AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Fraiyz Woodcream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fraiyz Woodcream

avatar

Région : Johto
Classe : Dresseur
Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 22

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Fraiyz Woodcream   Dim 19 Avr - 20:17


Comment tu t’appelles ? Fraiyz Woodcream

Superbe prénom, et t'as quel âge ? 18 ans

Dans quel région es tu actuellement ? Johto

Ah au fait, c'est quoi ton métier exactement ? Dresseur

Et quel est ton Pokémon ? Ceribou

Okay, et dis moi à quoi tu ressembles maintenant. Chevelure couleur d'argent cascadant jusqu'à atteindre mes genoux, deux mèches encadrant mon visage et une frange inégale sur le front. Sur cette même frange se trouve une tache de naissance de couleur rouge formant un dessin pour le moins intriguant et inexplicable. Sur le côté gauche de mes cheveux sont attachées deux fleurs roses, par leurs tiges à épines.
Mon visage reste assez inexpressif de prime abord, avec une ligne droite en guise de bouche, qui peut tout autant faire le plus radieux des sourires que le plus vicieux des rictus. Un nez fin et yeux d'une magnifique bien qu'inhabituelle couleur dorée, donnant l'impression d'être fendues telles un serpent. A mon oreille gauche pend un magnifique bijou à l'image de ma tâche de naissance.
Sous mon œil gauche et sur ma joue, faisant chemin sur tout le côté gauche de mon corps, par l'épaule, le sein, le ventre et les côtes, la hanche, la cuisse, le mollet et jusqu'à la cheville se trouve un immense tatouage tribal.
Ma poitrine est imposante, et seulement recouverte d'une légère couche d'armure sur les côtés. Le même tissu est utilisé à la gorge pour former un col relevé. A la manière de ma boucle d'oreille, on trouve à mon cou un pendentif similaire. Sous mon haut, soutenant le tout, une structure en or.
Partant de la moitié de mon bras et recouvrant l'entièreté de mon avant-bras et de ma main, doigts fins et agiles inclus, des gants de couleur noire présentant la même pierre à leur extrémité.
Un ventre plat digne d'une déesse précèdent une jupe d'armure retenue par une longue ceinture en or, de la même manière que les boucles. La jupe laisse toutefois libre ma hanche gauche, et les reste est extrêmement court, descendant au plus bas jusqu'au dessus de la mi-cuisse.
Mais cela est partiellement compensé par de hautes bottes à talons sur mes longues et fines jambes, montant jusqu'au dessus du genou, un peu sous la mi-cuisse. Les genoux voient sur eux la même pierre que sur la boucle de ceinture, que l'on retrouve aussi sur les pieds.

Et comment tu te comportes seul, avec les autres... Je suis très sûre de moi, et me sait supérieure aux autres. Je déteste donc le monde et son imperfection, qui, soyons honnête, fait tâche face à la perfection de mon être. Je déteste également le fait d'être salie par n'importe lequel des gueux qui vivent dans ce monde hideux et n'hésiterais pas à écraser quiconque posera la main sur moi ou fera ne serait-ce que polluer mon air.
Je n'aime pas les sports dits "de filles". La danse, et ce genre de choses, ce n'est pas mon truc. Je préfère les sports de combats et la musculation. Je suis un peu plus musclée que les autres filles, et je me sers de cette musculature à mon avantage. Je ne supporte pas ce qui va à l'encontre de mes convictions, et je suis une personne courageuse. Si je vois une quelconque infraction à mes croyances, je vais intervenir immédiatement, peu importe le gabarit de mon adversaire, quitte à prendre des coups.
Je suis aussi, n'ayons pas peur de le dire, une perverse. S'il y a bien une chose valable dans ce monde, ce sont les filles. Les femmes sont les seules choses de ce monde sale auxquelles je fais l'honneur de mon attention. De fait, il ne sera pas rare de me voir déshabiller du regard une de mes pairs.
Je manque hélas de patience face à la saleté de ce monde et je suis donc prompte à la dispute quand je me vois contrariée par un déchet. J'apprécie au contraire une certaine forme de soumission et d'obéissance de la part de ces êtres inférieurs.
Je n'apprécie donc guère les gens en général, mais voulant être reconnue par tous comme leur supérieure, il me faut grimper au sommet et créer ma propre utopie !

Qu'as tu à me raconter à propos de ton passé ? Je suis née, enfant illégitime d'un important et riche homme d'affaire et de l'une de ses nombreuses maîtresses. Et soyons honnête, je ne suis pas autre chose qu'un accident. Pourtant, malgré cela, ma mère m'a aimé et m'a élevé de la meilleure des façons possible. Malheureusement, ma pauvre mère ne pouvait faire grand-chose pour moi du fait de sa condition déplorable dans notre société... Ma mère n'était qu'une citoyenne parmi tant d'autres, une femme dans la moyenne. Dans la moyenne, c'est ce qu'était ma vie. J'allais à l'école, je rentrais, je faisais mes devoirs, et j'y retournais le lendemain.
Cette routine se poursuivit jusqu'au jour où ma mère décéda dans un accident de voiture. Sa voiture avait été percutée par un homme ayant trop bu. Mon seul réconfort fut qu'elle mourut sur le coup, sans aucune souffrance...
A ce moment-ci arriva mon père. Je savais évidemment qui il était, et c'est bien ce qui me surprit : il ne s'était jamais intéressé à moi, j'ignorais même qu'il était au courant de mon existence. Mais apparemment, l'argent permet de savoir bien des choses concernant le monde... Ayant fait une erreur de calcul au cours de sa vie, un mauvais jonglage entre vie professionnelle et privée, j'étais la seule héritière. A l'âge de 10 ans, je fus noyée sous les explications, cours et autres classes à suivre pour prendre la suite d'un monde duquel je ne connaissais rien. En contre-partie, cela m'empêchait de penser à ma mère.
Je vécus ainsi une vie riche durant les années suivantes, parvenant à me hisser au-delà des attentes de mon père et de ses associés.
J'avais à peine plus de 16 ans quand l'accident se produisit. En me rendant dans le bureau de mon père, j'entendis des voix venir de l'intérieur. Une voix que je connaissais bien, puisqu'appartenant à l'un de ses associés principaux. Et mes yeux s'écarquillèrent, car pour la première fois, j'entendais mon père se faire réprimander. Par l'un de ses subalternes qui plus est ! Je restais choquée quelques secondes, l'oreille collée à la porte, avant d'entendre la raison de cette réprimande : mon attitude trop guillerette et gaie à l'égard des autres personnes et mon désintérêt total pour les Pokémons de l'autre. Selon cet homme dans la société actuelle, une personnalité importante telle que moi devrait se montrer plus sérieuse et stricte envers les autres, tout en étant plus respectueuse et amoureuse des Pokémons, qui, grâce à la Ligue prenaient une part grandissante dans l'économie actuelle. Je partis après avoir entendu mon père se couvrir d'excuses, une première également, et promettant de faire quelque chose pour régler la situation.
Et il le fit, en me proposant, sous couvert d'une nouvelle expérience pour moi, de défier les champions d'arène d'une autre région avec des Pokémons qu'il aurait choisi pour moi. Ne voulant pas être humiliée par cet homme comme mon père l'avait été, j'acceptais tout en me demandant POURQUOI mon père se laissait-il marcher dessus de cette façon-là ?
Je n'eus jamais de réponse, mais avant de partir pour mon voyage, quand, en faisant un dernier tour de la ville, je vis mon père serrer la main de son subalterne, son autre main posée sur l'épaule d'une jeune fille portant le logo de sa société, tout cela sous l'oeil attentif d'un Pokémon colossal, je réalisais alors que le plan de mon père pour régler cette situation n'était pas de m'éduquer, mais de me remplacer par l'un de ses jeunes dresseurs défiant la Ligue Pokémon, si les badges sur le col de la fille étaient une quelconque indication. Même sans réponse claire, je savais désormais que peu importait son poids dans la société. La Ligue allait toujours primer, grâce comme dans cette image, à la puissance brute et effrayante de leurs Pokémons. Ces Pokémons forts qui pouvaient permettre d'opprimer les faibles n'en possédant pas...
J'appris ce jour-là, en relâchant les Pokémons de mon père que le seul moyen pour les Hommes de vivre en paix, serait de changer la Ligue pour la faire correspondre à mon image. Je disparus alors dans la nature pendant près de 2 ans, sans trouver un quelconque moyen de changer la Ligue, à moins de faire un coup d'éclat et d'écraser tous les Maîtres à la fois. Autant dire que je n'avais que peu d'espoirs, étant donnée mon habileté au combat Pokémon... Mais alors que je regardais la télévision, je tombais, comme beaucoup, sous le charme des différentes sociétés « malfaisantes ». Présentée comme elles l'avaient été, elles correspondaient à mes idées d'utopies, à peu de choses près. Et même si cela n'était pas le monde, mieux vaut une petite parcelle de paradis que rien du tout... C'est cette pensée qui me dicta mon départ en voyage, plus motivée que jamais auparavant. Car si des organisations remplies de déchets comme ceux qui peuplent le monde peuvent changer un tant soit peu les choses, alors je devrais y arriver, avec un peu de persévérance.
Je partis donc avec le seul et unique Pokémon que j'avais capturé après qu'il ne m'ait pas rebuté tant que ça durant mon voyage, en direction de Johto, déterminée à grimper les échelons de la Ligue, jusqu'à pouvoir non pas l'éradiquer, mais la changer à mon image... Et si cela s'avérait impossible, il me resterait toujours un plan de secours...

As-tu repéré le code dans le règlement ?

Comment as-tu trouvé notre forum ? Je suis un ancien membre, « Ruby » dont je vais supprimer l'existence, merci.

Quel objet rare choisis-tu ? La Canne

Qui est le personnage sur ton avatar, d'où provient-il ? Alice Fateburn (Monster Girl Quest)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayaline Y. Tsukino
À fleur de peau
avatar

Région : Sinnoh
Classe : Vagabonde
Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 19

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:
MessageSujet: Re: Fraiyz Woodcream   Lun 20 Avr - 22:41

Rebienvenue sur le forum, donc ! Personnage intéressant et fiche agréable à lire, je te valide ainsi.

Ton petit possède les capacités Aurore, Charge, Croissance et une attaque par repro de ton choix. N'oublie pas de faire recenser ton avatar et créer ta carte de dresseur. Bon jeu à toi !


_________________
                                                                                                                                                                                                                                                                            
D.R.E.A.M    T.E.A.M 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fraiyz Woodcream
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Avant de jouer :: Fiche d'entraineur :: Dresseur-
Sauter vers: