AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Lendemain difficile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Mar 21 Avr - 1:37

[+1totalsoin]

Que diable voulez-vous que j'fasse de ça à 1h30 du mat ? è_é
Bon ben ...
*dé de la furie modératrice ...*
Houlàlà, je vais m'amuser moi Twisted Evil

Vous sentez le sol trembler sous vos pas. Un petit flacon roule vers vous, délogé de sa cachette sous un buisson par les vibrations. VOus vous arrêtez le temsp de le ramasser, et ...

Vous avez une idée de ce qu'est votre plus grand cauchemar ? Hum ? Moi non plus, mais j'ai une idée de ce qu'est l'un de vos plus IMPOSANT cauchemar :



Cette choses, visiblement folle de rage, vous charge. J'espère que vous courrez vite.

[right]A.[/right]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Nymphea

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Masculin
Nombre de messages : 154
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Lun 25 Mai - 22:28


Un petit bruit fit sursauter Isaac. Il s'arrêta alors qu'un coup de vent apportait à ses pieds une bouteille jaune qui ne contenait manifestement pas du schnaps. Dommage. Mais ça pouvait servir. Les gens en ville sauraient peut-être quelque chose. Dans le pire des cas, si l'objet était inutile, le blondinet n'auraient eu qu'à le revendre. Il le rangea dans son sac et s'apprêta à reprendre la route lorsqu'il sentit le sol trembler légèrement. Les plus petits cailloux commençaient à bondir. Un tremblement de terre ? L'élu des Fées aurait préféré. Derrière lui, à quelques mètres, une quinzaine au maximum, se tenait une immense créature, pleine de plaques, pleine de cornes, de griffes et de crocs. Un superbe spécimen de Galéking en pleine santé. Au sanctuaire, on connaissait bien ce monstre. Un des meilleurs représentants du type Acier, le type des tueurs de Fées. Rares étaient celles qui pouvaient lui tenir tête. Ce n'était pas avec un Evoli, un Azurill et un Tarsal dans le coma qu'Isaac allait pouvoir se battre. Il ne restait qu'une solution...


Attendez-moi les filles !

Après avoir laissé échapper un cri viril, le jeune freluquet reprit sa course. Alice et Doris ne l'avaient pas attendu et galopaient déjà vers Cimeteronelle. S'il n'avait pas été absolument terrifié, le dresseur aurait pu être vexé.
Il savait que la vitesse de Galeking était lamentable et pouvait courir assez vite pour le semer. Mais si les petits séismes créés par la lourdeur de ses pas le faisaient trébucher, c'était fini. Isaac imaginait les quatre cents kilos et deux mètres d'acier le piétiner, ses os se faisant briser d'un seul coup de patte tandis que sa fidèle Alice l'abandonnait à son triste sort. Il ne devait pas mourir maintenant ! Lui qui était si fier de représenter son peuple dans le monde extérieur ! Il devait courir plus vite. Encore plus vite. Il n'avait jamais été un bon sprinter. Il ne s'était jamais vraiment entraîné à une quelconque activité sportive. La ville n'était pas à deux pas, mais elle était au moins assez proche pour être visible. Le blondinet n'avait qu'à prier pour arriver à destination en un seul morceau et que son pauvre petit cœur tienne le coup.

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Mar 26 Mai - 22:52

Un largué + un largué = ? un largué... Heureusement que je suis une machine à imagination 8D

Alors que vous courrez, Tarsal se réveille. Se débattant d'abord, le pokémon entend ensuite un cri du Galeking, ce qui la rend tendu. Sa télépathie comprend le danger, et par réflexe, se téléporte... avec vous. Vous voilà dans un champ, plus loin. Où exactement ? Je ne sais pas. Par contre, va falloir retrouver vos pokémons, maintenant. Et remerciez tarsal qui vous a sauvé !

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Nymphea

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Masculin
Nombre de messages : 154
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Jeu 27 Aoû - 4:31


Faisant fi des lois de la physique, les jambes d'Isaac semblait l'éloigner à chaque pas des maisons-arbres de Cimetronelle. Cependant, le Galeking était lui plus agile qu'un Zéblitz. Il est vrai que la peur donne des ailes, et le blondinet en avait profité. Seulement, une fois la surprise passée, celles-ci brûlèrent, et disparurent aussi vites qu'elles étaient apparues. Le fugitif se retrouvait donc seul dans sa course, il ne pouvait plus compter que sur lui et son corps athlétique de maigrichon. Or, si ce dernier était habitué à l'effort de dormir peu, il n'était pas près à courir le marathon. Les effets secondaires de la faiblesse d'Isaac se firent vite sentir.
Le cœur joua un rôle important dans la série de catastrophes physiologiques infligées au jeune homme. Censé adapter l'organisme à l'effort, il ne faisait que paniquer et commença à oublier un battement, puis deux, puis trois. À chaque foulée, il perdait le sens de rythme. Ceci n'aida en rien les poumons. Ceux-ci réclamaient sans cesse le maximum d'air, bien qu'ils n'aient jamais eu besoin de plus de la moitié d'une telle consommation. Lorsque ses organes devenaient trop capricieux, Isaac hoquetait et trébuchait, ce qui fit manquer un battement à son cœur... et ainsi de suite.
Un autre amateur de terreur, l'estomac, faisait lui aussi des siennes. Se cramponnant à ce qu'il trouvait autour de lui, il s'attirait les foudres de son voisin le foie. Aucun des deux n'aimait être balloté de la sorte et le firent savoir. Une terrible crampe à l'abdomen surprit le grand Élu.
Ce fut la fatigue qui eut raison du peu de muscles qui séparait la peau des os. Lassés de se contracter et de se décontracter à une telle cadence, tous décidèrent de se crisper. La mâchoire du dresseur était bloquée sur la même expression bête, la bouche grande ouverte, prête à avaler tout ce qui se trouvait sur son passage. Les bras se retrouvaient incapables de bouger. Ils tenaient fermement le Tarsal inanimé contre la poitrine de son ravisseur, tels un enfant refusant d'abandonner son doudou. Seules les jambes acceptaient de continuer l'aventure, à contrecœur sûrement. Chacune pesait le poids et avait la rigidité d'un cadavre d'âge moyen. Le pauvre Isaac n'avait jamais autant souffert. C'était l'infarctus ou le piétinement. Son choix était vite fait, mais si son corps continuait de la sorte, il serait malheureusement condamné à la fin la plus atroce.

Depuis quelques secondes, déjà, le Pokémon Psy entendait le bruits autour de lui, sans pouvoir les replacer dans un contexte quelconque. Beaucoup de pulsations. Celles les plus proches de lui ressemblaient aux battements d'un cœur. Pas le sien, celui d'un être non loin de lui. Les autres sons, plus métalliques et lourds devaient être ceux d'un très gros Pokémon, on d'une de ces machines crées par les humains. D'après le cri strident qui se fit entendre, ce n'était pas un objet. Ça ressemblait à un Galegon, mais en plus agressif et plus gros. Un Galeking ? Non. Le premier semblait déjà trop invraisemblable, alors son évolution... pourquoi un monstre de roche et d'acier se promènerait-il dans les herbes hautes près d'une jungle et d'une ville peu industrielle ? Tarsal préféra abandonner la piste des grands bruits de pas.
De toute façon, l'un de ses sens l'avait alarmé d'une menace nouvelle : il ne pouvait pas bouger. Très peu en tout cas. Il parvenait à remuer un pied ou à vaguement débattre son épaule tout au plus. Il devait ouvrir les yeux et identifier sa prison avant qu'il ne soit trop tard ! Péniblement, il plissa les paupières pour mieux les ouvrir. Il vit d'abord flou, et pourtant, il trouvait déjà cette vision horrifique. Des taches de couleur jaune, bleu, rose, orange se mêlaient en un arc-en-ciel psychédélique et peu harmonieux. Lorsque que sa vue se réajusta, la Fée poussa un petit cru que nul n'entendit au milieu du chantier que créaient les sagouins autour de lui. C'était l'humain qui l'avait attaqué, lui et son ami Kecleon ! Il commençait presque à regretter l'horrible kaléidoscope. La petite créature devait s'enfuir. Un Téléport ferait l'affaire, mais il avait besoin de concentration. Il se plongea dans le noir en fermant ses yeux fraichement ouverts et rassembla ses pensées.
ROOOOAR !
Mais qui pouvait bien faire tout ce boucan ? Impossible d'utiliser des pouvoirs psy avec ce hooligan dans les parages. Espérant lui adresser un regard intimidant, Tarsal profita de son peu de liberté de mouvement pour regarder derrière le bras du kidnapper, ses sourcils déjà froncés, prêt à faire face à ce causeur de troubles... mais pas exactement prêt à faire face à un tricératops de deux mètres avec des dents, des griffes, des plaques et des cornes partout ! Plus le temps de réfléchir à une destination, il lança une attaque Téléport bâclée, au moins de quoi ce sortir de ce cauchemar.

Isaac fut grandement surpris de ne pas atterrir sur la pointe de ses pieds à la fin de sa foulée, mais sur son auguste derrière, qui avait eu la politesse d'amortir la chute de Sieur Coxis. Hébété, il regarda autour de lui. Le paysage avait changé aussi. Plus de sentier en terre battue, et plus de Cimetronelle en vue. Juste une sorte de cercle UFOesque au milieu d'un champ... de hautes herbes sauvages. Impossible de voir plus loin avec une telle forêt devant soi, en particulier lorsque le corps est appuyé sur deux fesses et non deux jambes.
Pendant quelques secondes, le vagabond eut une lueur d'espoir en distinguant une silhouette d'une trentaine de centimètres juste devant lui. Alice ? Non. Il s'agissait du Tarsal qu'il tenait fermement emprisonné dans l'étreinte de ses bras un instant avant son atterrissage improvisé. Il avait profité de la surprise pour s'évader et s'époussetait les bras de manière dédaigneuse. Alors qu'il aurait pu se téléporter à nouveau, il resta planté devant l'humain, faisant ses gros yeux. Cette fois, son regard noir était bien plus efficace que sur Galeking.
Un peu déconcerté, Isaac fixait la Fée, se demandant ce qu'elle pouvait bien attendre. Il s'écoula bien dix secondes d'un silence pesant et gênant avant que l'intéressé de comprenne ce qu'il était censé faire.

Merci.

Tarsal ne sembla pas satisfait d'aussi peu de gratitude dans la voix de celui qu'il avait sauvé avec lui. Seulement, si le blondinet aurait aimé faire part de son affection pour le pokémon blanc, ses pensées étaient obnubilées. Par une chose. Ou peut-être deux. Alice et Azurill. Ses amies avaient fui sans lui. Il ne pouvait pas leur en vouloir. Dans le feu de l'action, lui aussi aurait sûrement semé ses compagnes, enfin s'il avait pu.

ALIIICE !

Isaac tendit l'oreille, espérant entendre un satisfaisait "voli !", mais le seul son qui lui répondit fut celui de la fuite des Pokémon sauvages qu'il avait effrayés. Frusté, il soupira et regarda ses pieds. Il serait bien resté à se lamenter en contemplant le sol qui avait été bien amical. Mais il devait choisir entre deux grandes amitiés. Celle pour le Pokémon brun passait en priorité, désolé, sol. Un dresseur ne pouvait pas se lamenter alors que son équipier était aussi perdu et désespéré que lui ! Il devait commencer les recherches. Il lui restait un dernier détail à régler. Il se tourna vers le Tarsal et s'accroupit pour être, autant que possible, à la même hauteur que lui.

Ce fut un plaisir de te connaître, et j'aurais aimé passer plus de temps en ta compagnie. Mais toutes les meilleures choses ont une fin, et je dois m'en retourner au près de Dame Alice. Tu es libre de rentrer chez toi, même si j'admets que l'aide d'un Pokémon ne me serait pas de trop dans ma quête.

Lorsqu'il eut fini de prononcer ces mots, l'élu se leva aussi bien qu'il le put, tentant d'ignorer les craquements et les tremblements de ses genoux pour faire une sortie élégante. Il s'arrêta, tournant le dos à la Fée, l'espace d'un instant, pour connaître sa décision. Il était déjà prêt à partir, qu'il soit seul ou accompagné

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Ven 28 Aoû - 0:45

La petite Tarsal vous suit .. mais à pieds. Le petit pokemon a l'air curieux de savoir comment vous comptez retrouver vos amies, mais ne semble pas vraiment désireuse d'être capturée, si vous vous posez la question.

Cependant, vous pouvez toujours chercher ... Alice et Doris sont introuvables. Pas un son ne vous environne, d'ailleurs ... TOut est calme dans ce champ .. très calme ... trop calme ! Un terrible prédateur fond du ciel, et vous avez à peine le réflexe de trébuchet comme un blaireau (sisi) pour esquiver son bec effilé.



Je ne sais plus si votre amie est en mesure de lui faire le moindre mal, mais dans l'état actuel des choses il va falloir courir ... Le coup de la TP ne marchera pas un nombre infini de fois ...

A.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Nymphea

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Masculin
Nombre de messages : 154
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Lun 31 Aoû - 22:06


De timides bruits de pas suivirent ceux du jeune homme. Les pattes du Tarsal, dissimulées sous ce qui ressemblait à une robe, trainaient comme les pieds d'une vieille dame en charentaises et faisait siffler l'herbe et crisser les graviers. La Fée resta discrète et silencieuse. Malgré les antécédents de son ravisseur, elle décida de le suivre, de loin tout de même. Elle n'aimait pas vraiment cet humain, mais se sentait mal pour lui, qui avait l'air si perdu sans ses Pokémon. Elle pouvait l'aider, puis s'en aller, simplement.
Isaac tentait de rester de marbre. Il aurait aimé se jeter sur la créature blanche et la serrer dans ses bras pour la forcer à rester à ses côtés. Seulement, il n'aurait fait que l'effrayer. De plus, il ne pouvait s'abaisser à  agir de la sorte. Tarsal ne devait pas le croire si désespéré ! Il marchait d'un pas sûr, mais pas très naturel, la tête aussi haute que possible.
Les environs étaient étonnement calmes. Au mieux, le blondinet entendait un galop dans les herbes ou le bourdon d'un Pokémon Insecte qui passait à une dizaine de mètres. De temps en temps, il appelait l'une de ses amies... en vain. Aucun Evoli ou Azurill ne répondait à son appel. La peur envahissait le cœur et le cerveau du pauvre vagabond. Il aurait aimé pleurer, mais gardait ses larmes pour ses émouvantes retrouvailles avec ses Pokémon. Il renifla pour refouler ses larmes. Le pincement dans sa gorge se relâcha un peu.
Isaac écartait des touffes de hautes herbes et espérait y trouver une bouille bleue ou brune, aussi passait-il une grande partie de son expédition les yeux rivés sur le sol. Ce fut un cri strident de Tarsal qui lui fit lever la tête. Juste à temps. Une masse noire fonçait vers lui en gueulant. Il l'"esquiva" comme il le put. Sa dignité en prit un sacré coup, mais ça restait mieux qu'un œil crevé.

... késété ça ?

Encore une fois, Isaac se retrouvait sur le postérieur. C'était arrivé bien trop souvent ce jour là, et il craignait que ça ne fasse qu'empirer. Personne ne lui avait dit que le monde extérieur était aussi hostile ! Qu'il était rempli de terre, de gravité et de... d'oiseaux noirs avec un chapeau et un balai dans le c** ? Jamais une horreur pareille n'avait mis les plumes dans le sanctuaire. Et puis, il en aurait vite été chassé à coup de lapidation. Devait-il pour l'énième fois se lever et courir en appelant sa maman ? Demander à Tarsal de se battre pour lui ? Combattre à mains nues un animal aux pouvoirs élémentaires ? Trop de questions se bousculaient dans sa tête. Sous le coup de la surprise, il était incapable de bouger normalement. Il fit de son mieux, néanmoins, et recula tout en restant sur les fesses, espérant que sa technique de fuite suffise à semer cette bête sauvage !

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiney

avatar

Région : Toutes
Classe : Tous
Féminin
Nombre de messages : 3237
Age : 17

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Lun 31 Aoû - 22:06

Le membre 'Isaac Nymphea' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé Shiney' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Lendemain difficile   Mar 1 Sep - 22:11

Vous voulez fuir ? Bien essayez, vous vous mettez donc à courir en oubliant le fait que Tarsal vous suit avec ses petits pieds, et j'insiste sur l'adjectif "petit". Résultat, le pokemon se marave la tête sur le sol avant que Cornèbre ne se charge du reste. Va falloir agir vite ou le corbeau repartira avec un globe occulaire de Tarsal dans son nid.

Romeo ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lendemain difficile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lendemain difficile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [ Lendemain difficile ] ( Caro/Seth )
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» "Il est difficile de démeler le vrai du faux." P.Thicknesse
» Lendemain de fête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Rpg :: Hoenn :: Cimetronelle-
Sauter vers: