AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Faire un point sur la table

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Faire un point sur la table   Mer 10 Sep - 11:52


On avait finit par réussir à se mettre d'accord avec Thelos, il ne semblait plus être dans une de ses expéditions rocambolesques et super-dangereuse et avait un peu de temps à me consacrer pour que je puisse lui acheter la Pierre Aube qu'il gardait en réserve pour moi depuis quelques temps. Lui, tout comme l'infirmière Joëlle avaient put m'affirmer une chose au sujet de l’œuf de Tarsal que j'avais en ma possession : à l'intérieur c'était un garçon, et c'est ce qui me convenait le plus comme seul les mâles pouvaient évoluer en Gallame pour peu qu'on ait justement une Pierre Aube. Cet échange d'aujourd'hui avait donc pour objectif de me permettre de pouvoir entrainer un pokémon qui n'avait pas encore éclos au maximum de ses capacités sans jamais m'arrêter ni me poser de question.
Mais, même si je ne lui avais dis qu'à demi mot dans le mail que je lui avait envoyé - je met ces mots au singulier parce que j'avais eu beau essayer de lui en envoyer plusieurs, pas moyen de les faire partir... Je devrai peut-être changer de téléphone pour un autre moins compliqué - j'avais bien l'intention de profiter de cet entretien pour lui toucher deux mots sur ce que je venais de vivre. Il y avait tout de même une bande de pirates qui semblait lui courir après et, si je pense qu'ils auraient un peu de mal à se sortir de la mouise dans laquelle je les avaient laissés, j'étais tout de même perplexe. Je ne m'attendais pas à le voir faire un jour ce que je pensais l'avoir vu faire sur la vidéo de surveillance du temple que ces fameux criminels cherchaient à obtenir...

Voilà donc pourquoi ce matin je m'étais pointée au Terminal. Mes vêtements habituels étant en train de sécher sur une des plages de Myokara, je portais un simple short - très court - et couleur crème ainsi qu'un T-short aux couleurs et motifs qui faisaient penser à un treillis de l'armée, ne laissant apparaitre que mes bras pour qu'on puisse y voir allègrement mon tatouage descendre depuis mes épaules. J'étais arrivée la première, Thelos m'avait dis qu'il aurait encore besoin d'un peu de temps ( mais tout en restant évasif ) et comme la patience n'avait jamais été un de mes point fort j'avais trouvé de quoi m'occuper : j'avais sortis mes deux œufs, le petit comme le gros, et j'avais commencé à les entretenir, les frottant délicatement avec un chiton molletonné, comme ceux pour nettoyer les lunettes. C'est à ce moment, alors que j'en prenais soin, que le plus gros des deux, celui des jumeaux Débugants se mit à briller intenssément, puis a s'éteindre. Il recommença bien deux ou trois fois son petit rituel avant de s'arrêter mais le signe était clair : l'éclosion était pour bientôt ce qui me ferait deux nouveaux pokémons à entrainer... Ça allait commencer à faire beaucoup, il faudrait que je reste d’autant plus longtemps sur les rivages de l'île de Myokara. Mais par contre, pas de signe de vie de l'autre. Rien de bien anormal à y réfléchir, il est normal que des jumeaux naissent avant un enfant unique si ils ont été conçus en même temps alors je resterais encore patiente, ce n'est pas comme si je n'avais pas assez de pokémons à entrainer...
Mais bon, j'avais presque finit en tout cas, j'espère que Thelos allait bientôt se pointer... C'est chiant d'attendre...

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Mer 10 Sep - 20:13

Finalement, il sorti de la base du téléporteur avec un petit soupir, ajustement d'une main sa crinière blanche qui partait un peu n'importe où. Inutile de dire qu'avec les récents évènements, il n'avait pas pris le temps de se coiffer. Enfin, il ne le prenait jamais, mais pour une fois, il avait une bonne excuse, ce qui était déjà pas mal. En réajustant un peu ses vêtements, il s'engagea dans le petit couloir pour déboucher dans la salle principale du Terminale Mondiale. Comme il était parti d'un téléporteur publique, il n'avait pas pu arriver dans son bureau comme de coutume, mais de toutes façons il avait la clef sur lui. Sauf qu'il restait à traverser cette foule... Avec un petit soupir, il inspira longuement et rasa les murs pour être le moins possible en contact avec les humains. Se laisser toucher était encore hors de questions. Heureusement, Exagide, dans son dos, avait un effet dissuasif assez efficace. Les gens n'étaient peut être pas habitués à voir un jeune homme de dix huit ans se promener avec une lame et un bouclier dans le dos. Certains d'entre eux, reconnaissant Thelos Aeterna au vue des signes distinctifs et évidents qu'il abordait, le saluèrent et tentèrent d'engager la conversation. Pour certains, ce n'étaient que des collègues, des vendeurs de Pokemon qui parfois venaient lui proposer quelques spécimens. Mais il y avait également d'importants clients, des familles fortunées qui venaient le trouver pour lui demander des conseils ou des œufs parfois. Mais au bout du deuxième client qui venait lui demander comment traire son Ecremeuh, il sourit poliment et prétexta une urgence pour se glisser hors des grandes artères, arpentant les plus petites voies qui le menèrent rapidement jusqu'à son bureau. Il y parvint avec un soupir de soulagement, puis un petit sourire en voyant une demoiselle de sa connaissance l'attendre sur une chaise, en face de la porte. Elle portait des vêtements dans le style militaire qui lui allaient plutôt bien. Ca ne mettait pas vraiment sa féminité en valeur, mais ça collait avec son caractère, et aussi...Eiki que soit Eiki, il l'appréciait pour qui elle était. Pendant un bref instant, il fut tenté de l'imaginer en robe de soirée. Mais comme il ne parvenait pas à associer son amie et une robe de soirée, il préféra se montrer et s'approcher d'elle.

- Ces vêtements te vont bien, je trouve, joli résultat. J'espère ne pas t'avoir fait trop attendre ? J'ai fait aussi vite que possible, mais je devais parlementer un peu avec un Drattak sauvage. Et toi, comment vas tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Mer 10 Sep - 22:01


Il y a pas à dire, l'entrée en scène de Thelos me mettait toujours autant mal à l'aise, il avait le dont de me faire un compliment venu de je ne sais où, toujours sur un truc différent et qui m'ébranlait malgré toute mon assurance. Je rougit donc, une fois de plus, sans pouvoir savoir moi même si c'était de gène ou de colère, et je plongeais mon regard dans le sien, cherchant à lui rendre son compliment mais c'était loin d'être mon truc ce genre d'étiquette et rien ne me venait... Je me contentais donc de répondre à sa question pour l'ouverture de la conversation.
_
Ça va... Ou plutôt on va dire que je fais aller. J'ai pris un peu de retard dans mon entrainement pendant le voyage en mer... Pis en fait c'est de ta faute !
Ouais, comme ça, cash ! Mais en fait, tout en prenant soin de mes œufs de pokémons j’avais essayé de réfléchir à la meilleure façon d'introduire le fait que j'avais croisé des personnes qui le cherchait et, au final, c'était presque sortis tout seul...
C'était sortis un peu vite et pas tout a fait comme je l'aurai voulu, j'aurais sans doute essayé de plus le nuancer ou d'y mettre une pointe d'humour mais, là encore, c'était sortis trop vite et du coup il fallait que je me rattrape un petit peu. Je me levais, chargeant sur mon dos mon sac assez lourd qui contenait tout mon matériel de voyage ainsi que l’œuf de Tarsal, l'autre, plus gros, je le garderai dans sa cloche au creux de mes bras, et l'air de rien je m'avançait près de la porte de son bureau, attendant qu'il l'ouvre pour rentrer à sa suite.
_
Bon, pas exactement exactement ta faute... Mais disons que même quand t'es pas là t'arrive à faire parler de toi quoi...
Je remontais sans m'en rendre compte la lanière de mon sac qui glissait le long de mon épaule, manquant de tomber et d'entrainer tout ce qu'il contenait ou que je portais.
Je suis d’accord avec vous, je ne m'y étais pas vraiment pris le plus en douceur pour l'introduction de tout ce que j'avais à raconter à cet éleveur, mais bon, si on me connait un peu on sait que c'est mon style au final... Et pis il avait qu'à pas me faire attendre si il voulait je sois plus douce...

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Jeu 11 Sep - 16:32




- Ça va... Ou plutôt on va dire que je fais aller. J'ai pris un peu de retard dans mon entrainement pendant le voyage en mer... Pis en fait c'est de ta faute !

Thelos fronça les sourcils. Sa faute ? C'était bien le genre d'Eiki de l'accuser de quelques chose effectivement, mais elle prétextait bien plus souvent le moindre détail -un retard, un mot de travers, un mot pas de travers- pour trouver matière à s'adonner à ce sport qu'elle élevait à un niveau professionnel qu'était le cassage des pieds de Thelos. Or là elle, pour une fois, il ne voyait sincèrement pas ce qu'il avait put faire pour gêner l'entrainement d'Eiki pendant qu'elle était sur la mer. Qu'avait-elle voulu dire par là ? Il y avait bien la possibilité qu'elle ait croisé l'autre surfeur de Maître des Capacités de Myokara, mais il n'aurait jamais eut connaissance du fait qu'Eiki avait un quelconque rapport avec lui, et ce n'était pas le genre de la demoiselle de le crier sur les toits. Parfois, il avait presque le sentiment que sa compagnie lui était même déplaisante. Mais c'était peut être parce que c'était elle.

- Bon, pas exactement exactement ta faute... Mais disons que même quand t'es pas là t'arrive à faire parler de toi quoi...

Nouveau froncement de sourcils, plus marqué cette fois. En voyant Eiki déséquilibrée, Thelos tendit la main et saisit la lanière dans le creux de son épaule pour éviter de la toucher. Il leva le sac de la Dresseuse, en apprécia le poids et le posa sur son épaule droite, sans lui demander plus que cela son avis. Elle s'énerverait sans doute, mais il comptait sur l'effet de surprise pour survivre encore quelques secondes de plus, et de plus, ça lui laissait le temps de réfléchir. Là, les choses étaient sérieuses. Si elle prenait la peine de reformuler ce qu'elle voulait dire, c'était que la chose à dire méritait qu'Eiki dépense du temps et essaye de faire un effort pour être compris par autrui. Il n'y aurait pas put avoir plus inquiétant signe, en fait. Bien qu'il devait reconnaitre qu'elle faisait des efforts pour lui depuis un moment, elle semblait très visiblement gênée, à dire quelque chose d'important et délicat à la fois. Sans plus attendre, il ouvrit la porte de son bureau et la fit entrer avant de refermer la porte. En passant près des fauteuils devant son bureau, il déposa le sac d'Eiki aux pieds de l'un d'eux, passa derrière le grand meuble en bois et se laissa tomber dans son fauteuil après avoir défait Exagide de son dos. Avant que les choses sérieuses ne commencent, il décrocha le téléphone du bureau et tapa deux numéros sur le pavé.

- ...Allo ? Oui, bonjour Arthur. J'ai une affaire délicate à traiter, pourriez vous vous assurer que je ne sois pas dérangé ? Je vous en serais très reconnaissant. Oh, et si vous pouviez nous faire amener de l'eau glacée...Merci.

En racrochant, il poussa un soupir et contempla Eiki quelques secondes, se préparant mentalement à ce qui risquait de suivre. Puis, il prit la parole sur un ton calme, un sourire fatigué sur le visage.

- Je crois que tu essaye de me dire quelque chose de délicat. Ecoute...vas y franchement, d'accord ? J'ai entendu et vu des choses certainement plus dures que ce que tu as à m'annoncer, ne t'en fais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Ven 12 Sep - 1:27


Toujours courtois, et même si je n'en avais pas besoin, Thelos ne pus s'empêcher de me venir en aide et d'arrêter mon sac à dos dans sa supposée chute. Je m'en serai bien évidement sortie toute seule, mais il m'évitait une courbure du dos assez inconfortable et j'étais, de cette manière, tout à fait certaine de ne pas faire tomber l’œuf qui me restait dans les bras. Je gardais donc ma rancœur derrière mes dents même si, à mon avis, mes simple mimique trahissait un peu ce que je pouvais en penser.
J'entrais, juste derrière lui, dans son bureau, le laissant faire avec mon sac en toute confiance et prenant directement place devant son bureau et en attendant seulement qu'il s’installe à son tour. Je le dévisageait, dodelinant du pied pendant qu'il passait ses coups de fils, me faisant attendre. Encore. Mais je n'en dirais rien, j'avais d'autres choses à dire et qui pesaient lourd dans ma bouche et j'éclipsais donc ce petit sentiment d’amertume en attendant qu'il ait terminé. Et c'est là qu'il me dit d'y aller franchement... J'étais surprise, ce n'était pas le genre de chose à me dire deux fois, et j'allais bien évidement en profiter pour me lâcher et tout déballer d'un seul coup. Sans attendre une seconde de plus, je me raclais la gorge, annonçant la couleur l'air de rien, et voilà que je me lançais :
_
Alors en fait mon voyage en bateau s'annonçait bien, j'étais sur un genre de transport de marchandise où j'avais embarqué gratis à Clémenti pour peu que je file un coup de main au déchargement à Myokara, mais en pleine traversée on s'est fait abordés par une bande de mec louches... "Pas thibulaires mais presque" tu vois le genre. Je m'occupais de mettre une raclée à celui qui m'avait lancé un défi avec ses pokémons Vol mais pendant ce temps là ses potes sont montés à bord. Et vas y que je te prends le capitaine en otage ! Et comme ils étaient neuf en tout et qu'ils avaient un flingue par personne j'étais un peu obligée de les écouter déblatérer leurs bêtises.
Je marquais un petit temps mort le temps de reprendre mon souffle, le tout en déposant la cloche de verre des Débugants sur le bureau, laissant sous-entendre que ce n'était là qu'une mince introduction.
_
Le truc qu'ils voulaient se trouvait dans un genre de temple sous-marin, un vieux machin poussiéreux et truffé de pièges dans lequel j'aurais jamais put aller sans l'aide des pokémons que j'ai entrainé pour te mettre ta branlée un jour. Et puis... Bon bin je me suis paumée là dedans, et si c'est un endroit plutôt classe pour s'entrainer j'ai pas trouvé l’enregistrement des vidéo de surveillance qu'ils voulaient de suite.
J'ai presque fait tout le tour et au final j'ai trouvé deux trucs intéressant, et je pense que ça t’intéresse aussi : là bas il y a un scientifique qui bosse pour Seko et qui prends des notes depuis que t'es passé, il a un vrai bookin sur toi et un autre sur un légendaire je crois ; et je sais que tu y es allé avant moi parce qu'en fait, la vidéo que voulaient les pirates c'est celle de ton passage, quand tu as volé un truc sur une statue... Y avait un Steelix aussi..

Un nouveau petit temps mort, j'avoue que je ne m'étais toujours pas faite à l'idée que Thelos pouvait piller un temple ancien et j'aurais espéré une petite explication... Je lui laissait donc le temps de répliquer avant d'en finir avec cette histoire loufoque.

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Ven 12 Sep - 11:54


- Alors en fait mon voyage en bateau s'annonçait bien, j'étais sur un genre de transport de marchandise où j'avais embarqué gratis à Clémenti pour peu que je file un coup de main au déchargement à Myokara, mais en pleine traversée on s'est fait abordés par une bande de mec louches... "Pas thibulaires mais presque" tu vois le genre. Je m'occupais de mettre une raclée à celui qui m'avait lancé un défi avec ses pokémons Vol mais pendant ce temps là ses potes sont montés à bord. Et vas y que je te prends le capitaine en otage ! Et comme ils étaient neuf en tout et qu'ils avaient un flingue par personne j'étais un peu obligée de les écouter déblatérer leurs bêtises.

L'Eleveur aux cheveux blancs arqua un sourcil. Jusqu'ici, l'histoire d'Eiki était inquiétante. L'idée que son amie se soit faite menacée par des armes et des humains le mettaient franchement mal à l'aise, ne serait-ce que par écho à sa propre situation. Toutefois, jusqu'ici, ils n'avaient pas touché le nœud du problème… Des hommes abordant un navire de marchandises en pleine mer en prenant le capitaine en otage, lui appelait ça des pirates. Or à moins qu'Eiki leur ait dit que si ils lui faisaient du mal, un riche Eleveur allait venir leur casser la gueule à coup d'Ultralaser, ils ne lui auraient pas fait plus de mal qu'a n'importe qui. Ce qui était étonnant, pour l'instant, c'était qu'Eiki s'en soit sortie vivant et en un seul morceau. Car dans ce genre de situation, le plus simple était d'accepter les conditions des pirates pour qu'ils prennent rapidement la marchandise sans tuer personne. De simples voleurs étaient bien moins recherchés que des assassins. En attendant de comprendre le fin mot de l'histoire, et maintenant qu'il pensait avoir compris le cadre de la situation, Thelos croisa ses mains sous son menton et écouta la suite du récit.

- Le truc qu'ils voulaient se trouvait dans un genre de temple sous-marin, un vieux machin poussiéreux et truffé de pièges dans lequel j'aurais jamais put aller sans l'aide des pokémons que j'ai entrainé pour te mettre ta branlée un jour. Et puis... Bon bin je me suis paumée là dedans, et si c'est un endroit plutôt classe pour s'entrainer j'ai pas trouvé l’enregistrement des vidéo de surveillance qu'ils voulaient de suite.

Tout changea à la mention du temple sous-marin, et ce fut clairement visible à l'étincelle de colère froide qui brûla dans son regard sans qu'autre chose ne le trahisse. Elle aurait du commencer par là. Ce n'était sûrement pas neuf pirates ayant attaqué un navire par hasard. Si ces gens là cherchaient le temple, si ilsétaient tous armés, et si lui avait un rapport avec tout ça, ça ne pouvait signifier qu'une chose. Ceux qui traquaient Thelos l'avait vu avec Eiki à un moment ou un autre, l'avaient suivie et attaquée quand ils étaient séparés. C'était bien leur méthode, après tout… Mais pourquoi auraient-ils besoin des enregistrements ? Il avait pris soin de détruire tout le système électrique quand il avait du investir le temple, ce qu'il restait des enregistrements était ou antérieurs à sa venue, ou alors quasiment hors d'usage. Alors pourquoi poursuivre avec tant de hargne de si vieux documents obsolètes ? Encore une fois, il ne comprenait pas tout de suite leur mouvement. C'était frustrant, à la longue, de peiner pour anticiper leurs actions. Ils ne pouvaient donc pas se contenter d'être stupides et de se laisser tranquillement tabasser, non ? Il du faire un effort sur lui même pour ne pas interrompre Eiki à ce moment de son récit, et se contenta donc d'écouter la suite.

- J'ai presque fait tout le tour et au final j'ai trouvé deux trucs intéressant, et je pense que ça t’intéresse aussi : là bas il y a un scientifique qui bosse pour Seko et qui prends des notes depuis que t'es passé, il a un vrai bookin sur toi et un autre sur un légendaire je crois ; et je sais que tu y es allé avant moi parce qu'en fait, la vidéo que voulaient les pirates c'est celle de ton passage, quand tu as volé un truc sur une statue... Y avait un Steelix aussi...

Quelques secondes s'écoulèrent, puis l'Eleveur aux cheveux blancs laissa un soupir tendu passer la barrière de ses lèvres avant d'inspirer lentement. Ils s'étaient bien fichus d'elle.  Un scientifique travaillant pour le professeur Seko ? Le professeur l'aurait sûrement mis au courant, surtout si il y avait un livre sur lui en cours de rédaction. C'était sûrement un allié de la bande armée qu'il combattait et qui avait grugé Eiki. Ou alors ce cher professeur cachait des choses à Thelos, ce qui risquait fort de mal finir pour lui. Ils avaient rendez-vous dans les grottes d'Atalanopolis d'ici deux jours, et ça leur laisserait l'occasion de discuter un peu à l'abri de toute interruption indiscrète. Il sera toujours temps d'aviser après, le plus urgent semblait être de dissiper les doutes qu'Eiki nourrissait, pour prétendre que lui « volait. »

- Je n'ai strictement rien volé. C'est un cadeau. Enfin, un cadeau empoisonné plutôt… Tu te souviens peut être de m'avoir vu avec un bijou violet-rose, autour du cou, non ? Une sorte de pendentif, avec une pierre de forme ovoïde ? Il semble que cette...chose, m'ait choisi. Et qu'une bande armée soit à sa recherche. Je suis entré dans ce temple pour aider le professeur Seko avec Sve...avec une amie.

La voix du jeune homme aux yeux violets hésita un peu tandis que lui même bataillait pour ne pas revivre la scène. Pour ne pas entendre à nouveau le son des pierres qui tombent, ne pas revivre cette impuissance devant ce qui l'avait séparé d'une amie qu'il avait juré de protéger et qui lui avait été arrachée à jamais. Le temps qu'il se ressaisisse, puis il recommença à raconter.

Et… les dessins sur les murs semblaient réagir à ma présence et celle du Charme Ovale, le bijou en question. Une voix s'est mise à me parler alors, me demander de l'aide pour récupérer un autre Charme dans ce temple. Mais il était infesté de ces mafieux qui t'ont attaquée. Ils ont pris Seko en otage, et après un assaut frontal, j'ai réussis à le libérer. J'ai combattu ce Steelix qui appartenait à leur lieutenant, mais il a fuit en se téléportant. Suite à cela… Eh bien, c'est ce que tu as vu. Je me suis approché de la statue, elle s'est mise à briller et m'a confié le Charme Chroma, un pendentif assez semblable à l'Ovale mais en bleu. Ca a entrainé...beaucoup de morts. Et de souffrances. Je me serais bien passé d'un tel « cadeau », et je ne l'aurais jamais volé. De trop grandes puissances semblent en jeu...Enfin…Et ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Ven 12 Sep - 12:54

Je me doutais bien qu'il devait y avoir une explication beaucoup plus claire et lucide que ce que j'avais imaginé. Je ne pense pas connaitre par cœur cet éleveur, mais je crois que je lui avait cassé les pieds assez souvent pour arriver à le cerner un peu et si il était borné et engagé, presque aussi caractériel que moi et téméraire au point que c'en soit parfois dangereux, ce n'était selon moi pas un voleur il ne fallait pas beaucoup plus que quelques phrases pour me convaincre et ça rajoutais un peu de charbon à ma machine, puisqu'il éclaircissait certains détails qui me semblaient encore étranges.
Au début, j'avais pris le premier pirate pour un simple dresseur caractériel, mais ce n'était pas ça, ensuite j'avais pris les bandits pour des pirates mais, comme je pense ne pas être que une idiote, j'avais bien entendu trouvé bizarre qu'ils s’intéressent à quelque chose d'aussi précis qu'un enregistrement d'un vieux temple plutôt qu'à nos marchandises ou même au bateau en lui même. Ils devaient bien être investit d'un genre de mission, ou au moins un objectif que je n'arrivais, jusqu'à maintenant, pas à identifier. Cependant, maintenant c'est sur le scientifique que je commençais à me poser quelques questions... Si l'organisation qui en avait après les secrets du temple était aussi puissante que ça, il était tout à fait possible qu'il en fasse partie ! Dans un premier temps, en voyant les enregistrements avec le prof' dessus qui collaient à son histoire je m'étais dis que je pouvais lui accorder le bénéfice du doute mais j'avoue que sa simple présence m'avait interloquée au début et que je l'avais longtemps pris pour un pirate comme les autres avant de lui poser quelques questions... Il mériterai presque que je retourne sur les lieux, rien que pour lui, comme en plus je crois bien que c'était son Trousselin qui pouvait ouvrir les fameux livres que j'avais vu au début de mon expédition. Mais nous verrions cela un peu plus tard.
Thelos me demanda donc de poursuivre mon histoire mais je marquais un temps puisque, pour la suite, j'avais besoin d'une preuve matérielle de plus qui se trouvait dans mon sac. J'allais donc jusqu'à lui et, une fois en main, je me contentais de poser la vieille disquette sur le bureau avant de la glisser vers Thelos avec deux doigts joints.
_
Et bien c'était ça qu'ils voulaient, mais comme les ordis là bas étaient encore plus en ruine que le reste j'ai dis que j'avais vu ce qu'il y avait dessus mais que l'enregistrement avait été détruit... Pis bon, tu m'connait, faut pas trop me chauffer alors j'ai réussis à les convaincre de remonter à bord de leur bateau et je les ait coulés avant de mettre les voiles. Ils avaient pas choisis le bon pigeon ! Et comme ils étaient au milieu de la mer, avec des flingues mouillés, des pokémons KO, et un matériel de plongée qui avait coulé avec les reste de leur embarcation je crois qu'ils ont eu peu de chance de s'en sortir en vrai...
Voilà qui concluait la petite histoire de mon périple. J'avais pensé que ça prendrait plus de temps en fait, mais comme on avait laissé libre court à mon verbiage et que je n'avais pas eu à me conformer à une quelconque règle sociale, tout s'était plutôt bien passé. Je tapotais du bout de l'index la disquette qui était toujours sur le bureau et j'ajoutais donc la suite :
_
Et bien comme tu as l'air d'aimer les cadeaux empoisonnés je vais te laisser ça. Je ne sais pas exactement pourquoi ils le voulaient, je croyais que c'était parce qu'ils voulaient t'identifier amis en fait c'est pas ça visiblement puisqu'ils te connaissent déjà... Et si on a les mêmes ennemis, autant essayer de ne pas leur laisser les cartes en main et je brouille le jeu en te le filant tout en le laissant en sécurité il me semble.
J'avais toujours voulu le lui donner, même si ça avait été la preuve d'un vol. Ce n'était pas du tout mon genre de balancer qui que ce soit, un ami - ou presque - de surcroit. Je faisais suffisamment confiance à Thelos en tout cas et je sais qu'il ferait un usage intelligent de ce que je lui donnais comme de ma réaction en le lui donnant.
Restait à voir la manière dont il allait réagir, même si c'était loin d'être important pour moi...

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Sam 13 Sep - 21:35

- Et bien c'était ça qu'ils voulaient, mais comme les ordis là bas étaient encore plus en ruine que le reste j'ai dis que j'avais vu ce qu'il y avait dessus mais que l'enregistrement avait été détruit... Pis bon, tu m'connait, faut pas trop me chauffer alors j'ai réussis à les convaincre de remonter à bord de leur bateau et je les ait coulés avant de mettre les voiles. Ils avaient pas choisis le bon pigeon ! Et comme ils étaient au milieu de la mer, avec des flingues mouillés, des pokémons KO, et un matériel de plongée qui avait coulé avec les reste de leur embarcation je crois qu'ils ont eu peu de chance de s'en sortir en vrai...

Ca ? Ce petit bout de plastique ? Thelos mis quelques secondes à reconnaître une disquette, ce support d'informations qui n'était plus utilisé quand lui s'est mis à fréquenter le monde de l'informatique. Par son geste, elle semblait lui proposer de reprendre ce document. Ca ne pourrait pas faire de mal, quelque part, que ça soit lui seul qui possède une telle chose, et si elle avait put lire quelque chose dessus, il le pourrait aussi. Qui sait, peut être parviendrait-il à avancer d'un pas en plus dans le brouillard mystique qui nimbait cette affaire ?

En revanche, la suite des paroles d'Eiki était étonnante. Voir carrément effarante. Elle avait coulé leur bateau ? Et elle les aurait tués, par là même ? Voilà qui le surprenait beaucoup. Il avait certes toujours connu Eiki comme quelqu'un ne machant ni ses mots ni ses actes, mais il ne la pensait pas capable de lui raconter sur le ton de la conversation qu'elle avait condamné dix hommes à la noyade, une des morts les plus atroces, comme elle aurait put lui raconter avoir manger des gaufres au stand de foire. Aurait il loupé un épisode ?

- Et bien comme tu as l'air d'aimer les cadeaux empoisonnés je vais te laisser ça. Je ne sais pas exactement pourquoi ils le voulaient, je croyais que c'était parce qu'ils voulaient t'identifier mais en fait c'est pas ça visiblement puisqu'ils te connaissent déjà... Et si on a les mêmes ennemis, autant essayer de ne pas leur laisser les cartes en main et je brouille le jeu en te le filant tout en le laissant en sécurité il me semble.

Perplexe, il tendit la main pour prendre la disquette et l'observer d'un air détaché en écoutant la fin du récit de son amie. Que pourrait-il faire de cet objet ? Le plus sage serait sans nuls doutes d'extraire les informations contenues dans ce support archaïque pour les faire aller dans son disque dur de l'Eden. C'était un appareil externe, qu'il n'utilisait jamais alors que son ordinateur était relié au Net. Trop d'informations délicates étaient contenues dedans, notamment l'intégralité de ce qu'il avait volé chez les Aqua. Les données seraient en sécurité là bas, globalement, personne ne pourrait s'introduire dans l'Eden...à moins de passer sur le corps de 60 Pokemon, Sofia, et les contingents de gendarmes qui auraient largement le temps de venir de Clementi-Ville. Héberger autant de Pokemon avait cet avantage : Un intrus ne mettrait pas trente secondes avant de se faire repérer. Et quel système de sécurité au monde crachait des flammes, maniait des pouvoirs psychiques démesurés ou pouvait ouvrir le sol en gouffre béant ? Ensuite, il n'aurait qu'à détruire cette disquette. La faire absorber par Limagma ou manger par Galekid par exemple. On retrouvait difficilement les traces de quelque chose fondu dans de la lave en fusion.

Toutefois, il s'interrogeait. Les mots d'Eiki le troublaient, à vrai dire. Ils étaient semblables à ceux que deux alliés d'occasion s'échangeraient pour égorger proprement et rapidement leurs ennemis. Sauf que pour le coup, il s'était mis à considérer la jeune femme comme une amie. Pas comme une alliée. Et les paroles qu'elles proféraient, pour être franc, étaient...blessantes oui. Le visage de l'Eleveur aux cheveux blancs prit une nuance un peu plus froide, un peu moins personnelle. A elle non plus, ne pouvait-il donc pas faire confiance ? Encore une personne de plus, finalement...Tous les même, ces humains, songea t-il amèrement. Avec un petit soupir, il fit glisser la disquette dans un tiroir de son bureau.

- Merci...Eiki. Je vais détruire ce document dès que j'aurais extrait ce qu'il contient. Je suis navré que tu ais du te salir les mains, je pensais que tu ne serais pas capable de tuer des humains. Toutefois, je tiens à préciser une chose sur laquelle tu te méprends : Ce ne sont pas NOS ennemis. Ce sont les miens. Ils ne t'ont pas choisie au hasard, ils ont du te voir à l'Eden. De plus ils n'ont pas de notion de revanche, tout ce qu'ils désirent c'est accomplir leur objectif. S'ils ont vu que tu étais trop forte pour être intéressante, ils se désintéresseront de toi et iront vers Alice. Pour l'instant elle voyage avec moi donc ne risque rien, mais que ça soit clair : Ces gens là ne sont pas ton affaire. Et bientôt, ils ne seront plus l'affaire de personne. D'ici quelques semaines, un mois au maximum, j'irai trouver leur organisation et faire un trou dans la carte de la région à la place du lieu où elle se tient actuellement.

Les mots, même s'ils étaient durs, avaient été prononcés d'une voix atone, glaciale et méthodique, qui pouvait révéler deux choses : L'état mental de Thelos et aussi la manière dont il souhaitait s'occuper de cette histoire. Méthodiquement, histoire d'être sûr que la vermine ne survive pas. Souplement, il se leva de son fauteuil et se mit à contourner le bureau pour marcher un peu dans la pièce. Ses foulées étaient silencieuses, mais son regard trahissait encore la même colère, amplifiée, qu'il ressentait à l'égard de ses ennemis. Jusqu'ici, ils avaient toujours eu l'initiative. Bientôt cela serait à son tour de porter le premier coup. Mais tout de même, ça le peinait. Pas qu'il doive massacrer des humains, non, il éprouvait plus de dégout à devoir blesser les Pokemon qu'ils avaient endoctrinés, plutôt. Mais du discours d'Eiki. Il tourna un peu la tête vers elle en s'arrêtant de marcher, et reprit la parole, un peu plus bas.

- J'aurais quand même aimé que tu me parle autrement que comme à un partenaire de commerce...Au moins toi, Eiki...Enfin bon, dit il en se reprenant bien vite, barricadant de nouveau ses émotions à l'abri d'un verrou blindé. Quand je t'avais raconté une histoire similaire, tu m'avais donné une droite. Je ne vais pas te rendre le cadeau, tu y répondrais et j'aurais peur d'abimer mon bureau. Mais malgré ça, je te remercie d'avoir pris le temps de me faire part de tout ça, et de m'avoir remis ces preuves. Je te le revaudrais.
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Sam 13 Sep - 22:01


La, j'étais véritablement estomaquée, et tout dans mon expression le laissait paraitre, depuis ma bouche à demi ouverte jusqu'à mes yeux écarquillés. Le ton de Thelos avait changé, il ressemblait presque à quelque chose qu'il aurait appris par cœur, pour convaincre les autres ou se convaincre lui même, et on y sentait aussi une pointe de colère... Quand il parlait de ces mafiosos je pouvais comprendre mais, quand il se mit à parler de moi, de moi  et à moi, il n'y eut pas de changement, il alla même jusqu'à me reprocher de l'avoir frappé lors de notre dernière rencontre.
Il n'avait rien compris. Tout faux. Comme les autres.
C'était mon tour, j'étais en colère. Mais pas le même genre de hargne qui me pousserait à le frapper. Cette fois je serrai les poings sur mes cuisses, tremblant légèrement sous la pression, sans la cacher, et c'est avec froideur que je répondrai. J'étais véritablement blessée.
_
Tu ne me dois rien.
Je sortis une liasse de billets, complète et fermée par un élastique, que je claquais sur la table. Il y avait là 1400 pokédollards, je quoi conclure la transaction que nous avions prévue et que je voulais presser. Je n'avais pas l'intention d'exploser ici, que ce soit en cri ou en larmes, alors je voulais en finir vite :
_
Si tu veux du "partenaire de commerce" on peut en avoir. Où est ma pierre qu'on en finisse ?
Plus je parlais, plus mes mots se déformaient dans ma bouche, plus mon ton changeait au point qu'aucun doute n'était permis : il pouvait être maintenant parfaitement certain de m'avoir meurtrit et à un point que personne n'avait réussis avant lui ! Il pouvait en être fier...

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Dim 14 Sep - 11:06


- Tu ne me dois rien.

Thelos releva la tête de ses pensées alors que son oreille vibrait encore de la voix d'Eiki. L'intonation était assez différente par rapport à tout à l'heure pour qu'il capte un son bizarre avant que son cerveau difficilement rapide en termes de relations sociales n'associe cela avec un comportement bizarre. Et par bizarre, il entendait mauvais, quelque chose qui n'aurait pas du se trouver là. Il observa la jeune femme, d'un air où la perplexité prenait un peu le pas sur la colère. La curiosité avait toujours été un moteur puissant chez lui, bien plus que beaucoup d'autres comme l'amour ou la haine. Peut être que cette fois elle lui serait utile, plutôt que de l'amener dans une situation délicate ? Il la vit sortir une liasse de billets mais n'y prêta pas une plus grande attention que cela. Il fallait qu'il réfléchisse avant tout. Un phénomène se déroulait sous ses yeux, un phénomène qu'il ne comprenait pas mais qu'il percevait néanmoins comme important, et qu'il lui fallait comprendre, il le sentait. Il s'en voudrait longtemps s'il ne parvenait pas à le comprendre avant qu'il ne soit trop tard.

- Si tu veux du "partenaire de commerce" on peut en avoir. Où est ma pierre qu'on en finisse ?

Finir...parlait elle vraiment de la transaction, ou d'autre chose ? Sans lui répondre sur l'endroit où reposait la Pierre Eclat dont elle avait besoin, il prit le temps de l'observer, s'arrêtant parfaitement de bouger. Ses mains étaient serrées sur ses cuisses, et sa voix avait monté dans les aigus. Nerveuse. Il se mit alors à réfléchir sur les paroles de la jeune femme, décortiquant chaque mot avec soin. « Si tu veux ». Donc elle partait du principe que Thelos avait fait ou dit quelque chose qui amenait la situation présente, et qu'en plus il l'avait voulut. Qu'elle lui reproche quelques chose, c'était évident ou presque, encore fallait-il trouver quoi exactement. « On peut en avoir ». On, pourquoi on ? Plus court qu'un nous, certes, mais aussi bien plus impersonnel. L'un et l'autre s'étaient ils trop rétractés en eux pour qu'un nous ne soit plus de mise dans leur dialogue ? Ca méritait d'y songer...quand il aurait plus de trois secondes avant qu'Eiki ne quitte son bureau en courant et en défonçant la porte à coups de pied, aussi. Les humains réfléchissaient toujours trop, c'est pour ça qu'ils sont si lents, là où toutes les autres créatures du monde sont rapides. Toutefois, aller trop rapidement était mauvais au même titre. Finalement, quand ses pensées furent limpides et dénuées de toute colère, mise de côté pour l'occasion, il se rassit, non pas derrière son bureau mais sur le second fauteuil, celui à côté d'elle. Il la regarda longuement, et parla finalement, sans sortir la pierre.

- Ca n'a jamais été ce que je voulais entre nous, sinon je n'aurais pas été blessé de ressentir cela, tu ne crois pas ? S'il te plait, calme toi. J'ai été...impatient, je crois. Comment dire...tes paroles ressemblaient beaucoup à celles qu'on me tient chaque fois que je suis ici. Hm...ma première...amie, je veux dire, amie humaine, je l'ai rencontrée ici. C'était une chasseuse de Pokemon, Anirel Jaze. Elle est partie en me laissant derrière, sans un mot, sans une explication, alors...je ne sais pas, ça m'a fait penser à cela. Même si tes paroles étaient semblables à celles d'autrui, je crois avoir momentanément oublié que comme tu ne fonctionne pas comme eux, les comparer n'est pas une bonne idée. J'ai aussi oublié que tu préfère me dire que c'est un échange de bons procédés plutôt que m'avouer que tu as agit ainsi pour une autre raison, sans doute plus humaine. Je...je suis vraiment désolé. Je ne veux pas que tu quitte cet endroit sans que l'on s'explique, sinon je sais que tu n'y reviendras jamais. Et je n'ai pas envie que tu n'y reviennes jamais. Alors...on peut peut être essayer d'arranger les choses ? Tous les deux, comme des amis ?
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Dim 14 Sep - 13:15


Je crois qu'il avait compris qu'il avait commis une erreur - qui ne l'aurait pas compris - vu qu'il semblait assez perturbé de ma réaction impulsive ( donc normale en ce qui me concerne ). Il s'assit, tentant de se calmer et de me calmer aussi même si il en faudrait un peu plus... Je restait debout, tendue comme un "i" amidoné avec le poing de la main qui ne m'avait pas servit à sortir l'argent toujours le long de ma cuisse, serré et énervé.
Il parlait d'une voix plus posée, un ton d'excuse, même si il semblait en avoir autant l'habitude que moi... Et de mon côté je restais muette, attentive en somme, mais surtout parce que j'essayais de contenir ma colère et... mes larmes... Me demandez pas de répéter et je nierai même sous la torture que j'ai faillis pleurer à ce moment là ! Quand il eut terminé son petit monologue, je laissais un blanc s'installer. Il avait réussis à m’apaiser un peu mais je me demandais comment réagir. Presque par réflexe, je levais la main gauche, la fameuse qui était restée tendue, et comme pour le frapper, encore. Mais au final, après environ trois secondes bloquée dans cette position, je ne lui allouait qu'une simple petite tape sur le côté de la tempe, sans force et donc sans douleur pour lui.
_
T'es qu'un crétin !.. Je frappe que les gens que j'aime bien, et je suis loin de t'avoir ramené ça pour que tu me doive quelque chose, c'est parce que je me suis dis que ça pouvait être important pour toi !
Et je finis par m'assoir, lâchant un soupire sonore pour évacuer les dernières doses de stress et je tentais de remettre de l'ordre dans mes pensées pour les sortir de façon moins confuses que les précédentes qui avaient semé le trouble.
_
Y a pas beaucoup de personnes qui comptent pour moi... Deux en fait si je te compte toi, c'est pour ça que ça m'énerve de te voir blessé ou de prendre des risques sans prévenir personne...
Il fallait que je me mesure moi aussi, que je n'enfonce pas trop le clou pour tenter de le convaincre de ne pas se jeter une fois de plus dans un combat à un contre mille comme il l'avait sous-entendu. Je devais bien choisir mes mots...
_
Et je t'interdit d'y aller tout seul ! ( ratééé... ) Même si ils ne s'en s'étaient pas pris à moi cette fois ci, je simple fait qu'ils s'en prennent à toi ça devient mon problème tu vois. Et j'imagine que je ne serai pas la seul à me faire du tracas si tu devait partir seul contre le monde... Y a Sonia, pis tes pokémons aussi !.. On ressentirai un peu tous ce que tu as ressentis quand tu as perdu ton amie Anirel Chaise, mais si tu veux mon avis, tu n'est pas le genre de personne qu'on quitte comme ça ! Tu as beaucoup plus d'impact et d’influence sur les autres que ce que tu semble penser...
Bon, je premier qui me traite de sensible je préviens : je le défonce !

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Dim 14 Sep - 15:48


Par reflexe, Thelos, en voyant la main d'Eiki se lever, ferma les yeux et se tendit un peu, en attente du choc. Il savait très bien qu'elle allait le frapper, mais avait décidé de ne pas faire quelque chose pour l'en empêcher. D'autant qu'il n'était pas sûr de pouvoir la toucher sans en être affecté, alors autant ne pas prendre de risques inutiles. Il attendit quelques secondes, puis, ne sentant aucun objet contondant à grande vitesse venir produire un impact sur le côté de son visage, il rouvrit les yeux, prudemment. Une petite tape du bout des doigts s'abattit sur sa tempe, et en ne voyant rien d'autre pleuvoir, il se détendit, s'autorisant même un sourire. Petit, certes, mais un sourire quand même.

- T'es qu'un crétin !.. Je frappe que les gens que j'aime bien, et je suis loin de t'avoir ramené ça pour que tu me doive quelque chose, c'est parce que je me suis dis que ça pouvait être important pour toi !

Les épaules de l'Eleveur aux cheveux blancs se détendirent légèrement. On retournait dans un terrain connu pour lui, celui où Eiki le traitait de crétin/imbécile/insérer toute insulte voulue et le frappait. Cela avait mine de rien un petit côté rassurant, quelque chose d'apaisant, aussi surprenant que celui puisse paraître. Les habitudes étaient donc à ce point réconfortantes pour qu'il préfère se laisser insulter et taper plutôt que la voir sous son autre visage ?

- Y a pas beaucoup de personnes qui comptent pour moi... Deux en fait si je te compte toi, c'est pour ça que ça m'énerve de te voir blessé ou de prendre des risques sans prévenir personne...

Difficilement, il essaya de cacher un sourire un peu plus large. C'était lui qui rêvait ou bien elle avait bel et bien avouer qu'il comptait pour elle ? Il faillis la couper pour lui faire répetter, mais songea qu'il aurait tout le temps de le faire plus tard. Du coup, c'est vrai que le reste de sa phrase passa un peu à la trappe, mais de toutes façons il ne l'aurait entendu que d'une oreille. Ne prévenir personne était quelque chose dont il avait décidé depuis longtemps, notamment parce que ceux à qui il pouvait parler de ses soucis étaient à l'écrasante majorité des personnes qui n'auraient pas hésité à le suivre, autant parce qu'ils pouvaient l'apprécier que parce que c'étaient des têtes brûlées. D'un autre côté, les Pokemon d'Eiki avaient fait pas mal de chemin eux aussi, et bien qu'ils soient tous d'un Type unique, Thelos avait largement de quoi compenser les faiblesses des Combat d'Eiki. Les Vol et les Psy tomberaient comme des mouches contre Elecsprint, Lokhlass, Armaldo, Jungko, Exagide, Scorvol… bref un sacré paquet de Pokemon mine de rien. Alors oui, sans doute qu'une association entre elle et lui serait profitable. Mais le souvenir de Svetlana était encore bien trop ancré en lui pour que ce discours puisse éveiller un quelconque écho de sérieuse réflexion. Toute logique était bloquée, paralysée par la culpabilité paniquée qui le reprenait à l'idée d'un duo. Et c'était d'ailleurs pour cela, entre autres, qu'il avait laissé Alice à Vermilava.

- Et je t'interdit d'y aller tout seul ! Même si ils ne s'en s'étaient pas pris à moi cette fois ci, je simple fait qu'ils s'en prennent à toi ça devient mon problème tu vois. Et j'imagine que je ne serai pas la seul à me faire du tracas si tu devait partir seul contre le monde... Y a Sonia, pis tes pokémons aussi !.. On ressentirai un peu tous ce que tu as ressentis quand tu as perdu ton amie Anirel Chaise, mais si tu veux mon avis, tu n'est pas le genre de personne qu'on quitte comme ça ! Tu as beaucoup plus d'impact et d’influence sur les autres que ce que tu semble penser...

Jaze, Anirel Jaze. Et c'était Sofia et pas Sonia. Mais cela, il préféra le garder pour lui. Des fois qu'Eiki ferait une autre percée de sentiments, il ne voudrait surtout pas risquer de l'interrompre. Bon, et peut être aussi parce qu'elle disait des choses qui le touchaient. Peut être. Seulement, encore une fois, bien qu'il savait logiquement que les paroles de son amie se tenaient, sa réflexion se faisait anéantir sous cette culpabilité qui ne le quittait plus. Et bien que ce qu'elle pense soit réconfortant, il ne pouvait s'empêcher de douter, au fond de lui. En effet, si il était bien quelqu'un qu'on ne quitte pas si facilement, si...s'il avait cet impact, cette influence, alors pourquoi ce silence depuis des mois maintenant ? Tout ça, de toutes façons, il avait décidé de le rayer définitivement de sa vie. Passer son temps à ressasser le passé et à le regretter ne l'aiderait jamais à avancer. Or, plus que jamais, il avait besoin d'avancer. Sans quoi, il tomberait, et s'il tombait, les chiens se jetteraient sur sa carcasse pour la curée. Déplaisante perspective s'il en est. Aussi, avec ses mots, il essaya bien de lui expliquer les choses, peinant misérablement à construire correctement ce qu'il voulait exprimer.

- Comment dire...je sais bien que tu...que vous vous feriez du soucis. Mais j'ai encore en travers de la gorge cette histoire avec Svetlana. C'est l'amie que j'ai amenée avec moi au temple sous marin, que j'avais promis de protéger, et elle est morte. Je n'arrive pas à...à passer outre ce qu'il s'est passé. Alors même si je sais très bien que tu es devenue redoutable, même si je sais que vous risqueriez d'être angoissés...je ne peux juste pas faire autrement. Je n'y arrive pas.

Quand il eut finit, son souffle s'était un peu raccourci et ses mains s'étaient un peu serrées. En s'en rendant compte, il se força à se détendre musculairement pour pouvoir continuer dans des conditions à peu près sereines, et en profita pour enchaîner sur un sujet qui risquait moins de le rendre nerveux.

- N'empêche. Je te remercie pour ce que tu m'as dit. Ca me touche énormément, tu sais ? Certes, c'est un peu bizarre que je me sente fier et honoré que tu me frappe, mais...enfin, voilà quoi. Si ça vient de toi, ça me va. Parce que bon, si je dois manquer chaque fois de te perdre pour que tu me dise de jolies choses autrement qu'en me tapant dessus ou en faisant mine de bougonner...

Avec un petit air espiègle, Thelos se pencha un peu vers Eiki. Il avait déjà préparé sa vengeance. Plutôt que de la frapper en retour, il prit sur lui pour contraindre son esprit à ne pas paniquer trop vite,  et agit rapidement sans se laisser le temps de réfléchir plus en avant à ce qu'il faisait. Une seconde plus tard, le spectre d'un baiser terminait de s'évaporer sur le front d'Eiki, et quelques mots murmurés presque trop bas pour qu'on puisse être certain qu'ils aient un jour existé. « Pour moi aussi tu compte beaucoup ». Et il se leva pour cacher son trouble, certes minime, d'avoir touché la peau d'un humain. Histoire quand même de ne pas paraître complètement idiot et faire comme s'il s'était levé pour une raison autre, il attendit d'avoir repris contenance pour aller jusqu'au bureau et sortir la pierre d'un tiroir. Sans plus de cérémonie, il la posa devant Eiki, en souriant de nouveau.

- Pas de dettes, pas vrai ? Pas entre nous. Oh, et hm...je vais bientôt partir explorer les ruines d'Atalanopolis pour trouver des informations à propos de Kyogre. Tu sais, le dieu des Océans ? C'est de sa statue dont j'ai tiré le Charme Chroma, alors peut être que ces bijoux seront mentionnés sur une fresque ou deux, j'en sais trop rien. J'irai avec le professeur Seko, j'en profiterais pour l'interroger sur son assistant bizarre. Et si jamais il est de mèche avec les autres...eh bien...je serais ravi que tu revienne dans le temple...avec moi...pour lui mettre la main dessus. Et puis je voulais acheter la statue de Kyogre pour l'amener à l'Eden, aussi, alors...enfin, voilà. Tu veux bien?
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Dim 14 Sep - 16:42


Rien à redire, il était toujours aussi borné et je n'arrivait pas à lui faire entendre raison... Je comprends qu'il ait du remord pour sa copine qui n'avait réussis à suivre son rythme, et je n'étais même pas certaine moi de pouvoir tenir la cadence, mais ce n'était pas ce qui me préoccupait en fait, ça passait presque à la trappe si je comparais les pour et les contres... Mais bon, c'était peut-être aussi pour ça que j'arrivais tant à le comprendre et que je m'énervais dès que je pensais à ses bêtises, c'est parce qu'au fond on est bel et bien pareils tous les deux. A cette idée, je ne put m’empêcher de sourire à mon tour, d'un sourire discret qu'on ne voudrai jamais avouer comme celui que j'avais cru voir, l'espace d'une seconde, s'afficher sur le bout de ses lèvres.
Après on passait à la partie gnian-gnian qui me fit rouler des yeux, je n'écoutait qu'à moitié parce que je n'avais pas l'impression d'avoir fait un truc extraordinaire et donc, quand il se levait je fut d'autant plus prise par surprise. Il était près, tout près, je sentais son parfum, je ne voyais que ses yeux, à quelques centimètres seulement des miens, penchés sur moi.
Mon cœur sauta battement et je remarquais seulement sa petite mimique espiègle.
Je me sentis raidir des pieds à la tête, ne sachant pas du tout comment réagir dans cette situation puisque j'évitais tout contact physique avec tout le monde depuis longtemps, les seuls bisous que j'acceptais encore de recevoir étant ceux de taty Cynthia ; et je bredouillais un petit "
Mais qu'est ce que tu f..." mais mes mots furent étouffés sous le petit bruit du baiser qui s'éclatait sur mon front.
Par la suite, il aurait bien put danser dans toute la pièce que je ne l'aurait pas remarqué... Je restais là, bloquée, figée, rouge comme jamais, et avec les mots qu'ils venaient de murmurer, j'en étais certaine, qui raisonnaient en écho dans ma tête, comme pour que je puisse en comprendre le sens.
Je ne sortis de ma torpeur que quand j'entendis qu'il reprenait la parole d'une voix plus audible. je me tournais vers lui, toussant comme pour reprendre de la contenance mais j'étais toujours couleur pivoine... Il ne semblait toujours pas vouloir de mon aide pour la suite mais, au moins, il ne serait pas seul et je crois qu'on pouvait à peu près faire confiance à la réputation de Seko. Et si il fallait botter les fesses du fameux scientifiques, qu'il soit vrai ou faux, le mieux que je puisse faire c'était de me tenir prête, de m'entrainer plus dur que jamais pour être certain de ne pas être un poids Thelos la prochaine fois, qu'il n'hésite même pas une seconde pour me prendre avec lui quand il en aurait besoin la fois prochaine.
_
Bien sur que j'veux ! Mais toi tu me tiens au courant hein ! Et si c'est trop dangereux là bas tu tentera pas le diable hein... Au moins pour essayer de m'faire plaisir !
Moi je vais m'entrainer, comme je l'avais prévu, et la prochaine fois, si tu veux pas que je t'accompagne et bien je te mettrai une branlée à toi et tes pokémons ! C'est clair ?

La pierre avait été sortie, mais à vrai dire j'étais plus intéressée par sa réponse que par l'objet et là, sans que je m'en doute, l’œuf, toujours sur le bureau, se mit à briller plus fort que jamais.
Sans rien ajouter je le sortais de sa clocha de verre pour éviter que l'éventuelle éclosion ne se fasse dans un milieu si étroit et, sans trop savoir comment le tenir, je le mis simplement au creux de mes bras et, avant que je puisse dire "ouf" une nouvelle lumière me fit comprendre que le moment était venu. Deux petites secondes plus tard, j'avais un Débugant dans chaque bras.
Le silence s'installa, je les regardaient cligner des yeux et, quand leurs deux regards se croisèrent, je me crispait un brin. J'éduquais des pokémons Combat depuis suffisamment longtemps pour reconnaitre cette petite étincelle que je venais d'y voir mais avant que je puisse dire à Thelos d'y faire attention le premier sauta sur le deuxième pour lui écraser son poing sur la joue. Le second tomba au sol mais se releva presque aussitôt, lançant un regard sombre à l'autre, agrippé à mon épaule qui le toisait avec supériorité. C'était loin d'être finit, et voilà qu'un coup de pied était rendu pour égaliser la marque mais pas de quoi terminer l'échange et ils se lancèrent dans un véritable pugilat... J'aurais presque été contente de les voir aussi motivés et pleins d'énergie - pas de doute à avoir, ils n'étaient pas malades, physiquement du moins - mais je me rendis compte après de l'endroit où je me trouvais : ils pouvaient véritablement saccager tout le bureau de Thelos si je ne les arrêtaient pas !
_
Ha oui merde !
Je bondit vers mon sac pour y prendre les deux pokéballs que je gardais en réserve pour eux mais le corps à corps avait dégénéré en lutte et ils avaient roulés jusqu'à mes jambes, me faisant trébucher et je lâchais les deux sphères de captures qui roulèrent je ne sais où dans la pièce...
Plan B : je tentais à grand peine d'attraper les deux petits teigneux pour tenter de les séparer mais ils étaient loin de se laisser faire et je me pris quelques nions avant de pouvoir lancer à Thelos d'un ton vif :
_
Dépêche toi de trouver ces pokéballs avant que je te doive un nouveau bureau ! Aïeaïeaïeaïe !
J'en avais attrapé un par le col que je maintenais en auteur - même si il essayais toujours de se dégager - mais le second, pour l'atteindre, avait entrepris d'essayer de m'escalader en passant pas les cheveux, tirant tout ce qu'il pouvait et il avait beaucoup plus de poigne que ce que j'avais supposé... La situation était loin d'être idéale, parce que si je voulais le décrocher, je devais lâcher l'autre, mais il ne manquerai pas alors de bondir sur son comparse... J'avais réellement besoin d'un coup de main pour le coup.

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Dim 14 Sep - 17:57


- Bien sur que j'veux ! Mais toi tu me tiens au courant hein ! Et si c'est trop dangereux là bas tu tentera pas le diable hein... Au moins pour essayer de m'faire plaisir !

Dangereux ? Bah, Thelos ne se faisait pas de soucis. Ils allaient dans une ville à moitié détruite certes, et dans un endroit où les ruines n'avaient pas eut le temps d'être consolidées. Toutefois, l'endroit était rempli des agents de Nenucrique, en plus des équipes de chantier pour rebâtir la ville et du champion d'arène local, Marc. Non, franchement, ça serait une vraie promenade de santé, cette petite excursion dans les grottes. Au moins, l'enthousiasme coutumier d'Eiki refaisait surface, et la flamme avec laquelle elle projetait de s'imposer à lui était tout à la fois touchante, amusante et bienfaisante. Mais alors qu'il allait lui répondre au sujet d'une éventuelle déconvenue, ses mots restèrent bloqués dans sa gorge quand une lumière vive se mit à jaillir de l'oeuf. Aussitôt, l'esprit rodé et professionnel de Thelos chassa tout passé, présent et futur pour se concentrer uniquement sur l'éclosion d'un oeuf, et il se retint difficilement de le sortir de la cloche pour laisser son amie le faire. Au bout de quelques instants, deux Débugants sortirent de l'oeuf, et il se leva aussitôt pour les examiner d'un peu plus haut. Ils avaient l'air normaux...mais une fois de plus, il fut coupé dans son élan quand le premier se jeta sauvagement sur le second. Des coups furent échangés, jusqu'à ce qu'ils finissent par un corps à corps endiablé. Il s'attendait à ce qu'Eiki intervienne, mais cette dernière les observait d'un air joyeux, avant de soudain lancer un « Ha oui merde ! » très convaincant avant de se lancer vers son sac pour y dénicher d'éventuelles Pokeball. Manque de chance, les petits monstres roulèrent jusqu'à ses pieds et elle s'étala par terre dans une posture assez comique, qui tira un large sourire amusé au jeune homme. Voir Eiki se débattre avec les deux petits avait quelque chose de franchement drôle, quand même. Il croisa les bras pour admirer le spectacle quand elle l'appela à l'aide, ce qui le décida finalement à intervenir. Au moins maintenant, elle ne pourrait pas le lui reprocher ! Des yeux, il chercha les Pokeball et finit par se mettre en mouvements.

- Exagide, Grincement !

L'Eleveur aux cheveux blancs recula d'un pas et bondit souplement sur son bureau, n'y prenant appui que d'un pieds pour se propulser encore plus vite, droit sur la moquette et les deux sphères bicolores. Il se reçut sans peine sur le sol moelleux et épais, stoppant sa chute en plaquant son genou -le bon, hein, il n'était pas encore complètement fou- au sol. Puis, alors que l'épée flottante produisait un son affreux qui figea quelques secondes les deux Débugants, il en profita pour tirer. L'un après l'autre, ses bras se détendirent, projetant les Pokeball avec force et précision. A cette distance, en même temps, comment rater le tir ? Une première sphère percuta la tempe du diable qui escaladait les cheveux d'Eiki, l'autre vint le cueillir entre les deux yeux. Finalement, les deux outils de capture furent secoués de soubresauts quelques instants, avant de s'immobiliser, au grand soulagement général. Ils ne détruiraient pas son bureau, finalement, et tant mieux. Avec un petit soupir histoire de reprendre son souffle, l'Eleveur aux cheveux blancs se releva et s'approcha d'Eiki en lui tendant la main. Normalement, elle ne devrait pas le toucher beaucoup, mais malgré tout il se prépara à l'idée de ressentir ce contact en calmant son esprit, le focalisant sur autre chose par une petite boutade.

- Et le vainqueur est le duo de Débugant ! Le challenger remporte le Badge Baston après avoir mis KO notre championne. Rien de cassé ?
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Dim 14 Sep - 19:40


Ça avait finit par me couter un tympan et demi mais Thelos et son pokémon, Exagide, que j'avais totalement oublié, avaient parfaitement réussis à maîtriser les deux petits teigneux à l'aide des pokéballs que j'avais faites tomber. L'éleveur me tendis la mains pour m'aider à me relever en se moquant de moi mais, bizarrement, ça me fit sourir plus que de me mettre de travers ( c'était la première fois ne fait que j'acceptais ce genre de remarques sans broncher ) et comme j'étais toujours par terre, avec les cheveux totalement en bataille, mon T-Short élargit, laissant voir mon épaule nue et un peu en sueur aussi, je finis par accepter sa main tendue pour me redresser en disant :
_
Non, ça va, ce n'est rien comparé à la dernière fois où je me suis battue avec Lucario pendant l'entrainement... Pis l'avantage c'est que j'ai l'impression que j’aurais pas besoin de les motiver ces deux là ! J'les aimes déjà ! Et merci quand même pour le coup de main... - je marquais un blanc, croisant le regard de Thelos avant de préciser d'un ton taquin - ...Exagide, c'est grâce à toi surtout si ils se sont calmés.
J'avais toujours été une adepte de la loi du Talion, œil pour œil, moquerie pour moquerie. Et ce n'était pas parce que je m'adoucissait un peu en la présence de Thelos que j’allais changer de philosophie.
Faisant quelques pas pour ramasser une après l'autre les pokéballs de mes nouvelles recrues, j'en profitais pour remettre un peu d'ordre dans mes cheveux, mais par contre je laissais mon haut comme il était, révélant avec un peu de fierté que mon tatouage montait au moins jusque là, puis je fis un signe de tête vers le bureau et la pierre qui s'y trouvait.
_
Le Tarsal que tu m'as donné prends son temps pour éclore par contre. Mais c'est pas plus mal, si je suis impatiente, je me console en me disant que j'ai déjà pas mal à faire avec les pokémons que j'ai déjà... D'autant que je continue d'en capturer quand je le peux et que j'espère trouver un Makuhita avant ce soir.
Je retournais à ma chaise, prenant enfin le temps de reprendre mon souffle et je croisais les bras sous ma poitrine pour la laisser se soulever et s'abaisser en paix. Et je repris paisiblement :
_
Je vais redoubler d'efforts et la prochaine fois qu'on se croisera je peux te promettre que mon équipe sera plus forte que jamais, il ne me restera alors plus qu'à battre Alice et Bastien histoire de régler mes comptes et ensuite je partirai en chasse des pokémons qu'il me manque...
Chacun ses projets comme tu vois !

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Lun 15 Sep - 10:01

Alors qu'il se penchait pour lui tendre la main, Eiki lui sourit d'un air radieux et la lui prit. L'encolure de son vêtement s'était trouvée agrandie par la bagarre des deux monstres, et elle baillait maintenant un peu, révélant son épaule dénudée et marquée de l'encre d'un tatouage qui rampait le long de son bras jusqu'ici. Sans doute fut-ce la première fois qu'il la trouva belle, car sans doute fut-ce la première fois qu'elle laissa finalement tomber totalement ses barrières pour lui sourire avec accepter son aide. Quand elle referma ses doigts sur les siens, une violente décharge lui parcouru le bras, remontant jusqu'à l'arrière de son crâne, et il sentit un début de panique refaire surface. Pourtant, par un effort de volonté, il dompta son esprit et la redressa sans efforts, l'amenant près de lui avant de lui lacher la main et reculer un peu, reprenant son souffle.

- Non, ça va, ce n'est rien comparé à la dernière fois où je me suis battue avec Lucario pendant l'entrainement... Pis l'avantage c'est que j'ai l'impression que j’aurais pas besoin de les motiver ces deux là ! J'les aimes déjà ! Et merci quand même pour le coup de main ...Exagide, c'est grâce à toi surtout si ils se sont calmés.

Sans relever la petite provocation dans les paroles de son amie, Thelos fit une légère grimace en songeant qu'elle avait du se faire tabasser par sa Lucario. C'était franchement pas une bonne idée de s'entrainer comme ça ! Mais alors qu'il allait lui en faire la remarque, il referma prestement la bouche au souvenir de toutes ses nuits où il s'entrainait à manier Exagide en parant des balles d'eau sous pression qu'envoyait Laggron, ou bien en perfectionnant son art martial contre Mangriff. Alors il se dit qu'en fait, il allait plutôt se taire, pour une fois. De nouveau, l'Eleveur aux cheveux blancs eut l'occasion d'observer le tatouage d'Eiki, et de s'interroger sur sa signification. Certes, il était beau, très beau même, et la mettaient en valeur. Mais n'y avait-il derrière cela qu'une raison esthétique ? Il ne manquerait pas de l'interroger, un jour.

- Le Tarsal que tu m'as donné prends son temps pour éclore par contre. Mais c'est pas plus mal, si je suis impatiente, je me console en me disant que j'ai déjà pas mal à faire avec les pokémons que j'ai déjà... D'autant que je continue d'en capturer quand je le peux et que j'espère trouver un Makuhita avant ce soir.

Un Makuhita...ces Pokemon étaient typiquement Hoenniens, et vivaient dans la Grotte Granite, un endroit qu'il avait déjà visité puisque Metalosse, Mysdibule et Tenefix, entre autres, venaient de là bas. C'était un endroit qu'elle allait sans doute connaître comme sa poche, une fois au terme de tout ce qu'elle devrait accomplir là bas. De mémoire, le Maitre des Capacités y proposait Vampipoing, une capacité dont elle ne pourrait pas se passer à haut niveau ou quasiment pas, et qui était la clef de voute de l'arsenal de son Chapignon par exemple. De même, elle devrait s'entrainer contre Bastien, puis lui mettre une raclée, ce dont il ne doutait même pas. En revanche, c'était bien regrettable que Tarsal ne soit toujours pas éclos. Si jamais elle l'avait eut à temps, et avec un entrainent acharné, sans doute aurait-elle put se présenter devant le Champion avec un Gallame, ce qui aurait quand même nettement augmenté ses chances de remporter la victoire. Il l'écouta avec un sourire calme sur ses projets à venir, observant son visage d'un air paisible, puis lui répondit.

- Ouaip...chacun ses projets. J'espère quand même que les tiens ne te tiendront pas trop éloignée du Terminal, que je te retrouve quand même plus souvent que tous les six mois. Et puis n'oublie pas que si jamais tu as le moindre souci avec un Pokemon blessé, ou si jamais ces mafieux reviennent...envoie moi immédiatement un message sur mon numéro d'urgence. Même vide, je comprendrais. Et je te retrouverais.

Ca n'était pas forcément une promesse, mais une certitude profondément ancrée en lui. Ses ennemis s'étaient attaqués aux gens qu'il aimait le plus en ce monde, et rien ne pourrait plus maintenant épargner leurs vies. Il était certain, n'en doutant même pas une seconde, que si jamais un jour ces humains faisaient l'erreur de lui voler Eiki, il les traquerais, les trouverais jusque dans la tiédeur de leur foyer, et réduirait leur vie à un cauchemar de feu et de sang. Cette expérience que lui avait racontée son amie faisait écho avec une résolution prise dans le Site Météore, la renforçant alors de plus belle : Thelos s'était montré trop gentil avec eux. Il n'était maintenant plus temps de faire dans la demie-mesure, et puisque c'était la guerre que ses ennemis, tous ses ennemis voulaient, alors ils l'auraient tous. Piers, les mafieux, les Aqua, tous. Mais pour l'instant, il lui fallait surtout retrouver la trace de Kyogre et comprendre le lien qu'il entretenait avec les Charmes Ovale et Chroma.

- Comme je te l'ai dit mes pas vont me porter jusqu'à Atalanopolis. Là...tout dépendra de mes découvertes, en fait. Mais quoi qu'il en soit j'envisage depuis un certain temps de faire un peu le tour des iles de la région, je n'ai pas encore visité ces endroits et cela me plairait. De plus, je dois moi aussi m'entrainer, j'ai des tas de Pokemon dont la croissance réclame mon attention. Puis franchement, imagine qu'un jour tu puisse me battre ? Avoue quand même qu'un de tes plus grands buts dans la vie s'évanouirait, je ne peux tout simplement pas te faire ça !

Un sourire malicieux éclaira à nouveau les yeux violets et profonds du jeune homme. Certes, il était devenu un bon dresseur, mais ses paroles disaient quand même vrai. Il fallait maintenant qu'il entraine d'autres guerriers comme Vibraninf, Metalosse, Leviator, Ponyta, Pruna, Zorua, Stari, Scorvol...ses péripéties étaient loin d'être finies. Mais ça avait quelque chose de réconfortant, en fait, d'avoir toujours quelque chose à faire. Et puis, il ne fallait surtout pas qu'il se laisse avoir par Eiki, sinon on l'entendrait crier de joie jusqu'à l'autre bout de la région, et puis surtout on arrêterait plus ses moqueries, taquineries, piques et sarcasmes amusés en tous genres. Non, franchement, c'était hors de question de se laisser distancer. De nouveau, ses yeux glissèrent sur la courbe de l'épaule de la jeune femme, attirés par cette tache de couleur inhabituelle qu'elle abordait. Après une petite hésitation, la curiosité se fit encore une fois la plus forte chez lui, aussi poussa t-il l'avantage.

- Hm...je le trouve joli. Enfin, non, vraiment beau en fait. Tu me raconte son histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Lun 15 Sep - 11:36


La situation était devenue... Bizarre... Voilà que Thelos se présentait comme un protecteur, et même si je voulais ne pas en avoir besoin, si je n'estimais pas en avoir besoin et je c'était presque comme dénigrer tout l'entrainement que je faisais pour ne pas en avoir besoin, ça avait un côté assez... mignon.
Je ne dis donc rien.
Il voulait aussi rester plus fort que moi, et si j'étais certaine de pouvoir le rattraper un jour au fur et à mesure de mes différents entrainements, mais ça rien de plus normal, on était devenu des rivaux depuis qu'on se fréquentait et puisque c'était lui qui avait l'avantage pour le moment il voulait le garder...C'est beau l'espoir, mais un jour il l'aura sa peignée, mais pas besoin de le lui dire : je lui montrerai ce que je vaut sur le terrain, comme je le fait toujours.
Mais le plus bizarre c'était qu'il semblait avoir du mal à décrocher son regard de mon tatouage... Au début c'était flatteur, mais plus ça continuait plus ça ma gênait un peu, redonnant à mes joues une couleur un peu plus foncée qu'elles avaient eu tant de mal à perdre après qu'il se soit rapproché tout à l'heure mais il finit par me poser une question sur mon tatouage ce qui, en me déliant la langue, me permit d'évacuer un peu de mon stress :
_
Et bien si on en croit mes parents c'est "un acte inconsidéré qui va marquer ma vie à jamais, j'aurais dut réfléchir avant de faire dette grossière erreur" !..
Mais en fait, quand j'étais plus jeune j'étais une sacré solitaire, personne n'arrivait à supporter mon caractère et je cherchais pas à me faire apprécier mais, au final, la solitude me pesait un peu... J'avais besoin de quelque chose pour prouver, pour me prouver mon individualité, me détacher du lot et m'affirmer alors je me suis fait poser une aile dans le dos qui est fixée à mon bras... Mais tu es le premier à me dire qu'il est beau... Merci.

Cette fois pas de doute possible, ce "merci" était bien pour lui et ce n'était pas une nouvelle boutade, et, je ne sais pas pourquoi, mais quand je croisais son regard à ce moment là, quand je me montrais un peu plus sensible et vulnérable que d'habitude, je ne put m’empêcher de sentir à nouveau mes joues s'empourprer. Je détournais les yeux puisque je ne pouvais plus soutenir cette situation et j'eus l'idée - plus ou moins pertinente - de le lui montrer en entier l'objet de sa curiosité. Habituellement je portais un T-shirt qui me laissait le dos nu mais, puisque j'enlevais assez rarement mon manteau, je gardais mon tatouage pour moi. Mais là, comme il était le premier à s'y intéresser  et à ne pas prendre ça pour une marque d'insouciance, je me tournais pour lui exposer mon dos avant de commencer à enlever mon vêtement pour révéler le fameux motif, ne me rendant évidement compte qu'une fois que je l'avais fait que ce geste était totalement déplacé... Je déglutis - assez bruyamment - avant de laisser retomber le tissu sur ma peau nue, cherchant à tout prix un moyen de m'extirper de cette situation gênante au possible !
C'est alors que je tombais sur la Pierre Aube et j'y vu un moyen de m'échapper, je la pris doucement et me dirigeait vers mon sac en espérant que ces quelques pas me permettraient de retrouver mon calme et que mon cœur puisse battre mon fort que ce qu'il faisait maintenant...

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Lun 15 Sep - 20:21

- Mais en fait, quand j'étais plus jeune j'étais une sacré solitaire, personne n'arrivait à supporter mon caractère et je cherchais pas à me faire apprécier mais, au final, la solitude me pesait un peu... J'avais besoin de quelque chose pour prouver, pour me prouver mon individualité, me détacher du lot et m'affirmer alors je me suis fait poser une aile dans le dos qui est fixée à mon bras... Mais tu es le premier à me dire qu'il est beau... Merci.

En d'autres occasions, pour d'autres circonstances, peut être se serait-il permis une boutade avec elle. Après tout, il n'avait toujours connu Eiki que dans deux états avant aujourd'hui : Pas contente et qui frappe sur Thelos, et contente qui plaisante sur Thelos. Or là, il avait découvert un troisième état : Vraiment pas contente et qui ne frappe plus sur Thelos, et vraiment très contente qui ne plaisante plus sur Thelos. Alors, déjà, à la base, il avait du mal à jongler entre ces deux états. Maintenant, ses problèmes vis à vis des relations sociales qu'il entretenait avec la demoiselle étaient doublés, tout bonnement. Or là il voyait bien que ce n'était nullement le moment de plaisanter. A vrai dire, il n'en avait pas forcément envie non plus, il était simplement...surpris, très surpris, et touché aussi; de la tournure que prenaient les évènements. Son amie s'ouvrait, se confiait, c'était un moment qu'il attendait depuis longtemps. Et il se révélait à la mesure de l'attente, comme une perle délicate derrière la coquille brute d'une huitre.

En soi, cela ne l'étonnait pas vraiment, ce qu'elle racontait. C'était une personne au caractère bien trempé, sans doute bien plus fort même que ce qu'il pensait connaitre puisqu'elle lui avait raconté sans sourciller avoir condamné dix hommes à la noyade, dix hommes et leurs Pokemon. Ce genre de volonté d'acier ne pouvait pas s'obtenir en ayant eut un passé mielleux et plein de facilités, ceux qui pouvaient brandir leur vouloir comme une épée acérée et incassable étaient ceux qui avaient un jour connu des gouffres de noirceurs. Et plus on plongeait loin dans ces gouffres, plus l'épée se faisait dangereuse... Il trouvait son idée de s'être tatouée une aile, et une aussi belle, sur le bras; judicieuse et poétique. Bien qu'il puisse comprendre le choix de ses parents, et bien qu'il ne partage pas lui même l'envie de marquer son corps de manière indélébile...oui, il devait avouer que devant la beauté de l'oeuvre, car cela n'avait pas d'autre mot, il était conquis. Et puis...un peu fier, aussi, car ses paroles lui réchauffaient le coeur. Mais juste un peu, alors, hein.

De nouveau, les joues de son amie prirent une teinte légèrement rouge, ce qui tira un air un peu adouci à l'Eleveur aux cheveux blancs. Ses épaules se détendirent un peu, et il gouta simplement à la joie d'un moment de paix et de bonheur...pour quelques secondes. Subitement, sans rien dire, Eiki se leva timidement de sa chaise et lui tourna le dos. Il se redressa un peu dans son fauteuil, ne comprenant pas pourquoi elle allait partir comme, sans un mot, quand il vit ses mains se poser sur les rebords de son T-shirt et le soulever lentement. Là, il écarquilla un peu les yeux, ne réagissant pas tout de suite à la situation. Elle se déshabillait, là, dans son bureau...? Alors qu'il allait lui demander quelques éclaircissements d'une voix hachée, il se tut en constatant alors le reste du tatouage imprimé sur la peau nue et tendue de la jeune femme. L'ensemble était bien plus beau que la petite partie qu'il avait pu observer... C'est en entendant le très peu discret bruit de gorge de son amie et en ayant sa vision coupée nette par un rideau de tissu tombant qu'il reprit ses esprits, rougissant en retard d'une situation qu'il n'analysait que maintenant, une fois le choc passé. Heureusement pour lui, elle sembla ne pas le remarquer et se précipita sur la Pierre Aube. Y voyant un prétexte, Thelos lui prit l'argent sur le bureau et prit son temps pour le ranger, histoire de pouvoir se redresser et regarder Eiki avec un visage de nouveau blanc et un souffle à peu près tranquillisé. Toutefois, il ne put s'empêcher de parler, dans un souffle.

- Je...merci...il est vraiment superbe, et...je trouve qu'il te sied à merveille... Puis, pour changer de sujet, il reprit, un peu plus fort. Et puis...je suis touché que tu ais pris la peine de me raconter cela sur toi. J'ai toujours été seul moi aussi, parce que je ne comprenais pas les autres humains. Alors je me suis rapidement réfugié auprès des Mangriff pour vivre avec eux autant que possible...peut être était ce ma manière à moi d'assumer ma différence ? Assumer que je n'aime pas les humains en général ? Mais tu sais...maintenant, nous ne sommes plus seuls. Nous avons nos Pokemon, et puis quelques rares et précieuses personnes, comme toi pour moi...J'espère que tu ne te sens plus seule. Sinon...tiens. C'est un double que je garde toujours ici. Cadeau.

Et sur ces mots, il lui offrit les doubles des clefs de la porte de l'Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Lun 15 Sep - 20:51


J'avais du mal à retrouver ma sérénité, et même après un aller-retour jusqu'à mon sac pour y déposer la pierre, je fus assez heureuse de voir que Thelos semblait autant que moi avoir envie de changer de sujet. Et à son tour il me fit un cadeau, quelque chose que je n'attendais pas, une sorte de grosse clé plate pour je le sais quelle porte - même si je doutais un peu - et il m'expliqua que c'était un moyen d'entrer à l'Eden. Je ne savais pas bien comment le remercier, je savais à quel point cette pension était précieuse pour lui, à sa manière lui aussi m'offrait une part de lui même comme je venais de le faire alors je me contentais de rester simple :
_
Merci... Merci beaucoup...
Je ne savais pas vraiment quoi rajouter, même si j'étais le plus sincère de monde. Et je me rendis compte que, finalement, c'était ce genre de blanc dans une conversation sentimentale qui me faisait autant les redouter ; alors, après quelques secondes de mutisme je me décidais à me lever et après un "Bon !" franc et direct j'allais pour me charger de mon sac à dos. J’avais dit tout ce que j'avais à lui dire, et plus encore et mon entrainement avait assez tarder à commencer alors l'île de Myokara devrai être la prochaine étape... Ha non, je devais aussi passer par le centre d'échange du terminal, voir si quelqu'un ne voulait pas de ce Protector que ej trimballais depuis un paille alors que je n'en aurait jamais l'usage. On sait jamais, j'aurais peut-être de la chance.
Mais bon, je n'allais pas partir comme ça non plus, et j'attendais un peu que ce soit Thelos qui lance la phase des au revoir, je m'étais assez prêtée à ce genre de civilités aujourd'hui à mon gout...

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Mar 16 Sep - 16:41

Après avoir pris les clefs, Eiki sembla troublée quelques secondes, puis se leva en retrouvant de nouveau son énergie et sa franchise directe. Oui, effectivement, il était sans doute temps de clore ce moment. Que ça soit l'un ou l'autre, tout deux avaient largement dépasser leur quota de sentimentalisme pour un bon mois et demi. Thelos se leva et s'étira lentement, faisant jouer ses muscles souples pour essayer de se défaire de la douce ankylose d'être resté allongé un jour entier sur un lit d’hôpital. Il manquait franchement d'exercice, avec ce jour à rester tranquille. Le temps était venu de se remettre sérieusement en mouvements. Il raccompagna Eiki jusqu’à la porte, qu'il ouvrit doucement, en poussant un petit soupir. C'était toujours le problème, il ne savait pas quand aurait lieu leur prochaine rencontre. Enfin, de toutes façons, le hasard avait bien fait les choses jusqu'ici, sans doute pouvait-il compter sur lui une fois encore pour leur permettre de se recroiser rapidement, et en un seul morceau si possible. Il fit un dernier sourire à son amie, avant de la saluer pour lui dire au revoir.

- J'espère que ton entraînement se passera bien. Et méfie toi des Tenefix, ils auront l'avantage sur toi et il y a une colonie d'environ quarante individus vers le fond de la Grotte. N'oublie pas de me prévenir s'il t'arrive quoi que ce soit, hein ? Ca me manquerait de ne plus t'entendre raler.

Après avoir subit la digne réplique d'Eiki, il sourit d'un air espiègle et ils se dirent finalement au revoir. Il reprit Exagide dans son dos et verrouilla son bureau  avant de partir d'un pas tranquille. Avant de revenir à Hoenn, il devait passer au magasin pour refaire le plein de Pokeball et aviser du stock de CT disponibles. Avec un peu de chance, il y en aurait une intéressante pour ses Pokemon, notamment ceux qui ne pouvaient pas encore en bénéficier. Il ne fallait pas relâcher l’entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Eiki Ukichi

avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 28

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   Mar 16 Sep - 18:47


On étiat donc tous les deux d'accords, le temps des a revoir était venu, et après s’être échauffé -me demandez pas pourquoi - Thelos commençait à me reconduire jusqu'à la porte de son bureau, en profitant pour me conseiller la prudence mais j'avais déjà un peu étudié la zone, ne serai-ce que par les récits des autres dresseurs que j'avais interrogés, et je savais à peu près où je mettais les pieds.
_
T'en fait pas, j'ai déjà quelques techniques pour luter contre les pokémons Spectres... Et puis il n'y aurait pas grand chose à gagner à vaincre dans un combat facile !
Il m'ouvrit la porte, laissant apparaitre le couloir, bondé de monde à cette heure ci, et il ne restait plus qu'à se serrer la main et se saluer mais j'avais une autre petite idée... J'avais toujours en travers de la gorge ce bisou qu'il m'avait déposé sur le front pour me faire enrager et, puisque j'avais retrouvé un peu de contenance et un raisonnement logique, j'avais une sorte de plan...
Nous étions donc face à face, sur le seuil de la porte, et j'attrapais mon interlocuteur par le col dans le but de le rapprocher tout en me penchant à peu en avant, essayant de profiter de l'effet de surprise plus que de ma force physique. Nos deux visages se croisèrent et je m'arrêtais à moins d'un centimètre de sa joue et de son oreille pour y glisser quelques mots :
_
Et la prochaine fois que tu m'embrasse sans me demander ma permission j'ten décolle une...
Le tout avant de lui déposer un baiser sonore sur la joue et de tourner les talons. J'espérais bien l'avoir pris de court et garder le dernier mot pour moi parce que, si j'étais un peu mal à l'aise après ça, je voulais prendre sur moi pour renvoyer l’ascenseur à l'éleveur. Je devais m'endurcir un peu aussi pour résister à ses provocations habituelles qui me laissaient toujours coite.
Et en route pour le marché !

_________________
- Carte de Dresseur -

- Une Équipe de Rêve -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire un point sur la table   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire un point sur la table
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Broderie
» Promenade pour faire le point...
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Table pour Mordheim en projet
» table de jeu grotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Terminal Mondial :: Terminal Mondial :: Les Echanges-
Sauter vers: