AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 Les mains dans les poches et le coeur léger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Lun 6 Juin - 22:42

Zigzaton se défend en rugissant, prévenant son adversaire. La charge manque alors de puissance. Puis le Zigzaton esquive la deuxième charge de Mimitoss. Coriace !

Situation : Pics Toxiks sur le terrain

Mimitoss : Forme Bonne, Att-3

Zigzaton : Forme Très bonne à Bonne (plus vers Très bonne), Charge sous entrave (4/5)

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mar 7 Juin - 21:11



Décidément, je commençais sérieusement à me lasser, ce duel allait s'éterniser encore une plombe et j'avais encore pas mal de route jusqu’à New Lavandia. Non pas que la ville m'attire particulièrement, mais comme il fallait passer par là. Le volcan, en revanche, m'attirait magnétiquement, comme un aimant. A kanto, par beau, temps, on pouvait voir le mont sélénite de très très loin, mais ici, le volcan écrasait le panorama de sa masse énorme, absurdement colossal, son panache de fumé rendait ridicule les nuages, grimpé le  long de ses pentes était plus qu'un but pour moi, j'avais besoin de de le faire, de me prouver quelque chose, que merde, enfin , j'allais arriver à faire quelque chose de ma vie avant... avant quoi ? Je l'ignorais, peut être un complexe d'infériorité, je n'en sais rien, je suis très critique avec moi même. enfin bref, comme mon escapade n'avait aucun but précis, j'imagine que ce but en vaut bien un autre. Une fois là haut, on verrais bien ce qui se passe, il sera bien temps de décider à ce moment là, si je suis encore en vie.

- Boyd, Charge, charge, et charge, achève moi cette moufle !

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 8 Juin - 17:45

Sadique ? C'pas moi qui a choisi ce pokémon, m'enfin bref.
Zigzaton use de Groz'yeux, puis le combat consiste à des Charges, de chaque côté. Malheureusement pour vous, le pokémon est très vivace, et Mimitoss a du mal à suivre. Il réussit quand même, après quelques échecs, à repousser, d'une Charge critique, et de l'envoyer valser sur un Pic. Le pokémon est empoisonné, mais après deux nouvelles charges, Mimitoss est KO... Va falloir l'entraîner fortement.

Situation : Pics Toxiks sur le terrain

Mimitoss : Forme KO

Zigzaton : Forme Correcte, empoisonné

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 8 Juin - 20:46



Je courre vers Boyd, visiblement ko, tandis que le zigzaton s'enfuit dans les herbes. Mon pauvre petit est bien mal en point, couvert d’ecchymoses, de terre. Je regarde dans la direction du coupable, mais il est déjà loin, sans doute pour se reposer, il me semble qu'il à heurté un picot toxik dans la dernière manche du duel, mais rien de sur, en tout cas, il s'en souviendra de celle là.

Je ramasse délicatement mon petit pokémon, et puis je me rend compte qu'il est déjà tard, je vais devoir passer la nuit dehors.
Non pas que cela me dérange, j'ai l'habitude, mais il me faut trouver un coin abriter pour monter ma tente et installer un bivouac correct.
Après une demi heure de recherche, je trouve abris sous un promontoire rocheux qui m’abritera de la pluie, si pluie il y a, c'est sec, et même à l’abri du vent. Je dépose mon sac et je fais provision d'assez de bois pour tenir un feu toute la soirée. D'habitude, Boyd m'aide un peu mais dans son état. Je préfère le laisser allonger sur mon pull près du sac. Il marmonne un peu, preuve qu'il est en vie, et il réagit faiblement. Ce zigzaton nous à bien eu, je dois l'admettre. avec le recul, je prend conscience que je me suis jeté dans ce duel sans prendre le temps d'analyser la situation. Je me sens bête, et c'est Boyd qui fais les frais de mon incompétence. Une fois l’abri installé, je m'assois à coté de lui et je lui caresse la fourrure. Mon bébé est bien mal en point, mais il semble reprendre du poil de la bête. Je lui fais boire quelque gorgé d'eau, et je prépare sa gamelle de nourriture, s'il en a la force.

Le soleil couchant délivre une pallette de couleur à couper le souffle, du brun vers le rouge, de l'orange à l'ocre des nuages. Au loin, la mer scintille tandis qu'elle engloutit l'astre du jour. A coté de moi, Boyd, se relève sur ses petites pattes pour observer lui aussi. Il à toujours été ainsi, comme moi, mélancolique à la fin de la journée. C'est pour ça que je l'ai choisit, nos caractères se complète si parfaitement. J'aurais du éviter ce duel, quelle idiote !

De colère, des larmes me viennent, et je sert les poings. Puis je sent une présence chaleureuse venir se blottir contre moi. Boyd me regarde de ses grands yeux à facette. A t-il senti mon humeur ? Il grimpe sur mes genoux et je le serre contre moi. Il est temps de mangé et d'aller dormir.

Je ferme ma tente sur les dernière lueurs du jour. Ça va me changé du bateau tient ! Boyd s'installe contre moi et son souffle me berce, jusqu’à que j'oublie cette journée calamiteuse.

Pourtant, dans la nuit, un bruit me réveille. J'allume ma lampe, et Mimitoss m’interroge du regard. J’entrouvre la tente et pointe le faisceau lumineux sur la source du bruit.


Modération:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Ven 10 Juin - 19:08


Le pokémon se trouve là devant votre tente, à votre vue il monte au plafond de l'abri. Il vous fixe avec un air chagriné, peut-être qu'il cherchait un abri lui aussi? Il n'a pas l'air de vouloir bouger pour le moment.


Gaku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Lun 13 Juin - 20:05



Putain de bordel de merde !
Je sursautais, manquant d'arracher la tente d'un bond disgracieux. Mon coeur battait à tout rompre et mon souffle court m'obligea à rester immobile un instant, tandis que l'adrénaline redescendait peu à peu de mon organisme.
Je passais une tête timide par l'ouverture, balayant la nuit du faisceau de ma lampe. Rien en vue.


- Boyd, sort dehors et regarde s'il est encore là, je suis certain qu'un pokemon traine tout près.

Avec sa vision panoramique et amélioré (par rapport à un bête être humain), Mimitoss n'aurait aucun mal à repéré l’intrus. Pas chaud chaud pour sortir, Boyd trainait des pattes. Je lui lançait un regard courroucé, puis, de mauvaise grâce, il s’exécuta.
A mon tour, je sortais, enfilant une polaire rouge bien chaude, essayant de ne pas trébucher dans mes tongues. Un vent frais balayait mes jambes nues que seule une culotte couvrait, afin de conserver un semblant de dignité. Par réflexe, j'avais pris la lampe qui faisait aussi matraque électrique, qu'un sale type essaie seulement de s'approcher et je lui injectait cinquante mille volts droit dans le rectum pour lui apprendre la vie.

Boyd poussa un crie bref et m'indiqua le plafond rocheux en bondissant. Je dirigeai ma lumière vers le haut et découvrais mon nocturne invité. Un Arakdo se tenait là, à l'envers, l'air un peu bête comme un pokemon pris dans les phare d'une voiture. Je baissait l'intensité de la lampe pour ne pas lui faire mal au yeux.


- Ha c'est toi qui ma fichue la frousse de ma vie ?

Il me regarda de ses petits yeux en produisant un petit son visqueux.

- Tu ne veut pas descendre ? On ne te fera pas de mal, je te le promet.

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Ven 17 Juin - 22:48

Le pokémon hésite. Il a eu peur à cause de votre réaction. Mais si, par réflexe, il a su s'agripper au plafond, cela ne dure pas... Et après un dernier effort vain, commence à tomber du plafond...

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 22 Juin - 20:35



Cet espèce d'hurluberlu m'observe de ses yeux ronds mais loin d'être vide, j'y décèle une intelligence. Tout comme moi, il m'analyse, il en tire ses conclusion, bref, il suit un raisonnement, il pense, ceux qui croient le contraire de sont que des abrutis.
Je maintient mon regard dans le sien, le faisceau de ma lampe braqué à petite puissance vers lui pour ne pas l'éblouir. Je commence a frissonner lorsqu'un courant d'air m’effleure, je songe à aller fermé la toile de la tente pour ne pas perdre de la chaleur mais, tan-pis, j'ai un très bon duvet. Une légère condensation s'échappe de mes lèvres quand je respire, et je remarque que de l'eau se condense aussi sur les parois chaude de la roche dont la chaleur se dégage encore un peu après le tombé de la nuit. Suffisamment pour condenser, suffisamment pour rendre les parois glissante, comme une patinoire inverser...


Fatigué peut être, ou bien idiot, je commence à voir l'arakdo nocturne vaciller sur ses appuis avant que ses pattes ne se décroche une à une...

- Fait attention nigaud !

Je me précipite sous lui pour le réceptionner, par réflexes, j'aimerais surement qu'on en fasse autant pour moi après tout. D'un bond, je saute en ouvrant les bras.

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Jeu 23 Juin - 23:01

Vous le rattrapez parfaitement. Arakdo n'a rien, si ce n'est un rapide coup de frayeur et de fatigue. Il vous regarde dans les yeux, avant de commencer à s'endormir dans vos bras.

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Lun 27 Juin - 13:21



Je me sent  un peu stupide, là, tout de suite. Le petit pokémon insecte (un type que je place au dessus des autres) semble sur le point de se mettre à ronfler. A bien y regarder, il semble exténuer, un peu comme moi. Mimitoss me regarde bizarrement, un peu jaloux non ?

- Hey ! C'est lui qui est tombé dans mes bars, pas le contraire !

Comme je ne suis pas un monstre, je ne vais pas juste le déposer là et allez dormir, je décide de le ramener dans la tente, il y a assez de place pour trois. Et j'ai une nuit à finir. Je regarde la montre qui pend à mon poignet. Il est presque trois heure du matin, je peut encore dormir cinq heure, autant  en profiter un peu.
Tout le monde rentre donc bien sagement, je referme la toile de tente et dépose Arakdo, qui dort pour de bon, sur un de mes pulls, ou il a tôt fait de se lover confortablement. Mimitoss retourne contre moi dans le duvet, puis j’éteins, espérant ne plus  être réveillé.

Le lendemain, Arakdo émerge tandis que je fais chauffer de l'eau pour le thé en grignotant. Mimitoss est dans les parages en train de fureter à la recherche de baies ou je ne sais trop quoi à se mettre sous la dent. Je le regarde sortir timidement de la tente dans la clarté de l'aube.


- Salut, tu veut manger quelque chose ?

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Lun 27 Juin - 23:15

Le pokémon araignée d'eau regarde autour, un peu perdu. Il s'approche quand même doucement, apparemment intéressé par ce que vous préparez, mais restant un peu sur ses gardes quand même.

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mar 28 Juin - 15:14



-Allez, ne soit pas timide, approche toi. Tu as dormi toute la nuit avec moi et je ne t'ai pas mangé, alors je ne vais pas le faire maintenant. Tient, voilà de l'eau.

D'un geste, je dépose une petite coupe sur le sol non loin du réchaud à gaz où chauffe l'eau de mon thé. L'eau et fraiche et désaltère à point. J'en bois une gorgée et me concentre sur mon petit déjeuner. J'ai emporter pas mal de victuailles avec moi pour me permettre de tenir la route jusqu’à Lavandia. Quant à l'eau, je peut la trouver sur le chemin. De même que la nature, généreuse, offre à qui sait chercher de nombreuses baies, fruits, glands, noix, champignon comestible, courge, légume sauvage, herbe aromatique. Pour moi qui suis végétarienne, c'est un monde inconnu des néophyte qui s'ouvre à moi, plein de promesses, et à défaut, de nourriture gratuite. Mimitoss aidant, je n'aurais aucun mal à me nourrir sur le pays.

Ce matin ,j'opte pour quelques biscuit secs aux fruits confit, et des galette de riz que je tartine de confiture, souvenir de la maison. L'eau enfin chaude, je verse une pincée de thé noir et rouge dedans, ainsi que quelque feuilles de menthe sauvage et de sauge. Un sucre en morceau et le tour est joué. J'attends que le mélange infuse et j'enlève les feuilles. Enfin prête, je me lève et je fais quelques pas en direction de l'aube qui point maintenant. Dans quelques instant, le ciel vas s'embraser comme si Ho-ho volait en personne face à moi, et peut être est ce le cas, je l'ai longtemps cru, plus petite.

Je m'assoie en tailleur et j'invite Arakdo à venir s'installer près de moi. Le spectacle, sur cette éminence rocheuse, est saisissant de beauté.

- C'est beau n'est ce pas ?

Dis je autant pour moi même que pour mon invité.
Je joins les mains et j'adresse une prière muette à la divinité du soleil pour le remercier de ses bienfait. Et, enfin, j’engloutis mon petit déjeuner. Après m'être époussetée et remise debout, j’entreprends de démonter mon campement de fortune, de m'habiller et de ranger mon sac pour le départ. Arakdo est toujours, la timide, n'osant pas trop bouger, se contentant de m'éviter quand je passe pour ranger mon bazar. Mimitoss revient de sa balade matinale couvert d'herbe et de terre, un filet de jus de baie dégouline le long de son menton. Je m'arrête pour l’essuyer et lui faire un brin de toilette, il se débat un peu et gémit en lâchant des trilles aiguës d’indignation.


- Arrête de couiner, enfin , tu passe pour un bébé pokémon devant notre invité ! Le grondais je.

Je me tournais justement vers lui.

- Comme tu ne t'es pas encore enfuit, j'aimerais te proposer de rejoindre mon équipe, pour le moment, il n'y a que Mimitoss, et moi, mais avec le temps, j'ai l'intention de grossir les rangs. C'est l'occasion de plus être seul comme ça. Et puis, tu n'aura plus à te soucier de trouver un abris pour dormir, tu dormiras avec moi. Qu'en dit tu ?
De même que, tu n'aura plus faim ni soif, je te le promet. Regarde ce gros beta de Mimitoss,
dis je en flattant mon pokémon, qui se mit à piailler de plaisir, il est content avec moi.
Tu peut rester un peu avec nous si tu veux, avant de te décider.

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 29 Juin - 23:40

L'Arakdo trempe ses pattes dans l'eau de la coupelle. Mais il trouve que cela manque d'eau, et ne sait pas comment le communiquer. Il absorbe quand même un peu de cette eau, se nourrissant ainsi.
Il est cependant subjugué par le ciel.
Puis vous lui proposez de vous rejoindre. Le pokémon se questionne, puis regarde la coupelle d'eau. Il a tout à coup une idée et tapote la coupelle. Peut-être a-t-il trouvé un moyen de faire passer son message ? il vous regarde en tout cas, tapotant la coupelle d'une patte.

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Lun 18 Juil - 16:50



-Ho ! Tu veux boire encore ?

J'ai ressorti ma bouteille d'eau et j'ai remplit de nouveau la coupelle, avait il autant soif ce petit pokémon. Y songeant, je me suis aussi faite la réflexion qu'il apporterais à ma futur équipe une plus valu intéressante, avec ses attaques eau qu'il conserverait en évoluant, même sans bénéficier de l'avantage du type.
Évidemment, il faudrait qu'il le veuille bien, je n'aimais pas forcer les choses, avec les pokémons, ils ne donnaient rien de bon à être contraints d’exécuter bêtement les ordres.


- Si tu viens, j'ai encore plein d'eau pour toi.

Ce qui était un peu idiot, en pleine nature, il y avait de l'eau partout, mais bon, à tenter quelques choses, on y perd rien.

- Je vais à Lavandia, à la ville, tu peux nous accompagner, comme ça tu ne sera pas tout seul, comme tu le sent, enfin, moi, j'aimerais vraiment que tu vienne, mais je ne veux pas te forcer...


Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 20 Juil - 0:05

L'Arakdo retourne dans la coupelle une fois celle-ci remplie et se prélasse dedans. Votre offre concernant l'eau ne l'intéresse pas, il peut en trouver par lui-même.
Il vous regarde cependant quand vous parlez de partir en voyage. Il sait que vous n'êtes pas méchante, mais hésite encore un peu à partir avec vous. Afin de savoir, il se décider à user de Tourniquet pour vous arroser un peu.

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mar 6 Déc - 14:24



Un jet d'eau vient s'écraser sur mon visage ainsi que sur celui de Boyd, qui sursaute, puis couine aigu, puis s'en va se planquer derrière une grosse touffe d'herbe.


- Hey !

Arakdo semble plutôt content de sa farce, j'imagine, mais moi qui vient de faire ma toilette, ve voilà bonne pour me sécher une fois de plus. sur la route qui même à Lavandia, le milieu de matinée commence à deployer sa chaleur ainsi qu'une agréable palette de couleurs fauves. Une brise marine légèrement iodé vient faire bouger mollement les herbes et les arbres. Impossible d'être de mauvaise humeur ce matin. Je souris au pokemon qui semble guetter ma réaction.

- Alors comme ça on aime s'amuser hein ?

Je m'approche de lui avant de lui sauter dessus. une fois prisonnier contre ma poitrine, je le chatouille furieusement.


- Moi aussi j'en ai a revendre petit, je vais te chatouiller jusqu’à que tu m'accompagne !

Bon, on rigole, mais il faut que j'avance quand même moi !


Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiney

avatar

Région : Toutes
Classe : Tous
Féminin
Nombre de messages : 3239
Age : 17

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 7 Déc - 9:48

Le membre 'Gabrielle Galt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé Shiney' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mer 7 Déc - 22:43

Le pokémon gigote sous vos chatouilles, et il ne semble pas détester cela. Mais pendant que vous vous occupez d'Arakdo, difficile qu'il vous dise qu'il vous accompagnera ou non.

...En tout cas, dès que vous avez arrêté, l'Arakdo se couche contre vous, montrant qu'il vous affectionne. Plus qu'à... présenter la pokéball, peut-être ?

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Jeu 8 Déc - 14:59



Ce petit pokemon m'aime bien, je pense, le voilà qui se couche contre moi, presque en ronronnant.

- Alors c'est d'accord ? Tu veut bien venir avec moi ?

Ses yeux d'insectes se plisse dans un sourire qui m'arrache, à moi aussi, une moue heureuse. Je décroche une pokeball de son support avant de la présenter devant lui.

- Si tu est d'accord, tu peut entre, et nous irons voyager un peu partout dans le monde.

Aussitôt demander, aussitôt accepter. Arakdo se laisse capturer sans lutter. Je soupire, quelle nuit ! Boyd me rejoint, clopin clopant, de sa petite démarche chaloupée, visiblement anxieux de savoir si je l'aime toujours autant. Je me relève, j'enfile mon sac, et j'attrape mon ami dans mes bras.

- Mais toi tu es mon préféré, ma boulette de poils rose que j'aime !

Rassuré, il se dresse sur ma tête pour attendre que je me déplace, ainsi juché la haut, il peut admirer à sa guise le paysage en toute flemmardise.

La route vers Lavandia s'étire et s'allonge en lacet paresseux tandis que j'avance à bonne allure, prenant le temps, le temps que je n'ai jamais eu pour moi. Je pense à mes parents, à Kanto, qui s'occupe maintenant seuls du spa, je pense à John, qui va tenter l'ascension du mont Sélénite pour rejoindre Azuria. Evidemment, c'est mon frère, et les gênes des Galt nous empêchent de prendre les chemins les plus facile, c'est comme ça, dresseurs dans le sang, et bon sang ne saurait mentir, comme le veut l'adage. Moi, j'ignore bien encore ou mes pas me conduirons. John à choisit la voie le ligue pokemon, le chemin est dur, il le sait bien, mais une fois qu'il à une idée en tête, impossible de le faire changer d'avis. Un badge en poche, mais le tête pleine de bon sens, tel est John. Il me manque, notre relation à toujours été compliqué, mais on s'aimaient, comme des frères et sœurs, il va de soi. Jamas le dernier à prendre ma défense à l'école, jamais le dernier à frapper tout les connards arrogants qu'il pouvait rencontrer, pauvre John, le monde est remplis de sale type, alors tu n'as pas terminer ta quête, autant se battre contre des moulins, comme dans le roman.

Et moi la dedans ? Moi, qui n'ai jamais su quoi faire de ma vie, moi qui était au moins sur que tout les garçons du Bourg Palette n'étais que des campagnards bouseux et incultes, ce qui est vrai pour la plupart, de sale types toujours prêt à embobiner les filles pour obtenir ce qu'ils veulent. Tellement de coups de pieds dans les couilles, j'en ai encore mal au tibias...
Je n'ai pas d'amis.
Pas véritablement. Une authentique amitié me lie à Boyd, c'est certain, je pourrais me jeter devant des balles pour le sauver, et sans nul doute que lui aussi, mais des humains ? Non, pas vraiment, des connaissances, des copains de circonstances, tout juste, rien. Seule.
Seule et jamais aussi heureuse de l'être que depuis que j'ai acheté ce billet sans retour pour Hoenn.
Un sourire radieux m'illumine a présent tandis que je marche, flanqué à la droite par une série de collines et de la forêt, et gauche par la présence de la piste cyclable qui court sur un grand plan d'eau.
Heureuse malgré l'irruption sur la piste de deux pokémons que je met poignée de secondes à identifier.

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Sam 10 Déc - 22:17

[-1 pokéball]

Vous suivez la piste de pas que vous trouvez, qui mène vers un nid de... Dynavolt. Oh, ils sont mignons !


Ouais mais vous avez un mauvais pressentiment. Lentement, vous vous retournez... pour tombez, nez à nez, avec ça :


Oups, ça doit être leur maman... Euh... Fuyez ?

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mar 13 Déc - 10:27



Pas vraiment ce que j'avais prévue, vraiment pas. Face à moi une  porté de Dynavolt tout mignons, et de l'autre, une maman vraiment, mais alors vraiment pas commode qui n'attend qu'un faux pas de ma part pour me transformer en cadavre brulé et puant, foudroyé avant même que je m'en rende compte par une attaque tonnerre tombé du ciel droit sur  ma tête.
Je me retourne tout doucement, j'écarte les mains en signe de de paix. De la femelle s'élève un grondement sourd et continue qui vibre en infrason, me donnant la chair de poule. Tout mon être semble électrisé par cette atmosphère lourde de tensions. Je me rend compte  à  force d'observations qu'une odeur d'ozone flotte dans l'air. La fourrure d'Elecsprint frémis en provoquant des étincelles. Elle est chargée à bloc, une puissance de plusieurs milliers de Watts près à se déchainer en une seconde.
Je suis maintenant pétrifié de  peur, mais si je fais le  moindre geste, je risque la mort. Mes jambes tremble maintenant, et je n'y peut rien, j'ai trop peur, mais j'arrive à conserver ma lucidité, mon cerveau turbine  à deux cent pour cent  pour essayer de me sauver la vie.

Lentement, je prend Mimitoss qui est encore sur ma tête, je le descend doucement au sol.


- Dis lui qu'on ne veut pas de mal à ses petits, dis lui que l'on est perdue et que nous allons partir, pour ne  plus jamais revenir, d'accord ?
Tremblant mais acquiesçant, Boyd se dirige doucement vers notre interlocuteur pour dialoguer avec lui.

Modération:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Jeu 15 Déc - 9:58

Mimitoss est terrifiée par l'aura menaçante de la maman Elecsprint, qui grogne, limite. Mais prenant son courage à deux mains, il explique la situation au pokémon.
Vous voyez alors Elecsprint se déplacer, se plaçant entre vous et ses enfants, avant de vous regarder... de façon moins menaçante. Vous comprenez que vous devez partir.

Takeshi's Mod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mar 29 Aoû - 13:18



Je recule doucement avant de m'éclipser, lentement, sans faire de gestes brusque. Je ne suis pas armée pour combattre une maman en colère qui défend sa progéniture, c'est le pire cas de figure pour un dresseur ou même une autre personne. Les mères combattent jusqu'à la mort, si onles y obligent. Je n'ai pas envie de mourir égorger sur le bord de la route comme tant de jeunes dresseurs imprudents ou stupide, ou les deux, ce qui revient au même, aujourd'hui, ils sont mort.

Ma route vers Lavandia continue, je reprend la route avec Boyd et mon nouvel ami. Arakdo trotte joyeusement, remis de sa frayeur. Il me reste quelques kilomètre à parcourir avant d'arriver à destination. L'air de la mer ne parvient plus jusqu'a moi. Au lieu de cela, de la route, monte un parfum d'herbes chaudes et de leur sauvage agréable, doux. Je croise quelques dresseur en goguette mais je trace ma route sans m'arrêter.


- Dit voir Boyd, agrandissont un peu notre cercle d'accord ? Utilise ton flair pour me trouver quelques pokemon insectes, tu sais que c'est vous mes préférés, mais surtout toi, bien sur, mon petit bébé.

Modération:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25425
Age : 7

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Mar 10 Oct - 2:21

Boyd renifle l'air mais il utilise surtout sa vision sur-développée pour percevoir des mouvements suspects. Il ne tarde pas à vous désigner un bosquet remuant et pour cause, quand vous vous approchez, vous tombez sur un minuscule Chenipotte qui grignote une grosse feuille de chêne.



Gaku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Galt

avatar

Région : Hoenn
Classe : Vagabond
Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 29

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   Jeu 26 Oct - 9:46



Le petit Pokemon semblait ridiculement faible, là, tout seul, à la merci du premier prédateur venu. Mais moi, je savais tout le potentiel qui couvait à l'intérieur de cette chenille ventripotente aux lèvres vertes de son festin feuillu.
Un sourire courra malgré moi sur mon visage, les chenipottes étais connu pour être de très mignon pokémons, au grand yeux expressif, et bien qu'en aillant déjà vue des légions, je ne pouvais m'empêcher de craquer à chaque fois. Absorber par son repas, il ne m'avais pas vu m'approcher, j'allais donc le surprendre. Il ne fallait surtout ne pas lui faire peur.
Je réfléchis un instant sans trouver de solution vraiment satisfaisante.

finalement, je me raclais simplement la gorge.


- Humm humm ! Bonjour ! N'aie pas peur, je ne te veut pas de mal. Tout vas bien ?

Modération:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mains dans les poches et le coeur léger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mains dans les poches et le coeur léger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» cait - le succès est une échelle, je ne peut pas monter avec les mains dans les poches
» Démasquée... [Pv.]
» kiss me passionately ? FUK
» Abban — Mains dans vos poches
» Les mains dans les poches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Pokémon :: Rpg :: Hoenn :: Poivressel-
Sauter vers: