AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 [Rang SS] Toile embrasée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mer 3 Déc - 0:05

Fulmifer. Une attaque ô combien particulière, et difficile à mettre en place correctement. Tout d'abord, le lanceur de cette attaque doit être plus lent que sa cible. Ensuite, si c'est une réussite, la capacité inflige un coup d'une puissance de 150% celle du dernier coup encaissé par le lanceur. Un sourire mauvais étira les lèvres de l'Eleveur aux cheveux blancs, qui glissa ses mains dans les poches de son pantalon. Ses yeux violets prirent une teinte dangereuse en avisant les petits éclairs qui parcouraient la peau délicate de sa princesse bien-aimée. La paralysie, ça signifiait que la vitesse de mouvements de Mysdibule était diminuée de moitié, grossièrement. Elle serait donc assurée de frapper en dernier, et puisqu'elle venait d'encaisser un Elecanon, la puissance de Fulmifer, bénéficiant en outre d'une plus grande maestria du fait du type Acier de la princesse...serait d'un résultat plus ou moins dévastateur sur cette saleté de Pokemon virtuel qu'était Porygon-Z, puisque ce dernier avait en plus subit le traitement du Grincement de son amie électrique.

En parlant d'elle d'ailleurs, en face de lui, Elekable chancelait, et commençait sérieusement à manquer de forces pour la suite du combat. Thelos avait déjà sortie la Pokeball de son amie, d'ailleurs. Une fois qu'elle aura mis Parasect hors d'état de leur nuire, et si le guignol d'en face avait encore d'autres Pokemon avec lui, il la rappellerai au profit d'un guerrier plus frais. Ses trois pièces maîtresses, Mangriff, Gardevoir et Exagide, n'avaient de toutes façons pas encore combattu. Et puis il lui restait encore Jungko, Chapignon, Nidoking et Armaldo. Il ne manquait pas de troupes pour venir à bout de n'importe quel adversaire, et une fois qu'il aurait vaincu ce scientifique, il trouverait la machine de soins qu'utilisaient les mafieux au sein de ce QG. La base devait forcément en compter une, puisque c'était ici que semblait être leur poste avancé sur Hoenn. Mais avant d'en arriver là, il fallait encore parvenir à terrasser cette vermine parasitaire qu'était Parasect et l'envoyer une bonne fois pour toutes au tapis, sans lui laisser la possibilité de libérer une de ses spores immondes. Et pour ça, il faudrait frapper à la fois vite et fort. Normalement, elle devrait en être capable, l'endurance de la géante dépassait de loin celle du champignon sur pattes.

- Courage Elekable, c'est la dernière ligne droite ! Combine une Vive-Attaque et un Poing de Feu pour en finir avec Parasect ! Mysdibule, je sais que c'est compliqué, mais tiens bon et venge toi sur Porygon-Z à coup de Fulmifer. Vous y êtes presque !
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mer 3 Déc - 23:34


Sous le regard empli de détermination d'Elekable, Parasect se doute bien qu'il n'en a plus pour très longtemps.. Toutefois, il use d'une capacité bien spécifique : Poudre fureur ! En s'aspergeant de cette fameuse poudre, on dirait qu'il attise grandement l'attention de vos pokémons irrités, si bien que Mysdibule change de cible tandis que l'électrique combine une vive-attaque avec un poing de feu pour le terminer.

Cependant, lorsque vos pokémons s'acharnaient littéralement sur l'insecte désormais hors combat, Elekable sembla oublier Porygon-Z et sa triplattaque qui file droit sur lui ... La capacité couplée au poison suffit à envoyer votre pokémon dans les roses. Craignez ce Porygon-Z, moi j'vous dis ! La puissante attaque fulmifer fond droit sur l'adversaire normal mais.. on dirait que Porygon-Z vient d'utiliser d'une conversion 2, lui permettant d'obtenir un type résistant au précédent luminocanon ! Fulmifer touche donc sans faire de grands dommages.


Situation:

Elekable : Forme K.O
Mysdibule : Forme correcte à moyenne, paralysé

Porygon Z : Forme moyenne à faible, def -2, att spé +2
Parasect : Forme K.O

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Lun 15 Déc - 16:58

Thelos vit la Triplattaque arriver, et cria pour avertir Elekable, mais...trop tard. Les trois sphères colorées et tournoyantes percutèrent la singe géante de plein fouet. Dépourvue de son Mur Lumière, elle parti en arrière avec force, mais heureusement son maître la rapatria assez rapidement dans la Pokeball pour éviter qu'elle ne percute le sol en prime. Le faisceau rouge toucha le corps en suspension dans l'air et le fit revenir au sein de la boule bicolore. Le regard de l'Eleveur aux cheveux blancs, inquiet, effleura la pokeball avant de la ranger avec résolution. Elle n'avait de rien de grave, il ne fallait pas qu'il laisse maintenant son inquiétude prendre le pas sur leur mission. Ici, il trouverait forcément une machine de soins puisqu'ils étaient dans le quartier général des mafieux et que ces derniers ne sauraient avoir un tel équipement pour leurs propres Pokemon. Il suffirait de trouver la machine, il saurait la faire fonctionner : L'Eden en était pourvue.

Tout reposait maintenant sur Mysdibule, mais la petite princesse n'en menait pas très large non plus. Son visage était régulièrement transformé par la grimace de fatigue et de douleur qui nouaient ses muscles, et de temps en temps quelques éclairs parcouraient son corps d'acier pour rappeler qu'une paralysie pouvait à tout moment l'immobiliser et l'empêcher d'attaquer ou d'esquiver. C'était une fin de match très serrée, Porygon-Z était dans un état encore pire que celui de Mysdibule, mais se soigner ne lui serviraient plus à rien. Depuis le Grincement, sa princesse d'acier faisait assez mal pour reduire en un coup les avantages de Soin, si du moins le Pokemon taré en face d'eux disposait d'assez de temps pour la lancer sans se faire toucher et interrompre. La seule chose qui risquait de ruiner leurs dernières chances de victoire était la paralysie et le Type qu'avait prit leur adversaire en usant d'une Convertion 2. Il n'y avait que quatre Type résistants à l'Acier : Acier lui même, Eau, Electrique et Feu. Cette table des Types, il la connaissait par coeur depuis le temps, et elle lui offrait une précieuse information : Si Feu et Acier résistaient également aux attaques Fée dont disposait Mysdibule, ce n'était pas le cas de l'Eau et de l'Electrique. Une chance sur deux de taper juste et d'en finir avec ce combat une bonne fois pour toutes. Une chance sur deux de se tromper et de risquer de tout perdre maintenant. Si toutefois Porygon-Z avait pu choisir son nouveau Type, l'Eleveur aux cheveux blancs était certain que ça serait l'Electrique, pour profiter du bonus offensif apporté aux attaques Coud'Jus et Elecanon. Ca serait en tous cas le plus logique.

Un nouveau soupir franchit les lèvres de Thelos, qui secoua un peu la tête pour essayer de se débarasser de tous ses doutes. Mysdibule comptait sur lui, et elle le lui signifia d'un petit sourire douloureux. Il le lui rendit, un peu plus confiant, et lança ses nouveaux ordres d'une voix forte en dégainant Exagide de son dos. Si jamais Mysdibule échouait, il aurait à intervenir pour mettre KO Porygon, protéger sa princesse et assomer l'humain.

- Accroche toi Mysdibule, c'est presque la fin ! Utilise deux Calineries pour mettre Porygon KO, courage!
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mar 16 Déc - 19:53

Porygon-Z parvient avant toute chose à se soigner. La première câlinerie de Mysdibule surprend le type normal et lui inflige de bons dommages, cependant, le pokémon, bien déterminé lui aussi à l'emporter, ne se risque pas à user d'un élecanon mais opte pour un coup d'jus ! Autant dire que la surcharge n'aide pas du tout votre type acier à se déjouer de la paralysie qui la ronge actuellement .. Elle lutte mais ne parvient pourtant pas à attaquer.


Situation:

Elekable : Forme K.O
Mysdibule : Forme moyenne, paralysé

Porygon Z : Forme correcte à moyenne, def -2, att spé +2
Parasect : Forme K.O

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Ven 2 Jan - 16:12

L'Eleveur aux cheveux blancs serra plus fortement la poignée de son épée d'or quand le halo électrique entoura Porygon-Z d'une aura de chimères ondoyantes. Les serpents de foudre convergèrent sur Mysdibule qui encaissa durement le coup en croisant les bras devant elle, une grimace sur le visage. La souffrance de sa princesse le touchait tout aussi durement, et il devait se faire violence pour ne pas la retirer du combat. Toutefois, il se souvenait avec une exactitude très nette, trop nette peut être, de la détermination dont avait fait preuve ses guerriers. Tous avaient sans hésiter accepter les risques et les souffrances promis par les enjeux qui pesaient sur les épaules de leur maître et ami humain, et ce depuis des mois déjà. Depuis que toute cette folle histoire, qui balançait entre mythe et réalité, avait commencé. Certains avaient même considéré comme une insulte ou un abandon que Thelos les laisse en arrière alors que lui risquait sa vie. Chapignon avait même promis de détruire des bâtiments de la ville voisine pour attirer des ennuis à l'Eden si jamais son maître ne l'emmenait pas pour le combat. Encore aujourd'hui, les mots que Gardevoir lui avait calmement communiqués lors d'une nuit passée à discuter avec elle était brulants dans son esprit, bien plus lumineux que les étoiles qui régnaient alors dans le ciel d'été. A ce moment là, même si le jeune homme aux yeux violets avait protesté de toutes ses forces contre de telles paroles, Gardevoir s'était contentée de secouer la tête en souriant avec douceur. Et puisqu'aucun de ses amis n'avait voulu changer d'avis lorsqu'il les avait interrogés sur la question, alors il s'était tout simplement promis de ne jamais les mettre en danger. D'être toujours assez fort et bon stratège pour leur assurer des victoires les moins douloureuses possibles.

C'était pour cela qu'il ne pouvait juste pas se permettre d'abandonner maintenant, ni se permettre de perdre face à cet infect Porygon-Z et au chétif scientifique qui le dirigeait. Si ce garçon était employé comme unité technique et non comme unité militaire au sein de la hiérarchie de cette mystérieuse mafia, c'était sans doute car il n'était pas si bon combattant que cela. Et au demeurant, jusqu'ici, c'était surtout les capacités exceptionnelles de son Pokemon qui lui permettait de maintenir une balance à son avantage. Par deux fois déjà, leur adversaire avait eut recours au Soin. Dans ce domaine, Mysdibule aussi pouvait profiter d'une capacité intéressante, avec la combinaison des Stockages et des Avales. Seul soucis : La paralysie, et le temps de latence de ces capacités. Pour obtenir les même effets qu'un unique Soin, sa princesse devrait user de deux Stockages et d'un Avale, autrement dit, trois capacités pour obtenir ce qu'une seule procurait chez l'autre. C'était clairement à leur désavantage que de chercher à recourir à ces techniques, aussi Thelos les écarta rapidement de ses plans. Le regard posé sur sa partenaire haletante et parcourue de petits éclairs, il cherchait une solution efficace mais tout revenait toujours au même point : Cette paralysie lui bouchait pas mal de ses plans. Et inutile d'espérer contre-attaquer sur ce terrain, car Mysdibule ne possédait pas d'attaques qui permettraient de handicaper Porygon-Z. Toutefois, il restait une voie de sortie qu'il n'avait pas encore exploitée : le Type Acier.

C'était risqué mais il pouvait le tenter. Le fait que Mysdibule possède une énorme mâchoire à l'arrière de son crâne, qui était en fait une corne d'acier, pouvait leur être extrêmement avantageux. Pour peu que sa Pokemon parvienne à saisir Porygon-Z entre les deux extrémités de sa mâchoire, cela simulerait un circuit électrique, puisque l'acier est conducteur de courant. Dès lors, si le pixel fou s'avisait d'utiliser une attaque de type Electrique, le courant passerait dans la première mâchoire jusqu'à Mysdibule, mais continuerait dans la seconde mâchoire conductrice jusqu'à Porygon-Z, lui infligeant ainsi autant de dégâts à elle qu'à lui. C'était un plan à moitié foireux peut-être, mais ça restait un plan tout de même, et c'était ce genre d'idées qui pourrait leur faire remporter la victoire. Il fallait simplement espérer pour que leur adversaire n'ait pas la joyeuse idée d'opter pour une Triplattaque ou un Rayon-Signal, mais il y avait très peu de chances que leur ennemi use d'une telle capacité avant de se prendre au moins une fois leur ruse dans la figure. En effet, les deux attaques se heurteraient à une résistance du Type Acier, il n'y avait donc plus qu'à partir du principe que le scientifique était intelligent.

- Attrape le entre tes crocs avec Mâchouille et ne le lâche sous aucun prétexte ! Ensuite, utilise Tête de Fer pour le plaquer violemment au sol. Courage ma belle, tu peux l'avoir !

Thelos avait essayé de transmettre dans sa voix toute la confiance qu'il portait à sa princesse, mais il n'avait pas put empêcher sa main de se serrer à nouveau convulsivement sur la poignée d'Exagide. Comme si il avait capté la sollicitation de son roi, le Spectre déplia son esprit le long du bras de l'humain, qui ressentit un grand froid lui envahir la chair à mesure que son Pokemon remontait en lui. Cependant, il secoua un peu la tête et lui fit signe de s'arrêter là d'une vague pression mentale, plus destinée à être un indicateur qu'un vrai barrage de force. Ce n'était pas encore le moment de se laisser pleinement posséder par le Spectre, Mysdibule pouvait réussir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Ven 2 Jan - 22:01


C'est un nouveau coupd'jus qui empli le terrain de fortune d'une grande onde de choc. Mysdibule est obligée d'encaisser l'attaque avant de se ruer sur le pokémon normal et elle réussit à l'attraper entre ses mâchoires, serrant bien fort ! Porygon-Z dodeline de la tête tandis que ses yeux tournent en tout sens. L'avantage de cette situation, c'est que votre adversaire n'est pas en mesure de se soigner à cause de la pression du type acier. Celle-ci en profite donc pour lui faire manger le sol grâce à une violente tête de fer !
Sonné, Porygon-Z se retrouve dos au mur, impossible pour lui d'utiliser de l'insecte ou du normal étant donné la haute résistance. Le coupd'jus qui s'ensuit décharge sa puissance aussi bien sur le pokémon acier que sur lui-même !
En face, le scientifique semble se taper sur les doigts : comment a t-il pu se faire avoir aussi bêtement ? Vous comprenez rapidement qu'il n'est pas le plus malin de la bande.
Son pokémon est désormais au tapis et désarmé, il est dos au mur.

Situation:

Elekable : Forme K.O
Mysdibule : Forme critique à K.O, paralysé

Porygon Z : Forme K.O
Parasect : Forme K.O

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Dim 11 Jan - 13:12

Mysdibule referma ses deux crocs sur Porygon-Z une seconde avant qu'une violente décharge électrique ne fuse du corps du Pokemon. Le Coud'Jus fut immédiatement conduit à travers la première mâchoire de Mysdibule, qui grimaça sous l'afflux de douleur provoqué par le coup de son adversaire. Seulement, au lieu de s'arrêter au corps torturé de la princesse de l'Eden, le courant continua sa boucle et toucha Porygon-Z de plein fouet. Quand les deux créatures cessèrent d'être entourés d'un halo jaune et luminescent, elles s'écroulèrent de concert, sans émettre le moindre son, sans doute trop fatiguées pour cela. Mais, fumante et à bout de forces, Mysdibule garda un genoux levé pour ne pas complètement tomber. Ses petits flancs se soulevaient avec difficulté, sur un rythme pressé, mais malgré tout cela elle tourna la tête vers son maître et lui fit un petit sourire supérieur, le menton fièrement levé, comme pour rappeler que pour elle ce combat n'avait été qu'une formalité et que sa victoire était prévisible. Cette démonstration d'arrogance altière et les efforts que déployaient sa si chère amie pour cacher sa douleur firent naitre une lueur de profonde tendresse dans le regard violet de l'Eleveur aux cheveux blancs, chassant un instant le froid qui s'y était logé pour mener efficacement le combat. Juste un instant, avant que le scientifique ne se rappelle au bon souvenir de Thelos en faisant rouler une pierre sous ses pieds. Effectivement, il avait faillis oublier ce déplaisant Batracné.

D'un geste sec, il projeta la Pokeball de Gardevoir et de Mangriff par terre, qui heurtèrent le sol pour s'ouvrir en deux et faire apparaître la magnifique dame et le puissant félin. Habituée à ressentir les émotions d'autrui, et particulièrement celles de Thelos, elle n'eut pas besoin d'instructions muettes ou orales pour comprendre ce qu'il attendait d'elle, ni Mangriff d'ailleurs. Le Chatfuret, après avoir sourit à Mysdibule, se posta dans un coin qui lui permettait de surveiller l'endroit où ils se trouvaient. Nul doute qu'avec tous les échos provoqués par la caverne et les tunnels, si jamais quelqu'un se risquait à approcher, il l'entendrait arriver de loin. Gardevoir, elle s'approchait de la princesse pour lui prodiguer des soins de fortune à l'aide de ses pouvoirs. Mais l'Eleveur aux cheveux blancs n'attendit pas de voir tout ça pour avancer droit sur le scientifique qui était désarmé et acculé. Un dangereux éclat de fureur glaciale étincela dans le regard du jeune homme, qui serra la poignée de son épée dorée à s'en faire pâlir les phalanges. Pendant un instant, il sentit un grand froid lui entourer le bras gauche, lui susurrant de tuer cet humain pour tout ce qu'il avait fait subir à ses guerriers. C'était tentant, un simple coup de Lame Sainte et il cesserait d'exister... Mais non. La colère se transforma en mépris, pur, simple et dédaigneux. Un mépris où perça une pointe de plaisir de chasseur, à sentir sa proie paniquée et sans défenses face à lui.

- La prochaine fois qu'un type qui a une dégaine de lycéen et des Pokemon capable de te briser la nuque te dit de te rendre, rend toi. Tête de Fer !

Et sans plus de cérémonie, il abattit le bouclier lumineux d'argent sur la tête du scientifique, qui s'écroula comme une poupée désarticulée contre le mur de roche. Cette vision lui tira un sourire satisfait, puis il remit l'épée dans son dos en gardant seulement le bouclier, histoire de se protéger des éventuelles mauvaises surprises. En se penchant, il fouilla le corps inanimé de l'homme, jusqu'à retrouver les clefs qu'il avait vu un instant miroiter à sa ceinture. Il fallait se presser, même si la totalité des troupes et leur boss semblaient partis pour les Aqua, ils pourraient toujours revenir ou envoyer une arrière-garde ici. Mieux valait agir dans la célérité et continuer à être discret, car après tout, les mafieux ignoraient toujours que leur pire ennemi se trouvait ici, de même que les Aqua d'ailleurs. Avant d'entrer dans le bureau, Thelos s'assura que Mangriff, Gardevoir et Mysdibule étaient toujours en train de surveiller les environs immédiats et de soigner la Princesse de l'Eden, puis il enclencha la clef dans la serrure, tourna, et ouvrit la porte. Quelle surprise lui réserverait cette pièce ? Allait-il enfin retrouver ses précieux Charmes ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shiney

avatar

Région : Toutes
Classe : Tous
Féminin
Nombre de messages : 3235
Age : 17

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Dim 11 Jan - 13:12

Le membre 'Thélos Aeterna' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé Shiney' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Dim 11 Jan - 23:25


Tandis que le félin au pelage blanc strié de rouge guette le moindre bruits suspects, Gardevoir laisse s'échapper une douce onde qui régénère lentement le type acier. Les yeux fermés, assise, elle se laisse soigner docilement. Pendant ce temps ... Vous choisissez d’assommer lourdement le scientifique sans le tuer. Sage choix ? Peut-être, oui.
En effet, un trousseau pendait de sa ceinture même s'il n'y avait qu'une clef dessus, accompagnée d'une petite fiole orangée dont on ne pouvait voir le contenu.. mouais. Vous insérez votre trouvaille dans la serrure et lorsque les deux s'emboîtent, un léger soupir de soulagement fait s'affaisser vos épaules tendues. Il s'agit bien de la clef, il devait être une sorte de gardien des lieu. Très efficace, oui.

Bref, vous ouvrez la porte qui vous sépare de la pièce qui fait palpiter vos sens et vous prenez quelques instants à la contempler. Petite salle avec une porte en mauvais état vers le fond, deux bureaux sont placés contre les murs et ils sont truffés de feuilles blanches, vierges ou non, de manuscrits, de bouteilles, un vrai foutoir. Cependant, vous décelez une sorte de promontoire tout de suite à votre gauche, il semblerait qu'une sorte d’œuf aux étranges motifs ne soit délicatement posé sur un épais coussin de vingt centimètres de diamètre. Un charme ? Cela m'en a tout l'air. On pourrait même dire qu'il brille de milles feux tant ses reflets jouent avec la lumière ...


× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Sam 17 Jan - 23:35


En entrant dans le bureau, ses yeux violets et vifs s'empressèrent de se gorger d'informations, avides de la moindre petite chose qui pourrait augmenter ses chances de survie. Dans le fond, une porte en mauvais état. Elle intrigua Thelos, qui songea que si elle était à ce point vétuste, c'était qu'elle devait être là depuis plus longtemps que la première porte qu'il venait de franchir, blindée et en acier. Elle débouchait sûrement sur des parties plus importantes de la Grotte Origine, et ça serait sûrement par là qu'il se dirigerait une fois sa fouille finie. Et trouver déjà un itinéraire de repli, c'était pas si mal, dans sa situation. Plus intéressant toutefois étaient les bureaux, contre les murs, et surtout ce qui s'empilait dessus. Thelos ne tarda pas à repérer dessus des feuilles, certaines vierges mais d'autres avoir des textes imprimés dessus, voir écrits en manuscrit. Sans se poser plus de question que cela, il fit basculer son sac à dos pour le prendre dans sa main, l'ouvrit, et glissa à l'intérieur toutes les feuilles où il y avait quelque chose de marqué dessus. Depuis le début, ce groupe para-militaire était resté nimbé de mystères. Depuis le début, tous les secrets étaient toujours plus épais autour de ce gang. Alors maintenant qu'il avait la main sur une mine d'informations, il engloutit tout rapidement, sans prendre le temps de les lire au préalable. Même si la plupart de ces documents ne contenaient aucune information importante, rien qu'une feuille sur ce qu'il se passait dans ce gang lui serait immensément utile.  

Une fois sa besogne faite, le jeune homme remit son sac sur ses épaules, s'assura que les sangles tenaient solidement et continua sa visite de la pièce, avec rapidité et précision. Par la porte encore ouverte, il pouvait voir Gardevoir qui s'occupait de soigner Mysdibule, et Mangriff qui faisait le guet. Mais surtout, tout prêt, il pouvait voir...son coeur manque un battement, et ses yeux s'écarquillèrent. Un de ses précieux Charmes ! Une larme de cristal rose, posée avec toute la délicatesse du monde sur un coussin de velours. Il resplendissait de lumière, comme si la faible lueur en ces lieux obscurs suffisait à le faire étinceler de mille feux. Enfin, ils allaient être réunis...! Comme hypnotisé par ce bijou qui avait était la genèse de toute cette terrible aventure, des mois plus tôt, l'Eleveur s'approcha du bijou et tendit la main pour le saisir. Mais avant que sa peau fragile et pâle n'ait effleuré la gemme mystique, un flash-back lui revint brutalement en mémoire. La cabane dans la jungle, près de Cimetronnelle. Thelos qui appuyait sur la poignée. La bombe explosant. Le bruit, puis le noir, puis la douleur. Ses Pokemon. Du sang, beaucoup de sang. Immédiatement, le garçon recula. Ses iris perdirent leur joie pour se teinter d'amertume douloureuse mais dure, et il recula encore. Il ne tomberait pas deux fois dans la même piège, non.

Il se retourna, marcha d'un pas vif vers un bureau et renversa tout le contenu par terre, sans se préoccuper des bruits de verre brisé et du capharnaüm de papier et d'encre. Puis, il tira le bureau jusqu'au coin de la pièce qui était à l'opposé exact du Charme, orientant vers ce dernier le meuble pour se faire un abri, entre la roche et le bois. Ce n'était pas un bunker, rien qu'un simple bureau renversé, mais ça serait déjà ça de pris. Si piège il y avait autour du Charme, c'était ou le fait que l'objet en lui même était un faux, ou que le coussin contenait une bombe ou un explosif. Le premier cas était facile à deviner : Dès que Thelos touchait un Charme, celui ci se mettait à briller d'une lumière intérieure, et des peintures et mécanismes prenaient vie dans les lieux liés aux bijoux. En plus de lui faire entendre des voix, mais c'était là un autre sujet... Pour le deuxième cas de figure en revanche, celui de l'explosif quelconque...

- Gardevoir ! Tu peux venir, s'il te plait ? ...Merci. Je vais avoir besoin de toi. Il faudrait que tu soulève le Charme avec Psyko pendant que j'utiliserai Exagide pour nous protéger. Comme ça, si ça explose, on risque rien. Ca ira ?

- Tu sais que si Eiki ou Sofia apprennent ce que tu es en train de faire, elles tu tueront sur place...? Enfin, allons y.

Il eut un large sourire amusé en songeant à la tête que ferait Eiki, et les deux amis s'installèrent derrière le bureau, accroupis, tandis que Mangriff et Mysdibule continuaient de monter la garde dehors. Le félin avait bien foudroyé son frère de meute d'un regard assassin, mais ce dernier n'avait su que hausser un peu les épaules d'un air désolé. Mangriff n'avait jamais caché son aversion pour la mission confiée par Kyogre. Mais lui comme Thelos savait qu'on ne pouvait pas ignorer la demande d'aide d'un dieu mythique. Soudain, il entendit sa Pokémontre émettre un petit bip-bip caractéristique d'un mail reçu. Surpris, il la consulta, et vit que justement, Eiki venait de le joindre ! Sur un signe, ils attendirent deux minutes que l'Eleveur aux cheveux blancs rédige une brève réplique, puis ensuite, les yeux de Gardevoir se nimbèrent d'un puissant halo violet et sombre. Avec un petit soupir d'angoisse, son maître tira son bouclier, et couvrit les deux amis du  Bouclier Royal. Tout allait se jouer maintenant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Dim 18 Jan - 22:18


Vous êtes prudents, vous faîtes bien.
Après avoir récolté le plus d'informations de cette étrange et sinistre pièce vous décidez de prendre garde, de faire très attention au moindre élément qui vous entoure. Quelle belle anticipation, dîtes moi...
Caché derrière votre table renversée, vous êtes invisible aux yeux extérieurs. Pourquoi ne cherchez-vous donc pas à attraper ce charme et vous enfuir avec ? Qu'est-ce qui vous affirme qu'il est truqué ? La prudence, encore une fois. Cependant, vous l'avez négligée lorsque vous avez fait chuter avec fracas la table et ce qui reposait dessus.
Quoi qu'il en soit, protégé par le bouclier royal, Gardevoir commence à faire léviter le charme dans les airs ... Sa couleur violacée est corrompue par le halo rose du psycho. Le petit œuf est donc soulevé de son coussin rouge. Vous attendez quelques secondes en grinçant des dents, pratiquement sur qu'une détente explosive allait s'abattre sur vous. Une ... Deux minutes s'écoulèrent lentement et rien en se produisit. Pas l'ombre d'une destruction. Rien.

Cependant, je crois avoir mal peser mes propos avec le terme "rien". En effet, au bout de quelques minutes, vous commencez à baisser votre garde et Gardevoir finit par déposer l’œuf dans vos mains, aussi bien soulagé que déçu du manque de réaction. Durant votre emportement et votre focus sur l’œuf, vous n'aviez par remarqué que lentement, autour de vous, certaines lignes sa mettaient à luire, à même le sol, ou plutôt à quelques centimètres. Oui, l’œuf qui brillait et ses légers reflets qui jouaient avec la lumière ... Il s'agit bien de la même espèce. Au bout de quelques secondes, vous les distinguez nettement ces lignes. Tout autour de vous, elles vous encerclent. Seulement, il est malheureusement trop tard. Ces lignes commencent à se tinter d'une touche rosâtre, comme s'il les entourait d'une manière psychique, ce qui leur permet de traverser tout objet .. ou capacité. En effet, le bouclier royale n'y fait rien étant donné qu'il ne s'agit pas d'une attaque à proprement parler. Le système qui permet la dispersion des lignes n’est d'autres que le même avec lequel s'est servi Gardevoir pour utiliser psycho à travers le bouclier royal. Sans oublier que les lignes étaient disposées avant. Cependant, les actions se déroulent rapidement. Les lignes qui deviennent nettes, devenues cerclés par une coloration rosâtre, qui vous entourent... comme un champ électrique. Vous commencez à cerner ce doux manège qui se déroule sous vos yeux. Encore une fois, il est trop tard. Un léger crissement retentit dans la pièce tandis que les lignes se transforment en véritable électricité qui circule, vous ne tardez pas à sentir une décharge, ainsi que vos pokémons. Le psychique a permit de traverser le bouclier, et même si vous ressentez l'attaque moins terriblement, elle est assez puissante pour vous clouer au sol, paralysé et hurlant de douleur. La décharge est puissante et sèche, sans relâche. Peut-être que le muscle de votre langue peut encore tâcher de fonctionner à peut près correctement. Toutefois, vous sentez le charme tout contre vous, même si vous ne le voyez pas, vous ressentez l'aura qu'il dégage lorsqu'il se trouve en votre possession.
Qu'est-ce qui ou qui est à l'origine de cette attaque ? Vous n'allez pas tarder de le savoir.

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Lun 19 Jan - 12:46

La tension était palpable quand Gardevoir commença à faire flotter le Charme. Presque...électrique. Lentement, avec des précautions infinies, sa Dame fit venir à lui le précieux bijou. Durant tout le temps de l'opération, Thelos avait gardé les yeux rivés sur la pierre ancestrale et à moitié magique. Malgré tous ses efforts, il n'avait jamais pu trouver la moindre documentation sur ces artefacts. Qui sait comment il réagirait aux pouvoirs psychiques de Gardevoir, ou pire encore, si cette dernière le faisait tomber ? Heureusement pour eux tous, elle possédait un parfait contrôle sur ses pensées et sur ses capacités, et c'est donc avec un immense plaisir qu'il accueillit le Charme au creux de sa paume chaude et impatience. Ses doigts se refermèrent sur la gemme légèrement chaude avec une immense sensation de victoire. Enfin ! Enfin, après tant d'efforts, un des deux bijoux sacrés était de nouveau sous sa garde ! Enfin il cesserait de se tourmenter pour ce que Kyogre lui avait dit ! « Leur pouvoir paraît anodin mais peut être dévastateur entre de mauvaises mains ». Et jusqu'ici, ça s'était vérifié. Quand Thelos avait eu besoin d'aide, le Charme n'avait su qu'allumer des peintures sur les murs et lui permettre d'entendre des voix dans la tête. Pour lutter contre une organisation para-militaire disposant de bazookas, de fusils d'assauts et de chars blindés, c'est sûr qu'il y avait plus pratique. Enfin, inutile de se lamenter sur ce qu'on lui avait confié, même si il rebutait à prendre tous ces risques, le jeune homme ne pouvait tout simplement pas se résoudre à abandonner le monde Pokemon.

Mais alors qu'il allait passer le Charme à son cou, il fronça les sourcils en constatant un détail incongru. Les poils sur sa main et sur son bras se hérissaient, et il sentit nettement les cheveux de sa nuque faire de même. Pourtant, sous terre, il était loin de faire froid. Électricité statique ? Puis il les distingua. Ces lignes qui couraient le long du sol de la pièce. De plus en plus brillantes, de plus en plus nettes. Elles semblaient avoir la même couleur que la capacité Psyko de Gardevoir, et maintenant qu'il les voyait, il se rendit compte que c'était elles qui se reflétaient dans le cristal poli du Charme. Avec une pointe d'angoisse, Thelos suivit leur tracé des yeux...et constata qu'il était entouré. Ses yeux où brillaient la peur et la surprise s'écarquillèrent quand il comprit ce qu'il allait arriver, et il se tourna vers Gardevoir pour lui crier son ordre, lâchant immédiatement Exagide pour que ce dernier puisse fuir aussi. Tout allait se jouer à une seconde prêt.

- Téléportez vous ! Ça va...

Trop tard. Un crissement se fit entendre, et la seconde d'après, une souffrance intolérable broya le corps du jeune homme qui poussa un hurlement animal sous la douleur. Tous ses muscles protestèrent ensemble en sentant le courant électrique parcourir ses terminaisons nerveuses, et refusèrent de le porter plus longtemps. Il s'écroula par terre, sans forces, sans défense, sans contrôle sur son corps. Le courant ne s'arrêtait pas. Thelos n'était devenu qu'une loque de souffrance étalée par terre, incapable de faire autre chose que subir le parcours incessant et continu de l'électricité dans son corps, qui brulait son épiderme et mettait au supplice ses nerfs dont la seule réponse au cerveau était un afflux de douleur monumental. Mais en tombant par terre, l'Eleveur aux cheveux blancs avait pu voir que Gardevoir et Exagide aussi subissaient les assauts électriques du piège dans lequel ils étaient tombés. Moins violemment que lui, pauvre humain au corps fragile, mais pourtant eux non plus n'en menaient pas large du tout. Leur état l'aida à s'émanciper un peu de cet Enfer qui réduisait ses forces à néant, et Thelos tenta désespérément, par saccade, de réfléchir. Comment faire pour s'échapper de ces lignes infâmes, comment ?!

Ses yeux violets, hagards et veinés de rouge, se posèrent sur ces instruments de torture qui jonchaient le sol. Du violet. Le même violet que celui du Psyko de Gardevoir. Sans doute un pouvoir psychique était à l'œuvre, puisque l'attaque avait outrepassé son Bouclier Royal. Psy. Deux pauvres solutions s'insinuèrent dans son esprit tourmenté, malmené, deux portes de sorties timidement entrouvertes. Deux cartouches qu'il ne pouvait pas se permettre de tirer dans le vent, car une minute de plus dans cet état risquait de lui couter très cher, il en avait la certitude. L'Eleveur aux cheveux blancs dut rassembler toutes les forces de sa volonté et de son corps pour laisser quelques mots sortir de sa bouche, saccadés. Que pourrait-il faire de plus que donner ses ordres, en espérant que cela fonctionne ? Un élan de fierté l'aida à assurer sa prise à la fois sur son mental et sur le Charme au creux de sa main nouée. Bien qu'il n'ait pas eut le temps de vérifier si c'était un vrai ou un faux, c'était tout le symbole qu'il représentait qu'en ce moment, Thelos défendait. On ne le briserait pas.

- Exagide, coupe...les lignes...Griffe Ombre...Gardevoir...tord les...Psyko...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Lun 19 Jan - 21:44


Aux portes de la paralysie, vous réussissez tout de même à utiliser le fameux muscle de votre langue. Les ordres filent lentement et de manière saccadée, très peu distincts mais dans tous les cas, vos pokémons sont sur la même longueur d'onde que vous.
Rapidement, Exagide, qui craint relativement moins l'électricité grâce à son épaisse carcasse d'acier, se met à lacérer frénétiquement les lignes. À l'aveuglette et relâchant dans cet élan désespéré une puissance brutale. Gardevoir, bien plus lente, les tord tant bien que mal. Les deux assauts mêlés suffisent à créer une faille dans le système et le simple centimètre de vide entre les lignes conductrices suffit à stopper le processus. Dans un soupir désespéré, vous pouvez enfin être libéré de cette torture. Cependant, vos muscles secoués de spasmes la première minute ne vont sûrement pas s'avouer paisible avant un petit moment. Gardevoir tombe à genoux sur le sol, à bout, toutefois, elle risque de se régénérer plus vite.

Seuls les halètements de vos pokémons résonnent dans cette petite pièce. Seulement, cela n'est que de courte durée.

« M-... Magnézone. »

En tendant l'oreille, vous parvenez à distinguer la voix typiquement robotique de ce pokémon. Cependant, le crissement dans vos oreilles ne doit pas être agréable ni simple pour déchiffrer les sons.
D'ailleurs ... Des voix s'élèvent non loin de là, même si elles ne sont encore qu'à l'extérieur de la pièce.

« Ils ont voulu nous duper ces imbéciles, à croire que le sort se soit inversé. Eux qui voulait nous voler le secon-.. »

La phrase est coupée et reste en suspend. Les deux sbires qui entrent dans l'espace clos où vous vous trouvez semblent cloués sur place par la surprise. Pourquoi ? À vous de vous le demander.

« Attends mec, ce serait pas ...? »

Un rapide volte-face raye le sol et les martèlements paraissent de plus en plus lointains. L'autre semble être resté ici, sûrement à contempler votre joli minois pas si innocent que cela. Vous ne parvenez par vraiment à voir l'endroit d'où sont venus les sbires, cependant .. vous savez que celui qui reste ne compte pas vous laisser reprendre vos esprits tranquillement. Il s'avance droit sur vous, lentement, le Magnézone sur ses talons, il s'agit sûrement du possesseur de l'autre pokémon Psy avec lequel il a réussi son petit piège.

« On peut dire que t'as bien ramassé, mon gars. Il ricane amèrement tout en vous donnant un coup de pied dans l'épaule. Cependant, j'm'en vais te régler ton compte, n'aie crainte. »

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mer 21 Jan - 1:28


Tout s'arrêta aussi brièvement que cela avait commencé. Depuis de trop longues secondes, Thelos vivait un puissant calvaire qui mettait au supplice sa résistance physique et mentale, et l'instant d'après, plus rien. Juste le vide, l'absence. Et son souffle, haletant. Il git sur le flanc, les yeux grands ouverts, en position fœtale, incapable de penser ou de bouger. De temps en temps, une contraction dans un muscle hasardeux lui fait comprendre que des séquelles courent encore dans son corps, et que si il voulait se lever pour marcher, ça serait une piètre tentative vouée à l'échec. Encore eut-il fallut qu'il ait cette volonté. Car pour le moment, le jeune homme n'est plus qu'une coquille vide et apeurée, roulée en boule par terre, qui n'aspire qu'à disparaître. Qui n'aspirerait presque qu'à disparaître. Parce que dans son poing tellement serré que ses ongles ont entaillé la chair jusqu'au sang, le Charme Ovale repose sereinement, lisse et chaud.

Près de lui, il entend un bruit de tissu froissé. Dans son champ de vision, Gardevoir a posé un genou à terre et se tremble un peu, épuisée elle aussi par la douleur combinée aux efforts qu'elle a du déployer pour maitriser ce piège. Leurs yeux se croisent, et elle sourit du regard, comme pour lui montrer qu'ils sont encore vivants. D'un sourire fatigué, d'un sourire qui a mal, d'un sourire de victoire. Cela l'apaisa un peu, l'aida à reprendre lentement conscience de lui même. Timidement, d'ailleurs, comme si son âme réinvestissait son corps à tâtons pour être sûr de ne pas avoir mal à nouveau. Des yeux, l'Eleveur aux cheveux blancs chercha Exagide, mais ne le vit pas dans son champ de vision réduit. Tant pis, l'arme devant flotter au dessus de lui, voilà tout. Il ne se faisait pas beaucoup de soucis pour le Spectre, qui ne ressentait pas vraiment la douleur, puisque son corps était fait d'acier. Avec prudence, il essaya de bouger, mais ses muscles refusèrent de faire plus qu'une petite contraction ronchonne et sans force. C'était mauvais. Gardevoir ne pouvait pas le soigner, pas dans son état, et il ne récupèrerait ses facultés motrices qu'au bout de très longues minutes. Minutes qu'il n'avait pas. Heureusement, ce qu'il avait, c'était un Metamorph autour du cou, transformé en collier pour ne pas se faire repérer. Mais alors que, de sa bouche sèche à force de hurler, Thelos allait prononcer ses ordres; un bruit au loin le fit taire immédiatement.

Ce son, il ne l'avait jamais entendu auparavant. Pourtant, en se concentrant un peu, il le reconnut au bout de quelques secondes, et une nouvelle angoisse lui tordit l'estomac avec violence. C'était un Magnézone qui approchait. Sa voix, très proche de celle du Magneti que l'Eden hébergeait, ne saurait le tromper. Toutefois, malgré la vague de panique qui manqua de submerger le garçon roulé par terre, il se souvint que Mangriff et Mysdibule montaient la garde dehors, et qu'Exagide avait encore la plupart de ses forces. Seuls Gardevoir et lui seraient vulnérables, mais ça n'était pas un si gros problème. Connaissant son frère de meute, Thelos savait qu'il avait du se cacher en entendant de loin le Pokemon arriver, et qu'il lui tomberait dessus par derrière en un assaut bref et fatal. Enfin. C'était la tactique habituelle du moins, il fallait juste supposer qu'il ne lui soit rien arrivé... Dans le fracas et la douleur, il avait complètement perdu de vue la pièce précédente, et serait incapable de dire qu'elle était la situation là bas. Puis, des voix se firent entendre, le rendant un cran plus nerveux. Des voix d'hommes, graves. Sûrement celles du dresseur de Magnézone, oui, mais le deuxième ? Où était le deuxième Pokemon manquant ? Intérieurement, le jeune homme ragea et pria pour que Mangriff ait l'intelligence de conclure qu'une créature serait embusquée pas loin.

- Ils ont voulu nous duper ces imbéciles, à croire que le sort se soit inversé. Eux qui voulait nous voler le secon-..

La voix s'arrêta nette, sans doute sur la surprise de voir un gamin roulé par terre accompagné d'une Gardevoir et d'un Exagide, mais trop tard. Le cerveau en surchauffe de l'Eleveur aux cheveux blancs faisait déjà tous les liens qu'il pouvait tirer de la situation. Si ces hommes n'étaient surpris qu'en le voyant lui, c'était qu'ils arrivaient de la porte en bois, car sinon ils auraient vu les scènes du combat et le corps inanimé de leur scientifiqué. « Ils », c'était probablement la Team Aqua. Pourtant Thelos avait clairement vu l'escouade partir de l'autre côté pour rejoindre les Aqua. La Grotte faisait donc une large boucle. Pratique.

« Attends mec, ce serait pas ...? »

Le deuxième homme venait de partir, sans doute pour aller chercher la description qu'avaient les mafieux de lui. Thelos jura intérieure en fronçant les sourcils, serrant un peu les dents. Il ne devait pas bouger, faire croire qu'il était totalement paralysé pour que ses ennemis ignorent que ses capacités revenaient de seconde en seconde. Et réfléchir. Toujours plus vite. Voler. Voler le second...Charme. Il n'y avait que cela à voler, de toutes façons. Ce qui voulait dire que l'Aqua avait été mise au courant pour les Charmes, et ça c'était mauvais signe. Encore plus mauvais signe : On allait lui reprendre le talisman rose dans peu de temps si il ne trouvait pas une solution rapide ! De nouveau, le bruit de bottes lui indiqua qu'on marchait vers lui. Lentement. Cette enflure prenait son temps...prudence ou sadisme ? Il fallait espérer que ça soit du sadisme. Mieux valait souffrir que ne pas pouvoir réagir. Doucement, Thelos ferma les yeux et se concentra sur le Charme au creux de sa paume, le serrant un peu plus fort, et adressant une prière muette à Kyogre. Si le Dieu des Océans pouvait de nouveau l'entendre, ça serait bien qu'il se manifeste plus ou moins rapidement, là...

On peut dire que t'as bien ramassé, mon gars. Cependant, j'm'en vais te régler ton compte, n'aie crainte.

Lorsque le premier homme lui donna un coup de pied dans l'épaule, il se retint d'avoir le moindre réflexe, se laissant gentiment mettre sur le dos, pectoral dévoilé. Ainsi, il put voir le visage de son nouveau bourreau, et du Magnézone qui l'accompagnait. Sans pour autant que la menace immédiate d'une mort rapide et imminente ne lui tire autre chose qu'un sourire amer et ironique. Combien de gens avaient voulu sa mort, jusqu'ici ! Et combien avait réussi ? Cette situation s'était déjà produite, dans sa prison à Cimetronelle. On avait enfermé Thelos, on l'avait privé de ses Pokemon, on lui braquait une arme sur le visage, à moins d'un mètre de distance. Il avait survécu. Mieux encore, cette fois ci la situation était un peu moins déséquilibrée pour lui : Non seulement il avait encore Exagide et Gardevoir dans la même pièce, contre un seul Magneton, mais en prime Mangriff et Mysdibule étaient juste à côté, prêts à surgir au moindre instant de faiblesse. Et il avait encore son as dans la manche. Sans cesser de fixer l'homme dans les yeux, l'Eleveur aux cheveux blancs leva un peu le menton pour dégager sa gorge. Ca aurait facilement pu passer pour un signe d'arrogance, mais c'était simplement pour permettre au Pokemon polyphorme de se jeter sur leur ennemi. Quand il ouvrit la bouche, sa voix ne tremblait plus.

- Ne ris pas trop...ça serait tellement bête...de t'étouffer !

Etouffer. Le signal convenu avec Metamorph pour qu'il se jette à la gorge de l'homme en face et l'étrange en resserrant son corps autour du cou de sa proie, jusqu'à la mort. L'homme était seul, il n'avait pas encore dégainé d'arme et Magnezone se ferait facilement maîtrisé par les pouvoirs de Gardevoir et les coups d'Exagide, tous deux des vétérans du combat et des situation dangereuse. C'était le meilleur moment pour agir, avant que l'ennemi ne prenne Gardevoir en otage ou lui reprenne son Charme.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mer 21 Jan - 21:27


Un signal. Un simple signal vocal ou plutôt mot de passe, réussit à accrocher l'oreille de votre Métamorph. Aussitôt, le pokémon qui était jusqu'alors un simple collier, s'allonge tout en perdant la forme qu'il avait créée pour revenir à son initiale. Les yeux exorbités de votre adversaire trahissent la surprise qui le parcourt tandis que le type normal lui saute au cou. Sous le choc, l'homme tombe au sol en cherchant tant bien que mal une emprise pour ôter cette pression littéralement étouffante. À ce rythme, il sera mort dans quelques longues secondes d'agonie.

Durant le même temps, Gardevoir et Exagide se crispent, le psy ayant visiblement déjà reprit des forces. Alors qu'ils guettent le moindre mouvement du type électrique, ce dernier, contre toute attente ... prend la fuite ! Vous réussissez à le voir s'enfuir grâce à l'entrée d'où vous êtes venu, s'effaçant peu à peu de la vue de vos amis ainsi que de la votre. Mais ... Que font Mysdibule et Mangriff, pourquoi ne l'arrêtent-ils pas ?! Un mauvais pressentiment vous traverse.
Bien que surprise par la réaction de l'electrique, Gardevoir essaye de le faire léviter d'une psycho afin de l'obliger à rester mais l'attaque ne réussit qu'à défigurer légèrement le voile miroir qu'il a laissé derrière lui. Heureusement, l'attaque ne ricoche pas pour la bonne et simple raison qu'elle destinait à faire léviter le pokémon adverse.

L'homme attaqué semble mourir lentement et difficilement ... Ce qui ne vous émeu pas le moins du monde, monstre. Tandis qu'il agonise, vous prenez le temps pour examiner votre charme en sentant vos forces vous revenir légèrement, de sorte à au moins bouger les phalanges de vos doigts et puis vos mains elles même. La couleur rosée singulière de ce charme semble trembler tout doucement dans votre paume.. ou est-ce vos propres spasmes ? Quoi qu'il en soit, le charme commence à s'agiter et sa coquille ... s'effriter ! Serait-il un faux, vous êtes vous battu pour rien ? Il semble perdre de sa couleur et tomber en miettes entre vos mains impuissantes. Seuls vos râles de douleur pure résonnent dans la pièce hormis le soupir final d'agonie de votre victime, que vous ne remarquez même pas.

Toutefois, alors que votre moral commençait à chuter dangereusement, vous sentez une réelle pression émaner de ce charme. Comme s'il s’apprêtait à exploser mais nullement dans le sens dont vous l'entendez. En effet, la couche qui s'émiettait semble réellement tomber en milles morceaux mais finit par laisser place ... Au charme d'un bleu océan. Les nombreux dessins d'un fin tracé se mettent à s'illuminer grandement. Il s'agit finalement d'un charme, mais celui auquel vous vous attendiez ? Serait-ce les Mafieux qui se seraient amusés à superposer cette couche afin de duper ...? Qui, dans quel but ?
De nombreuses questions affluent dans votre esprit tandis que rapidement, le charme réagit de manière disproportionnée à votre présence. Il vient dessiner sur les murs des motifs anciens mais d'une beauté sans pareille. La pièce entière ressemble au fin fond d'un océan, le charme s'illumine de sa belle couleur bleue foncée et vous ébloui par la même occasion.

« Waaaahou ! C'est tellement beau ! »

Une douce vois féminine vient vous arracher un sursaut. Postée dans l’encadrement de l'entrée d'où vous êtes venu se tient une jeune femme qui ne doit pas excéder les vingts ans. Elle vous tend un sourire si large et adorable que vous auriez presque l'envie de lui faire un câlin. Cependant, les mots qu'elle prononce, avec cette même allégresse dans la voix, vous glace le sang.

« Je trouve cela vraiment dommage. Vraiment dommage le fait de t'arracher ce beau charme des mains alors que tu réussis à faire des prouesses avec ! Mais ne t'inquiètes pas, nous n'en avons pas finit avec toi ! »

Elle ponctue ses vives et joyeuses paroles par un petit sautillement couplé d'un sourire. Le fait-elle exprès ..? Non. Est-elle folle ? Peut-être. Le coéquipier de votre victime morte asphyxiée a sûrement du aller chercher des renforts. Les Mafieux ne vous laissent visiblement aucun répit. Cette jeune femme ne semble pas seule mais vous ne pouvez pas voir si le contraire peut être prouvé. Est-elle réellement une mafieuse ? Nous sommes en plein dans leur coin, vous me direz.

Spoiler:
 

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Jeu 22 Jan - 21:11

Il entendait distinctement le bruit que faisaient les bras et les jambes qui s'agitaient de plus en plus désespérement contre le sol de roches. Même si il ne pouvait pas voir le corps tréssauter et rougir, bleuir ; il se forçait à ne pas essayer d'ignorer le sort qu'il venait d'infliger à cet humain. Il les détestait profondément, surtout ceux qui avaient la facheuse manie de tenter de la faire souffrir ou au contraire de l'empêcher à tout jamais de souffrir à nouveau. Toutefois, il fallait toujours regarder la mort que l'on infligeait en face, alors il le fit. Ce n'est qu'au bout de deux ou trois secondes qu'il comprit que quelque chose clochait : Aucun bruit de combat. Pourtant, Magnezone aurait du intervenir, puis ses deux Pokemon. Alors pourquoi n'entendait-il rien ? Ce n'était pas normal. Avec un peu d'effforts, il réussit à tourner légèrement son visage, et vit un voile se tordre autour du Pokemon Electrique. Sûrement une protection quelconque qui rendait les opérations de sa Dame pour l'arrêter innefficaces. Tant pis, il fuyait vers Mangriff et Mysdibule, ce n'était pas du tout une équipe plus enviable à Gardevoir et Exagide. Mais là encore, au bout de quelques secondes, toujours aucun son ne lui parvint. Et ça, ce n'était pas bizarre, c'était inquiétant. Vraiment inquiétant. Ses amis étaient sûrement en danger pour ne pas réagir, et que Mangriff soit en danger était un présage plus que mauvais pour eux tous. Il fallait qu'il aille rejoindre son frère de meute au plus vite.

Thelos poussa un grognement rageur, luttant de toute sa volonté pour reconquérir son empire de domination sur son propre corps. Comme c'était déplaisant de ne même pas pouvoir bouger ! Comme si c'était lui le ronsposable, il se concentra sur le Charme Ovale dans sa main. Ne pourrait-il pas, pour une fois, être au moins un peu utile ? Ils étaient supposés detenir un pouvoir terrifiant entre de mauvaises mains, alors entre de bonnes, ça aurait été pratique que ça serve à sauver sa vie !Histoire de le faire réagir un peu, il frotta légèrement ses doigts dessus, dans un espoir peut-être futile de provoquer quelque chose. Seulement, rien ne se produisit. Non, pas rien. Pire que rien. Au fur et à mesure, il se rendait compte que la couleur rose partait ! Seconde après seconde, tout s'effritait, tombait de la surface du cristal comme une simple peinture qu'on écale. Une vague de désespoir envahit le coeur déjà malmené de l'Eleveur aux cheveux blancs, qui laissa retomber sa tête à plat dans un soupir de douleur. Encore un coup d'épée dans l'eau. Tous ces sacrifices, cette situation, juste pour effacer une fausse piste dans le tableau déjà assez compliqué et obscur de sa recherche pour récupérer ses Charmes. Est ce que ça valait vraiment la peine de continuer à chercher ? Est ce que toutes ces souffrances, toutes ces nuits où il dormait la peur au vendre, est ce que tout cela était un prix qu'on pouvait payer juste pour récupérer deux bijoux quand on ne savait rien d'eux ? Il était là, allongé par terre, et il aurait été tellement facile de fermer les yeux...S'endormir, ne jamais se réveiller...

Mais il sentit un coeur battre. Pas le sien, non, un coeur dans sa main. Surpris, il ouvrit les yeux, regardant avec incrédulité le Charme, d'où avait émané cette pulsation qui se transformait désormais en véritable pression, une force qui s'exerçait sur sa paume et ses doigts. La fausse couleur du Charme se craquela sur toute sa surface, puis se mit à tomber rapidement en révélant une couleur magnifique, profonde, et bleu. Pas bleu, non, mais Bleu. Tous les bleus de la nature semblaient danser à l'intérieur du joyau dans un ballet sublime dominé par le bleu riche et et royal de celui des océans, qui brillait au centre du talisman. Sans qu'il n'ait le temps de penser ou de se rendre compte qu'il tenait le Charme Chroma, celui-ci se mit à briller avec plus de puissance encore. Puis toute la pièce, comme revenue à la vie, fut traversée d'une myriades de courbes et de droites tracées dans ce qui semblait être de la lumière liquide aux couleurs du Charme. Des dessins datant d'un autre age prirent forme tandis que les traits se combinaient, et rapidement toute la pièce se transforma en véritable cathédrale vouée au culte des Océans et de leur Dieu. Devant un tel spectacle, l'esprit épuisé de Thelos cède et il éclate de rire, d'un rire joyeux et complètement nerveux. Le genre de rire qu'on a quand on baigne dans la mort et la souffrance, mais qu'on veut crier à la vie qu'on est fermement cramponnée à elle.

- Waaaahou ! C'est tellement beau !
Le rire de Thelos mourut en entendant cette fois, et il tourna la tête pour voir d'où elle provenait. Une femme, jeune, sûrement ayant le même age que Thelos, se tenait dans l'encadrement de la porte. Immédiatement, il s'en méfia comme de la peste, malgré son grand sourire faux et hypocrite. Contrairement aux adultes, l'Eleveur aux cheveux blancs était très jeune pour tout ce qu'il avait accompli et accomplissait. On le sous-estimait beaucoup pour ça, mais lui ne ferait pas l'erreur de sous-estimer quelqu'un pour la même raison. Au contraire. Il savait que si cette femme se trouvait là à son age, alors il devait partir du principe qu'elle serait aussi puissante que lui.

- Je trouve cela vraiment dommage. Vraiment dommage le fait de t'arracher ce beau charme des mains alors que tu réussis à faire des prouesses avec ! Mais ne t'inquiètes pas, nous n'en avons pas finit avec toi !

Il la vit sautiller sur place, toute joyeuse, toute contente à l'idée de lui prendre de force le Charme. Par reflexe, la main du jeune homme se serra autour du bijou frais et lumineux. Il aurait pu se poser mille questions, sur le faux Charme, sur cette jeune femme, sur le danger qu'elle représentait. Impossible de savoir si elle était seule ou non, si elle était armée ou non. Mais une chose était brulante et certaine : Il n'allait pas lui laisser prendre le Charme. Jamais. Un nouvel éclat de rire fusa, farouche et sauvage. Même par terre, il planta ses yeux violets sur ceux de la vipère qui venait d'entrer, des yeux où étincelait une assurance bestiale et aussi puissante qu'un torrent qui emporte tout sur son passage. Aucune peur n'habitait plus Thelos. Il avait eut trop peur pour continuer d'avoir peur. Trop mal pour continuer d'avoir mal. C'était le plus dangereux des adversaires, car chaque fois qu'on l'écrasait dans la boue, il se relevait plus fort pour courir encore plus vite.

- Je crois qu'il y a quelque chose que vous avez pas encore bien compris...chaque fois que vous me ferez exploser une bombe à la tronche, je ramperai dans une jungle pour vous retrouver. Chaque fois que vous me ferez tabasser, je briserai votre nuque pour que vous ne vous releviez plus. Chaque fois que vous ferez du mal à un de mes Pokemon, je viendrai vous traquer jusqu'au plus profond des grottes les plus reculées pour tous vous dérouiller un par un.

Près de lui, les deux Pokeball qu'il venait de toucher s'ouvrirent, révélant Jungko et Nidoking. Le Pokemon de Type Poison, voyant l'état de Gardevoir, d'Exagide et de Thelos, gonfla largement son poitrail. Tous les piquants de son dos se hérissèrent tandis qu'il poussa un hurlement terrifiant sur la jeune femme. Son maître eut un sourire dangereux où se mêlait détermination impitoyable et douleur, en reprenant la parole. Ici, environnés de toutes les peintures des temps anciens, ils étaient sur son territoire. Chez lui.

- Ce que vous n'avez pas compris, c'est que c'est moi qui n'en ai pas fini avec vous. Et que pour chaque pas que je fais, un de vos sourires devrait mourir, en se rappelant que si je marche, c'est vers vous. Nidoking ! Bloque l'autre entrée un rempart de Pics Toxik ! Jungko, combine Vive-Attaque et Lame Feuille pour empêcher la femme d'envoyer ses Pokeball et l'assomer. Allez ! Gardevoir, utilise tes capacités à sentir les sentiments pour me dire où sont Mangriff et Mysdibule.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Ven 23 Jan - 0:05


Tandis qu'un flot de parole, sèches et profondes s'échappent lourdement de vos lèvres, cela semble agrandir le large sourire de la jeune femme. Même malgré l'ambiance bleu océan qui règne dans la pièce, ses cheveux longs et violets teintés luisent fortement. Elle rit de nouveau. Il ne s'agit pas d'un rire railleur, moqueur ou encore supérieur, non, un simple rire.. indéfinissable pour ce genre de situation. Cette jeune femme toute mignonne semble le devenir d'autant plus à chaque parole sombre que vous lancez. Elle finit par frapper dans ses mains, satisfaite.

« Je vois que tu as encore de la hargne dans le regard, je n'en suis que satisfaite ! »

Elle finit par se retourner légèrement, de sorte à faire un quart de tour avec la tête pour aviser ce qu'il se trouve derrière elle. Elle fait la moue tout en secouant légèrement sa main levée. Visiblement, elle discute avec quelqu'un.

« Ce n'est pas franchement gentil ce qu'il dit, lui. »

Elle vous prend pour un gosse d'une dizaine d'années, on dirait. Ses paroles résonnent comme celle d'une institutrice qui ferait une remarque aux parents d'un enfant en pleine crise d'adolescence.
Toujours dans cette pareille optique, elle s’assoit en tailleur sur le sol pour être à votre hauteur, malgré le fait que vos pokémons se mettent sur la défensive, les muscles bandés. Son éternel sourire s'élargit tandis que ses yeux se ferment de sorte à accentuer ce visage totalement kawaii. Elle ne se situe qu'à quelques centimètres de votre victime. Son visage gonflé est à faire peur. D'ailleurs, la jeune femme pose un regard détaché sur lui tout en lui soulevant légèrement la main, l'inspectant. Elle finit par hausser les épaules.

Seulement, une tournée de pics toxiks viennent parsemer l'autre entrée de la pièce. La jeune femme se contente de jeter un léger et lent regard pour se rendre compte de l’action déroulée. À peine vos paroles sont-elles prononcées que Juncko bondit littéralement et parvient à rejoindre la demoiselle en très peu de temps. Alors qu'il s'apprête à l’assommer, une ombre noirâtre se forme devant elle sans qu'elle n'ait rien besoin de prononcer. L'apparition de l'ectoplasme surprend tout d'abord votre pokémon plante qui se fait donc cueillir par un coup bas. Le spectre se met à ricaner d'une façon effrayante tandis que sa dresseuse semble tout à fait détendue, pas le moindre soupçon de surprise. Elle finit par vous regarder droit dans les yeux, sans pour autant perdre son air joyeux et tout sourire.

« Je ne pense pas que le combat soit une bonne solution. J'aimerai plutôt régler cela à l'amiable, veux-tu ? »

Elle termine sa phrase en plaquant ses deux mains sur ses jambes, toujours assise tout en lâchant un léger rire cristallin. Gardevoir n'a pas le temps de vous prévenir au sujet des informations recueillies sur vos pokémon car les voici.

Deux sbires en tenue noire et qui semble lourde s'avancent dans la pièce, derrière la jeune femme. Tous deux s'occupent chacun d'un des pokémons en les agrippant fermement, un flingue pointé sur leur crâne d'une main. De l'autre, ils bloquent les mouvements en plaçant l'intérieur de leurs coudes sous la gorge des pokémons, enserrant leurs mâchoires.
Du chantage. La jeune femme vous présente ainsi vos deux pokémons dans une situation fort délicate. Mangriff tente bel et bien de se débattre mais comprend qu'il n'y a plus que sa vie en danger, mais celles de ses amis pokémons et de vous. Il le contente donc de vous dévisager en grognant. Les deux armoires à glaces qui maintiennent les deux prisonniers avoisinent le mètre 90.
Il faut vous dépêtrer de cette situation, sans quoi, vous risquez de perdre votre charme en plus de vos pokémons.

Indication:

Gardevoir : Forme bonne, sonnée, mouvements non fluides.
Exagide : Forme bonne, remis.

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Sam 24 Jan - 12:33


- Ce n'est pas franchement gentil ce qu'il dit, lui.

Thelos poussa un petit soupir de lassitude. Super, elle n'était pas venue seule. Si elle avait été imprudente, les choses auraient été plus simples, mais avec plusieurs personnes avec elle, les choses allaient se compliquer. Surtout que pour l'instant, Thelos n'était pas en état d'esquiver une balle. La paralysie de ses membres l'offrait comme une cible de choix à tout mafieux armé. Le problème étant qu'ils étaient quasiment tous armés. Il pouvait toujours se téléporter pour soigner ses troupes et son corps puis revenir plus discrètement, seulement, impossible de partir sans Mangriff et Mysdibule. C'était bien sa veine... Ces deux là avaient du penser que c'était le bon moment pour partir en exploration de la caverne. Enfin, la situation n'était pas si désespérée. Il avait encore dix de ses Pokemon, ce qui suffisait amplement à retrouver les deux manquants. Surtout qu'en prime, la jeune femme semblait, en plus d'être une déséquilibrée mentale, sous-estimer Thelos. Encore une fois, cette erreur regrettable serait sa porte de sortie pour la liberté, il suffisait juste d'attendre le bon moment.

Mieux encore, continuant à faire preuve d'arrogance, elle se permit de s'assoir tranquillement sur le sol. L'Eleveur aux cheveux blancs fronça les sourcils, déconcerté par un tel agissement. Certes, elle semblait à moitié folle, et elle sous-estimait grandement son ennemi. Mais s'assoir ? Face à quatre Pokemon et alors qu'une fusillade risquait d'éclater ? Ca repoussait les limites de la bêtise. Or ce qui le dérangeait, c'était qu'il était sûr que les chefs mafieux n'étaient pas bêtes. Non, si elle agissait ainsi, c'était qu'elle était certaine de ne rien risquer quoiqu'il se passe. Mais pourquoi ? Il fallait découvrir la raison de son assurance, car elle pouvait prendre source dans le même genre de piège que celui dans lequel il était tombé. D'ailleurs, le Magnézone n'était toujours pas revenu. Ca faisait toujours un ennemi de plus qui se promenait dans la nature, et il fallait avouer que cette perspective était déplaisante. Thelos avait eut sa dose d'électricité pour un moment, entre le Porygon-Z et le piège au sol.

C'est le moment que choisit Nidoking pour se mettre en mouvements, et projeter des Pics Toxik afin de bloquer la seconde entrée de la pièce. Dès cet instant, Jungko prit appuit sur ses puissantes pattes arrières. Ses muscles tendirent les écailles du lézard, et il se propulsa droit sur sa cible en soulevant de l'air sur son passage, trop vif pour être quelque chose d'autre qu'un éclair vert. Mais alors qu'il allait abattre sur elle le tranchant de sa main pour l'assomer, une ombre noire prit forme entre lui et sa cible pour intercepter le coup. Jungko ne dut qu'à ses réflexes de ne pas subir de mauvaise contre-attaque et repartit d'un bond près de son maître en sifflant de colère, visiblement très mécontent de la petite plaisanterie. Thelos, lui, avait tout vu et comprit soudainement pourquoi la jeune femme semblait si sûre d'elle. Un Pokemon la protégeait, un Pokemon semblable à un spectre...Venant de Kanto, il n'y avait pas 36 solutions. Elle avait caché son Ectoplasma dans l'ombre portée que projetait son corps sur le sol, et le Pokemon pouvait surgir à loisir de cette ombre pour la protéger de toute attaque. Un sourire amusé étira le coin des lèvres de  l'Eleveur aux cheveux blancs. C'était vraiment finement joué de sa part. Ectoplasma serait une garde difficile à passer. Mais pas impossible. Pour supprimer une ombre, il fallait de la lumière, or aucun de ses Pokemon n'avait Flash. Toutefois, il pouvait toujours faire autrement. Il y avait toujours un autrement.

- Je ne pense pas que le combat soit une bonne solution. J'aimerai plutôt régler cela à l'amiable, veux-tu ?

Un éclair de contrariété tonna dans le regard du jeune homme quand elle le fixa dans les yeux, mais son attention fut vite détournée par autre chose. Deux hommes d'un gabarit de lutteur catégorie poids lourd entrèrent dans la salle, dans une armure légère que Thelos identifia comme des gilets pare-balles. L'éclair dans les yeux du garçon se transforma en véritable orage quand il vit les deux otages qu'ils tenaient. Mangriff et Mysdibule avaient un pistolet de poing sur la tempe. Immédiatement, il sut que les deux hommes ne verraient pas le jour se lever. Personne ne menaçait un Pokemon, et encore moins les siens, devant lui. Cette rage froide lui donna assez d'énergie pour se redresser lentement, et lever un genou pour s'y appuyer, l'autre jambe trainant encore sur le sol. Ses capacités motrices ne tarderaient pas à revenir, mais d'ici là il fallait éviter l'affrontement physique. Un grognement échappa au félin blanc, mais son frère le tranquillisa d'un petit sourire. Ils avaient encore beaucoup trop de cartes à jouer pour s'avouer vaincus. Ses yeux filèrent au dessus des cinq guerriers sortis de leurs Pokeball, contre les trois humains et l'Ectoplasma. Puis, d'un regard, il s'assura de l'état de Gardevoir et Exagide. Il fallait juste gagner un peu de temps pour qu'il mette son plan en place.

- Comment compte tu faire pour les libérer ?
- Je vais avoir besoin de tes pouvoirs. Voilà ce qu'on va faire...


Il lui expliqua son plan en quelques phrases précises et concises, pour ne pas laisser aux autres le sentiment que quelque chose se tramait dans leur dos. Gardevoir avait pour tache de transmettre le plan à tout le monde : Elle et son meta-double allaient immobiliser un homme chacun avec Psyko, ce qui permettrait à Mangriff et Mysdibule de tuer les deux gorilles sans soucis. Nidoking allait cracher une salve de feu sur le plafond au dessus de la jeune femme, pour que la lumière vienne du haut et gomme l'ombre de son corps. Ectoplasma se retrouverait éjecté de son abri, et c'était à ce moment que Jungko l'attaquerait avec deux Tranche-Nuit et qu'Exagide assommerait la jeune femme avec une Tête de Fer. Mais pour ça, il faudrait un peu de temps.

- A l'amiable...? Hm, il faudrait que vous et moi discutions du concept d'amabilité avant, je crains que de mon côté, n'est pas aimable celui qui menace la famille de l'autre. Mais je suppose que c'est une interprétation personnelle, n'est ce pas ?

Avec une lenteur exagérée, le jeune homme s'assit en tailleur, simulant des grimaces et des grognements de douleur. Ca ferait toujours quelques secondes de gagner le temps que ses Pokemon se lancent. Encore fallait-il offrir à Metamorph les quelques secondes nécessaires pour prendre la forme de Gardevoir sans que les autres ne soupçonnent un piège. Mais pour ça aussi, il avait une petite idée.

- Morphy, s'il te plait, peux tu te transformer en Gardevoir pour user de Vibra Soin sur moi ?...Merci. Excusez moi, votre piège de tout à l'heure m'a terrassé, j'ai mis de trop longues secondes à m'en extirper...Enfin.

Comme deux joueurs d'échecs, les jeunes êtres étaient assis l'un en face de l'autre, comme deux alter ego qui s'affronteraient à l'aide des pièces de leur échiquier. Pour elle, c'était la mafia, et ses Pokemon. Pour lui, il s'agissait des guerriers de l'Eden. La crinière blanche de Thelos contrastait avec le noir des habits de la jeune femme, mais tout deux souriaient, l'un farouchement et l'autre comme si elle s'amusait. Blanc et Noir. Ce n'était que la répétition du plus vieux combat qu'ait connu le monde, et les troupes sur le plateau s'agitaient déjà. Dans la main du Roi Blanc, le Charme Chroma continuait à être frais et doux au toucher, comme rassuré de la présence de son vrai maître. Les peintures n'avaient pas perdu d'intensité, mais de Kyogre aucune trace, malgré la prière qu'il avait adressé au Dieu des Océans. Ce n'était pas surprenant, son auguste commanditaire avait déjà fait la sourde oreille une fois ou deux. Il fallait juste espérer qu l'antique Pokemon allait quand même finir par lui parler, histoire de se mettre d'accord sur le plan à tenir.

- Je suppose que vous voulez le Charme, pas vrai...? Ecoutez... Sait-on au moins pourquoi est ce que l'on se bat ? Je veux dire, personne ne m'a expliqué ce que vous comptiez faire avec ces objets...Pourquoi ? Imaginez que je sois d'accord avec votre but ? Nous pourrions collaborer, vous et moi. Regardez ce que j'arrive à faire avec les Charmes, ne vous serais-je pas utile ? Mais non, au lieu de cela on se tape dessus comme des sauvages...alors que bon, une bonne petite réunion autour d'une table, vous m'expliquez votre projet et on en parle. Et même, écoutez. Même si je n'étais pas d'accord avec votre idée. Qu'est ce qui vous empêche de me signer un petit chèque pour récupérer les objets ? Entre nous...Ca vous aurait pas couté moins cher, depuis le début ? Vous avez même fait installer des tanks dans une jungle, pour moi ! Vous auriez mis la moitié de la somme pour acheter un de ces engins, les Charmes vous auraient été livrés dans les trois jours et vous ne m'aurez plus jamais revu de votre vie. Nous sommes dans une situation qui n'est profitable ni à vous, ni à moi. Je pense qu'on peut quand même largement trouver un compromis. Qu'en pensez vous ?

Thelos avait beaucoup parlé, longtemps, faisant exprès de se ménager parfois des pauses pour reprendre un souffle qu'il simulait comme fatigué. Et il pouvait encore parler looooongtemps...Il n'y avait qu'à attendre que ses Pokemon se lancent une fois tous prêts.

Spoiler:
 


Dernière édition par Thélos Aeterna le Sam 24 Jan - 13:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Sam 24 Jan - 12:36


Tandis que vous occupez la jeune femme et lui parlez, votre psy prend le temps de prévenir les autres de votre manigance. Pendant ce temps, vous vous payez le culot de laisser apparaître un Métamoph en forme de Gardevoir, et l'onde bienfaisante se propage lentement à travers vos membres. La jeune femme n'intervient pas et se contente de sourire à nouveau. Seulement, même si son attitude joyeuse continue d'être imprimée à ses traits, il n'en est pas de même pour ses sbires lorsque vous commencez votre tirade. Ils se tendent tout en serrant des dents.

« Oui, je comprends ton point de vue. À vrai dire,  nous n'avons jamais affirmé que tu ne serais pas utile pour nous... Sinon, nous t'aurions déjà tué, hihi. »

Quelque longs instants passent sans qu'aucun des deux camps ne réagissent. La demoiselle aux cheveux teintés finit par pencher la tête sur le côté, attendant une action de votre part. Donner le charme peut-être ?

« Je crois qu'il n'a pas compris. Bob, tu veux ? »

Une moitié de minute à peine avant que Gardevoir n'ait le temps de terminer ses instructions, l'un des hommes se raidit. Vous remarquez la détente du pistolet qui se charge ... Un quart de seconde plus tard, elle s'actionne. Le silencieux laisse tout de même entendre un léger bruits significatif. Mangriff se crispe tout en battant légèrement des pattes, le regard fou, puis tombe au sol. Mysdibule à côté, se met à s'agiter, totalement choquée ! Comme vous, en réalité. Seulement, vos membres ne vous permettent pas de bouger le moins du monde, vous empêchez juste Métamorph de se concentrer au vibra-soin. Dans tous les cas, il est bien trop troublé pour continuer la capacité.

Tandis que votre frère de meute est désormais face contre terre, vous remarquez en reprenant vos esprits qu'aucune tâche de sang ne marque le sol. Une sorte de seringue est logée dans son cou. Une crise cardiaque effleurée pour un pokémon en réalité endormi. Lorsque vous vous rendez compte qu'il n'est pas mort, la jeune femme laisse s'échapper un petit rire.

« Laisse tes traits se déformer avec la colère, tu es d'autant plus mignon comme ceci ! » Fit-elle en riant de plus belle, sans perdre cet aspect bienveillant qui lui colle si mal à la peau.

Vos pokémons, autant aveuglés par la rage que vous, laissent s'abattre deux Psycho sur les gardes. Tétanisés et incapables de bouger, le premier se laisser fracasser par Mysdibule, qui met bien moins de temps pour le tuer que vous ne le pensez.
La jeune femme soupire et un nouveau pokémon sort de sa pokéball légèrement derrière elle, sur sa droite. Un Alakazam. Le lances-flammes de Nidoking créer en effet une source de lumière qui trouble l'ombre d'Ectoplasma, vous avez percé sa manigance. Cependant, elle n'est pas assez puissante pour l'éblouir totalement, même s'il est bien obligé de devenir visible, ce qui rend votre tentative effectué.

Toutefois, l'ectoplasme est rapide, et pas qu'un peu, il réussit à rendre confus Nidoking avant de fixer Juncko qui s'élance droit sur lui. C'est alors qu'intervient le psy de la jeune femme. Il échange sa place avec son coéquipier d'une Interversion et se retrouve désormais en plein dans la charge du pokémon plante. Ce dernier ne freine pas sa course pour autant et assène une belle tranch'nuit. Cependant, Alakazam reprend rapidement ses esprit et laisse se décoller du sol Juncko tandis qu'une Lévikinésie le fait léviter.. jusqu'à l'envoyer lourdement se coincer dans le plafond... Un impact est crée dans les poutres en bois et le pokémon plante est sonné pour le moment. Cet Alakazam semble drôlement puissant. Quant à Ectoplasma, étant donné qu'il est resté vers sa dresseuse, il endort Exagide d'une hypnose, ses grand yeux malveillants dotés d'une couleur rosée.
Vous remarquez que la jeune femme n'a pas bougé d'un pouce, et n'a pas murmuré le moindre mot à l'intention de ses pokémons. Elle est mystérieuse, en effet.

Indication:

Gardevoir : Forme très bonne, pratiquement remis.
Exagide : Forme très bonne, endormi.
Métamorph: Forme parfaite.
Nidoking: Forme parfaite, confus.
Juncko: Forme très bonne, encastré dans les poutrelles en bois du plafond, sonné.
Mysdibule: Forme parfaite, à côté d'un sbire tué.
Mangriff: À terre, endormi et ce pour un long moment.

Ectoplasma: Forme parfaite, réel emmerdeur.
Alakazam : Forme très bonne.

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mar 27 Jan - 18:50


- Je crois qu'il n'a pas compris. Bob, tu veux ?

Merde. Thelos serra les dents sous un accès de frustration. Où pouvait bien en être Gardevoir dans ses préparatifs, la situation commençait à être sérieusement critique. Dans les films et les romans, c'était ce moment là que choisissait le méchant pour expliquer de A à Z tout son plan au gentil qui du coup gagnait patiemment du temps en attendant que sa stratégie fonctionne. Mais il fallait croire que la vie ne marchait pas comme dans un roman ou comme dans un film. Dommage, quand même, souvent les gentils gagnent, à la fin. Alors qu'il s'attendait à recevoir une balle dans la jambe ou dans l'épaule, l'homme qui tenait Mangriff releva la gâchette de son arme. L'Eleveur aux cheveux blancs eut à peine le temps d'écarquiller les yeux que la détonation se fit entendre, étouffée par un silencieux. Mangriff fut parcouru de soubresauts spasmodiques, et le gorille le relâcha avec négligence, laissant le corps inarticulé du Chatfuret glisser sur le sol, sans vie. Un immense sentiment d'horreur déchira impitoyablement le cœur de Thelos, qui contempla le corps de son frère avec des yeux ronds. Mais la seconde d'après, l'horreur paralytique se transforma en une rage qui embrasa tout son être et s'échappa en un hurlement de haine et de défi. Les traits de son visage se tordirent en un masque de colère noire et absolue ; ses yeux n'étaient plus que deux promesses de mort violente plantées dans ceux, calmes, de la jeune femme. Tout son corps tremblait sous l'effort qu'il déployait pour lui ordonner de bouger. Il voulait bouger. Bouger pour se jetter à la gorge de cette femme et déchirer le cou délicat où palpitait une vie sale et indigne, jusqu'à sentir les veines céder sous ses dents et le sang chaud jaillir à grands bouillons entre ses crocs triomphants. Ses mains lui faisaient mal, elles souffraient de ne pas pouvoir sentir les os se briser et la chair paniquer. Comme une onde, la vague de haine pure envahit tout l'espace autour de lui, et Gardevoir vacilla dangeureusement en portant une main à son propre coeur. Mais peu lui importait. Tout ce qui comptait en cet instant, pour lui, c'était de les tuer jusqu'au dernier.

Son hurlement s'éteignit doucement dans la caverne, sans que sa fureur n'en soit apaisée. Ce n'est que quand il baissa les yeux sur le cadavre de son frère que son état s'apaisa peu à peu, quand il réalisa qu'aucune tache de sang ne grossissait sous lui. Encore secoué, Thelos le regarda sans comprendre, pourtant certain d'avoir vu cet homme lui tirer dessus, à bout portant. Il examina son ami, et découvrit finalement une flechette plantée dans son cou, vide de toute la substance qu'elle devait contenir. Un soporifique...n'était ce qu'un soporifique ?

- Laisse tes traits se déformer avec la colère, tu es d'autant plus mignon comme ceci !

Le mot « mignon » eut à peine le temps de cesser de heurter son esprit que les deux humains mâles furent enfermés dans une cage de pouvoirs psychiques venant des deux Gardevoirs. Mysdibule réagit instantanément et ses deux mâchoires se refermèrent sur le visage de l'humain qui la tenait, alors qu'autour d'eux tout s'enchainait. Il vit un Alakazam sortir d'une Pokeball et prendre la place d'Ectoplasma, mais ça n'eut pas du tout l'air de gêner Jungko qui ne ralentit même pas avant d'abattre une Tranche-Nuit sur la créature humanoïde. Seulement, le Pokemon adversaire répliqua d'une capacité faisant décoller le sien, qui s'encastra dans le plafond en créant un impact qui fit grincer les poutres sans doute centenaires. Au moins. Exagide, qui avait réagit à la rage de son roi, fut endormit d'une vilaine Hypnose. L'épée et le bouclier chutèrent au sol dans un bruit métallique, complètement hors d'état de combattre, et trop loin de Thelos qui de toutes façons ne pouvait plus bouger pour se saisir de ses armes. L'Eleveur aux cheveux blancs réfléchit à toute vitesse, et passa en revue les forces dont il disposait en une demie seconde, ainsi que les Pokemon qu'il aurait à affronter. Alakazam et Ectoplasma. Psy et Spectre. Aucun problème. Tandis qu'il rapatriait Mangriff et Exagide dans leurs Pokeball, il ordonna aux autres de bouger d'une voix ferme et glaciale de colère très difficilement contenue. Pour l'instant.

- Gardevoir, bombarde Alakazam de Ball'Ombre et ne lui laisse pas le temps de te concentrer ! Mysdibule, place toi en protection de Gardevoir et dès qu'Ectoplasma fait mine de sortir, pour attaquer, assaille le de Machouille ! Morphy, brise l'esprit de l'humain avec Psyko et ensuite enchaine un autre Psyko sur la jeune femme. Elle utilise la télépathie pour commander ses troupes, brouille ces signaux !

Télépathie. Ce n'était pas vraiment compliqué à trouver. Elle n'avait pas prononcé le moindre mot et ne bougeait pas. Elle devait être habitué à faire très peu de mouvements, et se basait sans doute sur ses capacités d'anticipation et de stratégie pour ne pas prendre de risques. Elle avait toutes les caractéristiques qui la liait aux Pokemon basés sur les capacités mentales et extra-sensorielles. De plus, son étrange comportement mental pouvait également s'expliquer par une trop grande exposition au monde des Type Psy, Spectre et Ténèbres. Pour le moment, c'était la meilleure hypothèse qu'il avait pour essayer de comprendre son adversaire qui semblait si finalement planifier le moindre coup. Le jeune homme essaya de se révéler, mais sans succès. Il serra les dents, mais refusa de laisser sa rage jaillir plus que cela. Hors de questions de lui faire ce plaisir. Nidoking était toujours à côté de lui, visiblement confus, et il posa une main sur la cuisse de l'imposant lézard pour l'apaiser et lui faire comprendre de ne pas bouger. Sans lâcher le Charme Chroma de son autre main, peut-être dans l'espoir d'en tirer quelque avantage pour la suite des évènements.

- Prend le temps de reprendre tes esprits. Tu te battras plus tard, ne fais rien et repose toi quelques secondes.

Ses yeux violets revinrent au combat, mais surtout à cette jeune femme qui se tenait au centre du cercle de protection de ses deux compagnons. Elle était de plus en plus intrigante à chaque seconde qui passait, et il sentait réellement qu'elle avait quelque chose de spécial au fond d'elle. Est ce que quelque chose lui échappait ? Et si oui, quoi ? Il pensait pourtant avoir découvert ses capacités. Bien plus qu'un duel de Pokemon, c'était surtout un duel d'esprits qui faisait rage dans cette pièce.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Mar 27 Jan - 20:12


Une violente salve de ball'ombre commence à pleuvoir sur Alakazam. Le pokémon tente tant bien que mal d'éviter le maximum qui fuse droit sur lui, ne perdant pas son sang-froid pour autant. Une rapide coupe psycho vient ensuite briser en deux les nouvelles orbes. L'attaque termine sa trajectoire en touchant Gardevoir, même si l'efficacité n'en est que moindre. De son côté, Métamorph commence à utiliser une Psycho à l'intérieur de l'esprit d'un des gorilles, il a beau hurler de douleur et s'agiter en tous sens, cela n'affecte en rien la jeune femme, qui ne réagit pas, comme si elle n'entendait pas. L'homme finit par tomber, à genoux, sûrement à moitié mort ou entrain d'agoniser. Tandis que Morphy reporte son attention sur la demoiselle, elle lui sourit. Si tendrement que cela trouble légèrement le pokémon. Toutefois, le type normal s'attaque tout de même à son esprit. Ses traits se déforment lentement tandis qu'elle ferme et plisse les yeux, ne s'attendant visiblement pas à une attaque de ce registre. Aussitôt, Ectoplasma surgit du sol et lâche un violent coup bas sur Métamorph, de sorte à le stopper net. L'ectoplasme se ramasse pourtant la mâchouille !

« Ne cherche pas trop, tu as beau essayer, tu ne pourras jamais briser le lien qui m’unit à mes pokémons. »

Son large sourire prouve qu'elle est sûre d'elle et toujours aussi peu décontenancée par les événements, assise entre ses deux pokémons. Aussitôt, son pokémon psy se met à se concentrer et lève es bras vers le ciel, en l'espace de quelques secondes.

« Toutefois... Si tu veux jouer à ça, je ne suis pas contre, hihi ! »

Un nouveau et doux rire résonne. Que mijote t-elle encore ? Avez-vous réussi à briser la communication avec ses pokémons ? Ces questions restent sans réponses.
Quoi qu'il en soit, Ectoplasma n'apprécie pas franchement le fait d’être coincé entre les dents de votre acier, si bien qu'il lâche un ball'ombre ! La capacité l'éjecte autant qu'elle ne cause de dégâts à votre pokémon.
Vous comprenez enfin la concentration de l'Alakazam ainsi que la phrase de la demoiselle qui a suivi. Une prescience, violente attaque Psy, s'abat sur vous en faisant tressaillir le moindre de vos membre,s ne laissant pas une seule parcelle de peau libérée de cette étrange assaut. Un mal de tête vous assomme, mais il s'agit plus d'une lourdeur que d'une douleur. En réalité, l'attaque ne vous fait pas mal, elle vous ramollit et procure une sensation étrange. Sûrement dans le but de ralentir votre remise de l'électricité ... et reporter votre possibilité de déplacements.
Tandis que vous revenez à vous et finissez par ouvrir les yeux, de nouveaux conscient. La demoiselle vous sourit à nouveau, laissant sa longue chevelure violette foncée onduler sur son épaule droite. Et légèrement en dessous... Une arme est dans sa main, posée face contre le sol. Ce Kama sort-il droit de son sac en bandoulière ou fait-il lui aussi parti des mystères qui entourent cette jeune femme.

« Je ne compte pas l'utiliser pour le moment, tu t'en doutes, j'imagine. J'ai hésité à achever Bob avec ... Mais bon, je crois qu'il est déjà mort, il ne souffre donc plus, hihi ! »

Indication:

Gardevoir : Forme très bonne à bonne(plus vers très bonne), pratiquement remis.
Exagide : Forme très bonne, endormi.
Métamorph: Forme parfaite à très bonne
Nidoking: Forme parfaite, confus.
Juncko: Forme très bonne, encastré dans les poutrelles en bois du plafond, sonné.
Mysdibule: Forme très bonne.
Mangriff: À terre, endormi et ce pour un long moment.

Ectoplasma: Forme très bonne à bonne(plus vers très bonne), réel emmerdeur.
Alakazam : Forme bonne à correcte.

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Jeu 29 Jan - 19:02

Thelos dévorait des yeux la jeune femme. Tout autour de lui, le combat faisait rage, mais il avait parfaitement confiance en ses Pokemon pour mener à bien leurs assauts contre Alakazam. Il savait déjà qu'Ectoplasma serait plus difficile à tuer, car si la demoiselle l'utilisait comme garde du corps, ce devait être une de ses pièces maitresses. Aussi, la patience serait de mise, d'autant que le Pokemon avait clairement une fonction défensive. Quant à l'humain en train d'agoniser sur le sol, il ne s'en souciait même pas. Ou plutôt, il essayait de ne pas s'en soucier, pour ne pas attendre de lui infliger lui-même de plus grandes souffrances encore pour avoir osé tirer sur un de ses Pokemon. Non, ce sur quoi il se concentrait, c'était elle. Il devait la comprendre, il devait capter tous ses schémas de fonctionnement, car il sentait bien qu'il y avait quelque chose à trouver au fond de l'esprit de son adversaire. Un quelque chose d'intrigant, de surprenant, et de sûrement capital pour la suite des évènements en prime. Trouver était un impératif.  Alors il observait, analysait, décomposait et rectifiait sans cesse ses opinions sur elle au fur et à mesure que les indices s'accumulaient. Quand elle posa les yeux sur Metamorph, il fut aux premières loges pour capter la lueur de tendresse dans les yeux de la demoiselle, et se rua avidement sur l'information en la gardant dans un coin de son esprit. Les évènements s'enchainaient rapidement, elle ferma les yeux en fronçant les sourcils, et il sut alors qu'il avait touché juste. Télépathie. C'est comme ça qu'elle coordonnait ses troupes. Et comme prévu aussi, Ectoplasma jaillit des ombres pour défendre sa dresseuse. Cela confirmait que le Spectre était bien là pour la protéger et non pour détruire. Et aussi que maintenir la télépathie justifiait de se prendre des attaques. Intéressant, songea t-il avec un sourire carnassier.

- Ne cherche pas trop, tu as beau essayer, tu ne pourras jamais briser le lien qui m’unit à mes pokémons. Toutefois... Si tu veux jouer à ça, je ne suis pas contre, hihi !

Son lien avec ses Pokemon ? Une union ? Alors c'était pour cela qu'elle avait semblé si sérieuse tout à coup ? Les choses semblaient se préciser petit à petit, en particulier son lien avec les Pokemon qu'elle avait avec elle. C'était quelque chose que Thelos avait très vite remarqué en effet. La plupart du temps, les mafieux se comportaient avec leurs Pokemon d'une manière qui révélaient que les créatures appartenaient au groupe et qu'elles étaient prêtées pour la mission. Ici, la demoiselle avait l'air profondément liée avec ces créatures, il y avait une touche de...personnel dans la relation entre eux. Mais c'était aussi plus que cela, il le sentait. Sans savoir encore exactement quoi, l'Eleveur aux cheveux blancs savait qu'il était passé à côté d'une information précieuse, et cela l'embêtait terriblement. Qu'avait-il bien pu ne pas voir et qui était pourtant juste sous ses yeux, en ce moment même ? Un soupir froissé s'échappa de ses lèvres tandis qu'il détendait un peu ses épaules. Au moins, il ne tarderait pas à retrouver toutes ses capacités de mouvement.

Il ne comprit que trop tard pourquoi Alakazam se tenait sans bouger, concentré, au mépris des Ball'Ombre que Gardevoir faisait pleuvoir sur lui. A vrai dire, il ne fit le lien avec les paroles de la jeune femme que lorsqu'il sentit les cheveux de sa nuque se dresser et le sentiment coutumier d'une présence mentale autour de son esprit. On voulait s'attaquer à ses pensées. Mais alors que Thelos serrait les dents en attente d'une nouvelle douleur horrible et cuisante, ce ne fut qu'une immense langueur qui s'empara de lui, comme si son esprit avait été plongé dans un voile de coton. Puis un noir doux et épais l'entoura de plus en plus, et il se dit que dormir serait une bonne idée, une très bonne idée.

Quand il se réveilla en papillonnant des yeux, le jeune homme se sentait ensuqué et ralenti. La première chose qu'il vit, c'était la jeune femme, belle, souriante et entourée comme une reine de ses deux Pokemon. Cette vision resta imprimée en lui quelques secondes, puis ses yeux glissèrent sur l'arme qu'elle tenait nonchalamment. Même si ça lui pris plus de temps que nécessaire, il reconnut quand même une prise et une attitude de guerrière, et qu'elle représentait un danger immédiat. Pourtant, la léthargie forcée qu'était la sienne l'empêchait d'avoir un sentiment de peur ou de répulsion quant à l'arme à double tranchant qui était devant lui. D'un autre côté, il n'avait aussi aucune raison de paniquer. La forme d'Alakazam était en train de fondre comme neige au soleil, et Ectoplasma ne s'en sortirait pas seul face au groupe de l'Eden, surtout qu'il lui restait encore la moitié de ses troupes en réserve. Thelos se redressa difficilement en soupirant, les jambes étendues devant lui, et se tint surélévé avec ses mains derrière lui.

- Je ne compte pas l'utiliser pour le moment, tu t'en doutes, j'imagine. J'ai hésité à achever Bob avec ... Mais bon, je crois qu'il est déjà mort, il ne souffre donc plus, hihi !

Au lieu de s'interroger sur la menace qui se profilait, l'Eleveur aux cheveux blancs sentit enfin qu'il tenait la chose qui lui échappait jusqu'ici. En fronçant les sourcils, il se mit à réfléchir. Une demoiselle qui brillait dans un poste à grandes responsabilités malgré son jeune age. Un lien puissant avec ses Pokemon. Le sort des humains l'indifférait allègrement. Une arme qu'elle brandissait maintenant que ses amis étaient en danger. Le garçon avait compris. Déjà compris. Ses yeux violet passèrent sur le Charme Chroma, qu'il passa au cou en soupirant sous l'effort, malgré qu'il appréciait de sentir de nouveau la palpitation du bijou contre son coeur battant et chaud. Mangriff avait été endormit, pas tué. Exagide endormit, Nidoking confus, Jungko sonné. Les Pokemon avait été épargnés, c'était maintenant une certitude. A nouveau, un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'Exagide revenait lentement près de son roi.

- Cessez le combat. Metamorph, priorité aux soins des blessés.

Son esprit recommençait peu à peu à fonctionner de plus en plus normalement, même si ça restait très lent comme processus. Et ça se voyait. La locution de Thelos et ses capacités à réfléchir étaient largement entamées, pourtant, ça induisait chez lui un grand calme et une grande sérénité, sans doute une raison qui avait tout de même contribué à ce qu'il venait de découvrir, comprendre, et ce qu'il allait dire. Son regard se porta dans celui de la jeune femme, au milieu des peintures bleus et vibrantes de vie et des combattants de l'Eden. De longues secondes, dans ce calme, il réfléchit encore, avant de finalement parler. Les mots sortirent de sa bouche, les mots d'un guerrier en quête de paix. Pourtant, au fond de ses iris, le froid metallique restait présent, sagement tapi en attendant la suite des évènements. Car nuls doutes que si sa tentative de paix échouait, il faudrait passer à la lutte, encore.

- Tu es comme moi, pas vrai ? Tu ne dégaine que pour protéger tes Pokemon quand ils sont en danger, au mépris de ta propre vie. Tu lutte sans cesse pour parvenir à tes fins, tu ne démords jamais de ta proie. Tu as ce même lien avec toutes les autres créatures, ce même dégout des humains. Alors pourquoi me fais tu obstacle ? Qu'est ce que tu fous chez eux, bon sang ? Pourquoi veux tu aider des gens qui menacent le monde des Pokemon ? Je ne comprends pas. Et je suis las de ne pas comprendre. Il serait temps de s'expliquer sérieusement, ni toi ni moi avons envie de voir nos amis souffrir encore.

Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Jeu 29 Jan - 22:59


Le cessez le feu intrigua vos pokémons, toutefois, ils obtempérèrent. Métamorph vint soigner les blessés avec l'aide de Gardevoir et Juncko finit par se déloger de son perchoir, à grand renfort de mouvements.
Face à cette décision, la jeune femme ne fit rien. Ectoplasma vint dévisager sa dresseuse des yeux sans qu'elle réagisse. Quant à Alakazam, son éternel calme resta gravé sur ses traits. La demoiselle se contente de vous dévisager, de son doux sourire. Cet échange de regard ne semble pas s'interrompre... jusqu'à ce que vous preniez la parole. Elle vous écoute, patiemment. Une longue minute s'écoule sans qu'elle ne réagisse ni dise le moindre mot. Un étrange calme vint parcourir la pièce, envelopper ses habitants.

« Je ne sais pas. Je n'ai jamais compris le fonctionnement de la race humaine, pourtant ils prétendent le contraire à mon égard.. étrange, non ? Je crois que tu te peux pas comprendre, en fait. Peut-être car je ne peux pas expliquer ? »

Ses douces paroles et sa voix claire vinrent balayer d'un geste élégant le silence qui régnait. Elle parlait avec une légèreté sans pareil, comme si elle ne pesait pas le poids de ses mots, comme si tout cela n'était qu'un jeu qui lui était indifférent. Si elle avait dit ne pas avoir assez d’œufs pour son gâteau, elle aurait utilisé le même ton. Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres, ses yeux s'agrandirent légèrement plus qu'à l'accoutumée.
Pendant ce temps, Alakazam s'est dirigé vers la petite porte de derrière et se posta devant, comme pour monter la garde. Serait bête de se faire attaquer par une marée d'Aqua quand même. La dame aux cheveux violets ne bougea pas d'un pouce, assise sur ses deux genoux, à côté de l'ectoplasme.

« Tu es un chef de meute, n'est-ce pas. Ton désir de protéger est viscéral. Seulement parfois, tu te retrouves impuissant. Chef de meute, chef de troupe... »

Même si elle s'adresse à vous, le ton qu'elle emploi, pratiquement similaire au précédent, donne l'impression d'un monologue de sa part. Ses questions semblent rhétoriques. Sinon... Une petite tasse de thé pendant que vous discutez ?


× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Sam 31 Jan - 20:04


- Je ne sais pas. Je n'ai jamais compris le fonctionnement de la race humaine, pourtant ils prétendent le contraire à mon égard.. étrange, non ? Je crois que tu te peux pas comprendre, en fait. Peut-être car je ne peux pas expliquer ?

Pour toute réponse, Thelos eut un simple rire. Franc, et un peu amer, aussi. Qu'on le mette lui avec les autres humains ? C'était la première fois que ça lui arrivait, et il en éprouvait une sincère hilarité. Comment pouvait-on ainsi le confondre avec des membres de cette espèce parasitaire ? Enfin. Ce n'était même pas quelque chose dont il pouvait se sentir insulté, non, loin de là. Une insulte devait avoir une ouverture où planter son crochet empoisonné, là c'était juste...totalement impensable, totalement infondé. Ca ne pouvait que le faire rire, en fait. Autour de lui, Gardevoir et Métamorph s'occupaient rapidement de soigner les légères blessures du groupe, trois fois rien mais c'était toujours ça de pris, et il détestait voir ses amis souffrir. Jungko revint rapidement aussi, se propulsant depuis le plafond pour atterrir près de son maître après un salto magistral réalisé avec la nonchalance caractéristique de cette espèce. Sa présence tira un sourire à Thelos, qui s'assit sur les fesses pour étirer et assouplir prudemment ses bras. Ses mouvements étaient encore plutôt lents et compliqués, mais plus vite il récupèrerait ses forces, mieux ça serait pour tout le monde, et surtout pour lui. Ca faisait trop longtemps qu'il stagnait ici sans pouvoir avancer, et il lui fallait encore récupérer un des deux Charmes et retrouver Kyogre avec la Team Aqua dans les pattes. Un joyeux programme en perspective...

Ses yeux soucieux retournèrent se poser sur la jeune femme qui lui faisait face. Elle l'avait reconnu au premier regard, comme les sbires mafieux, et ça n'avait rien d'étonnant. Pour peu qu'elle ait prévenu ses supérieurs, il lui serait maintenant bien plus difficile de localiser le Charme Ovale. Surtout qu'il avait fouillé les deux pièces sans succès et que le talisman n'y était pas, ce qui voulait dire que c'était sûrement le plus haut gradé de leur base qui se promenait avec. Or ce charmant monsieur se promenait également avec un gros Tyranocif qui lançait des Ultralasers à tout bout de champ, ce qui ne serait pas sans être une source de troubles pour la suite de sa mission de récupération. Mais bon, si déjà il arrivait à se sortir vivant de ce bourbier, ça serait sûrement une belle réussite. La demoiselle n'avait pas daigné rengainé son arme, et si Alakazam était parti pour monter la garde, ça ne voulait pas pour autant signifier la fin des hostilités. Toutefois, voir qu'elle partageait elle aussi une aversion pour les humains ne faisait que le rapprocher de sa théorie : La mafieuse n'était en fait rien de moins que son alter ego féminin. C'était à la fois troublant, grisant, et aussi terriblement inquiétant.

- Tu es un chef de meute, n'est-ce pas. Ton désir de protéger est viscéral. Seulement parfois, tu te retrouves impuissant. Chef de meute, chef de troupe...

Même si ça n'était pas une question, il ne put s'empêcher d'acquiescer à mi-voix. Toutefois, ce n'était pas une constatation vraiment glorieuse. Ses yeux se perdirent dans une vague tristesse sans qu'il ne regarde rien en particulier si ce n'étaient ses souvenirs, les raisons pour lesquelles il était devenu ce qu'il était aujourd'hui. Au départ, l'Eleveur aux cheveux blancs avait été un simple membre d'une meute, soumis à un chef lui aussi. Puis il était parti, partenaire de son Mangriff, avait capturé Tylton, Nenupiot, Arcko, Tarsal, Balignon, et tous les autres. Puis les premières escarmouches, les premières batailles, qui peu à peu se sont muées en guerre de longue haleine. Thelos se souvenait parfaitement de sa transformation, de sa lente mais sûre métamorphose en meneur, puis en stratège, et enfin en guerrier. Aujourd'hui il menait ses Pokemon au combat l'épée à la main et les stratégies étaient de plus en plus poussées, voir meurtrières parfois. Ses iris lasses errèrent sur les corps sans vie des deux humains au sol, avant qu'un profond soupir s'échappe de ses lèvres et qu'il ne s'étire longuement, pour finalement reprendre la parole une fois sa gymnastique terminée.

- Je ne me suis jamais retrouvé vraiment impuissant. Mes Pokemon sont ce que j'ai de plus précieux, et j'ai toujours réussi à les protéger. Avec plus ou moins de réussite, c'est sûr... j'aurais aimé qu'ils vivent tous une vie paisible et sereine, là bas, dans mon paradis Pokemon sans humain. Dans mon Eden. Mais parmi eux certains sont des guerriers qui ont voulu me suivre jusqu'ici. Je suis un chef de troupes, oui, mais je suis avant tout leur frère. Et chez nous, la famille c'est tout ce qu'on a. Ils sont tout ce que j'ai. Et je suis ce qu'ils ont. Je leur appartiens.

C'était finalement assez paradoxal que Thelos soit en train de parler avec tant de ferveur de famille et de liens de meute. Après tout, lui même n'avait aucune notion de famille. Enfin, du moins, de sa famille humaine. Même si il savait que ce n'était pas forcément très sain, cela il le reconnaissait volontiers, l'Eleveur aux cheveux blancs se considérait comme membre d'une famille bien plus vaste, celle qu'il avait formé avec ses Pokemon. Au fur et à mesure de leur vie commune dans l'Eden et de leurs aventures, les créatures avaient accepté Thelos comme l'un des leurs et lui comme faisant partie de ce vaste groupe hétéroclite, bigarré et uni au possible. C'était peut-être hélas ce qui avait manqué à cette jeune femme. Quand il la voyait lui parler sans le regarder, rester sous un masque de fausse joie qui était sans doute le dernier rempart de l'esprit face à la folie et les morts, il la plaignait. Plus fort encore, il avait pitié d'elle, dans une certaine mesure. Elle était comme lui, mais lui avait eut la chance de vivre libre avec des Pokemon. Elle, la mafia l'avait enfermée avec des humains, forcée à tuer et se battre sans doute. Tout ce que lui subissait depuis des mois maintenant, et qui l'avait impitoyablement et désespérément transformé; tout cela elle le subissait depuis l'enfance. Quoi de plus normal que son état, finalement...? Un sourire adoucit le visage de l'Eleveur aux cheveux blancs, qui observa à nouveau le visage de la demoiselle. Pour la première fois de sa vie, il eut un sourire de sincère compassion.

- Tu as été souillée par humains bien plus qu'il ne devrait être possible de l'être...je suis désolé. Vraiment désolé. J'ai eu la chance de pouvoir vivre ma vie d'être hybride, mais pas toi. Mais tu sais...il n'est pas encore trop tard pour changer. Pour découvrir ce que doit être notre vraie vie. Viens. Accompagne moi. Rejoins mon Eden pour vivre loin de ces être écœurants et infects. Notre place n'est pas parmi eux. Ni toi ni moi ne sommes comme eux. Tu peux même demander à ton Alakazam de sonder mes pensées et mes souvenirs si ça te chante : Je veux te prouver. Te prouver qu'une autre vie est possible, te prouver que tu peux venir avec moi et qu'ensemble on peut revivre.

Spoiler:
 


Dernière édition par Thélos Aeterna le Dim 1 Fév - 1:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   Sam 31 Jan - 22:04


Vos pokémons se remettent lentement de leurs émotions. Ceux de la mafieuse en font tout autant, à vrai dire. Alakazam s'entoure d'une aura apaisante qui le fait scintiller, typique à la capacité soin. Si, il semblerait que les hostilités soient retombées. Du moins, vous espérez vous convaincre de cela. Après, la demoiselle ne semble pas franchement belliqueuse de personnalité. Son arme reste cependant scotchée à sa main, plaquée contre le sol, n'ayant pas bougé d'un centimètre depuis qu'elle est apparut.

La jeune femme semble songeuse, souriante mais songeuse.
Son regard se pose sur vous lorsque le votre erre sur le corps des deux morts. Elle connaissait ces gens, elle les a côtoyé ; cependant, elle n'a eu aucun remords à les laisser mourir. N'a t-elle réellement aucun cœur ? Bonne question.

Lorsque vous commencez à lui parler de vos pokémons, de votre relation avec eux et surtout de votre rêve utopique d'une vie paisible, vous voyez du coin de l’œil qu'elle se raidit. Que la prise de sa main sur le manche de l'arme se crispe fortement malgré que ce soit pratiquement imperceptible. Pourtant, son poing est lourdement fermé sur le kama. Malgré tout, elle ne se lève pas pour vous trancher la gorge, n'ayez crainte. Elle ne bouge pas, en fait. Elle ne parle pas non plus. Votre vision du monde ainsi que des pokémons, du lien qui vous uni à eux... Cela doit sûrement être étrange à ses oreilles, ou peut être pas, justement. Suite à votre première prise de parole, un long silence règne de nouveau dans la pièce, aucun de vous ni de la jeune femme n'essaye de plonger son regard dans celui de l'autre.

Toutefois, lorsque vous brisez le calme et que la demoiselle distingue sur votre visage ce sourire... empli de compassion, de tendresse.. La mafieuse semble interdite, la prise sur son arme semble se desserrer puis se resserrer frénétiquement tandis qu'elle baisse légèrement la tête, ses longs cheveux violets foncés vinrent encadrer son visage et sa longue mèche cacher un de ses yeux. Elle vous écoute, elle entend vos lentes et poignantes paroles. Au bout de quelques secondes, à la fin de votre tirade, elle demeure une nouvelle fois interdite, une bonne minute.

« J'imagine que ... tu as de la chance. »

Non, aucun autre mot ne s'échappe de ses lèvres. Vous remarquez que, pour la première fois depuis votre rencontre avec elle, la demoiselle n'a pas eu besoin de son éternel sourire pour parler. Ce léger détail la rend plus accessible et ... humaine, loin d'être une déséquilibrée. Elle n'a pas relevé la tête pour vous regarder dans les yeux, se contentant de fixer le sol qui se trouve devant elle. Ses paroles ne traduisent pas de jalousie apparente, ni d'amertume. En revanche, les interpréter totalement s'avère difficile...

Un faible et pourtant long soupir naît de ses lèvres. Quelques secondes plus tard, vous remarquez qu'il ne s'agit plus d'elle qui est assise devant vous, mais Alakazam. La jeune femme se tient juste à côté de l’entrebâillement de la porte du fond. Vous avez à peine une seconde pour remarquer sa petite taille, elle semble tellement frêle ... Mais tout se passe si vite. Ectoplasma a du se fondre dans son ombre car il n'est plus présent.
Cependant, vous avez juste le temps d'ouvrir la bouche et de protester qu'un flash lumineux vous aveugle, vous et vos pokémons. La lumière est déchirante et suite à cela, de nombreuses étoiles dansent dans votre champ de vision troublé. Vous remarquez que la jeune femme est partie. Toutefois, juste avant le flash, remémorez-vous ... Vous avez pu distinguer dans ses yeux une lueur étrange. Une lueur scintillante de tristesse, d'impuissance, contrastant avec son humeur habituelle...

× Ayaline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rang SS] Toile embrasée   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rang SS] Toile embrasée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande de rang spéciaux
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Demandes de rang
» Yosei, l'étoile du matin
» Demandez votre rang de padawan!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Corbeille :: Corbeille :: Les vieux RP-
Sauter vers: