne se trompait guère : C'était ici. En bas, il apercevait déjà la silhouette de Terrakium, Cobaltium et Viridium, accompagnés d'un petit pokemon coloré que Benjamin pouvait identifier comme étant Victini, le pokemon de la victoire... Tout un symbole quand à ce qui allait se passer par la suite. A leurs côtés, quelques personnes, accompagnés ou non d'un pokemon...

La zone était sure, et désormais certain qu'il s'agissait bien là de sa destination, Dracaufeu ne tardait pas à descendre en piqué, se posant cependant avec une grâce étonnante pour un pokemon de cette carrure. Déterminé, Benjamin sauta du dos de son ami, lui caressant le cou de nouveau et le remerciant pour l'avoir porté jusqu'ici. Face à lui : Divers jeunes gens, tous dresseurs visiblement, et ces légendaires... Ainsi donc, tels étaient les rangs de leur armée. Cette guerre... Mais pourquoi se battaient-ils, eux ? Pour la justice ? Pour la bonne éthique ? L'air grave et froid, Benjamin ne pouvait s’empêcher de transpercer du regard chacune des personnes présentes... Peu de chance que quelqu'un d'autre ai vécu ce qu'il avait pu vivre là-bas, à Atalanopolis... Comment diable auraient-ils pu prendre des photos ou autre, dès lors ? Pathétique...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliban Aoeki

avatar

Région : Sinnoh
Classe : Dresseur
Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 22

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Ven 25 Avr - 17:21

Décidément, cette attaque Croc Eclair avaient vraiment été efficace. En effet, il y a quelque jour de cela, alors que Cal était encore a Sinnoh, il avait eu le malheur de subir la morsure d'un Arbok appartenant a des criminels. Lilianne, une autre dresseuse qui l'accompagnait a ce moment la, avait réussi a le ramener au centre Pokémon le plus proche, mais jugeant qu'il avait été suffisement soigné comme ça, Cal avait finit par s'enfuir. Et comme depuis, il n'avait pas eu de problème avec son épaule, il en avait conclus qu'il était complètement guéris. Enfin, du moins, c'est ce qu'il pensais jusque aujourd'hui.
En effet, le matin même, il avait décidé de reprendre ses bon vieux entrainement a la charge avec Ushi, voir même d'essayer avec Tsuno et Kirei. Après tout, ça faisait assez longtemps qu'ils n'en avaient pas fait, et même si ça devenait presque impossible pour Cal d'arrêter son Pokémon, ça permettait de renforcer ses liens avec ses Pokémon, et en plus de ça, ça lui faisait un bon entrainement. Et une belle collections de bleus accessoirement. Le Pokémon et le dresseur se mirent donc face a face, et le Tauros chargea droit sur Cal. Celui ci plia les bras, les main en avant, et attendis que le Pokémon soit assez prêt de lui. Evidement, celui ne lui pris qu'une demi seconde, et Cal referma ses mains sur les corne d'Ushi, tout en plantant ses pied dans le sol, et en poussant de toute ses forces en avant. Immédiatement, une douleur intense parcouru le bras gauche de Cal, lui faisait perdre toute concentration, et laissant donc le Pokémon l'envoyer voler sur quelques mètres. C'est a ce moment qu'il compris que son bras n'allait pas mieux, et que le fait de se prendre une charge de Tauros n'avait probablement pas arrangée la chose. Et pour ne pas arranger les choses, alors qu'il se relevait, encore sonné, et la douleur lui transperçant toujours le bras, il entendit une voix dans sa tête.

-L'heure est venu, héros. Il est temps de mettre un terme aux actions de nos ennemis. Rejoignez-nous là où nous sommes. Laissez votre instinct vous guider, il saura où nous trouver.

Vu l'état dans lequel il était, il fallut une bonne minute pour comprendre le sens de ce message, et pour comprendre qu'il n'avait pas juste rêvé. Et ce message n'aurais pas plus mal tomber. Enfin, bras en état ou pas, Cal comptait de même rejoindre les légendaires, mais les indications n'étaient pas très clair. Pour le moment, son instinct lui disait surtout d'aller combattre de nouveau Cobaltium, ou encore de retourner a Sinnoh pour commencer sa tournée des arènes, mais ce n'tait surement pas de ça dont la voix parlait. Sinon, accessoirement, son instinct lui disait d'aller tout droit. Le seul problème, c'est que droit devant lui se trouvait juste une longue rue, au bout de laquelle se dressait un gratte ciel. Non pas que ça posait problème a Cal de demander a ses Pokémons de détruire les mur, mais il avait déjà eu plusieurs fois des problèmes avec les autorités ici, a force de se déplacer a dos de Tauros, et il n'avait pas particulièrement envie de finir en garde a vue. Il du donc se contenter de parcourir toute la rue a pied, faisait en sorte de bouger le moins possible son bras gauche. Finalement au arrivé au pied de l'immeuble, il décida de monter, n'ayant rien d'autre a faire. Après cinq bonne minutes a grimper des escalier, il arriva finalement au dernier étage. Pas de légendaires en vu, et il avait l'impression qu'il fallait continuer dans la même direction. Cependant, s'il y avait bien des fenêtre dans l'immeuble, et étaient toute dirigés dans la direction opposée, il n'avait donc même pas moyen d'utiliser sa position élevé pour tenter de repérer le point de rendez vous. 2tant dans une impasse, Cal leva les yeux, repensant sérieusement a l'idée de simplement défoncer deux trois mur. Son regard tomba alors sur un genre de trappe a plastique transparent, menant sur le toit. Elle était probablement utilisée pour entretenir les antenne télévision, a l'époque ou il y en avait encore. N'ayant pas d'échelle sous la main, Cal du s'y prendre a plusieurs fois pour réussi a l'ouvrir en sautant, puis a s'accrocher malgré son bras qui le faisait toujours souffrir. Quelques effort et beaucoup de douleur plus tard, il était sur le toit, et devant lui, se trouvaient juste d'autres gratte ciels. En gros, même ainsi, il n'était pas bien avancé. Alors qu'il scrutait les alentours, des ombre au sol détournèrent son attention, et finalement, ils aperçu plusieurs dresseur a dos de Pokémons descendre entre les immeuble, droit dans la direction ou il sentait qu'il devait aller. Apparemment, il y avait un creux que Cal ne pouvait pas distinguer de sa position, et celui ci était a juste une immeuble de lui. Il passa rapidement sur le toit de cette immeuble d'un bond, profitant de leur proximité, s'approcha du bord opposé, et regarda plus bas. Sous ses pied se trouvaient un jardin, coincé entre plusieurs bâtiment, et, difficilement distinguable d'ou il se trouvait, plusieurs silhouettes se déplaçaient a l'intérieur de celui ci. Il en était certain, c'était ici qu'il devait se rendre. Ce dont il était moins certain par contre, c'est de la façon dont il allait s'y rendre. A vrai dire, il n'en voyait qu'une seule, mais elle semblait plutôt risquée. Encore qu'après réflexion, ce n'était finalement pas plus dangereux que de tenter de chevaucher un Drattak en colère, que d'escalader un Onix en plein combat ou que de tenter d'affronter un Pokémon légendaires uniquement avec une épée en bois. Finalement, sauter d'ici, ce n'était certainement pas plus dangereux que le reste.
Il laissa Tsuno sortir de sa Pokeball. Il allait avoir besoin de lui pour ne pas s'écraser en bas. Le Pokémons ne pouvait certes pas le faire voler, mais au moins, il allait pouvoir ralentir suffisamment sa chute. Sans plus d'hésitation, le dresseur s'agrippa a son Pokémon, et se laissa tomber. S'il pouvait se permettre de tels action, c'était uniquement parce qu'il avait une confiance totale en Tsuno. La descente fut courte, mais pour Cal, elle sembla durer une éternité. Non pas qu'il avait eu peur, ça ne lui arrivait malheureusement pas assez souvent, mais sa douleur au bras l'avait lancé tout le long, alors qu'il faisait de son mieux pour rester accrocher a son Pokémon. Ce fut donc avec soulagement qu'il sentit ses pied toucher le sol, avec tout de même assez de violence pour lui faire plier les genoux. Il se redressa, ne laissant rien paraitre de sa douleur, et lança un coup d'œil autour de lui.
Six dresseur étaient présent, ainsi que plusieurs Pokémons. Cal identifia rapidement Cobaltium, et se contenta de lui jeter un regard méprisant, sans s'attarder plus longtemps sur lui. Cal restait silencieux, du moins le temps que la douleur se dissipe un peu, que la souffrance ne se fasse pas entendre dans sa voix, mais il examinait tout les dresseurs présents, les autres élus. Il s avaient tous des expressions différentes, certain étaient rayonnant, d'autre semblaient beaucoup plus grave, tandis que certain se contentaient de rester planqué sous une capuche. Au milieu de se beau monde, il reconnu également un type qu'il avait croisé lors du tournoi de Vestigion. Voila qui faisait une bonne brochette de caractère bien différents. Cal espérait juste que pour avoir été choisit par les légendaires, ils étaient plus puissant que les dresseurs qu'il rencontraient tout les jours.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleven Lay
Pokémaniac fou.
avatar

Région : Kanto
Classe : Dresseur
Masculin
Nombre de messages : 365
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:
MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Sam 26 Avr - 19:19

Je venais d'accueillir un nouveau membre dans mon équipe, et c'était un bon point en vue des événements qui se profilaient. Depuis cette rencontre avec Terrakium et la terrible menace de la Team Plasma, je ne pensais plus qu'a passer à l'action. Mais mon impatience pourrait me perdre à travers la mission, c'est pourquoi je patientais jusqu'au jour venu en agrandissant mon équipe en vue de mon plus grand objectif, devenir le nouveau maître Pokémon. Un objectif banal, auquel tout les dresseurs rêves, mais je ne suis pas une personnes qui sort de l'ordinaire, qu'on dit originale. Et cette évent pourrait très bien me changer, ce que je désirais secrètement, faire de moi, tout comme les autres élus, un héros d'Unys. Cette expérience en plus d'être exceptionnel, me rapprocherait de mes Pokémon, renforcerait nos liens et ainsi la puissance de notre équipe. Mais à vrai dire, je prenais cette histoire un peu à la légère, il n'y avait pas qu'une question de puissance derrière tout ça, je n'allais pas arriver et démanteler la team Plasma en quelques secondes, non, cette organisation était organisée et passait à l'action pour détruire le monde. Une grande responsabilité était sur mes épaules, la plus grande de toute ma vie, alors que je n'avais même pas la vingtaine d'année. Un élu possédait cette âge, John Snow, mais j'étais sans nouvelles de lui, et je sais qu'il ne lui ai rien arrivé de mal, mais je ne m'attendais pas vraiment à le voir lorsque l'heure du rassemblement sera venue. Peut être qu'il avait était trop impatient et avait voulu retourner à Kanto pour obtenir tout les badges le plus vite possible. Je ne le comprends que trop, nous avions attendu tellement longtemps loin de chez nous, dans une région inconnue où il ne se passait pas grand chose. Mais moi je voulais à tout pris poursuivre cette expérience, c'est pourquoi j'étais toujours présent.
Je survolais l'imposant pont Sagiciel sur Dracaufeu. Depuis que ce dernier avait évolué, je ne faisais que de le chevaucher, la sensation de voler était vraiment un immense plaisir, voir les paysages d'Unys sous un autre angle était un vrai bonheur. Le dragon ne s'en plaignait pas, il était toujours enthousiaste à l'idée de m'aider, en quelques semaines, depuis notre rencontres dans le Mont Couronné, un grand lien s'était tissé entre nous. Les fruits de ce lien avaient porter leurs fruits, ils était déjà à sa forme finale. N'oublions tout de même pas, que ce Dracaufeu en plus d'être un grand ami, était unique en son genre. Il était ce qu'appelait les scientifiques, un shiney, brillant dans la langue anglaise. Sa couleur était inhabituelle, et celle de mon Dracaufeu était noir, un magnifique noir pour remplacer le orange des Dracaufeu normaux. Cette couleur me rendait fier de posséder un spécimen tel que lui, je devais bien être le seul à mon avis.
La traversée du pont Sagiciel avait bien pris un quart d'heure à dos de Dracaufeu, je ne pouvais m'empêcher de songer aux personnes à pieds. Surtout aux pèlerins de la région d'Unys, avec leurs imposants sac de plusieurs kilos sur le dos. J'étais fier d'être au repos sur mon Dracaufeu.
J'arrivais dans la capitale d'Unys, Volucité. Cette ville m'était familière, elle avait était le premier lieu où j'ai posé le pied. Elle avait marqué mon entrée dans la région d'Unys, je me souviendrai toujours de mon ressenti sur cette ville, je ne l'avais pas apprécier à cause du surpeuplement, mais ce facteur faisait que je songeais que le lieu de rassemblement se situerai ici. C'était un point stratégique, au centre de la région, et surtout la team plasma devait se cacher parmi la foule, donc dans cette ville. Ceci était mon raisonnement, mais j'allais peut être recevoir un message comme quoi le lieu où je devais me rendre n'était pas celui-ci. J'avais songé en premier lieu à la Tour Dragospire, mais elle était dans un lieu reculé, et j'avais tout de suite orienter mon choix sur la capitale.
Alors que j'allais demandais à Dracaufeu d’atterrir, tout de suite après l'ordre donné, ce dernier fit un mouvement brusque de la tête, et au lieu de se rapprocher petit à petit du sol, il se mit à hauteur des buildings, et m'emmena en plein centre ville d'où il commença à scruter le paysage. Alors que j’essayais de le raisonner et de lui demander une énième fois de me poser au sol, ce dernier semblait chercher quelque chose. Puis au bout d'un moment, il fit un remarquable piqué pour plonger dans une ruelle sombre, peu fréquenté. Alors que j'allais de nouveau crier un ordre, je fus couper dans mon élan par un drôle de sentiment. J'étais à présent comme lui, persuader qu'il fallait se diriger par là. Je fis très vite le lien, Dracaufeu avait dut sentir la présance d'un Pokémon très puissant, je pensais immédiatement à Terrakium. J’aperçus un drôle de lieu qui semblait être la destination de Dracaufeu. Au milieu des bâtiments se dressait un espace vert. Un parc sûrement, mais il était cerné par les égouts. Lorsque Dracaufeu se rapprocha du sol, je distinguais des personnes, mais aussi des Pokémon. Et je ne fus pas surpris de percevoir la silhouette de Terrakium. Mais d'autres Pokémon dans le même style que lui était à côté, je me posais au sol, et je fus surpris de constater que d'autres humains étaient là. Je compris tout de suite que c'était le rassemblement, et ces autres individus étaient les élus, tout comme moi. Je lança d'une voix pleine de maladresse un bonjour, si John Snow était là, je me serais sentis plus à l'aise. La gravité de la réunion ne manquait pas, mon arrivé n'avait fait ni chaud ni froid, et le silence reprenais son trône comme avant mon arrivée. J'en profitais donc pour faire l'analyse de la scène. Je ne connaissais que Terrakium, tout les autres individus, humains et Pokémon m'étaient inconnus. Il y avait pour résumer dans les Pokémon, deux autres Terrakium, vert et bleu, et un autre à part, un petit Pokémon volant rouge et beige. Je le trouvais particulièrement mignon. Je fus à la fois surpris et rempli de jalousie, de constater que non à côté de moi, se postait un Dracaufeu noir. Je n'étais donc pas le seul à posséder un Pokémon shiney ! Il fallait en plus qu'un des élus est le même spécimen. Je pouvais être certains qu'en raison de mon plus jeune âge, le dresseur me toisait, mais pourtant c'était un allié...
Le silence continuait, et pourtant, je savais que je devais être le dernier arrivé, en comptant le nombre de dresseurs, nous étions quasiment un par région. Il y avait une fille parmi nous, une seule, elle était donc "l'élue". Enfin bref, ils avaient tous des bonnes têtes, et à part cet excès de jalousie porter envers le dresseur au Dracaufeu noir, je portais un immense plaisir de travailler avec cette équipe.

Spoiler:
 

_________________

~ T-Card ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   Mar 29 Avr - 15:02


Victini rouvrit les yeux. À l'instar de ses frères, il contempla un moment les quelques personnes rassemblées devant lui, avant de scruter le ciel quelques secondes. Finalement, il annonça :

« Les autres ne viendront pas. Visiblement, ils n'ont pas perçu mon message. »

« Alors nous nous passerons d'eux. »

« Il faudra, en effet. Le temps nous est compté. »

Le quatuor de légende tourna son regard vers les sept humains qui les avaient rejoint. Ils avaient chois chacun d'eux, car ils avaient eu le sentiment, en les rencontrant, qu'ils pourraient les aider à vaincre leur ennemi. Et aujourd'hui, enfin, après tant de préparatifs, le dernier acte allait se jouer.

« Bonjour à vous, jeunes gens. Nous sommes ravis de voir que vous avez répondu à notre appel. »

« Vous savez tous pourquoi nous nous sommes réunis. N'y allons pas par quatre chemins : cette mission sera périlleuse. Mais maintenant que vous êtes ici, il est trop tard pour faire marche arrière. »

« Résumons la situation. La Team plasma est actuellement à bord de son vaisseau, la Frégate Plasma, prête à décoller en direction de Sinnoh. Nous devons à tout prix les empêcher  d'atteindre leur destination. »

« Pour cela, il n'y a pas trente-six solutions : Aborder leur vaisseau. »

« Notre objectif est triple : Défaire les deux dirigeants de la team Plasma, et secourir notre compagnon, Keldeo, qu'ils retiennent prisonnier. »

Les légendaires marquèrent une pause, laissant à tout le monde le temps d'assimiler toutes ces informations. De temps à autre, l'un d'eux jetait un coup d'oeil vers le ciel d'un air nerveux.

« Le temps est précieux et la frégate vaste, il nous faudra nous séparer. Chaque groupe aura l'une des mission citée précédemment. Kiji et Kalou seront ceux qui m'accompagneront. »

« Eris, Caliban et Soren, avec moi et Victini. Nous allons retrouver Keldeo ! »

« Benjamin, je sais que tu aimerais aider à son sauvetage, mais la puissance de tes Pokémons est nécessaire pour défaire les chefs. »

« En effet. Je te demande de m'accompagner, ainsi que toi, Eleven. »

Malgré ces formules courtoises, il semblait bien que les équipes étaient décidées et inchangeables.

« Maintenant... Il est temps de nous rendre sur la frégate. »

À ces mots, le sol se mit à trembler. Un bruit sourd se fit entendre, venant du nord de la ville. Une ombre apparu au dessus du Désert Délassant, qui se précisa peu à peu. Il s'agissait d'un immense navire volant, qui commençait à prendre vitesse et altitude. Les incessantes tempêtes de sables l'avait jusque là tenu secret, mais il avait fini par se dévoiler au monde en prenant son envol.

« La voici ! Que ceux qui ont des Pokémons volants montent dessus et rejoignent le navire ! Les autres, venez prêt de moi ! »

Victini ferma les yeux et se concentra quelques secondes, au terme desquelles un brasier s'échappa de son corps. Les flammes n'étaient cependant pas chaude, et enveloppèrent Soren, Caliban et Kiji, avant de se dissiper, emportant avec elles les trois dresseurs.

Ils réapparurent sur le pont de la frégate, sous le regard surpris de quelques sbires peu gradés. Ils furent bientôt rejoints par le reste du groupe, ainsi que par les Légendaire, également téléportés par Victini.

« Aujourd'hui, le règne des Plasmas s'achèvera ! Mes frères Pokémons et humains, nous nous retrouverons lorsque nous aurons achevé nos objectifs ! »

[Merci de vous diriger vers les topics suivants :


Caliban, Eris, Soren

Benjamin, Eleven

Kiji, Kalou]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] « L'heure est venue, héros. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] « L'heure est venue, héros. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Rpg :: Unys :: Volucité-
Sauter vers: