AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Cette affaire se réglera dans le sang.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Raven Jagger

avatar

Région : Unys.
Classe : Criminelle.
Féminin
Nombre de messages : 528
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Mar 19 Mai - 22:16


Un tremblement. Alors que je fonçai sur Gyosei, je vis du coin de l’œil mon brave Nidoking s'effondrer sous les coups de son congénère violet. N'arrêtant pas ma course, je me jetai au sol afin de tenter de passer derrière Gyosei et mettre mon plan à exécution, seulement, il fut plus réactif et se jeta également en avant, par-dessus moi. Je glissai sur le dos sur quelques mètres avant de m'arrêter et de tenter de me redresser mais je m'arrêtai net en voyant le canon de l'arme pointé sur moi. Ses deux mains gantées accrochaient l'arme et il avait perdu son sourire et son amusement. Je crois que je l'avais suffisamment divertit.

« Assez joué, gamine. »

En effet, assez divertit. Je laissai échapper un grognement agacé, les sourcils froncés. Il ne me restait qu'une option: la fuite. L'endroit était prit par les flammes, Gyosei allait devoir lui aussi bientôt partir sous peine de finir brûlé. Et j'avais finalement comprit que je n'avais aucune chance face à lui pour le moment, je ne pouvais que fuir pour revenir ensuite, plus performante, plus forte, plus aguerrie. Encore fallait-il que j'arrive à fuir, il me fallait urgemment une diversion, quelque chose qui me permettrait de passer par la fenêtre. J’espérais seulement atterrir sur quelque chose qui me permettrait d'amortir le choc. Déjà que la fenêtre risquait de faire mal, j’espérais que Gyosei ne me tirerait pas dessus. M'enfin, rien ne l'en empêcherait, absolument rien. Il serait assuré que je ne risquais pas de revenir l'embêter de sitôt. Oh que non.

« Je crois en effet que vous avez finit par remporter cette manche. », débutai-je en observant avec attention autour de moi, m'appuyant sur mes mains discrètement, prête à me propulser afin de filer le plus vite possible.

Seulement, Gyosei réagit au mot "manche". Il eut un léger sourire mi-amusé mi-agacé. Il fit un pas dans ma direction, baissant un peu l'arme vers moi et me faisant grimacer. J'allais finir à être plus qu'habitée d'avoir une arme pointée sur moi, ça devenait lassant et surtout, plus si impressionnant. Quoique... la gueule béante et sombre du canon ne laissait rien présager de bon, ayant déjà souffert le martyr d'avoir une balle dans le corps, je dois avouer que ce n'était pas bien agréable.

« Qu'elle manche ? Je mets fin à la guerre ce soir, adieu, demoiselle Jagger. »

Serrant les dents, saisissant cette pseudo-chance, je rappelai avec rapidité Nidoking dans sa sphère en espérant que la lumière rouge déstabilise un bref instant Gyosei.

modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Mar 19 Mai - 23:00


L'homme vous tire donc dessus. Vous voyez une première balle passer a coté de vous, et partir de loger sur le sol, il venait d'essayer de viser votre genou. Une seconde balle pass, cette fois au niveau de la tête, et va se loger dans le mur voisin a la fenetre, par laquelle vous passez rapidement, dans une pluie d'éclat de verre. Une troisième ne fera qu'un trou dans votre robe, par chance.
Vous voici donc en chute libre. Rien en dessous ne pourrait amortir votre chute, rien, pas une benne ni un lac, rien que le bitume froid et brûlant qui vous attendant. Cependant, alors que vous vous disiez que le sort en était jeté, les camions de police et autre pompier arrivent, et se mettent un peu partout dans la zone. Même si ce n'est pas le meilleur coussin du monde, vous atterrissez sur la carrosserie d'un camion de police, sur le dos.
Une violente douleur iradie votre corps tout entier. Votre colonne vertebrale est-elle touchée ? Vous êtes paralysée a vie ? En tout cas, votre corps entier est soucoué par la chute, et le temps que vous bougiez, des pompiers sont deja en train de vous prendre en charge. Ils vous mettent sur une civière, et s'apprêtent a vous monter dans l'ambulance, quand des coup de feu sont a nouveau audible. Une qutrième balle se fiche dans l'épaule du pompier qui faisait alors barage pour vous. La civière bascule, et vous tombez sur le sol, encore. Mais quand une cinquième balle se fiche juste a coté de votre main, vous vous trainez jusqu'a la mer, et vous vous laissez tombez dedans volontier, alors que l'autre hurle :

-Vous n'en avons pas fini ici, Raven Jagger !

Finalement, ce n'est peu être pas une mauvaise idée que de filer, même aux yeux de la police, qui réalise qui vous êtes soudainement. Tout en vous laissant flotter, par encore remise de cette chute magisrale, vous voyez passer la sixième et dernière balle a coté de votre tête, très près de votre oreille. Vous êtes encore sur le choc, impossible de nager correctement. Vous coulez, et rien ne va vous aider, cette fois ci.

Le noir.

Quand vous vous réveillez, la première chose que vous sentez, c'est le sable tiède sous votre dos. Puis, vos sens vous reviennent, et vous ne tardez pas a entendre le bruit des vagues, et les poichigeons qui volent au loin. Vous entendez aussi le clapotit des vagues. Puis vous ne tardez pas a sentir le vent sur votre peau, ainsi que l'eau faisant des allés et venues sur votre corps, signe que vous êtes encore a moitié dans la mer. L'odorat revient alors et confirme votre pensée, vous êtes bien en bord de mer.
Vous ouvrez les yeux, le soleil est éblouissant, mais la première chose que vous voyez, c'est un Lokhlass qui vous regarde, inquiet. Pourtant, ces magnifiques créatures ne se trouvent pas aux abord de Volucité, quand bien même, si vous étiez encore aux abord de Volucité, vous ne seriez surement pas là.

-Loooooh ?

Alors, vous êtes ou ?

[Désolée, ca m'a inspirée, haha. Ducoup, a toi de choisir si tu es au Pont du Hameau, ou a Volucité. Et, au cas ou c'est mal expliqué, le Lokhlass t'a sauvé la vie, et il attends de voir si tu vas mieux.]
Rodounette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Jagger

avatar

Région : Unys.
Classe : Criminelle.
Féminin
Nombre de messages : 528
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Mer 20 Mai - 0:26


Je m'élançai vers la fenêtre avec cette énergie survenue de je ne sais où. Malgré cela, si je savais une chose, c'était que je tenais à vivre, mourir ici, tuée par l'assassin de mon propre père ? Je refusais. Je manqua de trébucher lorsqu'une balle ricocha près de moi et je compris bien vite que Gyosei avait intelligemment tenté de mettre fin à ma course en me tirant dans les jambes. Je tentai d'accélérer ma course. Seconde balle qui manqua de me faire exploser la cervelle de peu, allant faire fusion avec un mur tout proche. Me propulsant finalement, je mit un bras devant mon visage fin et ferma les yeux, le bruit de verre brisé m'arracha brusquement les tympans et mon cœur rata un battement tandis que la douleur de quelques bouts de verres fichés dans mon corps me fit frissonner et grogner. Je sentis quelque chose frôler ma peau: une troisième balle. Je me retins d'hurler à Gyosei qu'il visait comme une merde, me disant que ce n'était pas le moment, surtout lorsque mon regard émeraude s'ouvrir pour voir sous moi... rien. Rien pour amortir ma chute. J'allais tomber, me fracasser contre le bitume, j'allais crever de souffrance alors que mes os seraient brisés. Mais finalement, ce fut tout autre, je m'attendais à un choc bien plus violent mais je reconnu le bruit de tôle froissé. Mon dos en pâtit et j'ouvris la bouche largement, tentant de récupérer de l'air, les sourcils froncés, la douleur lacérant mon corps entier mais provenant bel et bien de mon dos. Comment allais-je bien pouvoir vaincre Gyosei avec une colonne vertébrale inutilisable ? Ce fut ma première pensée. Bientôt balayée quand je vis des hommes habillés de tenus bien reconnaissable et que je me rendis finalement compte des sirènes hurlantes. Des policiers. Des pompiers. Merde.

Des pompiers se précipitèrent vers mois et ignorèrent mes grognements, prenant certainement cela pour de la douleur. En réalité, je ne voulais absolument pas aller à l'hôpital, ils me reconnaîtraient et, à peine soignée, je filerais en cellule. Ils avaient amplement de quoi m'enfermer de longues années entre quatre murs. Deux pompiers me portèrent afin de me déposer délicatement sur une civière, la portant ensuite afin de me diriger vers l'un des camions. Sur le dos, la vision se brouillant doucement, je regardai soudainement sans le vouloir la fenêtre d'où j'avais sauté et... merde, Gyosei. Ma vision revint et mes pupilles se dilatèrent, je n'eus pas le temps d'hurler, l'un des pompiers s'écroula après avoir fait office de bouclier mais cela fit chuter la civière. Ma chute fut de nouveau inévitable et je grogna une énième fois de douleur. Une nouvelle déflagration, une balle fit vibrer le sol à côté de ma main gauche et je n'hésitai pas une seconde de plus: je me relevai et détala en direction de la mer, fuir, je devais fuir.

« Nous n'en avons pas fini ici, Raven Jagger ! »

C'est ça, connard, on se reverra. Je me laissai tomber dans l'eau salée en fermant les yeux, le souffle court, brûlant tandis que mon corps semblait en morceaux. Encore une fois, une balle. La sixième. Elle passa juste à côté de ma tête, de mon oreille droite, sifflante, se perdant dans l'eau. Je rouvris mes yeux et, tandis que je faisais la planche, me mit à paniquer, battant des bras pour tenter de fuir mais perdant également pieds de plus en plus. La douleur était intenable, je ne pouvais plus bouger mais si je restais, Gyosei ne me raterait pas. Malgré mes efforts, ma vision se flouta, ma main encore à l'extérieur fut submergée à son tour et je m'enfonça dans les profondeurs de la mer, avec pour acolyte, l'obscurité totale. Finalement, je vais mourir ici, engloutie par l'océan.

**

Où suis-je ? Suis-je morte ? Pourquoi tant d'obscurité ? J'ai l'impression de ne plus avoir de corps, je ne sens plus rien. Oh, si, je sens... cette douleur. Peu à peu, vicieuse, elle revient me déchiqueter le dos, les bras, le corps. Oh, oui, je ressens finalement que mon corps à subit trop de choc la nuit dernière. Mais également, un contact assez agréable, celui du sable sous mon corps. Du sable tiède, rafraîchissant. Mes yeux sont toujours clos mais j'imagine que je me trouve sur une plage. Le silence est balayé par le doux bruit des vagues, les cris des Pokémon ailés au loin. Et peu à peu, tout revient. Mes sens se libèrent enfin, et je ressens mieux tout. Le vent frais sur ma peau, me rappelant que non, je ne suis pas morte, je suis bel et bien là, vivante. De l'eau vient lécher mes jambes, mon bassin, allant s'infiltrer sous mon dos. Je suis bel et bien proche de l'eau, l'odeur de salée vient confirmer tout cela: je suis sur une plage. Du moins, en bords de mer. Mais alors, où-suis je ? Doucement, après de légers tremblements, mes fines paupières se soulèvent. Etant restée bien longtemps dans l'obscurité, le soleil éblouissant me fit brusquement refermer mes paupières. Je les rouvrais. Ma vision prit un certain temps à se stabiliser et je vis une grosse tête bleue penchée vers moi, le regard à la fois intrigué et inquiet. Je fronçai mes sourcils, déglutissant avec peine, entrouvrant mes lèvres afin de mieux respirer. Ce Pokémon... un Lokhlass ? Que fait-il ici ? M'aurait-il sauvé la vie ?

Un fin sourire se dessine sur mes lèvres et je referme doucement mes yeux émeraude, inspirant. Mon corps souffre, je me sens mal et pourtant, je suis en vie. Et certainement grâce à ce Lokhlass, il m'avait évité une noyade. Je restai quelques minutes silencieuse, les yeux clos, prenant mon souffle et tentant de penser à autre chose qu'à la douleur mais les événements de la veille revenait me hanter. Les flammes, les policiers, les pompiers, les chutes et surtout, Gyosei. J'allais devoir quitter rapidement Unys. Les policiers risquaient de me chercher dans la mer et en ne trouvant aucun corps, pourraient en arriver à plusieurs conclusions, dont ma potentielle survie. Tout comme Gyosei qui devait ruminer et avoir déjà envoyé des hommes vérifier ma mort. Mais... et mes Pokémon ? Agitant mon bras droit, je tâtais autour de moi pour finalement trouver mon sac à dos. Ils étaient tous là. Un soupire soulagé franchit la barrière de mes lèvres et je rouvrais mes yeux. J'étais à bout de force et en observant brièvement mon corps, je constatai que ma robe rouge était trouée à de multiples endroits, ma peau douce et blanche était abîmée par les bouts de verres, les chutes. Sans parler des potentiels dégâts internes. M'enfin, avec du repos, ça irait mieux. Mon frère me penserait morte et c'était mieux ainsi.

Prenant mon "courage" à deux mains, je me redressai avec lenteur, difficulté et douleur. Assise, je balayai l'endroit du regard, je ne voyais pas vraiment la ville de là, où étais-je ? Certainement peu loin de Volucité, mais dans un endroit potentiellement reculé. C'était mieux, j'avais besoin de reprendre assez mes esprits pour avoir la force de trouver le port et ensuite, quitter la région. Pour Sinnoh.

« Loooooh ? »

Je reposai mon regard sur la magnifique Pokémon face à moi. Mon regard s'adoucit et un fin sourire se dessina sur mes lèvres. Je toussotai. Je devais avoir l'air crevée, à bout et son air inquiet ne m'étonnait pas. Brave Pokémon, il ne me connaissait pas, ne savait pas pourquoi je me retrouvais là, manquant de me noyer mais il n'avait visiblement pas hésité pour me sauver. Me tenant le flanc droit d'une main, assise en tailleur dans le sable, mes longs cheveux blonds détachés et encore humides, je tendais ma main libre de mouvement vers la belle créature des mers. Il avança sa tête vers moi et ma peau nue rencontra la sienne. Il poussa un nouveau cri doux et mélodieux. Souriante, je fermais mes yeux.

« Merci... de m'avoir sauvé, je suppose. Tu es.. très bien. Enfin, très gentil. »

Ma gorge semblait sèche, ma voix sortait difficilement. Je laissa tomber mon bras, trop fatiguée pour le tenir plus longtemps en suspension. Souriant faiblement, je me laissa retomber doucement sur le dos, étalée sur la plage, à moitié dévorée par les petites vagues, ma robe s'étendant autour de moi. Je sentais que petit à petit, je retombais dans les vapes. Oui, j'avais grand besoin de repos. Le Lokhlass poussa un nouveau cri mélodieux avant d'entamer une doucereuse mélodie. Je finis par me laisser aller dans les bras de Morphée, remettant ma sécurité entre les nageoires du valeureux Pokémon.

**

Mes paupières se soulevèrent de nouveau et un frisson parcouru ma peau. Il faisait plus frais qu’auparavant, on était d'après les lueurs du soleil, en fin d'après-midi et le Lokhlass était toujours là, les yeux mi-clos, se laissant agiter tranquillement par la mer, veillant. Je me sentais toujours brisée mais ce petit repos avait fait assez de bien. Assez pour que je puisse me lever. Cependant, j'aurais certainement l'air d'une timbrée, parée de ma robe en lambeaux, les cheveux dans un état pitoyable, la mine de zombie. Je devais trouver un hôtel et y passer une meilleure nuit. Je me redressais donc, d'abord assise, me réveillant petit à petit.

« Re bonjour, Lokhlass. Je ne saurais te remercier assez... et, tu as une très belle voix, très douce. »

Il poussa un cri joyeux, l'air moins inquiet qu'avant. Arborant un sourire fatigué, je parvins enfin à me lever, chancelante, allant m'appuyer contre la large carapace grise du Pokémon. Les jambes faibles, je dû finalement m'y adosser. Mon corps me hurlait de rester coucher, de me reposer mais je devais retourner malgré le danger en ville, trouver un hôtel assez discret afin de me reposer et me changer. Je restais adosser pour l'instant contre Lokhlass, lui demandant de chanter une nouvelle fois pour moi, cela m'apaisait, j'avais presque l'impression que cela apaisait mes douleurs. C'était certainement faux mais l'impression que cela me donnait était plus que réjouissante.

« C'est beau ce que tu fais, tu peux continuer encore... je ne m'en lasserais pas, aha.. aaaah... »

La douleur. Encore. J'allais devoir attendre encore un peu avant de pouvoir me lever et avancer.
Une heure dû s'écouler, une heure de beaux chants marins. J'aurais tant voulu remercier Lokhlass de façon adéquate mais... avec quoi ? Je n'avais rien de bien à lui offrir et lui arracher la liberté ne serait pas une bonne façon de remerciement. Finalement, j'arracha un pan de ma robe écarlate, assez long, assez large. Me redressant, je m'agenouillais face au Lokhlass, souriante, passant le tissu rouge et soyeux autour de son large cou afin de lui nouer.

« Tiens, c'est peu, je sais mais je n'ai rien à t'offrir pour te remercier. Tu es un Pokémon brave, valeureux et très bon, avec ça, je te reconnaîtrais si nos chemins viennent à se recroiser, n'est-ce pas ? Parce que je vais devoir partir. Je t'aurais bien fait l'offre de me rejoindre mais t'arracher à la liberté serait une drôle de forme de remerciement, tu ne crois pas ? Surtout que la vie à mes côtés n'est pas douce.. quoique tu aurais pu l'adoucir de tes fabuleux chants. »

Je terminai de nouer le tissu en souriant, posant mes mains sur mes genoux une fois terminé. Je restais finalement face à lui, souriante, attendant peut-être... une réponse ? Je n'en savais rien, peut-être n'avais-je pas envie de quitter sa présence rassurante maintenant. Lui offrir encore un peu de compagnie et au passage, profiter de sa belle voix.

modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Jagger

avatar

Région : Unys.
Classe : Criminelle.
Féminin
Nombre de messages : 528
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Dim 24 Mai - 23:32

Petit up pour l'oubli ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Mar 26 Mai - 23:24

(Rod, je te tuerais... un jour... A force de tes mods... x.x)

Lokhlass accepte votre cadeau avec joie, tendant la tête pour se rapprocher du votre, cherchant un contact chaleureux, un câlin certainement, vous faisant profiter de sa belle voix dans ce remerciement.
Puis, finalement, elle s'éloigne doucement, vous regardant et chantant à nouveau. Je pense que vous la reverrais un jour.

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Jagger

avatar

Région : Unys.
Classe : Criminelle.
Féminin
Nombre de messages : 528
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Jeu 18 Juin - 4:54


Sa main gauche, Raven la déposa doucement sur le sommet du crâne glissant du magnifique Pokémon qui rapprocha sa large tête, la baissant un peu. Elle fit de même et Lokhlass vint chercher un doux contact, front contre front, le bras gauche de la blonde légèrement surélevé puisque sa main reposait à présent dans la nuque cerclée de son tissu de robe couleur rubis. Le contact cessa finalement, la criminelle se laissa tomber en arrière, de larges cernes sous son regard émeraude fatigué. Le Pokémon bleu chanta une dernière voix, faisant résonner sa voix superbe et mélodieuse au bord de l'eau, le chant se faisant porter par la douce brise. Raven l'écoutait avec attention, les yeux à présent clos, assise en tailleurs et les mains déposées sur ses cuisses. A plat. Le chant cessa petit à petit et la jeune femme rouvrit avec langueur ses prunelles vertes afin de constater que Lokhlass s'éloignait doucement, l'au revoir étant terminé. Un au revoir ? Raven n'en savait rien. Elle ne resterait pas longtemps à Unys, ce serait trop dangereux. La police la cherchait activement, sans parler de Gyosei qui n'avait pas dû se priver pour envoyer des hommes à sa recherche. Sauf qu'actuellement, Raven ne voyait pas comment elle pourrait quitter cet endroit, elle était perdue et surtout, la jeune femme avait l'impression d'avoir les jambes coupées. Sans parler des douleurs qui circulaient toujours dans son corps meurtri. La criminelle était certaine que si elle allait à l'hôpital, on l'obligerait à rester de longues semaines, on lui trouverait quelques côtes cassées, peut-être une cheville de foulées, ou un poignet, allez savoir. Raven avait mal à tellement d'endroit qu'elle ne savait plus où donner de la tête. Soupirant doucement, restant assise, la demoiselle aux cheveux blonds se pencha avec difficulté vers son sac à dos, récupérant la Pokéball la plus abîmée, la plus vieille, celle de Karasu. Elle avait beau avoir été utilisé peu de fois, elle était bien amochée. Raven libéra alors sa fidèle alliée. L'oiseau poussa un cri rauque, déployant ses belles ailes et prenant un peu d'hauteur, le regard dur. Raven haussa ses épaules et fit un geste de la main comme pour signifier de laisser tomber: elle se passait de la morale du corbeau pour l'instant.

« Plutôt que de me regarder comme ça, tu devrais aller chercher de l'aide, Karasu. Je ne peux pas marcher et si on reste trop longtemps ici, on va se faire attraper. Je compte sur toi pour trouver quelqu'un, pas un flic ni un sbire de Gyosei, merci. »

Fit la demoiselle dans un grognement, elle n'avait pas risqué autant sa vie hier et manqué de se noyer -et de finir avec une balle dans le crâne ou sous les verrous- pour se faire tuer maintenant. C'était... comment dire, inadmissible ? De toute façon, elle faisait confiance à Karasu, elle trouverait quelqu'un. Le corbeau chapeauté prit un peu plus d'hauteur puis prit une direction peut-être aléatoire, battant vivement des ailes, prenant de plus en plus de vitesse. Raven déglutit difficilement et laissa son regard glisser sur le sable mouillé par les vagues qui s'amoncelaient doucement, laissant une trace d'écume discrète. Espérons qu'elle trouve vite. Et qu'elle revienne, surtout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Jagger

avatar

Région : Unys.
Classe : Criminelle.
Féminin
Nombre de messages : 528
Age : 18

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Ven 25 Déc - 20:35



L'immense corbeau chapeauté finit par arriver, planant avec célérité en direction de la jeune dresseuse à l'abondante crinière d'or. Cette-dernière tentait pathétiquement de se redresser, relevant avec une lenteur maîtrisée son corps en état lamentable. Dans son esprit se repassait en boucle le scénario catastrophe de la veille. Ses dents se serrèrent et ses mâchoires en firent de même, Gyosei. Un véritable enfoiré, il l'avait laminé en toute beauté, qu'avait-elle pu faire face à lui ? Pas grand-chose, elle gardait encore en travers de la gorge la solide gifle qu'il lui avait envoyé. Certainement le pire des affronts. Cependant, si l'homme avait gagné cette manche, il n'avait pas pour autant gagné la guerre. Certes, cela faisait deux - zéro. Il avait manqué de la tuer par deux fois. Mais la prochaine, Raven était assurée que ce serait la bonne, elle allait lui coller le canon de son arme dans la gorge et tirer pour repeindre les alentours de sa fichue cervelle. Maigre réconfort. En attendant, c'était la demoiselle aux prunelles émeraude qui souffrait terriblement, autant physiquement que psychologiquement.

Raven glissa ses mirettes sur Karasu qui volait sur place, la mine désolée. Elle n'avait trouvé personne de confiance. De toute façon, elle était beaucoup trop connue à présent, si elle persistait trop à Unys, on l'attraperait. Sa tête devait être mise à prix autant par Gyosei que par la police. Deuxième région où elle avait intérêt à ne plus jamais remettre les pieds. Raven soupira doucement puis, un doux sourire se dessina sur ses lèvres rosées alors qu'elle levait faiblement son bras droite, tapotant le crâne du Corboss.

« Ce n'est pas bien grave Karasu. On va se débrouiller seules. On l'a toujours fait, n'est-ce pas ? On ne change pas les vieilles habitudes... », grogna Raven avant de se mettre à tousser furieusement, portant une main à sa bouche. Comment allait-elle donc s'introduire en ville dans cet état ? Elle serait repérée en moins de deux. Il lui restait bien une robe dans son sac mais... Se changer ici ? Il le fallait bien. Faisant fi de la souffrance, de la douleur insoutenable de son crâne, la blonde retira sa robe rubis et déchirée de part et d'autre. Un instant, Raven parcourut du bout des doigts son corps où de multiples entailles étaient visibles ci et là. Un frisson glissa le long de son échine avant qu'elle ne s'empare de la robe bleutée présente dans son sac à dos. La jeune femme aux orbes d'émeraudes la passa difficilement, retenant des gémissements douloureux à chaque fois qu'elle était un peu trop brutale dans ses gestes.

« On file. »

**

Raven avait passé la perruque qu'elle avait acheté lors des pseudo-attentas de la Team Plasma à Méanville. Aussi, elle avait mit des lentilles de contact colorées, le minimum pour ne pas être reconnu instantanément. Même si la criminelle savait bien que cela ne duperait pas longtemps Gyosei et ses sbires. Ainsi, la demoiselle avait décidé de prendre le large sans un au revoir à Juro, Cizayox ou le petit bout de famille présent à Unys. Plus vite elle quitterait cet endroit et plus vite ils seraient en paix, surtout Juro qui avait participé à la tentative de meurtre envers Gyosei. Ce-dernier avait d'ailleurs malheureusement vu le visage de Juro. Mais, selon Raven, ce n'était plus son affaire, son frangin avait voulu l'aider et à présent, il allait devoir assumer.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Raven Jagger le Sam 5 Nov - 3:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25415
Age : 7

MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   Sam 2 Jan - 13:16

Pokémon sauvages vaincus (ou capturés):
Pokémon dresseur vaincus: 4
Pokémon champion vaincus:
Gain des missions :

Match Dresseurs perdus : 1
Match Champions perdus :

      Total : +650P$


Objets perdus : -1 Réveil
Objets gagnés :

Faites votre demande ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cette affaire se réglera dans le sang.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cette affaire se réglera dans le sang.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Baignade dans le sang
» Lullaby † et je t'offre cette fleur imprégnée de mon sang
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...
» Dans le sang et les larmes [Hunters + Aria Hinoi] [11-12/03/42]
» [-18] Dans le sang d’un pacte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Rpg :: Unys :: Volucité-
Sauter vers: