AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Michel Sard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel Sard

avatar

Région : Johto
Classe : Eleveur
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 21

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Michel Sard   Dim 8 Fév - 0:26


Comment tu t’appelles ? Michel Sard
Superbe prénom, et t'as quel âge ?J'ai 25 ans.
Dans quel région es tu actuellement ? À Johto.
Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ? Je souhaiterai être éleveur de Pokemon.
Et quel est ton Pokémon ? Maloss, surnommé Shadow.

Okay, et dis moi à quoi tu ressembles maintenant.

    Son prénom n'est pas la seule chose qui le différenciait des autres enfants. Dès l'âge de 12 ans, une puberté précoce fit son apparition. On le surnommait « le moustachu » car un duvet commençait déjà à pousser au-dessus de ses lèvres. Tous les jours, il rasait sa moustache par honte mais aujourd'hui, il la laisse et l'entretient comme si c'était une de ses plus grandes fiertés. Michel avait également une carrure beaucoup plus imposante que celle des autres élèves. Il avait donc les muscles plus développés sans faire le moins effort. Maintenant, il a un corps très physique et mesure dans les 1,85m. Une des particularité de ses vêtements est sa cape, qui protège son cou pendant les hivers très froids.

Et comment tu te comportes seul, avec les autres...

    Michel est la lune, et le jour à la fois. Sa description ? Un tempérament de feu adoucit par une légère brise de vent. En effet, ayant toujours été seul dans son enfance, il ne peut que ressentir le malheur des autres comme son propre malheur à lui. Pour combattre le sien, il a justement opté pour la violence en choisissant la bagarre lorsqu'il est contrarié et en faisant du tir, une passion à part entière. Malgré cela, on ne connaît pas trop les vrais sentiments de Michel car il s'est toujours renfermé sur lui-même, derrière sa carrure imposante et sa grande moustache.

Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ?

     Depuis sa naissance, à Johto, Michel a toujours été solitaire. Peut être était-ce dû à son prénom, très démodé, qui repoussait ses camarades dès son plus jeune âge. D'autres pensaient qu'il s'agissait de son physique, avec sa puberté très avancée qui lui donnait une moustache dès l'âge de 12 ans et une musculature plus que développée. Au final, peu importe la raison, mais cela a rendu notre homme très seul, au point d'apprécier cette solitude et de ne rechercher qu'une chose, la bagarre. Très vite, une fois avoir terminé ses études, Michel faisait la tournée des bars à la débauche. On le surnommait l’entonnoir car, un soir, il a provoqué quelqu'un en duel et a bu en l'espace de 30 secondes l'équivalent de 1,5L de bière. Depuis, les seuls gens qu'il côtoyait étaient tous ces ivrognes qui étaient des amis en début de soirée, puis devenaient des ennemis avec qui il se bagarrait. Enfin, ils finissaient par devenir de parfaits inconnus le lendemain à cause des black out provoqués par tout l'alcool ingurgité. Et le cycle recommençait, jours après jours. C'était le seul moyen pour Michel de se sentir moins seul car au fond de lui, le manque d'animation en rentrant de chez lui, lui faisait ressentir comme un vide. Tous les hommes de son âge avaient pour la plupart une femme, d'autres avaient même des gosses. Mais lui, rien. Pas même un chat. Alors tous les jours, il essayait de se persuader que c'était un choix mais, à chaque fois qu'il poussait la porte de son appartement, la triste réalité lui revenait à l'esprit.

     La solitude ne résume pas l'entièreté de sa vie, bien qu'elle en représente facilement les trois-quarts. Mimi avait d'autres passions comme les armes à feu. Grand fervent de la bagarre, il ne pouvait pas s'imaginer un bon week-end sans aller au stand de tir vider quelques cartouches. Il s'échauffait avec de petits revolvers et finissait toujours sa séance avec son fusil à pompe préféré. À chaque tir, il ressentait une libération. C'est comme si toute la peine qu'il stockait ressortait par petits coups. Le tir, c'était sa passion à lui, son petit paradis.

     Malgré son côté « bad boy », Michel avait un sens de la justice très pointilleux. Son enfance difficile a fait de lui un homme juste. Il n'aimait pas voir des gens faibles se faire manipuler par d'autres plus forts, plus costauds ou encore plus intelligents. C'est bien pour ça qu'il a complètement arrêté de suivre la politique. Il ne pouvait pas s'empêcher de râler lorsqu'il voyait ces têtes gouverner son pays. Mais, en dehors de ça, cela lui arrivait souvent de donner à manger aux pauvres qu'il croisait dans la rue ou bien même de fournir des couvertures aux SDF. Ces actes le faisaient qualifié de schizophrène par ses connaissances du bar. Mais, en réalité, si Michel était si attentionné avec les gens dans la nécessité, c'est parce qu'il aurait bien aimé, lui aussi, être tenu par la main lorsqu'il en avait besoin, quand il était plus jeune. Aujourd'hui, il a 25 ans, il sait très bien que c'est trop tard pour lui mais, il peut toujours faire quelque chose pour ces gens qui ont encore une chance de reprendre leur vie en main.

     Toute cette histoire, elle n'aurait aucun intérêt à ce que je vous la raconte s'il ne s'était pas passé quelque chose de spécial. En effet, il s'agit juste d'un homme, mi ivrogne, mi bonne sœur, qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Mais, un jour, alors qu'il sortait tout juste de sa séance de tir, il décida d'aller rendre visite à un SDF à qui il avait souvent l'habitude de donner de la nourriture. Tout se passait comme d'habitude, il sortait une pomme de sa poche qu'il venait d'acheter au supermarché et attendait que l'homme en détresse tende les mains. C'est à ce moment-là que les choses changèrent. Lorsque l'homme, au vieux mentaux et aux mains fripées, souleva ses mains pour attraper la pomme, il laissa apparaître sous sa veste une petite créature en très mauvais état. Elle semblait blessée, affamée et assoiffée aussi. De petites marques rouges ornaient son corps maigre qui laissait ses os ressortir. Une de ses oreilles étaient légèrement déchirée sur le côté tandis que sur sa patte arrière, il y avait des traces de morsures, très vilaines et sûrement infectées. Michel était dépassé par ce qu'il venait de voir et, cela ne laissa pas indifférent l'homme dont il venait au secours. Ce dernier lui expliqua qu'il l'avait recueillit dans une poubelle, lorsqu'il cherchait à manger, la nuit dernière. Il racontait qu'il essayait tant bien que mal de s'en occuper bien qu'il avait déjà des difficultés à s'occuper de sa propre personne. De plus, l'hiver approchait, ce n'était qu'une question de temps avant que la vie de cette petite créature ne prenne fin. Vous allez me dire que tout homme, un minimum censé, se serait jeté sur l'animal pour le secourir mais, contre toute attente, Michel tourna les talons et continua sa route.

     Il était 21h, l'heure de la débauche mais aussi l'heure d'aller boire un verre, ou deux...Michel s’essaya à sa place habituelle, dans l'angle du bar, près d'une fenêtre qui donnait vue sur toute la ville. Il passait son temps à regarder dehors. Des arbres bougeaient violemment à cause du vent. Une tempête avait été annoncée cette nuit-là. Il repensa alors à ce qu'il avait vu la veille, après sa séance de tir. En réalité, il n'arrêtait pas d'y penser. Pourquoi ne l'avait-il pas emmener avec lui ? C'était la question qu'il se posait. Sur le moment, il était trop choqué pour réagir mais, après coup, il avait beaucoup de regrets. Plongé dans ses pensées, il fit ramener à la raison par le barman qui lui servait son cinquième verre de whisky, toujours accompagné de deux glaçons. Michel regarda alors à l'intérieur de son verre et vit son visage, légèrement déformé par les deux blocs de glaces qui flottaient. Tout doucement, il retournait dans ses pensées, brouillées par les quartes autres verres de whisky qu'il avait déjà engloutit. Les deux glaçons se transformaient dans sa tête en deux visages. Le premier glaçon représentait son propre visage, lorsqu'il était plus jeune. Un visage triste et marqué par la solitude. L'autre glaçon, qui avait fondu un peu plus vite que l'autre, laissa apparaître le visage de la petite créature. Un museau orange entouré d'une couleur noir intense, accompagné d'une marque blanche et de ses deux petites oreilles, l'une à moitié déchirée. Cette image, sûrement provoquée par l'alcool mais aussi en grande partie par son cœur, le fit relevé brusquement de sa chaise. Les gens autour de lui se disait qu'il avait assez bu et qu'il était temps pour lui de se battre, comme il avait l'habitude de faire. Mais, à leur grand étonnement, il enfila son écharpe et sortit du bar, laissant la porte se claquer violemment à cause du vent. Les ivrognes restèrent bouche bée 10 secondes, puis reprirent leur verre en main, comme s'il ne s'était rien passé.

     À grande allure, Michel courra au même endroit qu'il avait laissé cet homme sans abri ainsi que cet animal sur le chemin de la mort. Ce fut un choc pour lui lorsqu'il ne les trouva pas. Il se mit alors à réfléchir, il devait faire au plus vite. Chaque seconde qui passait était des secondes précieuses qui pourraient servir à soigner ces deux êtres en détresse. La tempête n'arrangeait pas les choses. Le sifflement du vent couvrait tout bruit tandis que le souffle dissipait les odeurs et affaiblissait ses yeux. Ces cinq sens lutaient tant bien que mal pour les retrouver mais, en vint. Il ne devait compter que sur son instinct pour marcher sur leurs pas. Je ne sais pas si Dieu existe mais, c'est un miracle qui s'accomplit pour Michel. Alors qu'il parcourait toutes les rues à la recherche d'un moindre indice, il trébucha sur un gros cailloux qui le fit tomber la tête la première dans une ben à ordure. À sa grande surprise, il découvrit ceux qu'il cherchait, enveloppé dans une couverture et tremblant de froid.

     Je ne vais pas vous raconter en détail ce qu'il s'est passé ensuite, vous vous en doutez déjà. Michel les a prit avec lui et les a emmené chez lui pour prendre soin d'eux. Malgré son taux d’alcoolémie élevé, il réussit à les nourrir et à les coucher dans un lit chaud. Pour la première fois de sa vie, il ne se sentait pas seul chez lui. Il s'endormit alors paisiblement et se réveilla le lendemain matin tout aussi saint d'esprit. C'était un jour férié, il allait donc avoir toute sa journée pour s'occuper de ces nouveaux protégés. Du moins, son nouveau protégé. En effet, l'un d'eux n'était plus là. Il s'agissait du SDF qu'il avait nourri d'une pomme l'autre jour. Avant de partir, il avait écrit sur un petit bout de papier, d'une main tremblante à la vue de son écriture, qu'il avait choisi de partir car selon lui, il ne méritait pas son hospitalité. Il lui laissait malgré tout cette chose, qu'il appelait Pokemon. Michel en avait entendu parlé mais, dans son petit village reculé, il n'y en avait très peu et la plupart se cachaient car ils craignaient les humains. Celui-ci devait avoir fait du voyage pour arriver jusque-là. Mais, Michel croyait que ces créatures étaient toujours censées être accompagnées de leur dresseur. Il n'avait pas tort sauf que celui-ci était seul, comme notre protagoniste.

     Soigner cette petite chose ne fut pas une mince à faire pour Michel. Il dut contacter ce qu'on appelait un « centre Pokemon », une sorte de vétérinaire spécialement faite pour ces créatures. Lorsqu'il donna sa description, l'infirmière lui apprit qu'il s'agissait d'un Maloss. Étant complètement ignorant avec l'histoire des Pokemon, elle lui fit un cours très rapide au téléphone. L'infirmière, qui s'improvisa professeur pendant un cours instant, lui expliqua qu'il existait des centaines d'espèces de Pokemon. Chacun de ces Pokemon étaient différents de part leur type, leur nature, leurs attaques et leurs affinités. Elle lui apprit que Malosse était un Pokemon de type Feu et Tenebr qui avait pour habitude de vivre et chasser en meute. S'il a été trouvé seul, c'est qu'il a dû être rejeté par sa meute, soit parce qu’il était trop faible, soit parce qu’il attirait trop d'ennuis sur le groupe. L'infirmière enseigna un maximum d'informations à notre pauvre Michel qui était un peu perdu mais, qui était malgré tout avide de connaissances à ce sujet. Après de longues heures passées au téléphone, Michel en savait assez pour s'occuper de cette toute nouvelle espèce qu'il n'avait encore jamais vue.

     Il fallut quelques jours avant que Maloss se rétablisse entièrement. Mimi avait dû prendre des congés pour s'en occuper pleinement. Cela l'avait complètement changé. Il n'allait plus au bar tous les soirs et il ne cherchait plus la bagarre dès qu'il se sentait un peu en rogne. Heures après heures, instants après instants, il administrait des soins à Shadow. C'était le nom qu'il avait donné à cette petite créature qu'il s'était apprivoisé. Il apprenait également à le connaître et ils se trouvèrent beaucoup de points en commun ! Dès les premiers instants où il retrouva la force de marcher, sa première réaction fut de mordiller le doigt de Michel, comme s'il le provoquait gentiment. Il comprit donc pourquoi il avait été retrouvé exclu de sa meute. Tout comme lui, Shadow semblait adorer se battre et évacuer son surplus d'énergie.
     Alors que Shadow faisait une sieste, toujours dans le but de se rétablir, notre homme à moustache décida de regarder quelques cassettes sur les Pokemon que l'infirmière avait eu la gentillesse de lui envoyer. Il suivit alors l'aventure d'un jeune homme appelé Sacha qui, accompagné d'un Pikachu, parcourrait le monde avec comme but de devenir maître Pokemon. Michel aima beaucoup cette histoire mais, il s'identifia plus à un autre personnage de l'histoire. C'était un gars qui souhaitait en apprendre beaucoup plus sur les Pokemon et sur la manière de les élever. C'était un mec comme ça que souhait être Michel.

     Après une longue nuit d'un sommeil troublé par ses pensées, Michel se réveilla plus que déterminé. Il en avait marre de cette routine de vie qu'il n'appréciait guère. Toujours les mêmes têtes à son travail, les mêmes ivrognes au bar, le soir. C'était aussi toujours les mêmes personnes qui en bavaient dans la rue pendant que d'autres se la coulaient douce. Michel décida de tout arrêter et de partir dans un monde où il n'y a plus tous ces problèmes de la vie. Un monde où l'Homme vie en harmonie avec des Pokemon. C'était comme une nouvelle chance pour lui de reprendre sa vie en main et de faire de son rêve, une réalité.
     Alors qu'il préparait un petit sac d'affaires, avec un peu d'argent pour subvenir à ses besoins, Shadow s'approcha vers lui avec une petite balle dans la gueule. C'était un jouet pour chien qu'il lui avait acheté dès le premier jour. Le petit Maloss adorait le mordre et le faire couiner pendant des heures. C'était un message de sa part pour lui faire comprendre que, où qu'il aille, Shadow l'accompagnerait jusqu'au bout. Michel en avait les larmes aux yeux. Cet homme à la moustache rebelle et au tempérament de feu avait complètement changé. C'était un nouvel homme à présent. Un homme sûr de lui et envieux de nouvelles aventures !

As-tu repéré le code dans le règlement ?
Comment as-tu trouvé notre forum ? Sur Google
Quel objet rare choisis-tu ? Le PokeRadar
Qui est le personnage sur ton avatar, d'où provient-il ? Graves - League of Legend

Ps: Désolé pour la pauvreté des deux descriptions mais j'ai toujours eu du mal à les faire. Pour moi, l'histoire contient déjà toutes les informations qu'on souhaite faire part du personnage. J'espère que cela ne dérangera pas ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lal R'lyeh

avatar

Région : Unys
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 151
Age : 26

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Michel Sard   Dim 8 Fév - 14:34

Bienvenue ! J'ai beaucoup aimé ton histoire, l'histoire du village un peu en dehors du monde Pokémon, ton personnage très humain, enfin toussa quoi... Par contre la partie sur Sacha m'a déçue ! è_é *sort*


Donc ton ami Malosse connaîtra les attaques suivantes Gros Yeux, Flammèche et Grondement, ainsi qu'une attaque repro. de ton choix x)

Tu n'oublieras pas de créer ta carte de dresseur et de recenser ton avatar ! Bon jeu à toi et j'ai hâte de te relire ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-pokemon.keuf.net/t7302-lal-r-lyeh
 
Michel Sard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» hommage à michel Corringe.
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» The Real Michel Martelly
» FEMEN BOUCH NOU MICHEL MARTELLY VIENT DE REFAIRE MONTANA A SA FACON !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Eleveur-
Sauter vers: