AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des Helionceaux ont été vus à Kanto !
Des Chaglams ont été vus à Johto !
Des Mangloutons ont été vus a Hoenn !
Des Mascaïmans ont été vus à Sinnoh !
Des Pomdepiks ont été vus a Unys !
Des Laporeilles ont été vus a Kalos !
Des Embrylex ont été vus a Alola !

Partagez | 
 

 [Event] Sauver Tokopisco ! [Benjamin, Nana, Shame]

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Rpg

avatar

Région : Toutes
Classe : Dieu
Féminin
Nombre de messages : 25688
Age : 8

MessageSujet: [Event] Sauver Tokopisco ! [Benjamin, Nana, Shame]   Lun 6 Fév - 17:56

Alors que les autres groupes partent chacun de leur côté, vous trois restaient un instant sur place. Puis la jeune fille nommée Lilie s'approche de vous.

« J-Je vais vous amener jusqu'aux ruines... Si vous pouvez me suivre, s'il vous plait... »

Vous vous déplacez donc à pied en compagnie de Lilie. Les ruines ne semblent pas si loin, car en moins d'une heure de marche, vous pouvez l'apercevoir au loin. Lilie s'arrête alors là.

« Je vous laisse... Je dois aider mon frère... La doyenne devrait arriver plus tard... Bonne chance et merci de votre aide. »

Elle s'incline encore respectueusement avant de repartir en arrière. De votre côté, vous avancez, pour seulement vous retrouver, à une centaine de mètre de l'entrée, embusqué par des membres de la Team Skull.


« Passage interdit !
- Non, plutôt, vous ne passerez pas !
- Ou vous aurez affaire à oam !
- Et à oam !
- Et à oam !
»

Le combat semble obligatoire. Ils envoient leurs premiers pokémons :


Feuille :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shame Pandore

avatar

Région : Sinnoh
Classe : Dresseuse
Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 19

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:

MessageSujet: Re: [Event] Sauver Tokopisco ! [Benjamin, Nana, Shame]   Dim 12 Fév - 23:34


Surexcitée comme à son habitude, la dresseuse aux prunelles orangées riait fièrement, brandissant l'arme dans les airs tout en ignorant - involontairement - les dires du rouquin. L'arrivée de Lillie coupa court aux exclamations de Shame qui tourna sa tête dans la direction de la blonde, la scrutant avec attention avant de sourire.

OUAIS ! On arrive ! Allez bougez-vous on y va !

Fourrant l'arme dans les bras du noiraud, la jeune fille fit volte-face et marchait presque sur les talons de Lillie tant elle la collait, son immense sourire fendant son faciès en deux. S'agitant durant tous le trajet, Shame ne cessait de poser des questions ou de se plaindre à coup de : "Quand est-ce qu'on arrive ?" "Je commence furieusement à avoir la dalle" "C'est quand qu'on tape des gens ?" "C'est trop loin j'en ai ras le bol". Que du bonheur pour ravir les oreilles de ses trois compagnons jusqu'à ce qu'enfin, ils arrivèrent devant les ruines désirées. Shame s'arrêta, l'air boudeur, mains sur les hanches tandis que ses deux Pokémon observaient les environs avec attention. Une fois les avoir conduit à bon port, Lillie déclara devoir rejoindre son frère et Shame la suivit du regard, les sourcils froncés avant de sourire, accrochant son attention à Nana et Benjamin. Elle ne savait toujours pas à quoi rimait doyens et gardiens mais bon, tant qu'elle s'amusait un peu !

Allez, du nerf, on y va !

Elle eut un sourire digne des meilleurs pubs de dentifrice, levant son pouce avant d'avancer d'un pas déterminé et rapide. Malheureusement pour elle, son enthousiasme fut tué dans l’œuf - ou pas, on parle après tout de Shame - quand trois voyous débarquèrent pour bloquer le chemin. Écoutant à peine leurs dires, Shame se frappa le torse du poing tandis que son regard s'enflammait ; enfin des opposants !

Ah ouais ? Vous allez avoir affaire à oam aussi, bande de nazes ! J'aime pas qu'on m'interdise un truc !

Sourire carnassier tandis que ses mirettes dorées tentaient d'analyser les Pokémon présents sous ses yeux : quelque chose qui aurait du être un Grotadmorv, un autre ressemblant vaguement à un Insecateur et... un Pokémon totalement inconnu au bataillon. Si la jeune dresseuse était du genre survoltée, elle préféra jouer sur la prudence en sortant son Pokédex afin d'en apprendre un peu plus sur ces étranges Pokémon : Floramantis et Prédastérie, si le premier pouvait être facilement balayé par Simiabraz, l'autre s'avérerait plus délicat au vu de son double type. Certainement qu'il réservait des attaques poisons propices à les ennuyer. Eh bien, Shame n'était de toute manière par seule sur ce combat, ses deux alliés semblaient puissants : ils réagiraient en fonction ! Shame frappa sa paume gauche de son poing droit dans un geste martial avant de s'exclamer avec force.

En avant ma danseuse, Kachina ! Tu vois ce machin caché sous ses piques ? Provoque-le, on va l'empêcher de nous emmerder avec des trucs sournois ! Ensuite on va déglinguer le machin rose, Floramantis, vas-y avec Pied Brûleur, ça leur apprendra la vie !

Shame débarquait en grande pompe et sa Simiabraz shiney était particulièrement d'accord avec cet idée. Bondissant agilement devant sa dresseuse en se frappant férocement le torse de ses poings, grognant furieusement tandis que sa couronne enflammée grossissait à vue d’œil. Déjà, la guerrière se détournait vers le Prédastérie, s'apprêtant à grimacer et agir de la manière la plus détestable possible.

[ Bon bah, en route o/ Simiabraz va commencer avec Provoc sur Prédastérie avant de défoncer Floramantis à coup de Pied Brûleur ! ]


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Makuno
Poisson d'or
avatar

Région : Hoenn
Classe : Dresseur
Masculin
Nombre de messages : 998
Age : 22

Feuille du personnage
Equipe Pokémon:
Objet du sac:
Pokémon PC:
MessageSujet: Re: [Event] Sauver Tokopisco ! [Benjamin, Nana, Shame]   Lun 20 Fév - 20:15

Je jetais un regard furtif à Dracaufeu, toujours à faire ses rondes dans le ciel, tandis que ce qui semblait être le dernier des volontaires se présenta. Un type qui semblait porter une espèce de Kimono se décrivit comme étant "L'élu des Ténèbres"... Benjamin, jusque là impassible, ne put s'empêcher d'étouffer une aube de rire, se remémorant au passage le passé... La dernière fois qu'il avait entendu parler d’Élu, c'était lorsque les pseudo Pokemon Mousquetaires de Unys, connus comme étant légendaires, avaient fait appel aux dresseurs du monde entier pour défendre une terre qu'ils ne savaient défendre seul. Et entre l'hécatombe d'Atalanopolis, fruit de la venue d'un de ces légendaires qui finit par être capturé et jetant aux chiens la vie de milliers d'innocents, et le combat contre le "Kyurem Noir"... Disons que ces temps là ne rappelaient pas de très bons souvenirs à l'Hoennien. Ravalant toutefois sa rancœur envers ce mot d’Élu, Benjamin ne broncha pas, toisant le "Ténébreux"... Seul un fou n'ayant jamais connu les véritables Ténèbres oserait parler avec tant de suffisance.

Qu'à cela ne tienne, je décidais de me calmer et de reporter mon attention sur Gladio, qui avait repris la parole : A moins que je ne me retrouve à devoir collaborer avec cet... Élu... , ce n'était qu'un simple ignorant un peu goguenard. En parlant de collaboration, d'ailleurs, voilà que le Blondinet qui nous avait réuni ici avait commencé à énumérer des groupes. Je souriais de nouveau, amusé, en l'entendant dire qu'il ne tolérerait aucune contestation. Compréhensible au vu des événements, il y'avait plus grave... Mais il ne pouvait s'empêcher de penser que cette petite pique était destinée à ce Yuki qui avait commencé à râler pendant les présentations.

Les groupes semblaient être constitués de trois personnes, et visaient vraisemblablement à combattre une Chimère, ainsi que le cas échéant ses alliés l'accompagnant. Tous seraient apparemment accompagnés d'un Gardien... Les fameux Esprits Totems d'Alola, sans doutes ? Voilà qui s’annonçait être une rencontre enrichissante... Bien plus que pour les Mousquetaires d'Unys, j'osais l'espérer. Ecoutant les noms sortir un à un de la bouche du mystérieux blond, je poussais un souffle de soulagement en entendant que je ne me retrouverais pas avec cet autoproclamé Elu. Non, pour ma part, je faisais visiblement équipe avec le dresseur Roux originaire de Kanto, Nana, ainsi qu'avec la dynamique dresseuse de Sinnoh, Shame. Voilà qui me soulageait... du moins, c'est ce que je cru au début.

Alors que je me tournais vers le rouquin, qui se trouvait déjà près de moi, voulant engager la conversation afin de mieux cerner ceux avec qui je devrais faire équipe, je fut interrompu dans mon élan alors qu'un bras vint s'enrouler autour de mon épaule, me secouant comme un prunier : C'était la dénommée Shame, qui avait fait pareil avec Nana. Un véritable moulin à paroles dont la joie de vivre découlait de façon très nette. Elle avoua avoir oublié mon prénom : Compréhensible, cela faisait beaucoup de noms d'un coup, avec toutes ces présentations. Je m'apprêtais à lui répondre lorsque je sentis un des katanas fixés sous ma cape quitter son fourreau... Mais pas par ma main, voyez vous. D'un geste vif et instinctif, j'attrapais mon autre lame, toujours en place pour sa part, me préparant à me battre à tout moment, parfaitement aux aguets... Ce qui me fit comprendre assez rapidement que j'avais peut être été soulagé un peu trop vite. Cependant, ce que je cru être une attaque de l'intérieur un instant apparut bien vite à mes yeux comme étant un acte innocent... débile, mais innocent... Un peu comme un enfant quoi. Je m'apprêtais à lui répondre, la sommant de me rendre le katana, mais je fut une fois de plus interrompu par une main se posant de nouveau sur mon épaule. Je me retournais, le sang commençant légèrement à me monter au visage, prêt à gueuler.



- Quoi ENCO... Mmh?


Celui qui venait de m’interpeller cette fois-ci n'était autre que Gladio, a qui je manqua de gueuler au visage sans raisons, me retenant au dernier moment. Ce dernier me tendait un petit morceau de papier où une grossière photographie, un peu floue, sans doutes prise à la va vite, laissait apparaître ce qui semblait être une petite montagne d'un noir d'encre. Au milieu, une énorme bouche se dessinait, d'où sortaient des... bras, sans doutes ? La créature était semblable à un Glouton effrayant. Il me rappelait un peu Noctunoir lorsque ce dernier se mettait à devenir serieux... Mais en bien plus colossal. C'était donc lui, Engloutyran, la créature effrayante que nous nous devrions d'affronter... Créature oui, car d'après les maigres informations que nous possédions, il s'agissait d'Ultra-Chimères, créatures d'autres dimensions qui ne pouvaient être définies comme étant des Pokemon... Ce qui n'aidait nullement à évaluer sa dangerosité potentielle, et ce qui n'était de ce fait pas du tout pour me plaire. Risquait-on d'avoir à faire à plus grosse menace encore que Kyurem ? On ne pouvait pas vraiment le savoir pour l'heure... Les informations qui étaient jointes à la photo étaient inutiles au possible, si ce n'est que cette chose semblait liée au type ténèbres... Alors, elle avait des types ? Intéressant.

Le jeune garçon blond était déjà parti lorsque je relevais ma tête de ma feuille, tandis que l’exubérante Dresseuse de Sinnoh était en train de s'amuser avec le Katana, le brandissant maladroitement en direction du Rouquin, visiblement un peu inquiet.... Me frottant le visage de ma main libre, je ne pouvais que partager son sentiment : Ce n'était plus la colère de m'être fait piqué mon sabre qui dominait, mais la résignation... Voilà qui s'annonçait compliqué. Néanmoins, le rouquin... euh... "Nana"... se mit à parler, jetant un regard en direction de ce qui était pour moi le dos de Shame. En bougeant légèrement, je pu apercevoir ce vers quoi il portait les yeux. Ce n'était pas vraiment ce à quoi je m'attendais, et si ça avait une toute autre teneur qu'escompté, c'était néanmoins assez impressionnant également : Il s'agissait d'un magnfique spécimen de Simiabraz, et de ce que mes souvenirs laissaient transparaître de ce pokemon lorsque je l'avais étudié, celui-ci était sans contestes chromatique... Voilà qui avait de quoi me faire lever un sourcil, ainsi qu'un sourire. Le R... Nana ne manqua d'ailleurs pas de signifier qu'il était assez étonné de voir tant de Shiney. Mon sourire s'intensifia : Si il savait. C'était étrange... Ce groupe m'était plutôt sympathique. J'avais abandonné l'espoir de compter sur mes compagnons lors de situations comme celle-ci il y'a bien longtemps, mais il y'avait peut être un espoir après tout... Ou pas, pensais-je dans un soupir blasé en voyant la jeune fille interogative me balancer le Katana avant de se mettre à courir en direction de Lili, la soeur de Gladio... et notre guide, semblait-il. Je tournais mon attention vers Nana, haussant un sourcil.



- Ça s'annonce... Mouvementé, j'imagine, hein ? Mais tu m'as pas l'air d'un type trop stupide, donc j'pense qu'y'a moyen qu'on s'en sorte sans trop de casse... Pour elle c'est moins sur cela dit. M'enfin, on verra bien, et pour ça, y'a plus qu'à...


Remettant mes katanas dans leurs fourreau qu'ils n'auraient jamais du quitter ici, je détachais ces derniers pour les attacher au niveau de ma ceinture, de chaque côté de mon buste. Si d'ordinaire, j'avais pris l'habitude de les camoufler un minimum, ou du moins de ne pas les exhiber à la vue de tous, dans cette situation où je pouvais risquer d'y avoir recours, mieux valait privilégier l'efficacité que l'opinion. Aussi, je me dirigeais à mon tour vers la jeune blonde, non sans avoir fait signer à Dracaufeu de continuer de nous suivre en volant, afin de s'assurer que la zone soit sécurisée. Nana nous rejoint alors, et c'est ainsi qu'on se mit en route vers une belle aventure, et bla, et bla, et bla...

Du moins, ça, c'est la version conte de fée. Dans les faits, la marche était assez longue, et je maugréais intérieurement en voyant la lenteur à laquelle nous avancions... Si cette jeune fille n'avait pas si peur des pokemons, à en juger par la tête qu'elle tirait à chaque fois que l'un d'eux s'approchait d'elle, nous aurions pu progresser bien plus vite... Heureusement que les civils semblaient être hors de danger pour le moment.... RHA, mais quand même ! Aussi, je passais la majorité de trajet fermé comme une ombre, sans un mot, bien que je ne doutais pas que mon air renfrogné transparaissait un peu trop. Mais après une route bien trop inutilement longue à son goût, Benjamin apperçu ce qui semblait être la destination : Des ruines commençaient à jalonner ci et là... D'ailleurs, Lilie choisit ce moment pour nous laisser, déclarant que la doyenne allait finir par arriver avant de prendre la poudre d'escampette, partant visiblement rejoindre son frère... Hmmm, voilà qui me laissait légèrement circonspect, et sur ma faim quand à ce long voyage. Mais alors que je m'apprêtais à râler ouvertement du manque d'informations et d'organisation dont ils faisaient preuve, Shame choisit ce moment pour faire preuve d'un nouveau débordement d'euphorie inopinée, souriant si grandement que cela lui faisait presque mal pour elle. Il s'apprétait à renvoyer bouler son euphorie insupportable lorsque trois gugusses aux habits identiques déboulèrent. Ils avaient un petit air de racaille ratée, et leurs casques en forme de crâne... Sans parler de leur attitude hostile, bien que légèrement risible... Pas de doutes, il s'agissait là de la fameuse Team Skull... Eh beh, dire que c'était, si j'avais bien compris, eux qui mettaient le zouc dans cette région... Pas très impressionnant.

Cela dit, lorsqu'ils se mirent à balancer leurs pokemons, les choses prirent une autre tournure... D'un coup, ils n'étaient plus une parodie risible de malfrats, mais bel et bien de réelles menaces... Et les menaces s'éliminent. Et visiblement, la jeune fille si agaçante de prime abord semblait être sur le même credo, s'étant déjà lancé dans la bataille aux côtés de son Simiabraz avant même que je ne bouge... Voilà là une qualité qui effaçerait rapidement l'agacement que je pouvais avoir à son encontre, pensais-je dans un sourire avant de me jeter en avant aussi, dégainant l'un de mes katanas d'une main tandis que je jetais une pokeball en l'air de l'autre, laissant apparaître Gallame sur le champ de bataille, entre moi et ces foutus sbires, aux côtés de Simiabraz. J'aurais pu en envoyer bien plus d'un coup, mais mieux valait préserver ses forces pour le véritable danger... Car quelque chose me disait que ce n'était pas réellement eux. Cela dit, si j'avais bien appris quelque chose au cours de ma vie et de mes diverses batailles, c'est qu'il valait mieux se méfier, et ce de manière générale. Aussi, c'était en position défensive, le Katana devant moi, que je donnais mes ordres à mes compagnons, me préparant à réagir à toute action.



- Dégagez les comiques, on a autre chose à foutre que de s'occuper de vos pitreries, là... Gallame, Vent Glace sur toute cette marmaille, et Coupe Psycho sur cette drôle de cosse bleu.



Spoiler:
 


_________________
Thème :