AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 [100%] La digne apprentie du professeur Platane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelina Kenway

avatar

Région : Kalos
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 21

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: [100%] La digne apprentie du professeur Platane    Mar 20 Jan - 12:33


Comment tu t’appelles ? Evelina Kenway, et toi?
Superbe prénom, et t'as quel âge ? Merci, j'ai 17 ans.
Dans quel région es tu actuellement ? Kalos, la seule, l'unique.
Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ? Je suis l'apprentie du professeur Platane. Je suis une sorte de vagabond, en quelque sorte, donc j'appartiens à ce groupe.
Et quel est ton Pokémon ? un Evoli, c'est mignon non?

Okay, et dis moi à quoi tu ressembles maintenant. La première chose que l'on remarque chez moi sont sans aucun doute mes cheveux. Ils sont longs et roses. Ce n'est pas une couleur naturelle bien entendu, puisque je suis blonde à la base. Mais cela fait 5 ans que les teint comme ça et ça ne risque pas de changer! Mes yeux sont d'un violet clair. On m'as dit que c'était très rare. Cool, non? Rien de spécifique au niveau du reste de mon corps. Si ce n'est le fait que je suis un peu petite pour mon âge. On me dit souvent que je fais plus jeune. Ce n'est pas forcément dérangeant. En tout cas, je trouve que c'est mieux que de faire plus vieille. Je dois ajouter que j'ai un tatouage dans le dos, c'est celui-ci.
Mes vêtements? Cela varie en fonction de mes envies. Quand je suis dans le laboratoire du professeur, je porte une blouse, mais le reste du temps, cela dépend de mes humeurs. Mais ce que j'aime beaucoup porter, ce sont les chapeaux ou les bonnets. J'ai particulièrement un grand bonnet violet que j'affectionne tout particulièrement. Enfin, je porte des lunettes de temps en temps. Je suis myope, mais je porte aussi la plupart du temps des lentilles. Là aussi, cela dépend, principalement du style de vêtement que je met avec. En fait, j'adore porter des lentilles de couleurs, ce qui fait qu'on ne sait jamais vraiment quelle est la vraie couleur de mes yeux.

Et comment tu te comportes seul, avec les autres... Moi, je suis une tornade. C'est souvent comme ça qu'on me défini. Je suis très speed, vous savez. J'aime quand ça va vite. Et cela peut m'apporter des ennuis car je fonce souvent sans réfléchir. Oui, je sais, c'est pas très malin comme réaction. Mais que voulez-vous, j'ai toujours été comme ça. Je ne tient pas en place, j'ai toujours besoin de bouger, de découvrir le monde... je suis d'une curiosité sans faille. Et même si je sais que c'est un vilain défaut, cela à aussi des avantages: c'est ma curiosité qui m'a permis de devenir apprentie professeur. Je ne cessais de vouloir en savoir plus sur les Pokemon. J'adore lire alors, j'en ai passé du temps à la bibliothèque, un cahier et un crayon à la main, à noter tout ce que je ne savais pas sur ces merveilleuses créatures! J'adore apprendre, vraiment. La connaissance peut apporter tellement de choses, ouvrir tellement au monde! J'aime aussi beaucoup partager mon savoir. Je n'étale pas ma science, mais j'aime apprendre de nouvelles choses aux autres. Pour moi, le savoir, ce n'est pas quelque chose de personnel. Quand on me pose une question, sur n'importe quel sujet, j'essaie de répondre au mieux.
On ne peut pas dire que je sois timide, j'adore parler. Peut-être même un peu trop. Desfois, je ne me rends pas compte que je monopolise la conversation, et je le regrette après. Je suis franche, et j'aime qu'on le sois avec moi aussi. De l'extérieur, je passe pour une forte tête. Je n'hésite pas à répondre, avec sarcasme surtout. En résumé, je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Je suis un peu susceptible, je crois. Pas au point de piquer une crise quand on me fait ressortir un de mes défauts, mais c'est juste que je ne laisse personne m'insulter. Et quand je sors de mes gonds, mieux vaut éviter de se trouver à proximité.
Et puis, je suis une véritable tête de mule. Quand j'ai un but, je vais jusqu'au bout, sans écouter ce qu'on me dit. Là aussi, ça m'amène quelques problèmes parfois, mais je suis assez débrouillarde, et je peux trouver un moyen de me dépatouiller de mes problèmes.
Mais en vrai, je suis assez sensible. Je chiale comme une madeleine devant un film ou une série triste. J'ai toujours peur pour mes amis, et vu que j'ai le défaut de m'attacher très vite, je tiens beaucoup à eux.
Je suis une rêveuse, toujours la tête dans les nuages, à m'imaginer une autre vie que je n'aurais jamais. Parfois, quand je redescend sur terre, je suis déçue. Ou bien encore plus heureuse.
Je suis tout à fait apte à écouter les autres, leurs problèmes et les aider. Mais je déteste parler de moi.

Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ? Très souvent, on commence les histoires en parlant de ses parents. Moi, je ne peux pas. Parce que je ne sais pas qui ils sont. D'aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours vécu dans l'orphelinat. Enfin, ils disent ''foyer pour enfants'', pour faire plus joli, pour cacher un peu la misère. Mais c'est exactement la même chose. C'est un endroit dans lequel on se retrouve quand on a pas ou plus de familles, ou quand les parents ne peuvent pas s'occuper de leur enfant. Moi, d'après ce qu'on m'a dit, j'ai été trouvée devant l'orphelinat, dans une poussette, avec mot sur lequel il était écrit de bien prendre soin de moi. C'est une jolie petite histoire, digne de romans. Je ne sais même pas si elle est vrai. Quoi qu'il en soit, j'ai le statut d'enfant trouvé. Ce que je sais en tout cas, c'est que j'avais tout juste 1 an quand je suis arrivée ici. J'ai comme si j'y était née, donc. J'ai toujours connu cet endroit, j'ai toujours été élevée par des éducatrices. Les autres enfants étaient en quelque sorte mes frères et sœurs. Mais je n'ai pas vraiment la notion du mot ''famille''. Du moins, je n'en ai pas la même que les autres. Je ne sais pas non plus ce que c'est d'appeler quelqu'un ''papa'' ou ''maman''. D'après ce qu'on m'a dit, c'est un sentiment très agréable. Ça doit l'être, vraiment. J'ai pas eu vraiment de chance de ce côté-là.
Je n'ai jamais cherché à connaître mes parents biologiques.  Je me fiche de savoir qui ils sont. Je ne m'en souviens pas, et s'ils m'ont abandonnée, c'est qu'il y avait une raison. Pas besoin d'aller chercher plus loin. Je pense qu'ils s'en fichent de savoir qui je suis, ce que je suis devenue. Peut-être même que, eux non plus, ils ne se souviennent plus de moi. Et puis, même si je les retrouvait, comment est-ce que je réagirais ? Ce seront de parfaits inconnus pour moi. Mieux vaut ne pas prendre le risque d'être déçue. Et de se sentir un peu plus triste. Je ne sais pas leur nom de famille bien sûr, pas plus que je ne connaît le prénom qu'ils m'ont donné. A l'orphelinat, j'étais Evelina Dupont. C'est le prénom qu'ils m'avaient choisis. Quand au nom de famille, bah, il allait changé quand je serais adoptée, alors pas la peine de se creuser la tête.
Je me souviendrais toujours de ma vie à l'orphelinat. De dehors, ça semblait génial. Ils avaient rénovés un ancien manoir et ses jardins, ce qui en faisait un endroit magnifique. Oh oui, tout le monde avait l'impression que l'on vivait une vie de rêve là-dedans. Mais quand on n'a pas de parents, ce n'est jamais un rêve. Au contraire.
Alors je sais, je n'ai pas à me plaindre. L'orphelinat avait pas mal d'argent. Les locaux étaient propres, on mangeaient à notre faim, on étaient soignés, etc... Bref, on s'occupait bien de nous. Les éducatrices et leurs Pokemon étaient toujours très doux et gentils. De quoi tenter de nous faire oublier qu'on était différents. Parce que c'est toujours ce seul et unique mot qui résonnait dans nos têtes : Différence. Comme tous les autres enfants, on avait accès à l'éducation, on jouait, on regardait des programmes débiles à la télé et on allait discrètement squatter la chambre des autres la nuit. On riait sur des sujets que les adultes ne peuvent pas comprendre, on regardait des matchs de dresseurs à la télé en essayant de savoir qui accéderait à la Ligue. Lors des sorties, on essayait de voir le plus de Pokemon sauvages possibles. On organisaient même des concours de photos : celui qui avait pris le plus de photos de Pokemon différents avait gagné. Mais, nous, quand on rentrait, ce n'est pas à nos parents qu'on racontait notre journée. ''Maman'' et ''Papa'' étaient des mots tabous. Nous étions quand même une famille. Une grande famille d'une vingtaine de mômes, d'âges différents. On créait des liens entre nous. Et le plus difficile, c'est quand l'un de nous partait. On était heureux pour lui bien sûr, qu'il se soit trouvé une famille. Mais ce genre de séparation était toujours difficile.
Moi, j'étais pas le genre de gamine qu'on avait envie d'adopter. Turbulente, je ne tenais pas en place, n'écoutait pas ce qu'on me disait. A 7 ans, je répondait déjà, étant vulgaire parfois. Je ne savais pas pourquoi, je crois que je ne me sentais jamais bien avec la famille qui voulait m'adopter. Alors je ne l'étais pas.

Et pourtant, cela dû arriver, un jour. J'avais 10 ans. 10 années passées dans cet établissement. C'était mon chez moi. Je connaissais tout le monde, je pouvais m'y déplaçait comme je voulais car tout le monde me connaissais. Et pourtant, on me fit rencontrer une famille. Un couple d'une quarantaine d'années. Ils avaient déjà un fils de 13 ans, adopté lui aussi, et ils voulaient un deuxième enfant. Contrairement à mes expériences précédentes, le contact est tout de suite passé entre nous. Ils étaient différents des autres. Quand ils me parlaient, je les écoutaient. Je tenais en place, j'aimais discuter avec eux. Cela a pris plusieurs mois, le temps de remplir tous les papiers, de passer par un tribunal. J'ai même du parler à une juge pour enfant. Puis le grand jour arriva. Je me suis retrouvée devant l'orphelinat, des valises à mes pieds, les larmes aux yeux. Cet endroit, je l'avais détesté autant que je l'avais aimé. La directrice, Olga, me serra longuement dans ses bras avant de me laisser m'en aller. J'allais partir loin. En effet, mes parents adoptifs allaient emménager à Kalos. Je ne reverrais sûrement plus cet endroit. Mais je suis tout de même partie. Je ne parlais pas beaucoup à ma nouvelle famille au début, mais nos liens se sont améliorés rapidement. Cependant, je n'ai jamais réussi à appeler mes parents adoptifs ''papa'' ou ''maman''. Ils ne m'en ont jamais voulu. Je les appelais par leurs prénoms, Linda et Ewan. Je pense qu'ils savaient que je les aimais, peu importe la façon dont je les appelais. Je suis aussi devenue rapidement complice avec mon nouveau frère, Arthur. Lui, il avait été adopté quand il était bébé, il ne souvenait pas de sa vie d'orphelin. Mais il m'a rapidement aidée à m'intégrer. Oh, et puis j'avais un nouveau nom de famille : Kenway.

Pour m'aider à me sentir bien avec eux, mes parents adoptifs décidèrent de m'offrir le plus beau des cadeaux : un Pokemon. J'ai eu du mal à y croire, le jour où il m'ont tendu la précieuse Pokeball contenant celui qui allait devenir mon meilleur ami : un Evoli, que j'ai nommé Nolan. On s'est tout de suite bien entendu, et ce petit me fascinait. Il était minuscule mais avait une énergie débordante. Infatigable, en bref.

Mon frère avait déjà un Pokemon, un Lucario. Tout deux aidaient mes parents adoptifs dans leur travail : ils étaient éleveurs Pokémon. Moi aussi, rapportait mon aide. Parce que, mine de rien, une pension, ça demande pas mal de travail !
Pourtant, Arthur ne voulait pas reprendre la pension. Heureusement pour lui, Ewan et Linda voulaient bien le laisser faire ce qu'il voulait. C'est ainsi que, quand il eu atteint ses 18 ans, il décida de devenir dresseur Pokemon et de parcourir les arènes. Son rêve étant bien sûr d'affronter un jour la ligue. Il me demanda de l'accompagner au laboratoire du Professeur Platane. Lucario n'aimait pas combattre, et Arthur ne voulait surtout pas le forcer à le faire. Il fut donc décidé qu'il resterait aider nos parents à la pension. De son côté, au laboratoire, on lui confierait un autre Pokemon. Ce fut ma première rencontre avec le Professeur. J'étais aussi accompagnée de Nolan ce jour-là, et le professeur le remarqua tout de suite.
Je crois que ce jour-là, ce fut comme un déclic. Je me mis à m'intéresser de plus en plus au domaine de la recherche. Je n'avait qu'à regarder mon Evoli : il pouvait évoluer de tellement de façon différentes ! Et puis, les Pokemon étaient tellement fascinants... On était loin d'avoir tout découvert sur eux.

Un jour, je décidais de me lancer. J'écris une lettre au Professeur. Je ne savais pas si ça allait marcher. Mais, soutenue par Ewan et Linda, je m'étais décidée à la faire. Et la chance fut de mon côté, puisque le professeur me proposa de venir le voir dans son laboratoire. Là-bas, on discuta longuement. De toutes sortes de choses sur les Pokemon. Je crois qu'il avait voulu me tester. Quoi qu'il en soit, le résultat sembla concluant. A seulement 16 ans, je devint l'apprentie du Professeur Platane, pour mon plus grand bonheur. Cela fait 6 mois que je travaille ici maintenant. J'ai passé le cap des 17 ans d'ailleurs. Je suis encore jeune bien sûr. Mais plus tard, moi aussi, je serais une grande Professeur Pokemon. Du moins, je l'espère.

As-tu repéré le code dans le règlement ?
Comment as-tu trouvé notre forum ? Oulah je ne sais même plus, par topsite il me semble.
Quel objet rare choisis-tu ? Le PokeDex
Qui est le personnage sur ton avatar, d'où provient-il ? Miki, de Vocaloid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lal R'lyeh

avatar

Région : Unys
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 151
Age : 26

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: [100%] La digne apprentie du professeur Platane    Ven 23 Jan - 19:28

Bienvenue et bonsoir ! Désolée du retard, j'ai eu pas mal de chose à faire cette semaine ^^ En tous cas très jolie histoire, bien détaillé et il y a tous ce qu'il faut ou il faut ! Bref, en un mot, tu es validée :)

Evoli commencera donc avec Mimi-Queue, Coup D'Main, Charge, Rugissement et Jet de Sable, ainsi qu'une attaque repro. au choix.

Tu n'oublieras pas de recenser ton avatar, de faire ta carte de dresseur et surtout de passer un agréable moment sur notre forum ! Encore une fois, bienvenue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-pokemon.keuf.net/t7302-lal-r-lyeh
 
[100%] La digne apprentie du professeur Platane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre Professeur Pokemon préféré
» Professeur Binns
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Vioras Shynt [Professeur d'arme & Noble]
» Mentor/Apprentie Le Départ!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Vagabond-
Sauter vers: