AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Lal R'lyeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lal R'lyeh

avatar

Région : Unys
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 151
Age : 26

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Lal R'lyeh   Ven 10 Oct - 12:23


Comment tu t’appelles ? Lal R'lyeh
Superbe prénom, et t'as quel âge ? 19 ans
Dans quel région es tu actuellement ? Unys
Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ? Dresseuse
Et quel est ton Pokémon ? Solochi

Okay, et dis moi à quoi tu ressembles maintenant.

Pourrait-on te décrire en quelques lignes, cela serait pure blasphème, mais tu es tellement belle, ton visage et à la beauté étrange de celui que l'on voit rarement. Tes cheveux que tu as malheureusement coupé court, il y a pas très longtemps, encadre ton visage et leurs couleur châtain, son en parfaite harmonie avec tes yeux. Des yeux en forme d'amande à la couleur doré te font avoir un regard de lionne, de fauve, prêt à tout pour gagner, ta bouche finement dessiner et pulpeuse et faite pour les baiser, ton visage en forme de cœur est parfait, mais tu as toujours cet air renfrogner et froid qui font de toi une poupée de glace, que personne n'ose approcher, rarement tu souris et pourtant tu as un sourire magnifique qui enchante les cieux, mais ta beauté ne s'arrête pas seulement à ton visage, ton corps aussi n'est pas à laisser de côté, grande, des jambes de mannequin, musclée et bien proportionnée, tu es sans doute une des plus jolies filles que peut compter cette région. Pourtant malgré ta belle beauté, tu ne t'habilles pas comme tu le devrais, toujours avec des pantalons, pratiques pour la randonné, des ceintures, des chaines et des gants. Tu portes des débardeurs affriolants, qui serait fait pour les délinquants !

Mais tu es Lal R'Lyeh, jeune fille au nom connu et à la famille réputée, tu peux faire ce que tu veux et porter ce qu'il te plait ! Bien sur tu as sur toi depuis quelques instants, une veste en cuir remplie de sentiments, tu ne la quitteras jamais et en prendra soin, gare à celui qui voudrait te l’abîmer.

Et comment tu te comportes seul, avec les autres...

Tu fais partie de celle qu'on approche pas sans baguettes, tu peux être susceptible et froide, mais ce n'est pas vraiment toi, tu es une gentille fille, même si ton caractère laisse à désirer, tu ne supportes pas qu'on te marche dessus, tu ne supportes pas être bon dernier, tu es compétitive, tu veux tout faire pour gagner. Etre la première, c'est quelques choses que tu adores faire, tu n'aimes pas perdre et tu boudes quand c'est le cas.

Tu as toujours fait ce que tu voulais et personne ne pourra te dicter ta conduite, car tu portes bien ton nom, tu es une R'lyeh et rien ni personne n'a le droit de te dire quoi faire ! Mais malgré tout ça, tu es gentille, tu es douce avec tes amis, rigolote même parfois, même si les blagues ce n'est pas ton point fort. Tu as du mal à plaisanter, tu ne fais pas facilement confiance aux inconnus, il te faut un moment, avant de pouvoir dire qu'une personne est ton ami, mais une fois que tu as accordé ta confiance, c'est pour la vie !

Fragile sur certains points, tu restes une jeune fille en mal d'amour, qui n'a pas connu ses parents, tu ne supportes plus le rejet, de perdre te fait oublier qui tu es, puis bien sur l'amour est ton seul point faible, tu ferais tout pour lui, même te couper les ailes, tu serais assez sotte pour sauter d'un pont, si l'être aimé te le demander. Tu pourrais te perdre et te noyer, si tu aimais un salaud, un abruti ou profiteur, mais jusqu'à maintenant, tu es tombé sur une perle rare, qui te tire vers le haut et te fait briller.

Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ?

Ce n’est rien moins qu’une histoire, ceci est ton histoire.

Lal R’lyeh, un prénom comme un nom étrange, mais tu le vaux bien. Te voici dans ce nouveau monde, toi une jeune fille de bonne famille. Tu es née sous la bonne étoile, la première enfant de la famille R’lyeh, de réputé chercheur et dresseur sont tes parents, mais très peu tu les connais malheureusement. Pourtant tu aurais pu être fier d’eux et de leurs exploits, mais tu ne ressens que haine et amertume pour leurs mauvais choix. Ils ont décidés, d’un commun accord, de confier la garde de leur fille, à ta vieille grand-mère sur le déclin et son majordome, mais toujours à ses ordres et ton jeune frère, un gamin qui n'avait rien demandé, chez ton oncle à Port Yoneuve. Tu l’as aimé ce petit frère, il était ta famille à peine plus jeune que toi de deux ans. Il te suivait partout, tu étais son centre du monde, tu t’occupais de lui quand tu n’étais encore qu’une enfant, mais tout à changer le jour où tu compris petit à petit, ce qu’était en réalité ta famille.

Famille de bourge, une bonne lignée, une lignée pure même ! Ta mère, fille unique de ta grand-mère a hérité la beauté et l’intelligence et la fortune aussi et ton père, fils cadet d’une illustre famille, lui n’a hérité que de son courage, son tempérament fougueux, mais aussi de dette… Même si cela peut sembler être un mariage arrangé pour sauver tel ou tel personne, tes parents se sont trouvés et ce sont aimés immédiatement, tu as sans doute du mal à le croire, mais pourtant, c’est l’amour fou dans ces deux éternels adolescent ! Mais ils ne connaissent presque rien à la pauvreté, ils ont toujours fait ce qu’ils voulaient et bien après vos naissances, cela à continuer. Tu reçois bien des petits cadeaux de temps en temps, une lettre ou deux tous les mois, mais à part ça… tu ne connais rien de ces deux inconnus qui ont décidés de te donner la vie à toi et à ton frère. C’est pour cela que tu les détestes, eux et leurs tempéraments d’irresponsable, déjà petite tu comprends vite, mais ce que tu ne comprends pas, c’est pourquoi préfère-t-il s’éloigner de toi plutôt que de vous élever et tes camarades de classes non plus ne le comprennent pas. Tu ne supportes plus les remarques cinglantes, les enfants sont méchants, les enfants disent la vérité et elle est bien trop dur à accepter pour une gamine d’une dizaine d’année. Tu commences à rejeter tout et n’importe qui. Tu t’enfermes dans une coquille dont toi seule en détient le secret, tu t’enfermes dans ta chambre pour fuir la réalité, tu essayes de te trouver une utopie dans tes rêves, mais tu ne sais même pas où chercher. C’est ta grand-mère qui t’apporte un semblant de paix, cette vieille bique énigmatique, tu ne l’as jamais comprise, c’est une vieille dame, on a l’impression qu’elle perd la boule, mais en réalité ne fait-elle point semblant ? On ne sait rien de sa vie, de son passé et surtout pas toi qui a décidé de ne pas t’intéresser et pourtant, c’est elle qui t’amène voir tes premiers matchs pokémon, il faut bien te sortir. Tu tombes rapidement sous le charme devant ces pokémons.

Lesquels ? Les dragons bien sûr ! Janusia la ville d’où tu viens et la ville de tous les dragons, il y en a de partout, des tonnes et des centaines et le champion tout aussi vieux que ta grand-mère, est le plus puissant ! Tout autour de lui, il a des apprentis, des jeunes, des vieux, tous sont à sa merci, il dit ses ordres et aboient rarement des compliments, mais tout le monde le respecte, pour sa force et sa sagesse. Que pouvais-tu faire à part demander, c’était seulement une question, tu voulais à tout prix essayer, après tu étais une R’lyeh, une illustre famille, tout aussi connu que Watson lui-même ! Alors pourquoi, celui qui est réputé pour accepter tous les enfants de Janusia, ne t’acceptait-il pas toi ? Était-ce parce que tu étais une fille ? Non car il en avait des apprenties féminine, c’était juste toi ! Une fois de plus la jeune fille plein de charme et de bonne volonté que tu étais se faisait rejeté. Tu sombras dans ton amertume et devint amère. Tu refusais tout contact, après tout personne ne voulait de toi, donc tu ne voulais de personne ! Ton frère, ta grand-mère et toute ta famille ou les proches y passèrent, tu les rejetais les uns après les autres, tu ne voulais même plus des cadeaux, même les pokémon étaient tes ennemis, tu ne voulais plus les approcher… plus personne, jamais !

Mais plus tu grandissais, et plus tu étais jolie, tu continuais d’aller à tes cours, mais tout le monde te regardait, ta beauté ou ta froideur, que ce soit l’un ou l’autre, tu étais crainte pour les deux, mais il y en a toujours un, plus téméraire que les autres, un jeune homme doux, aux cheveux blonds et aux yeux bleus, il était bel ado et serait un bel homme. Il s’approcha de toi, du jour au lendemain, t’abordant avec son sourire coquin, une phrase toute simple, un salut, comme on en entendait d’autres et malgré ton ignorance, tous les jours, il vint te dire bonjour, au bout d’un moment tu lui répondis, puis ce fut le début d’un amour. Ce jeune garçon fut ton compagnon de route, pour un moment, c’était le seul qui pouvait écouter tes craintes, qui pouvait soulager ta tristesse, il avait réponse à tous et grâce à lui tu t’ouvrais petit à petit. Tu commenças pas ravoir des rapports avec ta grand-mère après tout, c’était la seule qui vivait encore sous le même toit que toi, mais la vieillesse l’avait rattrapé et la maladie aussi… tu ne t’étais rendu compte de rien, les années avaient passé à tout allure, alors que tu étais enfermé dans ta bulle. Le peu de temps que tu réussis à passer avec elle, avant son décès furent doux et merveilleux, tu ne savais pas qu’elle avait vécu autant de choses et tu demandais bien qui pouvait être cet amant secret, mais tu ne le sauras jamais, car cette dernière décéda après une belle journée de pluie. Avec un seul et dernier cadeau posé à côté d’elle, ainsi qu’un mot.

- « Accepte ceci sans rechigné ma petite fille bien aimée, sache que tu es adoré et pardonne à ma fille ses méfaits, elle n’a jamais été très doué pour les sentiments, tout ceci est ma faute, mais je m’en suis rendue compte bien trop tard. Donc accepte ce dernier présent, d’une vieille dame malade, puis occupe-toi bien d’Alfred et de la maison. » -

17 ans à peine et la voilà que tu héritais de la maison. Le testament continué après ce petit mot, tu étais l’héritière de cette vieille dame et à côté de ce petit mot, il y avait une pokéball.

Mais ce ne fut pas le seul drame de ta vie. Celui-ci était mineur, on pourrait même dire que tu t’en fichais… à peine cependant, car les quelques mois passaient avec cette aïeul t’avais permis de la connaître, la comprendre et de l’apprécier. Celui qui te fut fatal cependant, fut celui de ton aimé, le seul être que tu aimerais à jamais. Le blondin était fougueux et pleine de passion, vous passiez vos journées à vous chanter le printemps, mais il voulait partir, il voulait rentrer dans l’armée, tu voulais le suivre, alors il t’en a empêché. Te précisant que cela n’était pas fait pour toi, tu étais bien trop importante, tu venais d’une famille de roi. Vous vous êtes disputé de nombreuses fois, mais il avait toujours le dernier mot, car tu lui laissais le choix, au final il partit sans te dire au revoir, tu ne le revis plus et tu n’avais pas envie de le suivre. Tu savais que cela te ferait détester de lui et ça tu ne le voulais pas, la vie en avait décidé autrement pour vous deux, vous deviez être séparé pour peut-être vivre heureux. Une fois de plus tu t’enfermas dans ta bulle, mais cela ne durait que quelques heures, jusqu’au moment d’arriver chez toi, tu vis un cadeau posait sur la table de l’entrée, un paquet qu’Alfred avait récupérer. Il s’y trouvait une veste que tu connaissais, celle de ton chéri, qui était parti, un cuir majestueux, que tu seras fort contre cœur, ceci était une promesse, tu savais que ce n’était pas un don, mais un prêt un jour tu le reverrais et alors tout devrait changer, tu te mis à fond dans tes études, délaissant ton palais. Apprenant tout ce que tu pouvais sur les dragons et leurs secrets.

Quelques années avaient passé, te voilà désormais une jeune femme, 19 ans à peine. Tu étais belle, fougueuse, tu avais repris goût à la vie, il te fallut quelque temps pour t’adapter à la mort de cette grand-mère si peu connu, tes parents ne s’étaient même pas déplacer le jour de l’enterrement ainsi que ton frère. Ta famille était aux abonnés absent, tu étais seule héritière d’une fortune et d’un domaine, tu avais harcelé le vieil homme pour qu’il te prenne en formation, devenir sa disciple t’aurais donné satisfaction, mais il refusait obstinément et depuis la mort de ta mère-grand, il était encore plus distant et méchant. Une certaine haine se mua en toi, rejeté par cet inconnu, alors que ta famille était déjà la cause de ce souci, ne te plaisait pas. Tu avais décidé que tu deviendrais la meilleure dresseuse de type dragon, plus jamais tu ne te ferais rabrouer ou rejeter ! Ta quête allait donc commencer. Accompagné de ton fidèle Solochi, tu étais prête pour une toute nouvelle vie.


As-tu repéré le code dans le règlement ? è_é
Comment as-tu trouvé notre forum ? Au fond du couloir à droite.
Quel objet rare choisis-tu ? Cherche VS
Qui est le personnage sur ton avatar, d'où provient-il ? Meiko - Vocaloid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-pokemon.keuf.net/t7302-lal-r-lyeh
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lal R'lyeh   Ven 10 Oct - 17:32

Je te valide donc ! N'oublie pas de passer par le recensement des DC pour actualiser tout ça. Quant à Solochi, ça sera les trois premières attaques plus la repro, comme d'hab quoi. Bon jeu à toi Biquette !
Revenir en haut Aller en bas
 
Lal R'lyeh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans sa demeure de R'lyeh la Noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Dresseur-
Sauter vers: